AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253182192
Éditeur : Le Livre de Poche (07/11/2001)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 8 notes)
Résumé :
James Bond est chargé d'obtenir du chef des services secrets japonais, Tiger Tanaka, qu'il fasse profiter l'Angleterre d'informations hautement sensibles (un plan de terreur atomique ourdi par les Russes). En échange de ses bons services, Tanaka lui demande de s'introduire dans le "château de la Mort " installé par un mystérieux savant: un domaine infesté de serpents, piranhas, plantes carnivores ou vénéneuses, où plusieurs Japonais sont entrés pour se suicider. Aff... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
greg320i
  26 avril 2014
Comment déclarer ma flamme au N°1 mondial de l'espionnage - ou comment m'a t-il conquis si subitement dans ce titre si philosophique. Mise en pratique.

Aussitôt les mots me saute à l'esprit:
- Un bon, un beau, un roman typiquement Bio de chez Fleming .. Ian Fleming
- Un quoi ?
- Un Bond, une bombe, une histoire typiquement empreinte de la firme 007 .

Ok. Les présentations sont faites, Passer acte et déclarer critique .

- C'est chose facile , d'autant plus que j'y est prit goût désormais à l'agent secret , adapté et adopté direct depuis mon incursion dans le monde de Bond. Depuis j'abonde de compliments sur lui tellement j'en redemande .
- Mordu à ce point hein ?
- A ce poing de savoir-faire dans cette main de velours oui . L'écriture sans rature, presque parfaite d'un personnage froid , admirable, distant mais tellement désirable et attachant .
Résumons :
Nous somme ici à l'antépénultième épisode de la saga où les japonaiseries sont de mise, puisque le héros via l'entremise de "M." (son mentor) l'envoie en pleine mission impossible . C'est à dire traficoter et liquider une fois pour toute son pire ennemi Ernst Stravro Blofeld , génie du mal et membre fondateur du terrible S.P.E.C.T.R.E.
Un méchant foudroyant dans " Opération Tonnerre " ,mais visible auparavant dans "007 contre Docteur No " : deux titres spectaculaire eux aussi que j'ai déjà lu, apprécié et avec lesquels je suis devenu accro à cette saga Double zéro.
- Alors là en l'occurrence ça parle de.. ?
- Ça ne parle pas voyons, ça se joue, se ressent : serré, pressé comme un café au note d'onctuosité qu'il faut goûter pour en apprécié les subtilités .
- Hum,, fumant donc l'épisode .
- ; ) Et encore,, sans oser dévoiler les secrets finaux et finaud qui viennent clore le chapiteau de cet ouvrage rusé que j'ose déclarer chef d'oeuvre, je peut toutefois vous faire gouter quelques bons hors d'oeuvre histoire de vous mettre en appétit.
- Slurps .
On ne vit que deux fois : Présentation de la prestation !
Je n'oserai surabonder d'éloges les évènements qui vont ici se passer mais... Comment résister ,
Dans ce cadre enchanteur , cette douceur exotique qui mettra en pratique le pays du soleil levant , l'enlèvement d'une bonne partie de l'intrigue va se faire au profit des finesses et bien sûr des maitresses ici présente.
On apprendra sans surprise que notre homme est un sacré buveur et fumeur Avec autant d'ardeur à son actif que le passif même du récit se fait réactif à son image.
L'empreinte d'un Bond est donc gage de surprises et l'on n'aura jamais autant été satisfait d'un épilogue si surprenant , tendre et étonnant .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          152
Kenehan
  14 avril 2016
Mission n°14 : Réattribuer une place de choix aux Services Secrets de Sa Majesté dans le Pacifique. Bonus : Tuer Ernst Stavro Blofeld.
Agent 7777 :
Ca ne va pas fort pour James Bond et comment l'en blâmer alors que son épouse fut exécutée sous ses yeux le jour des noces ? En pleine dépression, 007 multiplie les échecs sur le terrain et s'enfonce dans l'autodestruction et le je-m'en-foutisme au grand dam de son chef, M.
