AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782755505948
256 pages
Éditeur : 1001 Nuits (02/02/2011)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 5 notes)
Résumé :

Dans un monde où le politique est dominé par les puissances économiques et financières, et où le toujours plus de la croissance s’impose comme une fin en soi, la seule référence non économique qui subsiste est celle des droits individuels. La référence au bien commun a été évacuée. Des millions de citoyens, pourtant, continuent de s’en soucier. Encore faudrait-il qu&#... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
gabylis
  26 août 2016
Dans cet essai de philosophie politique, François Flahault cherche à mettre en valeur l'idée que le bien commun serait un fondement juste de notre société et que, développer un mouvement politique s'appuyant sur cette philosophie serait une véritable avancée pour le respect de la dignité des personnes tout en étant une gageure.
En partant du constat que cette notion est bien souvent la grande absente en politique, car nous opposons bien commun et intérêts personnels, il nous invite à la réflexion suivante : "Comment penser le bien commun dans un contexte où la sphère du politique est dominée par les puissances économiques et financières, au service des intérêts privés ? "
Il balaye de nombreux thèmes tels que la distinction entre le bien commun et les biens communs, un rappel des sources historiques, morales et juridiques des droits humains, les liens avec les religions.
J'ai trouvé cet essai plutôt intéressant, quoiqu'un peu succinct. A compléter par d'autres lectures sur le même thème.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Rodin_Marcel
  12 mai 2015
Flahaut François - "Où est passé le bien commun" – éd. Mille et une nuits, 2011 (ISBN 978-2-7555-0594-8)

Ce texte reprend l'une des idées directrices de ce philosophe, à savoir que l'être humain existe d'abord en tant que membre d'un milieu social et seulement ensuite comme individu, que sans "bien commun" composé de nombreux "biens communs" il n'y a plus d'existence possible ; face aux imprécations "révolutionnaires" proférées par Marx, il rappelle qu'au même moment, la même année, le mouvement abolitionniste obtenait enfin l'abolition de l'esclavage, après avoir mené son long combat en n'invoquant que des principes moraux.
A partir de ces réflexions, l'auteur en vient à l'individualisme de type états-unisien qui tend à prendre aujourd'hui le dessus même dans la vieille Europe.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
gabylisgabylis   07 juillet 2016
Postuler que l'économie constitue l'alpha et l'oméga de la société, c'est croire que la société est une organisation purement utilitaire. Ce qui, comme je l'ai évoqué dans l'introduction, implique la croyance selon laquelle la personne humaine n'a pas besoin pour advenir d'être portée et nourrie par un tissu relationnel, culturel et social, mais qu'elle existe pas elle-même.
Commenter  J’apprécie          20
gabylisgabylis   25 août 2016
Il en résulte l'un des traits essentiels de la condition humaine : une interdépendance non pas seulement utilitaire, mais véritablement ontologique. Il faut en passer par les autres pour être soi.
Commenter  J’apprécie          20
gabylisgabylis   12 juillet 2016
Or, en dépit de leur importance vitale et de leur diversité, qui s'étend à tous les aspects de l'existence humaine, les biens communs retiennent moins l'attention que les biens marchands. Ceux-ci occupent le devant de la scène sociale, ils se proposent aux désirs ou s'imposent à eux, tandis que les biens communs se fondent dans le paysage. Au bal de la consommation, les biens communs font tapisserie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Video de François Flahault (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Flahault
François Flahault, philosophe et directeur de recherche émérite au CNRS, est l’invité d’Audrey Pulvar dans le 6/7 de France Inter (6h50 - 28 février 2011).
autres livres classés : biens communsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
344 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre