AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2215135875
Éditeur : Editions Fleurus (14/09/2018)

Note moyenne : 4/5 (sur 4 notes)
Résumé :
C'est l'été. Sadie s'apprête à passer des vacances ennuyeuses. Elle restera avec ses parents et travaillera au marché. Ses amies lui manqueront. Mais les choses ne vont pas se dérouler ainsi : un jour, une voiture déboule à toute vitesse et un homme complètement soûl en sort pour faire ses courses. Sadie découvre un bébé sur la banquette arrière. Lorsque l'homme revient de ses courses, elle décide de l'empêcher coûte que coûte de repartir et de sauver ce bébé. Elle ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
LightandSmell
  14 janvier 2019
Les improbables, c'est le genre de lecture qui vous donne le peps pour la journée, le sourire aux lèvres et l'envie d'aider votre prochain à l'instar de ces cinq adolescents qui vont se rencontrer lors d'un repas destiné à récompenser leur bravoure et leur engagement pour la société. Ce repas, qui n'aurait pu être qu'un banal événement, va être le point de départ d'une très belle amitié !
L'autrice nous offre ici une galerie de personnages variée autant en termes de personnalité que d'origine ethnique ou socioculturelle. Une mixité sociale qui rend l'histoire prenante et qui explique, en partie, l'alchimie qui s'opère entre les protagonistes. Chacun se démarque de l'autre et apporte quelque chose au groupe même si certains protagonistes prennent, de par leur personnalité et les problématiques qu'ils rencontrent, un peu plus de place que les autres.
Si nos cinq héros sont bien présents tout au long du récit, l'histoire se concentre néanmoins autour de Sadie, une fille aussi gentille qu'altruiste à laquelle il est difficile de ne pas s'attacher. On comprend donc aisément que M. Upton, un homme âgé et malade, n'hésite pas à lui confier une mission qui lui tient particulièrement à coeur : réparer les errances de son « lézard » de père, un être abject ayant construit sa fortune sur le malheur et l'exploitation d'autrui. Pour ce faire, il confiera à la jeune fille une valise au contenu, de prime abord, bien énigmatique… Sadie, en plus de cette délicate mission, doit également faire face aux séquelles physiques, et surtout mentales, de l'agression dont elle a été victime quand elle a voulu sauver la vie d'un bébé.
Elle pourra heureusement compter sur le soutien de ses nouveaux amis qu'elle apprendra, petit à petit, à mieux connaître. Il y a donc Alice, une passionnée de chiens, qu'elle avait déjà eu le loisir de côtoyer durant son enfance, Val, amoureuse d'un goujat, Jean, un artiste qui a vécu des choses éprouvantes qu'il extériorise grâce à son art, et Gordie, un garçon avec lequel Sadie va au lycée et dont elle s'était amourachée plus jeune. Loin de passer l'été à rêvasser, ces cinq amis vont essayer de satisfaire le dernier souhait de M. Upton, et entreprendre de lutter contre le harcèlement scolaire et les trolls qui pullulent sur internet. C'est ainsi que naissent Les improbables, sorte de justiciers anonymes qui apportent un peu de bonté parmi un océan de méchanceté.
Le harcèlement scolaire est un sujet de plus en plus évoqué dans la littérature ce que, en tant qu'ancienne harcelée, je trouve salutaire. Mais ce que j'ai apprécié dans ce roman, c'est que l'autrice le fait avec intelligence. Au lieu de développer de grands principes, jolis sur le papier, mais difficilement applicables en réalité, elle ouvre une nouvelle voie. Elle montre à chacun, enfant comme adulte, que lutter contre ce fléau peut se faire par petites touches, que chaque bonne action, aussi simple soit-elle, peut faire boule de neige et contribuer à faire changer les choses. Dit comme ça, l'idée peut sembler simpliste, voire utopiste, mais Sadie et ses amis nous prouvent que ce n'est pas le cas. Que la méchanceté existe, mais que rien ne nous oblige à faire partie des haineux et autres trolls. Que la bonté ne se mesure pas en termes de valeurs monétaires, mais de ces petits actes qui offrent un peu de lumière à ceux qui sont dans le noir.
Les Improbables, c'est donc une belle histoire d'amitié, de celle qui fait grandir et permet d'en apprendre plus sur soi-même. Bien qu'elle ne soit pas au centre de l'intrigue, c'est aussi une histoire d'amour qui a su me faire sourire et m'attendrir alors que je ne suis pas une très grande amatrice du genre. J'ai apprécié que les personnages prennent leur temps pour s'avouer leurs sentiments même s'il ne faut pas très longtemps aux lecteurs pour deviner qu'il y a de l'amour dans l'air…
Mais au-delà de l'amour et de l'amitié omniprésente, le roman aborde des thèmes difficiles comme le harcèlement qu'il soit scolaire ou sur Internet, le handicap, les relations toxiques, la difficulté de trouver sa voie, les traumatismes, l'addiction notamment à la drogue… le volet drogue prend d'ailleurs une certaine importance dans l'histoire, ce qui n'est pas forcément mis en avant dans le résumé. Je n'en dirai pas trop sur ce point, mais comme avec le harcèlement, Carrie Firestone nous offre un traitement pertinent du sujet. Sans tomber dans la moralisation à outrance, elle permet aux lecteurs de se rendre compte des conséquences néfastes de cette addiction sur la vie d'une personne, mais aussi sur son entourage. La seule chose qui m'a un peu dérangée, mais qui, d'une certaine manière, me semble réaliste dans certaines familles, c'est le déni des parents. Un déni qui contraint une jeune fille à prendre des responsabilités bien trop lourdes pour son âge…
L'autrice, tout en nous offrant un roman résolument optimiste, ne tombe donc pas dans la niaiserie. Malgré toute leur bonne volonté, Les improbables ne pourront rien faire contre l'égoïsme et la cupidité de certains individus. Ils ne pourront pas non plus sauver, contre leur volonté, les personnes qui refusent de l'être, mais peu importe, car ils ont réussi à lancer une dynamique d'entraide et de bienveillance qui porte, petit à petit, ses fruits…
Quant à la plume de l'autrice, elle est efficace ! Pas de fioritures, ni d'effets de manche qui auraient, de toute manière, alourdi le récit. On est dans du pragmatique avec des phrases relativement courtes, mais travaillées, de nombreux dialogues, des réparties percutantes… Un style accessible qui devrait plaire aux adolescents et aux adultes aimant les textes qui se lisent facilement. Petit détail qui devrait également séduire les jeunes lecteurs, la transcription de certains des SMS de la petite bande qui aime beaucoup ce mode de communication.
En conclusion, l'autrice, d'une plume simple mais entraînante, nous parle d'amitié, d'amour, mais aussi de harcèlement, de drogue et de méchanceté. Malgré des problématiques parfois difficiles, il ressort de ce roman une telle positivité que j'aurais envie de le qualifier de feel-good. À la fin de votre lecture, vous devriez avoir le sourire aux lèvres et l'envie, comme Les improbables, de faire le bien autour de vous. Cela tombe bien puisque Carrie Firestone nous prouve que cela est à la portée de chacun d'entre nous.
Lien : https://lightandsmell.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
NanouAnne25
  15 décembre 2018
MASSE CRITIQUE NOVEMBRE 2018 - LITTERATURE JEUNESSE
Une lecture mignonette.
L'idée de base est sympa : Sadie, la narratrice de 17 ans, commence un job d'été. Un homme complètement ivre débarque dans le magasin dans lequel elle travaille. Elle aperçoit un bébé sur le siège arrière de la voiture, elle empêche donc, au péril de sa vie, l'homme de reprendre le volant. Qualifiée d'"héroïne des Hamptons", elle est invitée quelques jours plus tard à un gala de la ville pendant lequel elle rencontre 4 autres jeunes récompensés, comme elle, pour leurs bonnes actions. Ensemble, ils décident de former "les improbables" pour l'été, sorte de ligue justicière. Ils s'attaqueront en priorité au harcèlement sur les réseaux sociaux. le thème de la drogue est aussi abordé, d'une façon assez crue, l'une des 5 "improbables" essayant de sortir sa meilleure amie de cet enfer.
Les personnages sont très attachants, certains ont eu ou ont des tranches de vie difficiles. le style d'écriture est simple, très accessible aux ados.
En revanche, concernant le récit en lui-même, ça traîne en longueur jusqu'à la page 150 ; l'action se fait attendre. Mais à partir de cette page, les choses s'accélèrent, l'intrigue prend du rythme, et on tourne les pages rapidement car on a très envie de connaître la suite :-)
Il y a du rire, de l'émotion ; l'ambiance du récit est optimiste, même s'il y a des passages moins joyeux. Ce roman fait partie de la littérature jeunesse, et il a toute sa place pour aborder les thèmes du harcèlement sur les réseaux sociaux (cyberharcèlement), du danger de la drogue, de l'amitié, et aussi de l'amour. En thèmes secondaires, sont abordés la maladie, le handicap mental et physique.
J'ose une petite remarque concernant la traduction (qui n'est pas une tâche aisée, j'en conviens) : des imperfections un peu gênantes ; par exemple : les systèmes scolaires américain et français diffèrent, le vocabulaire n'est pas le même, et dans le texte, à plusieurs reprises il est question de "primaire" alors qu'en réalité il s'agit du collège. J'ai noté aussi un quiproquo (peut-être indépendant de la traduction, d'ailleurs) : tout laisse à penser au début du roman que Sadie est en terminale ; or elle est en première (détail non capital pour comprendre l'histoire mais important pour comprendre les liens des personnages entre eux).
En bref, une fois que l'intrigue se met en route, c'est une lecture prenante.
En tout cas, c'est toujours un plaisir de découvrir des nouveautés livresques, merci à Babelio!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Zabouille
  14 janvier 2019
Une histoire très sympa à découvrir, un peu de légèreté et des personnages attachants. Ça nous rajeunit un peu quand la jeunesse du lecteur est un peu passée.. :-)
Un bon moment de lecture, on aurait presque envie de les rencontrer en vrai !! Voire même de fai re partie de leur groupe "improbable" !
Commenter  J’apprécie          20
melicia
  11 novembre 2018
C'est une lecture qui s'adresse aux ados, mais les jeunes adultes pourront aussi l'apprécier s'ils ont gardé une part de leur âme d'enfant. Une histoire agréable et rapide à lire qui nous prouve que chacun peut agir à son niveau. Un résultat sympa avec des personnages attachants et atypique sur un thème très actuel est important.
Ce roman se cache sous une couverture bleue à la fois simple et un peu spécial avec ses personnages représenté en pixel. Son gros volume peut peut-être faire peur aux lecteurs occasionnels, mais au final, il se laisse lire très très vite, mais attention tout de même a l'âge du lecteur selon son avancée, car il y a quand même une touche de gros mots et des questions sexuelles.

Lien : http://books-story.wixsite.c..
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : cyber-harcèlementVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1024 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre