AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2258148820
Éditeur : Les Presses De La Cite (07/03/2019)

Note moyenne : 4/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Entre Nancy et Champigneulles, les vies d'Odile et de sa fille Isabelle reflètent les grandes mutations de la seconde moitié du xxe siècle.
Odile, épouse d'un ouvrier de métallurgie, connaîtra la difficulté d'élever seule ses enfants et la pénurie de logements ; Isabelle, forte de ses convictions, sans jamais renier ses origines populaires, aura à coeur de travailler comme journaliste.
Des hauts-fourneaux lorrains aux premiers logements sociaux, de l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
coquinnette1974
  20 avril 2019
Le Berceau des jours meilleurs de Élise Fischer est un roman reçu en service presse, via net galley, par les éditions Les Presses de la Cité.
Entre Nancy et Champigneulles, les vies d'Odile et de sa fille Isabelle reflètent les grandes mutations de la seconde moitié du XXème siècle.
Odile, épouse d'un ouvrier de métallurgie, connaîtra la difficulté d'élever seule ses enfants et la pénurie de logements ; Isabelle, forte de ses convictions, sans jamais renier ses origines populaires, aura à coeur de travailler comme journaliste.
Je suis ravie d'avoir pu lire le dernier roman d'Elise Fischer car je garde un très bon souvenir de certains de ses livres, notamment le rêve de la Grenouille ou Les amours de la Grenouille. J'ai pris énormément de plaisir à retrouver sa plume.
Direction l'Est de la France, une région où je ne suis jamais allé mais que j'apprécie de découvrir grâce à cette romancière.
Nous sommes en 1945, à la fin de la guerre, et nous découvrons le mariage d'Odile et Henri. Odile se pose des questions mais elle n'est plus une toute jeune fille et il est donc normal pour elle de se marier. C'est une fille en avance sur son temps et la pauvre ne va pas connaitre le bonheur avec Henri ! Très vite elle tombera enceinte mais rien ne se déroulera comme elle l'imaginait... "Son" Henri mène une double vie, elle va se retrouver à élever ses filles seule... comme une mère célibataire ! Elle peut compter sur le soutien sans faille de sa fille Isabelle, qui elle aussi en avance sur son temps deviendra journaliste.
Nous avons deux très jolis portraits de femmes en avance sur leur époque, des femmes fortes, parfois têtues voir bornées, mais avaient t'elles le choix ? Nous découvrons avec elle les premiers logements sociaux, l'appel de l'abbé Pierre en hiver 1954, la guerre d'Algérie... Elles traversent les décennies avec panache, font leurs choix.. Et avec elles j'ai découvert l'architecte designer Jean Prouvé qui a rêvé d'une « maison des jours meilleurs » pour les plus démunis. Je ne connaissais pas cet homme, grande figure emblématique lorraine, et j'ai trouvé les passages le concernant très intéressants.
J'ai beaucoup aimé ce roman, il est très bien ficelé, avec des personnages forts. J'ai été étonnée de l'évolution du personnage d'Odile. Parfois, dans la vie, on n'apprécie pas comment quelqu'un de notre entourage ou même une connaissance change, évolue. Là, c'est le cas pour moi avec Odile. Au début je l'aimais beaucoup mais certaines choses dans son comportement m'ont dérangées au fur et à mesure que les années passent et les pages se tournent. Heureusement, Isabelle (sa fille) est là et je me suis énormément attaché à elle.
Le Berceau des jours meilleurs est un excellent roman du terroir, un roman comme je les aime et qui mérite bien cinq étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
mariechrist67
  16 août 2019
Superbe !
Je viens de terminer ce roman et ai une nouvelle fois apprécié la belle plume d'Elise Fischer.
Le Berceau des jours meilleurs nous emmène à Champigneulles, une bourgade Lorraine proche de Nancy, c'est l'après guerre, en 1945, Odile épouse Henri, ouvrier en métallurgie. Il y a peu de sentiments dans ce couple. Elle est logée chez sa belle-mère Zélie qui aime diriger et régenter tout ceux qui l'entourent, elle se montre parfois odieuse avec Odile.
