AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782021470031
560 pages
Éditeur : Seuil (04/03/2021)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Fascinée par une ruelle, née il y a cinq cents ans entre la place Saint-Sulpice et le jardin du Luxembourg, j’ai cherché à découvrir celles et ceux qui y ont vécu de siècle en siècle, de numéro en numéro, d’étage en étage, depuis 1518. La rue Férou est devenue le lieu d’une question existentielle : qu’est-ce qui donne le sentiment d’être chez soi quelque part ? D’habiter tout à la fois son corps, sa maison et le monde ?
Je me suis glissée dans la peau d’un ph... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
YANCOU
  29 mars 2021
Paris Fantasme tient du roman hybride et il est sans doute inspiré par la Tentative d'épuisement d'un lieu parisien de George Perec. "Une rue, dix maisons, cent romans" précise l'écrivaine Lydia Flem, invitant le flâneur littéraire à s'engouffrer dans la petite rue Férou et ses cinq cent ans d'histoire, ses vivants et ses morts, ses personnages - réels ou fictifs -, passant du mousquetaire Athos qui y résida au premier flirt de Michel Déon et Françoise Sagan, de Madame de Lafayette à l'éditrice Hortense Sangnez-Belin (les éditions Belin quittent la rue Férou en 2017) sans oublier bien sûr Man Ray qui y eut son atelier après guerre et jusqu'à sa mort en 1976 ou encore la librairie des éditions de l'Âge d'Homme qui ferma ses portes en 2016, remplacé par un glacier qui ferma trois ans plus tard à peine... Et on s'y perd dans cette petite rue, même si l'auteure a la bonne idée de changer son procédé d'écriture de manière constante, pour épuiser le lieu mais pas le lecteur, usant de la liste, du récit autobiographique, de lettres posthumes destinées à Man Ray, Atget, etc. de petites biographie, d'anecdotes, du journal intime et même parfois de petites recettes culinaires - elle arrive ainsi à garder son lecteur en éveil et on se met à rêver cet endroit avec, dit-elle encore : cette "impression d'appartenir à un espace-temps plus grand que soi, fabuleux, romanesque, mythique."
Les citations sont nombreuses aussi : Rimbaud, Virginia Woolf, Walter Benjamin, tant d'autres encore. Mais on est loin de la muséification puisque ce livre, qui nous invite à nous questionner sur l'identité et ce que le lieu peut lui faire, est aussi un ouvrage sur les ravages du temps présent puisque la Rue Férou n'est peut-être plus qu'une rue sans futur ni culture, dont les habitations sont vides ou en location à des prix effarants sur une célèbre plateforme d'origine américaine. Lydia Flem signale que la rue "débute et s'estompe dans les limbes" et lorsqu'elle choisit de s'y installer pour un an, de vivre son fantasme, elle en ressort presque déçue. Malgré les vers de Rimbaud peint sur l'un de ses murs par l'artiste et calligraphe Jan Willem Bruins il y a presque dix ans, on ne peut s'empêcher de penser que cette rue retourne dans les limbes de l'histoire, ou plutôt de l'absence d'histoire et dans le règne de l'image, vidé de ses habitants et donc de contenu réel.
Mais malgré ce constat peut-être sombre et très personnel, ce livre est lumineux de bout en bout. Une dérive littéraire en forme de voyage immobile et une oeuvre singulière et enchanteresse.
Bravo à la toujours très qualitative et intéressante collection La Librairie du XXIème siècle d'avoir le courage de publier de tel livre. Merveille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (2)
LeMonde   18 mars 2021
L’écrivaine arpente la petite voie parisienne d’un immeuble à l’autre, d’hier à aujourd’hui, s’y cherche et s’y retrouve aussi. Un livre qui ouvre toutes les portes.
Lire la critique sur le site : LeMonde
LesInrocks   15 mars 2021
L’autrice belge reconstitue toute l'histoire de la petite rue Férou, rive gauche, et de ses habitant·es, dont Man Ray ou madame de Lafayette. Paris Fantasme est une mine de récits qui se mêlent à sa vie. Un livre inclassable.
Lire la critique sur le site : LesInrocks
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
YANCOUYANCOU   29 mars 2021
"Toutes les rues du monde ne sont-elles pas des fantasmes ? Peut-être est-ce de cela que tu rêves... que ta rue Férou, avec ses mots, ses morts et ses vivants, soit enfin un lien où l'intimité et l'altérité s'entrelacent."
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Lydia Flem (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lydia Flem
Présentation par Lydia Flem de son ouvrage "Comment je me suis séparée de ma fille et de mon quasi-fils" paru chez Seuil.
autres livres classés : journal intimeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1104 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre