AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782290058374
317 pages
Éditeur : J'ai Lu (13/02/2013)
3.48/5   30 notes
Résumé :
Je m'appelle Maddy et je suis une jeune fille comme les autres (si l'on en oublie le fait que j'aime bien zoner dans les cimetières) : je vais au lycée comme tout le monde, j'ai une meilleure amie comme tout le monde, et oui, comme la plupart des filles j'aimerais beaucoup que Stamp - le nouveau - m'invite à sortir.

Notre premier rencard a comme qui dirait été "électrique" puisque j'ai été frappée par la foudre. A mon réveil, plus de battements de co... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
3,48

sur 30 notes
5
1 avis
4
7 avis
3
5 avis
2
3 avis
1
1 avis

Crunches
  17 février 2013
Hé bien Waouh ! Je ne m'attendais pas à ça quand j'ai commencé le livre. J'ai souvent ri en lisant ce livre... pas aux éclats bien sûr, mais j'ai apprécié l'humour de Maddy ainsi que sa façon de nous raconter son histoire, d'un ton légèrement décalé.
Oui pour moi, Maddy est vraiment l'élément moteur de ce roman. Elle est drôle, fraiche, réaliste et.... vivante. C'est un peu bizarre pour un zombie, mais c'est bien le cas. Même si elle a arrêté de respirer et son coeur de battre, elle n'en reste pas moins une ado adorable.
J'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir son quotidien entre ses cours (dont le cours de cuisine maudit et le cours d'arts plastiques), ses amis (enfin son amie et voisine Hazel), son coup de coeur (Stamp, la nouvelle superstar de l'équipe de football américain du lycée), sa famille (son père, le médecin légiste aux règles intransigeantes) et sa passion (les cimetières). Bref, Maddy est un peu hors norme tout en ayant la tête sur les épaules. Elle n'est pas sans cesse en train de changer d'avis ou de se plaindre. J'avoue que sa réaction fasse à son coup de foudre est assez censée et en même temps tellement délirante ! Bref, je pense que vous l'avez compris, j'adore Maddy !
Pour les autres personnages j'ai beaucoup aimé qu'Hazel ne soit pas juste l'amie plus populaire et plus égocentrique de Maddy. Au départ, j'ai eu un peu peur que ce ne soit une énième amie complètement barge et narcissique, mais non. Tout à coup, on la découvre sous un autre jour et ça fait plaisir de sortir des sentiers battus ! Les autres personnages sont aussi assez sympa : entre le père de Maddy qui est médecin légiste et qui laisse sa fille faire un peu ce qu'elle veut tant qu'elle respecte les règles mise en place. D'ailleurs, j'ai bien aimé sa réaction quand il la voit débarquer en mode gothique !
Bien sûr, il y a aussi Stamp, le beau gosse aux yeux chocolat et à la peau toute bronzée. Mais de l'autre côté, il y a Dane le zombie N°2 et ses cernes et muscles en béton qui est tout à fait craquant. Faut dire que depuis que Maddy a pris 100 000 volts sur le haut du crane, elle a des goûts variables en matière de garçons.
Ce n'est que lorsque j'ai commencé à écrire cette chronique que j'ai fait le rapprochement avec le gars plein de muscles tout chaud qui se couvre de poils et l'autre tout froid aux muscles de marbres (si vous ne voyez pas de qui je parle, relisez vos classiques !). Avant, je n'y avais pas fait attention et je ne suis pas sûre que l'auteur y ait pensé !
En ce qui concerne l'univers j'ai totalement accroché. Non seulement la transformation en Zombie est assez compatible avec mon esprit rationnel, mais en plus j'apprécie qu'il y ait différents types de zombies. Hé oui, vous ne le saviez pas, mais il y a des zombies qui se promènent parmi nous. Ils font en sorte de ne pas trop nous effrayer et vont chercher leurs 10 livres de cervelles d'agneau à la superette du coin ! Et il y en a d'autres, les Anciens. Qui sont vieux (bizarre non, pour des Anciens ?) et qui dictent des lois visant à protéger les Normaux mais aussi les Zombies. Pour faire respecter ces lois, il y a les Sentinelles (qui eux, font juste flipper !).
Mais voyez vous, s'il y a des règles, il y a aussi ceux qui les transgressent. Ce sont les Serks. (Si vous n'avez pas compris, ce sont les méchants !). Eux par contre aiment bien la cervelle humaine et n'hésitent pas à chasser leur proie avant de leur sucer leur matière grise.
Et comme l'histoire est bien faite, Maddy va se retrouver entre des Serks affamés et des Zombies pas très expérimentés dans l'annihilation des Serks !
Ce qui m'a également fait sourire, c'est qu'à un moment Maddy utilise les films d'horreur pour se renseigner sur les zombies (il faut dire que ce sont les meilleurs documentaires en la matière) et qu'à la fin on s'y croirait ! Avec tous les événements qui se passent lors du... bal de fin d'année ! C'est assez fun que d'un côté on se moque des films avant de lire quelque chose qui s'en rapproche pas mal. Je ne sais pas si c'est de l'humour au second degré de la part de l'auteur, ais j'aime beaucoup !
Je rajoute vite fait encore un truc : j'ai adoré la façon dont certaines phrases sont bien accentuées. Comme par exemple la dernière règle de son père : "Ne. JAMAIS. Faire le mur." On a presque l'impression de l'entendre nous la dicter !!!!
En tout cas, si vous cherchez une histoire à l'humour un peu décalée, sans trop qu'elle soit trop prise de tête, je vous conseille celle-ci ! J'ai hâte de lire la suite !!!!
Lien : http://plaisirsdelire.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
lanacroft123
  31 mai 2013
[...]
Je ne sais pas si vous l'avez remarqué, mais il semblerait que les vampires ne soient plus les créatures à la mode en ce moment. Peut-être que tout le monde a eu son overdose de "sang-froid" ? Moi, je suis toujours aussi friande d'histoires de vampires, mais j'avoue avoir été ravie de pouvoir goûter à autre chose : les zombies !
Imaginez donc un peu ma joie lorsque les éditions J'ai Lu m'ont proposé de lire "Zombies don't cry" ! Déjà rien que le titre avait de quoi me séduire. Mais je me suis dit qu'il me fallait a-bso-lu-ment le lire lorsqu'en plus j'ai découvert la couverture et le résumé !
La couverture est très attirante : de la sobriété (beaucoup de noir) qui permet de mieux faire ressortir le titre, l'accroche et surtout... la petite illustration en bandeau central. Un regard captivant , séduisant même. On devine une belle jeune femme... Un détail cependant relie cette photo au titre : la pâleur mortelle de ce visage.
Cool ! Pour une fois que la vue d'un zombie ne provoque pas de dégoût profond...
Mais ne vous y trompez pas ! Ce n'est pas parce que les zombies de ce roman ne nous offrent pas une vision traditionnelle de la créature (en état de décomposition avancée, complètement lobotomisée, ne répondant qu'à son instinct, se déplaçant au ralenti avec les bras en avant et une jambe qui traîne tout en poussant de sinistres grognements....) qu'il n'y a aucune trace de cruauté ou d'horreur dans cette histoire ! Vous aimez la cervelle bien fraîche , j'espère ? ^^
Dans ce cas, venez faire la connaissance de Maddy. Cette jeune lycéenne, fille de médecin légiste, constate que petit à petit les camarades participant au même cours de cuisine qu'elle disparaissent les uns après les autres dans des conditions étranges.
Et puis un jour, alors qu'elle enfreint les trois principales règles citées dans le résumé pour rejoindre un garçon craquant à une fête, elle est frappée par la foudre.
A partir de cet instant, sa vie ne sera plus jamais la même : Maddy est morte. Son coeur ne bat plus. Elle ne respire plus. Et pourtant... elle "vit" encore d'une certaine manière. Elle est devenue une zombie.
L'auteur nous propose de la suivre dans cette nouvelle vie et de découvrir en même temps qu'elle la vérité. Les zombies existent et ils vivent parmi nous, incognito. Mais pour que ce soit plus intéressant, on apprend qu'il existe des "gentils" zombies et des "méchants". Les "gentils" suivent les règles des anciens à la lettre tandis que les "méchants" n'en ont rien à faire de ces règles.
Maddy se fera de nouveaux compagnons qui l'aideront à s'adapter à sa nouvelle condition mais elle sera aussi confrontée à des ennemis qui veulent sa peau ... pardon ... sa cervelle. ^^
Je m'attendais à une histoire "frisson" tout ce qu'il y a de plus sérieux et j'ai été surprise (mais agréablement, rassurez-vous) de me retrouver en train de pouffer de rire tout au long de ma lecture. Voilà un grand point fort de ce roman : son style humoristique qui allège le caractère horrifique de la situation et le rend véritablement accessible même pour de jeunes ados.
A vrai dire, je me rends compte que ce qui m'a induite en erreur est le côté trop sérieux de la couverture (ce qui n'enlève rien au fait que je la trouve toujours sublime) qui ne reflète pas le ton léger du récit.
Je me suis tout de suite attachée au personnage principal, Maddy. J'ai aimé sa façon de voir les choses et de les partager avec nous. Sa meilleure amie, Hazel, s'est un peu moins attirée ma sympathie mais il n'empêche que je trouve que tous les personnages de cet ouvrage ont véritablement été bien travaillés.
Si je regarde au-delà du premier degré, je dirais que l'auteur a peut-être bien voulu faire passer un message aux lecteurs, un message sur la tolérance mais aussi sur l'adolescence. Après tout, quelles sont les principales conséquences du passage à l'âge adulte ? Un sentiment de différence, la sensation de sortir d'une chrysalide, d'avoir à tout changer, renoncer à sa vie d'enfant pour entrer dans une vie d'adulte, devenir un peu quelqu'un d'autre... Et ces bouleversements accentuent les différences , créent souvent des clans... C'est un peu comme devenir un zombie (sauf que les ados ne se jettent pas sur la cervelle fraîche, heureusement pour nous ! ^^).

La fin, comme toute fin de premier tome, nous laisse sur notre faim (Admirez le jeu de mots ! ^^). Personnellement, j'ai très envie de lire le deuxième tome pour connaître la suite.
Mais il faudra attendre encore un peu. (Ô frustration, quand tu nous tiens !)
[...]
Lien : http://les-chroniques-de-lan..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
leslecturesdeVal
  30 mars 2013
Lorsque j'ai lu le résumé , je n'ai pas hésité une minute à l'acheter, tellement il m'a emballé, même si je n'avais lu jusqu'à présent aucun livre sur les zombies, (les sorcières c'était fait, vampires aussi, les deux en même temps aussi ) mais jamais de littérature parlant de Zombies . Alors pourquoi celui-ci vous me direz ? et bien tout simplement qu'au vu de la quatrième de couverture, je me suis pliée de rire sur les trois règles à ne pas enfreindre, (Règle N°1 : Ne jamais sortir avec quelqu'un sans l'avoir présenté à mon père. Règle N°2 : le couvre-feu est fixé à 23 heure - non négociable. Règle N°3 : Ne. JAMAIS. Faire le mur.) et je me suis dit tient pourquoi pas essayer ce genre de livre en commençant par quelque chose de drôle et léger? Et je peux vous dire que je ne me suis pas déçue du tout de mon choix. L'auteur a fait un excellent travail au niveau de la recherche de ses personnages, et plus particulièrement de Maddy, l'héroïne principale , elle est à la fois une jeune fille faible et très forte, elle arrive tantôt à nous toucher, souvent à nous faire rire . Elle est drôle, fraiche, réaliste et.... je dirais même qu'elle est vivante et bien vivante, c'est un peu bizarre de dire et penser ça pour un zombie, mais c'est bien ce que j'ai pensé tout au long de ma lecture, même si elle a arrêté de respirer et que son coeur ne bat plus, elle n'en reste pas moins une adolescente avec ses états d'âmes et son engouement. Son aventure est teintée d'un cynisme assez glauque, mais elle n'en reste pas moins être une très belle bouffée d'air pur dans cet univers lugubre. Pour les autres personnages j'ai beaucoup aimé Hazel son amie de toujours une jeune ado assez égocentrique faut bien le dire. du coté des garçons il y a le petit nouveau de la classe, Stamp, le beau gosse aux supers yeux et à la peau toute bronzée. Mais du coté des zombies gentils, il y a aussi Dane qui est tout à fait craquant et qui ne laisse pas non plus notre héroïne insensible . On découvre également le fonctionnement hiérarchique des zombies, avec les gentils et les méchants (les Serks) avec leurs règles à respecter (ou à enfreindre parfois) et on découvre un peu leur organisation même si cela a été passé assez vite on apprend qu'il y a des échelles dans cette hiérarchie et qu'il faut bien les respecter sous peine de sanctions. L'écriture de ce roman est bien fluide, agréable, ponctuée d'humour, c'est un roman jeunesse bien sur donc les évènements vont un peu vite parfois, mais sincèrement c'est pas bien grave car il est tellement agréable à lire que l'on ne s'ennuie pas de la première à la dernière page
En conclusion " Zombies don't cry " est un roman décalé dans un univers que je ne connaissais absolument pas et avec lequel j'ai passé un merveilleux moment de lecture que je recommande vivement à toutes et tous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
gayane
  05 octobre 2014
Maddy, adolescente passionnée par la décalque de tombes est frappée par la foudre alors qu'elle rejoignait en douce le mec le plus mignon du Lycée. Lorsqu'elle se réveille au milieu de la rue, la tête dans la boue et qu'elle se rend compte qu'elle ne respire plus, elle réalise qu'elle s'est peut-être transformée en zombie....
Grosse déception de ma semaine.
En premier lieu, je n'accroche pas du tout avec le récit au présent. Cela me rend toujours l'identification au personnage et l'immersion dans l'histoire plus difficile.
Ensuite, je n'ai pas aimé les personnages de Maddy, Stamp et Hazel. En fait, il n'y a pas grand chose que j'ai apprécié.
Les personnages sont caricaturaux, les réactions grotesques et les situation invraisemblables.
Je suis consciente qu'une grande par des défauts que je trouve à ce roman résultent probablement de la volonté de l'auteur à faire une histoire humoristique. Cependant, pour ma part, cet humour n'a fait que très en avant les lacunes du déroulement de l'histoire et les lacunes dans la personnalité des personnages. Sans donner trop de détails : disputes de meilleures amies puériles et vites arrangées, des "méchants" peu effrayants malgré les réaction effrayées de Maddy, la super héroïne qui devient un super zombie du jour au lendemain, les problématiques absolument grotesques des personnages, les résolutions et les réactions des personnages qui sortent du néant, une ado qui dit adorer son père mais qui sort en cachette sans raison alors que son père semble tout lui passer et lui accorderait surement le droit de sortir... et j'en passe. le super héros qui accepte la fin de se roman sans fore de caractère.... En fait j'ai eu l'impression de lire une parodie de bit-lit pour adulte mais version ado et avec des traits tellement grossis que j'aurais presque eut l'impression de lire une seconde fois "Bingo le post-it", parodie de "Bilbo le Hobbit". Pire que du second degré, l'humour me parait être plutôt au 36ème sous-sol.
Enfin, je n'ai pas du tout adhérer à la fin : Bataille finale, une personnage secondaire voir carrément anecdotiques se retrouve au premier plan dans la dernière confrontation, et la clôture du roman sur une non prise décision ou plutôt sans choix satisfaisant pour moi....
Bref, un roman qui n'est pas pour moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
petit-lips
  16 mars 2013
« Zombies don't cry » est un roman décalé avec lequel j'ai passé un délicieux moment.
Maddy est une lycéenne tout ce qu'il y a de plus normale (ou presque) jusqu'au jour où elle décide d'enfreindre les règles pour Stamp, le nouveau mec du lycée. Elle fait le mur, et paf !, la foudre lui tombe sur la tête (littéralement j'entends). Elle se réveille le visage dans la boue, avec une sensation bizarre, et sans rendez-vous du coup. Une fois revenue chez elle, elle comprend qu'elle est morte... et vivante ! Après avoir diagnostiqué sa "maladie", le zombisme, direction le supermarché pour faire le plein de cervelles (miam !).
La pauvre Maddy va découvrir que même morte, il y a des règles à respecter (pour protéger les zombies, mais aussi les humains, dits les Normaux). Celles-ci sont édictées par les Anciens, et les Sentinelles se chargent de ramener les zombies récalcitrants dans le rang. Avec ses deux nouveaux compagnons, Dane et Chloé, eux aussi zombies de leur état, Maddy va apprendre à être une bonne morte-vivante. Qui dit "bon zombie" dit aussi "mauvais zombies", et c'est là que les Serks entrent en scène. Ce sont des zombies fous furieux, sadiques et dévoreurs de cervelles humaines. Deux d'entre eux en veulent aux élèves du lycée, et plus spécialement à Maddy. Il est temps de se défendre, et de partir à la chasse au zombie !
Maddy est un personnage excellent ! Au départ d'un naturel plutôt discret, elle se forge une personnalité du tonnerre grâce à sa transformation. Bien sûr, elle est un peu perdue au tout début, mais elle va vite prendre ses marques. J'ai adoré son humour, ses sarcasmes et sa répartie. Malgré ses mésaventures, Maddy reste forte et ne s'apitoie jamais sur son sort.
« Zombies don't cry » est un ovni dans le monde des livres sur les zombies. Pour une fois, ils sont doués d'intelligence et pas seulement bêtes à manger du foin (ou des cerveaux). Quoique pour certains personnages de l'histoire, ça se discute (Squelette et Dahlia, si vous passez par là...). Les zombies de l'auteur sont doués d'humanité et ne sont pas très différents de nous, hormis leur régime alimentaire et leur aspect un brin cadavérique. J'ai également beaucoup aimé les explications de l'auteur sur la création des zombies, leur mode de vie, leurs points faibles... c'est une véritable espèce.
Pour conclure, j'ai adoré « Zombies don't cry » et je ne me suis pas ennuyée un seul instant grâce à Maddy et ses aventures. Je vous le recommande chaudement ;)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
HistoiresSansFin   25 février 2013
Rusty Fischer cède à la mode du mort-vivant, en nous en proposant une version ado riche de tous les codes et repères de la série B amerloque, le second degré en plus!
Lire la critique sur le site : HistoiresSansFin
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
CrunchesCrunches   17 février 2013
C'est merveilleux, il y a un quiz "Vous pourriez être un zombie si...", et si incroyable que ça puisse paraître, je commence à y répondre.... l'air parfaitement sérieux et en tirant un peu la langue, comme si ma vie (je ne suis pas sûre que ce soit le bon mot désormais) en dépendait.
Voilà ce que j'obtiens :
Question : Avez-vous été récemment l'objet d'une anomalie électrique, comme entrer en contact avec une ligne à haute tension, subir une attaque au Taser de la part de la police (en ayant les pieds dans une flaque d'eau), passer la nuit dans une centrale électrique, être frappé par la foudre, etc ?
Réponse : Oui. Et merci d'avoir utilisé le mot "anomalie" en contexte.

Question : Avez-vous récemmment perdu connnaissance durant une période prolongée pour ensuite vous sentir... étrange à votre réveil ?
Réponse : Je sais que je ne devrais pas répondre à une question par une autre question mais... est-ce qu'être au sol avec le visage dnas une flaque de boue pendant deux bonnes heures et se réveiller sans pouls ça compte ? Oui.

Question : Est-ce que votre coeur est actuellement en train de battre ?
Réponse : Non. Sérieux, pas le moindre petit battement.

Question : Souffrez-vous de difficultés respiratoires ces derniers temps ?
Réponse : L'absence de respiration, c'est considéré comme une difficulté ? Si c'est le cas, alors... Oui. Et c'est encore le cas à l'heure actuelle.

Question : Avez-vous pu dormir depuis l'anomalie électrique ?
Réponse : Non. Et on est au beau milieu de la nuit et je ne suis même pas fatiguée. Pas du tout, même.

Question : Ressentez-vous un soudain besoin inexplicable et irrépressible de manger de la... cervelle ?
Réponse : Hum, pas jusqu'à cet instant précis, mais... maintenant que vous en parlez.. il se trouve que... OUI. Oh. Que. Oui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
ptitelily01ptitelily01   07 janvier 2014
« La vérité. C’est simple : dis que tu es un zombie, que Dane et moi sommes des zombies, que Squelette et Dahlia sont, hum… Des méchants zombies, qu’ils sont bouffé le cerveau de trois filles dans votre classe et que, si nous n’étions pas intervenus, ils en auraient fait de même avec vous. »
Commenter  J’apprécie          10
BlackHaruBlackHaru   31 mars 2013
Je leur court-circuite leur étincelle de vie récemment acquise, du bout de mon pieu. C'est comme le jeu de la taupe, mais avec des êtres humains. ( enfin ... des profs. Des serks ).
Commenter  J’apprécie          20
BlackHaruBlackHaru   31 mars 2013
- Maddy, tu es au courant ?
- Au courant de quoi ?
- De ce que tu es ? demande Chloe.
- Une ... lycéenne ? Une ... capricorne ? Une ... conductrice sans malus ? Je ne sais pas, moi.
- Une zombie.
Commenter  J’apprécie          00
BlackHaruBlackHaru   30 mars 2013
C'est de la haute résolution, la mort en HD
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : zombiesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17307 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre

.. ..