Cette dernière donne naissance à 3 filles et un garçon, seules deux filles, Isabelle et Nicole vivront. Peu aidée par Henri, elle aura beaucoup de peine à élever ses filles.
L'ainée du couple, Isabelle, a un parcours scolaire exemplaire et réussit à entrer comme journaliste dans un journal régional. Douée pour cette profession, elle se verra confier des dossiers intéressants et valorisants. Elle aussi va rencontrer bien des déboires. Sa force de caractère l'aidera à s'en sortir.
Parallèlement figurent des personnages emblématiques de la période : l'abbé Pierre, Jean Prouvé, architecte qui envisage de construire une "maison des jours meilleurs" pour les pauvres.
Ce roman familial retrace les années difficiles de l'après-guerre, lorraine moi-même, je suis heureuse d'y retrouver ma région, bien décrite. La vie d'une famille modeste dont le père est souvent absent plus intéressé par les autres femmes que par Odile. Les filles qui doivent faire face à la dure réalité de la vie. La volonté et l'endurance de ces femmes.
Elise Fischer, par sa belle plume, son écriture fluide a le don de captiver le lecteur. Ce roman est plein d'émotion, de réalisme, il se dévore, quand on le commence on ne peut plus le lâcher.
Une lecture que je recommande à tous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
mimi5751
  27 mai 2019
Une belle lecture qui nous raconte les années d'après guerre et les difficultés de la classe ouvrière mais nous parle aussi de ce grand concepteur de nouveauté Jean Prouvé.
L'histoire commence quand Odile épouse Henri mais il ne lui convient pas car elle a de l'éducation et sait se tenir et lui me direz vous c'est le benjamin, le dernier le gaté par la mère qui lui passe tout et bien sur n'aime pas Odile. Il est ouvrier à l'usine et Odile est sous la coupe de sa mère la Zélie. Henri se permet des fantaisies et se met en ménage avec la soeur de Odile dont il a un fils et de Odile il a 3 filles : Christine qui va mourir, Isabelle qui deviendra Journaliste et Nicole coiffeuse. Mais Odile ne veut plus vivre sous la coupe de sa belle mère et cherche un logement. Elle en aura un mais insalubre. Pour vivre elle doit faire des ménages et des lessives et Isabelle sa fille travaille à l'épicerie et poursuit ses études ou elle est brillante mais un jour on les met dehors et grace au bon docteur Keller trouve un autre logement. Henri revient, Odile veut se débarasser d'Isabelle et veut la fourrer dans les pattes du fils d'une de ses copines mais le fils est un psychopate et essaie de violer et étrangler Isabelle qui voyant le complot va quitter la maison grace au bon docteur Keller qui lui trouvera un abri ou elle va passer quelques années heureuses mais le passé la rattrape et elle doit aller témoigner pour que le dingue ne soit pas relaché dans la nature et cela c'est une épreuve que Simon son fiancé va l'aider à surmonter.
J'arrête là car ce n'est pas la fin mais j'espère vous en avoir assez dit pour vous donner l'envie de le lire
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
VivianeB
  12 juillet 2019
Pépite ! J'ai eu un véritable coup de coeur pour ce livre qui nous fait découvrir les vies d'une femme et de sa fille à l'après-guerre. Ceci est la partie romanesque qui se voit mêlée à la partie réelle pour nous relater une ville et son urbanisme. Ce n'est jamais ennuyeux et bien au contraire, passionnant et intéressant parce qu'à chaque page, on apprend quelque chose ou on réexplore une époque connue de nous sans parfois l'avoir jamais vécue. Je recommande.
