AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 292389619X
Éditeur : Marchand de feuilles (25/02/2013)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
À l'âge où l'idée du confort se substitue graduellement à l'ambition, Gabriel, petit-fils anticonformiste d'un rabbin constantinois, est pris au piège par sa mère qui fomente un mariage arrangé. Il y a bien eu le speed dating du Club des célibataires juifs de Montréal, ses amis qui fuient la paternité et son collègue qui prévoit se marier quand sa copine ne portera plus son appareil dentaire, mais Gabriel croit qu'être parent, c'est forcément être mauvais, et il pré... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Sachenka
  18 août 2019
Gabriel et Juliette, c'est un roman moderne, complètement ancré dans le début du 21e siècle québécois. On y rencontre Gabriel, un homme dans la jeune trentaine en apparence sympathique. Quand il fait sa cueillette mensuelle de l'argent des locataires de l'immeuble, il reste une bonne demie-heure avec l'une d'entre eux, une vieille dame esseulée, et l'écoute. Pas tout le monde le ferait. Puis il se rend au travail et cette sympathie perd de son lustre. Il semble trouver sa place parmi ces hommes ambitieux qui ne pensent qu'à l'argent. Et, après, quand la bande va dans un bar, il s'entiche de la nouvelle recrue et la ramène dans son appartement qui sent l'alcool et la cigarette. Finalement, Gabriel n'est qu'un jeune indécis qui se laisse mener par le sort. Un peu comme les personnages de Stéphane Bourguignon ou Guillaume Vigneault, ces «jeunes» qui n'ont pas encore trouvé leur place dans le monde. Finalement, le sort se matérialise en la personne de Juliette qui, rapidement, devient enceinte. le monde de Gabriel est complètement chamboulé. Il n'est pas prêt à devenir père, il ne le veut pas. le peu de sympathie qu'il me restait pour lui s'envole. Il espère faire avorter Juliette puis, quand il devient clair qu'elle n'acceptera pas, il se met à concocter des plans diaboliques (et loufoques). Ce roman aurait pu devenir un réquisitoire contre les hommes de la jeune trentaine qui sont incapables de prendre leur responsabilité, qui ont peur du changement et blablabla. Mais non, on nous réserve plus d'une surprise. Il s'avère que Juliette avait «choisi» Gabriel pour être le père de son enfant avant même leur première rencontre. Et quand il commence à dérailler, elle manipule les situations pour l'obliger, le contraindre à exaucer ses moindres désirs. À l'impuissance. Leur situation trouve écho dans celle d'un collègue de travail, Isaac et de son ex-femme, laquelle l'a essoré complètement. Rendu à ce point, je me suis dit que ce roman était un réquisitoire contre ces femmes contrôlantes qui émasculent les hommes. Leur but est d'améliorer leur partenaire, de les faire progresser (selon leurs critères, évidemment), de les faire passer à l'âge adulte. Un peu comme Line la fine dans la série québécoise Les invincibles. Mais ce n'est pas ça non plus. Bien sur, cela existe, les journaux mentionnent à l'occasion de ces femmes qui percent les condoms de leurs conjoints, qui s'allient leur belle-mère, qui simulent, qui transforment un accident en de la violence conjugale et, quand tout cela ne fonctionne pas, quittent leur mari avec tout son argent en le privant de voir leur enfant. Mais le roman ne prend pas parti, tout le monde est fautif d'une façon ou d'une autre. Pourquoi alors lire ce roman avec ces personnages si peu attachants ? Je ne suis pas masochiste. Je dois admettre que, au début, je n'étais pas certain de l'apprécier, ça écorchait un peu. Puis, éventuellement, on comprend le double-sens, l'ironie des situations, l'humour. Je me demandais constamment quelle autre tuile allait tomber sur la tête de Gabriel. Et de Juliette. Et d'Isaac. Ceux-là, et d'autres, sont tellement bien décrits, je pouvais me les imaginer. Pas tant physiquement, non, plutôt psychologiquement. Leurs actions et leurs réactions, leurs rêves, leurs craintes, comment ils se sentent, se lamentent. Ils me semblaient si réels. Et leur univers l'était tout autant. L'auteur David Fitoussi a situé son roman à Montréal, il mentionne des lieux qui existent réellement, des quartiers, des bars, des restaurants, etc. Parfois, je me disais : «j'y suis déjà allé !» C'était d'un tel réalisme. Et il promène ses personnages dans la grande région, même à Cuba. Je crois qu'il a vraiment bien cerné le style de vie des trentenaires québécois. Bref, moi qui avais entamé ce livre en n'étant pas certain de le finir, j'en sors réjoui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260

critiques presse (1)
LaPresse   15 mars 2013
Un décroche de ce roman bavard rempli de dialogues chargés [...] Déconnecté de la réalité et décevant.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Videos de David Fitoussi (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Fitoussi
Livre de bord N°77 .Une émission présentée par Nicky & Brice DepasseChroniqueur : Bernard DelcordEntretien : Amanda SthersDestinations : Nietzsche de Michel Onfray & Maximilien le Roy (Le Lombard), Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia (Albin Michel), Firmin de Sam Savage (Actes Sud), Messieurs les hommes et Secrets de polichinelle de San-Antonio (Fleuve noir), San-Antonio et son double de Dominique Jeannerod (Presses universitaires de France), Les fabuleuses poches d?Angélique Brioche de Quentin Blake (Gallimard Jeunesse), Comment te dire, Jette-toi à l?eau, Viens danser et Je pense à toi de Claire Faÿ (Collection « Cause toujours », Casterman), Cahiers de gribouillages pour les parents qui osent Dessiner avec leurs enfants et Cahiers de gribouillages à l?usage des couples presque parfaits de Claire Faÿ (Casterman), Saint-Exupéry, le dernier vol de Hugo Pratt (Casterman), La vengeance des dieux de Christian Jacq (XO), Quitter la monde de Douglas Kennedy (Belfond), Et qu?on n?en parle plus de Michel Sardou (Pocket), Gil Jourdan, l?intégrale 3 de Maurice Tillieux (Dupuis), Dans l?océan, Dans la jungle et Dans la savane de Tatsu Nagata (Seuil Jeunesse), La colère du rhinocéros d'e Christophe Ghislain (Belfond), Les terres saintes d?Amanda Sthers (Stock) La Bar-Mitsva de Samuel de David Fitoussi (Le Livre de Poche).
+ Lire la suite
autres livres classés : modernitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de David Fitoussi (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Romancières anglaises à l'honneur !

"Orgueil et préjugés" (1813) est un roman écrit par...

Jane Marple
Jane Steele
Jane Eyre
Jane Austen

10 questions
298 lecteurs ont répondu
Thèmes : écrivain femme , littérature anglaise , titresCréer un quiz sur ce livre