AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081333228
Éditeur : Flammarion (15/04/2015)

Note moyenne : 4.21/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Quand un fils de dictateur, chef de la propagande et fou de cinéma, rêve de faire un blockbuster, mieux vaut ne pas être de la distribution. Shin et Choi l'ont appris à leurs dépens. Kidnappés par Kim Jong-il en 1978, le célèbre réalisateur sud-coréen et son actrice vedette n'ont dû leur survie qu'à leur obéissance aveugle au Cher Dirigeant. Leur mission : faire de la Corée du Nord une grande nation du cinéma. Leurs moyens : illimités. Leur salaire : la peur. Leur e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Albertine22
  10 mai 2015
"Le vrai n'est pas toujours vraisemblable" aurait pu aussi servir de titre à ce livre de Paul Fischer, remarquablement documenté. Producteur de films lui-même, il s'est penché sur le cas du fils du Grand Leader, le très cinéphile Kim Jong-Il. Celui-ci réussissait à se procurer des copies de tous les films qui sortaient et se délectait à les regarder. Bien évidemment, il était le seul à profiter de cette fenêtre sur le monde et le peuple n'avait le droit qu'à des séances obligatoires de cinéma où des navets pédagogiques, suivis d'un débat, entretenaient le culte créé autour de son père, Kim-Il-Song.
les années 70, plusieurs décennies de dynastie communiste ont amené la Corée du Nord au bord du gouffre financier. Kim Jong-Il se met alors en tête de redorer le blason de son pays et accessoirement de faire rentrer de l'argent dans les caisses en produisant des films, aussi bien des blockbusters que des oeuvres destinées à rafler des prix lors de festivals prestigieux. le hic, c'est qu'il lui manque le réalisateur de talent pour concrétiser son plan. Qu'à cela ne tienne, il fait kidnapper par ses sbires, Choi, actrice vedette en Corée du Sud, pour qu'elle serve d'appât. Son but est de faire tomber dans ses filets son mari, Shin, réalisateur connu, même si son étoile est un peu sur le déclin. On dirait un roman de John le Carré... C'est pourtant réellement ce qui s'est passé !
Choi, enlevée la première, va connaître les affres du "lavage de cerveau" à la Nord-Coréenne. Plusieurs "professeurs" vont se succéder pour lui inculquer la doctrine de la famille Kim. Il lui faudra apprendre par coeur l'histoire du pays depuis 1948, histoire réécrite pour métamorphoser les "Kim" en dieux vivants. Elle devra se taire et surtout ne pas s'inscrire en faux quand la Corée du Sud et le reste de monde d'ailleurs seront présentés comme une version moderne de l'Enfer où sévissent guerres, famines et maladies. Shin, victime d'un rapt peu de temps après elle, acceptera avec moins de facilité le fait d'être "prisonnier" et tentera par deux fois de s'évader. La prison le brisera et en 1983, il consentira à servir le grand dessein de Kim Jong-Il : réaliser des films de qualité.
Enfermés dans une cage, qui est devenue dorée depuis que le couple semble converti à l'orthodoxie "kimienne", Shin et Choi vont enchaîner les tournages. Des moyens énormes sont mis à leur disposition et le succès ne se fait pas attendre. Petit à petit, ils vont gagner la confiance de Kim-Jong-Il et le convaincre de les laisser partir à l'étranger pour promouvoir les film . Ils sont toujours accompagnés par des gardes du corps qui veillent à ce qu'ils ne s'échappent pas. Et pourtant, un jour à Vienne, ils réussissent l'exploit de fausser compagnie à leurs "gorilles"...
Paul Fischer, à travers le témoignage de Shin et Choi, nous montre une Corée du Nord, exsangue, où tout le monde espionne tout le monde, où des villes-témoins dissimulent aux étrangers la misère qui règne dans la totalité du pays, où chaque seconde de la vie des habitants est orchestrée, où les hommes ne sont plus que des figurants dans la "superproduction de Kim Jong-Il". Son fils Kim-Jong-Un continue dans la même veine , le pays est toujours une dictature sanglante qui se donne des allures d'opérettes lors des spectacles réglés au millimètre qui donnent à voir aux Occidentaux une image en technicolor d'un peuple martyr.
Un livre passionnant où la réalité dépasse la fiction !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
benleb
  25 décembre 2015
"Une superproduction de Kim Jong_il" est une histoire vraie totalement incroyable, écrite comme un thriller ou plutôt comme un blockbuster d'action.
Kim Jong-il, fils du dictateur nord-coréen Kim Il-sung, fait son apprentissage, et commence sa prise du pouvoir, en dirigeant les services spéciaux et la propagande du régime. Malheureusement, grand cinéphile, il considère que ses opérations spéciales doivent être dignes des James Bond; et il se désole de la nullité du cinéma national. Pour régler ce problème, il décide de s'emparer du plus grand cinéaste sud-coréen, Shin Sang-ok; en enlevant sa femme, Choi Eun-hee, il attire le réalisateur dans un piège.
Le livre est d'abord est un vrai thriller; pendant huit ans le couple va gagner la confiance de leur kidnappeur; il réalise des films à succès, obtenant de voyager dans le bloc de l'est, puis en Occident. En mars 1986, ils se réfugient à l'ambassade américaine de Vienne.
L'auteur aborde de nombreux sujets : l'histoire des deux Corée, celle du cinéma asiatique, les opérations spéciales du régime nord-coréen, le rôle de Vienne dans la guerre froide, etc... L'auteur explique ainsi la construction des noms de famille coréens. S'il insiste sur le caractère mafieux, paranoïaque et mortifère du régime nord-coréen, il montre aussi la naïveté de ses dirigeants.
C'est surtout l'histoire d'un couple, Shin Sang-ok et Choi Eun-hee. Lui, grand cinéaste et producteur ambitieux, allant jusqu'à l'escroquerie pour soutenir ses entreprises. Elle, star dans les films de son mari, mais aussi femme trompée et malheureuse de ne pas avoir d'enfants. Au moment de leur enlèvement, il ont divorcé, en raison des infidélités et de la ruine de Shin. L'épreuve du séjour nord-coréen les rapprochera de nouveau. Après leur évasion, ils iront de déception en déception; à l'échec professionnel, s'ajoutera la méfiance de la société sud-coréenne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
gonewiththegreen
  09 février 2016
L 'auteur nous raconte l'histoire d' un couple star cinematographique sud corréen enlevé par le fils du grand leader, Kim Jong Il. le but est de relever le niveau du cinéma nord coréen,dont le principal et quasi unique producteur esr le fils du didacteur et futur didacteur lui même.
Cette histoire vraie est magnifiquement raconteée et nous éclaire un peu sur cette vaste mascarade qu'est la Corée du Nord et la mégalomanie de son Leader. C'est aussi une belle histoire pour les amoureux du cinéma.Ce livre permet surtout d'appréhender de la plus agréable des manières l'histoire de la RPCN et son basculement dans l'isolement et la faillite.Une très belle découverte.
Commenter  J’apprécie          20
mapivion
  02 août 2016
Cette histoire incroyable mais vraie de l'enlèvement de 2 stars du cinéma sud-coréen par Kim Jong-Il à la fin des années 70 dépasse de loin n'importe quelle fiction. Cette lecture nous montre dans quel état d'asservissement le peuple Nord Coréen est contraint de vivre. Ce livre m'a fait penser au roman extraordinaire "La vie volée de Jun Do" de Adam Johnson. Bref, c'est une lecture passionnante qui fait froid dans le dos!
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
benlebbenleb   23 décembre 2015
Ce serait à tes proches de creuser ta tombe et de t'ensevelir dans les vêtements que tu as portés toute ta vie - en prenant bien soin de retirer l'effigie de Kim Il-sung, qu'il ne faudrait ni souiller ni abandonner dans la terre froide. Les Dirigeants avaient partagé chaque instant de ta vie, mais dans la mort, tu serais seul.
Commenter  J’apprécie          20
mapivionmapivion   03 août 2016
Cette histoire est un hymne à la volonté humaine. Elle nous montre ce dont nous sommes capables quand nous nous heurtons à des forces qui nous dépassent. Que nous soyons croyants ou non, il ne nous est donné qu'une seule vie sur cette terre, et elle dépend en grande partie du lieu et de l'époque où nous avons vu le jour
Commenter  J’apprécie          10
mapivionmapivion   03 août 2016
Condoléances à la mort de Kim Jong-Il :
"Une grande perte non seulement pour le peuple coréen mais pour tous les pays luttant pour la liberté, la justice et la paix", assura sans ciller le président Bachar el Assad
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : cinemaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
5149 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre