AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782253138259
124 pages
Le Livre de Poche (01/09/1995)
4.23/5   11 notes
Résumé :
En 1920, jeune romancier à succès, Fitzgerald offre à Zelda qu'il vient d'épouser ce voyage de deux mille kilomètres vers l'Alabama, pays natal de la jeune femme, à bord d'une vieille Marmon d'occasion. Deux ans plus tard, il rédige pour un magazine le récit de cette odyssée pittoresque et souriante.
Le bonheur du départ, les imprévus de la route, les paysages et les figures de l'Amérique profonde, tout, jusqu'aux avaries mécaniques, est pour le jeune couple ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Arieste
  26 novembre 2012
Voilà un livre qui se lit très agréablement, tout d'abord parce qu'il nous permet de mieux connaître le couple Fitzgerald, de rire quand, comme tout couple qui se respecte depuis l'invention de la voiture, ils se disputent sur la direction à prendre. Mais surtout, ce livre est un document précieux sur les conditions de voyage de l'époque, l'ambiance, les voitures. Les historiens apprécieront sans doute dans quelques décennies ce genre de document, à l'image des récits de voyages qui vont de l'Antiquité à l'Epoque moderne. C'est aussi un précurseur des road-movies, genre typique des Etats-Unis et dont toutes les anecdotes annoncent les classiques du genre. Les problèmes de véhicule m'ont notamment fait pensé au film "Little Miss Sunshine", un petit chef-d'oeuvre dans le genre.
Commenter  J’apprécie          20
ThanaL
  09 septembre 2020
Court récit vraiment intéressant sur l'épopée de Fitzgerald et Zelda vers l'Alabama. Hélas mon plaisir a été réduit car j'ai découvert ce livre grâce à l'émission 1 livre 1 jour.
Très bonne lecture avec la plume si belle de Fitzgerald !
Commenter  J’apprécie          00
Inesia
  11 juillet 2017
Passionnant. Une plongée dans l'aventure d'un couple mythique.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
AriesteArieste   26 novembre 2012
Au coucher du soleil, nous nous sommes enfoncés dans ces taillis touffus qu'on appelle le Wilderness - où tant de garçons du Tennessee, de l'Illinois et des villes du golfe du Mexique s'étaient fait massacrer, et ils dormaient encore dans la pénombre des marais. La terre, gorgée de sang, avait donné naissance à une végétation luxuriante, qui formait comme à des souterrains de feuillage, hantés par le cri des cigales.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Francis Scott Fitzgerald (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Francis Scott Fitzgerald
« L'histoire de ma vie est celle du combat entre une envie irrésistible d'écrire et un concours de circonstances vouées à m'en empêcher. […] Puis, mon roman a été publié. Puis, je me suis marié. Maintenant, je passe mon temps à me demander comment tout cela est arrivé. Selon les mots de l'immortel Jules César : « Tout est dit ; il ne reste plus rien. » (Francis Scott Fitzgerald, « Qui est qui, et quoi? », paru dans le Saturday Evening Post du 18 septembre 1920.)
« […] En mai 1934, Fitzgerald [1896-1940] s'ouvre de son projet subtil à son éditeur, Maxwell Perkins [1884-1947] : « Comme vous le savez, je n'ai jamais rien publié de personnel sous forme de livre parce que j'ai toujours eu besoin de tout le matériel possible pour mes oeuvres de fiction. Toutefois, un certain nombre d'articles et de textes divers ont attiré l'attention d'un vaste public et pourraient le faire de nouveau si nous pouvions trouver, entre le titre et les textes, le lien qui puisse nouer l'humour à un soupçon de sagesse. » […] Perkins ne répond pas. Mais l'idée refait surface deux ans plus tard, en mars 1936, quand Fitzgerald lui propose « un livre de réminiscences, non pas une autobiographie, mais des réminiscences ». […] Fitzgerald, plus précis encore : « Il est plus triste de retrouver le passé et de s'apercevoir qu'il n'est pas à la hauteur du présent que de le voir s'échapper pour demeurer à tout jamais une construction harmonieuse de la mémoire. » Il s'agit donc, dans ce livre des réminiscences, au cours de cette délicate chasse aux papillons, de retrouver, en dépit de la tristesse et contre elle, un passé à la hauteur du présent, un passé qui tienne ses promesses à l'avenir. […] « Il se trouve que la plus grande partie de ces articles sont intensément personnels : alors qu'un journaliste doit trouver un sujet sur lequel écrire son article quotidien ou hebdomadaire, j'ai écrit ces articles uniquement lorsque l'impulsion venait de l'intérieur. En fait, j'ai les mains plus propres pour la non-fiction que pour la fiction. » […] le projet « Mains propre » était resté lettre morte. Que vive Un livre à soi. » (Pierre Guglielmina, Qu'est-ce qu'un « livre à soi »?)
« […]  […] Jamais la foi dans le destin de l'homme n'avait atteint les sommets auxquels elle est parvenue dans les années 1890 - rarement cette même foi a plongé aussi bas qu'aujourd'hui. Lorsque nous observons autour de nous un rapide déclin des idéaux de conduite, il existe nécessairement une cause fondamentale pour l'expliquer. Il est impossible d'être vicieux dans le vide. Quelque chose de sérieux (que seuls les évangélistes professionnels, les romanciers de gare et les politiciens corrompus prétendent comprendre) affecte le monde. Il faudra un coeur solide pour nager à contre-courant dans ces eaux troubles et ne pas être, comme ma génération, un peu cynique, un peu las et un peu triste. […] - doit-on s'étonner que nous redoutions presque d'ouvrir les journaux le matin de peur d'y découvrir une nouvelle dérive de la civilisation, une nouvelle infamie dans cette chambre obscure que nous appelons le coeur humain ! C'est sur ce monde que nos enfants ouvrent aujourd'hui les yeux. […] […] si mon enfant est un meilleur homme que moi, il viendra me voir enfin pour dire, non pas : « Père, tu avais raison concernant la vie », mais plutôt : « Père, tu avais complètement tort. » Et quand ce moment viendra, et il viendra, puis-je être assez juste et sage pour dire : « Bonne chance et adieu, car j'ai possédé autrefois ce monde qui t'appartient, mais je ne le possède plus. Suis ta voie à présent, avec vaillance dans le combat, et laisse-moi en paix, au milieu de tous ces torts passionnés que j'ai aimés, car je suis vieux et ma tâche est accomplie. » (Francis Scott Fitzgerald, « Attendez d'avoir des enfants à vous ! », paru dans Woman's Home Companion, juillet 1924)
« Crack-up (titre original de ce texte [Craquer]) signifie certes « craquer nerveusement », mais aussi, « rire » ou « faire rire ». Fitzgerald a certainement ce double sens en tête […] » (Note de Pierre Guglielmina)
0:04 - Craquer 13:51 - Générique
Référence bibliographique : Francis Scott Fitzgerald, Un livre à soi, traduit par Pierre Guglielmina, Éditions Les Belles Lettres, 2017
Image d'illustration : https://www.npr.org/2015/01/10/376118599/west-of-sunset-imagines-f-scott-fitzgeralds-last-years-in-hollywood
Bande sonore originale : Gotama - Inner Silence
Site : https://gotama-music.bandcamp.com/track/inner-silence
#FrancisScottFitzgerald #Craquer
+ Lire la suite
autres livres classés : récitsVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Gatsby le Magnifique

Comment s'appelle le personnage principal qui est également le narrateur du roman ?

Gatsby le Magnifique
Nick Carraway
Tom Buchanan
Francis Scott Fitzgerald

10 questions
551 lecteurs ont répondu
Thème : Gatsby le magnifique de Francis Scott FitzgeraldCréer un quiz sur ce livre