Commenter  J’apprécie          90
brinvilliers
  07 juillet 2019
Odile croit avoir fait un bon mariage, elle ne sait pas qu'elle a fait l'objet d'un pari et Henri son époux se révèle différent. Elle doit vivre avec sa belle mère Zelie qui donne toujours raison à Henri. Henri la trompe, a volé. et malgré tout Odile reste. Elle donne naissance à deux filles et pour elle décide de chercher un logement. Nous sommes après guerre et les logements se font rares. Jean Prouvé décide de faire construire des habitats pour tous, mais l'aventure est compliquée. Il est aussi aidé par l'abbé Pierre.
Un roman qui parle plus de Jean Prouvé que des héroïnes ce qui a causé un attrait, car les descriptions sont trop longues du coup l'Intérêt s'émousse pour l'histoire d'Odile.
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
mariechrist67mariechrist67   25 janvier 2020
Leur enfant est né.
Tout va pour le mieux.
Enfin, presque.
Qu'on ne lui parle plus jamais de la grandeur de la France !
Et surtout pas des valeureux combattants !
Commenter  J’apprécie          80
brinvilliersbrinvilliers   07 juillet 2019
Il le sait.
Mais le cœur, son cœur, pour qui a-t'il battu ?
Bon sang se dit-il en regardant le berceau où Christine est allongée; les yeux clos pour toujours, je ne sais pas rien de ma femme et pourtant je lui ai fait un enfant.
Commenter  J’apprécie          40
mariechrist67mariechrist67   25 janvier 2020
Isabelle ne ressemble pas à Christine.
Ce ne fut pas le même bébé. Elle pleurait presque silencieusement comme si elle se trouvait dans un lieu où le sourire était mort. Elle a grandi et est restée silencieuse.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   03 juillet 2019
Vous devrez apprendre à résister. Les hommes de cette famille sont des chauds de la chose. Ils ont beau être fatigués de la journée aux Aciéries, ils ont encore de l’énergie pour nous trousser. Le mien, c’est avant de partir au travail et au retour. Et s’il est de jour et dort ici, il remet ça au milieu de la nuit. Quand Riri va sortir de prison, il voudra rattraper le temps perdu.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   03 juillet 2019
Depuis la guerre, il y a eu trop de laisser-aller. On prend l’habitude de harceler et de voler l’occupant. On croit faire de la résistance. Après, on agit ainsi avec tout le monde, y compris avec les libérateurs. Ils sont riches, ça ne porte pas à conséquence. Et ensuite, le mauvais pli est pris, on lorgnera ce que le voisin a, et on se servira.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Élise Fischer (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Élise Fischer
Elise Fischer présente son rapport à la lecture. Elle explique comment, selon elle, le lecteur doit s?approprier l?histoire. En savoir plus sur « Sur le fil » : http://bit.ly/2i4htZN
Des coups de c?ur aux coups au ventre, Lena a tout vécu. C?est en prison, accusée de la mort d?un mari tyrannique, qu?elle libère les mots et les souvenirs de sa vie tumultueuse marquée par l?exil, l?univers du cirque, une passion amoureuse et la violence conjugale. Un roman poignant qui met en lumière une cause toujours de triste actualité.
1960, Nancy. Dans sa cellule de prison, Lina attend sans illusions l?issue de son procès. C?est au parloir, grâce à sa visiteuse, s?ur Marie-Bernadette, toute de patience et de douceur, que Lina peut malgré tout libérer sa parole, sa mémoire, et remonter le fil de son histoire : son enfance sous le soleil du Sud, sa vie de bohème dans les cirques, sa folle passion pour un danseur juif allemand pendant l?Occupation. Jusqu?à sa rencontre avec René? Parce qu?il lui avait montré un visage avenant, parce qu?il semblait réellement épris, elle, la jolie saltimbanque, a accepté de s?unir à lui. Mais comment se relever de l?épreuve quotidienne des coups, de l?humiliation, de la honte ? Un jour, à bout, elle l?a laissé mourir?
Un roman intense et plein d?espoir sur la dignité des femmes.
+ Lire la suite
autres livres classés : après-guerreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
917 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre
.. ..