AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de AlbaneCorti


AlbaneCorti
  05 octobre 2019
Ces textes m'ont bouleversée.
Je n'imaginais pas que quelques mots choisis pouvaient suffire à dénoncer certaines absurdités humaines.

J'ai été très émue. Avec des mots simples, sincères, Alain Fleitour fait vibrer la VIE, le vide, ou la chaotique marche de monde. 
J'ai aimé cette écriture limpide, humaine, tendre et pudique. Nul besoin de fioritures pour exprimer des émotions.
 
Vous êtes prêts pour un beau voyage ?
Fermez les yeux et laissez votre âme vagabonder au gré des mots qui se posent sur les accords de violoncelle.
Vous frissonnez ? Laissez-vous aller.
C'est la magie de la poésie d'Alain Fleitour qui vous enveloppe.

« Avril, l'ivresse nous embaume,
la nature toute en fleurs
explose ses bourgeons, en éclats de couleurs,
les fruits, les bouquets s'étalent sur les marchés.
C'est la belle saison.
Sur Damas c'est le printemps
à l'ombre des bombardiers.
Dans les villages, c'est la belle saison des giboulées,
de bombes et de fracas.
Le vent porte la clameur des enfants qui se meurent
et les talus de braises des enfants qui se taisent,
les jeux pulvérisés, l'air et les peaux asséchés.
Alors viennent les mères, leurs sanglots étouffés
dans l'horreur du sarin, des bébés sont bercés
Au vent d'avril s'égouttent les pleurs d'enfants fanés,
On n'entend plus la clameur des enfants qui se meurent. »
Commenter  J’apprécie          425



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (40)voir plus