La neuropsychiatrie vient au secours de notre héros et propose une promotion vers une section au matricule de quatre chiffres. Bond garde son chiffre fétiche mais aura pour mission de retrouver les bonnes grâces des services secrets japonais sans éveiller les soupçons de l'omniprésente C.I.A., le tout par la diplomatie. Cela s'annonce très calme !
Le Tigre Tanaka :
C'est le big boss du Japon secret qui va prendre 007 en main pour mieux le ramener à la vie. Comment ? En noyant Bond dans la culture nippone. Quoi de mieux pour oublier ses malheurs que de fouetter sa vieille carcasse british et la remodeler à la sauce orientale ? D'abord réticent, James va petit à petit se laisser prendre au jeu. La culture japonaise se déballe sous nos yeux en un exotisme dépaysant. Ian Fleming prend son temps mais il nous montre à quel point il a potassé son sujet et mûri son intrigue.
Le Château de la Mort :
Les évènements s'enchainent de sorte que James Bond se retrouve confronté à son pire ennemi, le meurtrier de sa femme : Ernst Stavro Blofeld. Ce dernier a ourdi un nouveau plan diabolique : un château aménagé de tous les végétaux les plus mortels de la terre, un soupçon d'animaux létaux et quelques geysers d'origines volcaniques. le but ? Offrir un parc d'attraction de rêve à tous les suicidaires du coin. Et le pire c'est que ça fonctionne bien !
La seule chose que l'on pourrait reprocher à cette installation, c'est son manque d'exploitation en ce qui concerne Bond. Quelques chapitres et épreuves de plus n'auraient pas été de trop.
Kissy Suzuki :
Figure féminine prépondérante de cette aventure, elle incarne la rédemption d'Ian Fleming en ce qui concerne la misogynie ambiante de la saga bondienne. Elle participe de beaucoup à la renaissance de James Bond et se propose même d'être l'élue qui l'arrachera à ce métier destructeur qu'est l'espionnage.
Femme forte, elle gère son foyer comme toutes les filles de son île. Les "amas", sorte d'amazones nippones, créatures de la mer, sont l'âme et la source de revenue de l'île (encore qu'il ne s'agisse que de la description faite dans ce roman, à vérifier dans la réalité !). Bien que le statut de la femme reste peu avantageux (on ne les salue pas, par exemple), Kissy semble échapper à ce traitement sexiste. D'ailleurs, elle voit Bond comme son égale et lui parait en bien des situations supérieures. Etrangement, Bond s'est assagi à l'égard des femmes et ce n'en est que mieux !
Règlements de compte ?
Je ne connais pas assez l'envers du décor de l'univers "James Bond" mais je n'ai pu m'empêcher de remarquer deux petites critiques acerbes concernant Hollywood. Kissy Suzuki est une ex-star de cinéma qui aurait pu faire une carrière formidable en Californie mais qui fut dégoutée à jamais par l'ambiance et les gens de ce milieu qu'est le cinéma américain. Est-ce une façon pour Ian Fleming de soulager sa pensée, de se défaire de mauvaises expériences lors de l'adaptation de ses romans ?
Autre petit point, nous connaissons tous les James Bond officiels estampillés "Eon" mais quelques autres adaptations virent le jour dont une avec David Niven en 1967 (bien après la mort de Fleming) mais je n'ai pu m'empêcher de me demander si cette allusion récurrente à l'acteur britannique n'était pas une sorte d'adoubement de la part de l'auteur, surtout au vu de la manière élogieuse dont il l'évoque. A moins que les deux ne fussent amis...
On ne vit que deux fois :
Un roman où Bond affronte ses démons et sort vainqueur bien qu'il n'échappe à la mort que de peu. Sa mémoire n'est pas épargnée et celle-ci l'abandonne. Pour autant, il ne trouve pas le repos et ne peut s'empêcher de partir loin du petit paradis perdu qu'il avait déniché dans les bras de Kissy Suzuki. A l'image du final de "Bons baisers de Russie", la fin de ce roman aurait pu marquer l'arrêt de la carrière de James Bond. En lieu et place de la mort, il aurait coulé des jours heureux sur une île japonaise mais sa renaissance paraît le conduire de nouveau sur le chemin de l'espionnage...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Davalian
  06 mai 2015
Huit mois… et James Bond n'est plus que l'ombre de lui-même. Dépression, volonté d'en finir avec le service et avec lui-même, le 007 d'avant Au service secret de sa majesté semble enterré. C'est d'ailleurs bien loin qu'il va partir, pour une nouvelle aventure (personnelle) et tout à fait désespérée…
Après les montagnes suisses c'est un autre forme de dépaysement qui attend 007 (devenu entre temps 7777) avec un voyage initiatique au Japon. Si les femmes sont moins présentes que d'habitude (si l'on excepte la participation in extremis de Kissy Suzuki et de quelques aventures tarifées), les personnages masculins chers à l'auteur assurent la relève. Pas moins de deux amitiés viriles, voient ici le jour. Les deux visant à… faire connaître le Japon au lecteur !
Honnêtement, la mission de Bond met un temps incroyable à être mise sur pied et le véritable but de l'intrigue demandera encore plus de temps. Elle peine franchement à convaincre malgré les nombreux efforts consentis. Par une utilisation habile du suspens et des ellipses, Fleming parvient à retenir l'attention d'un lectorat qui risque d'être ici déconcerté. La seule véritable phase où l'on voit Bond en baroudeur se révèle trop courte et laisse un arrière-goût d'inachevé. le Château de la mort offrait pourtant tant d'opportunités… Pourquoi le final a-t-il été autant précipité ? Autant de déceptions.
Cette antépénultième aventure de Bond composée par Fleming surprend et s'éloigne du schéma habituel. L'exotisme, la découverte du Japon, les mésaventures du célèbre agent secret parviendront toutefois à convaincre les adeptes et initiés. N'oublions pas qu'il s'agit d'un roman clé… Les néophytes devront attendre avant d'entreprendre cette lecture. Les deux derniers chapitres offrent deux surprises de taille : annoncent-elles un renouveau ou une fin ? Affaire à suivre…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Sharon
  24 juin 2014
Oubliez tout ce que vous croyez savoir sur James Bond avant d'ouvrir cet opus. Même si le roman a été adapté au cinéma, il ne montre pas toute la complexité du personnage.
James Bond va mal - très mal. Il est profondément désespéré depuis la mort de son épouse, Tracy, au point qu'il rate chacune de ses missions, mettant en danger d'autres agents. Que faire ? le cloîtrer dans un bureau ? le renvoyer ? Non : lui confier une mission que seul un suicidaire pourrait accepter. Je vous laisse deviner le choix de Bond, qui n'en revient pas de cette promotion subite (ou l'art de soigner un agent dépressif quand on n'a pas de cellule psychologique de garde sous la main).
James part au pays du Soleil Levant où il découvre les belles traditions de ce pays. Enfin... il reste anglais, très anglais, et s'il est sensible aux haïkus (qui ne le serait pas ?), il peine largement avec d'autres aspects de la culture. Lui qui se suicide à petit feu ne comprend pas ceux qui se suicident pour l'honneur et confronte son point de vue avec celui de Tanaka, qui a failli devenir un kamikaze - seul l'armistice l'en a empêché. Cette discussion provoque-t-elle un déclic chez Bond ? Je ne saurai le dire. En revanche, il est amené à se positionner clairement, et à se mettre "en condition" pour sa mission.
Elle arrive dans le dernier tiers du roman - et elle est particulièrement mouvementée. Surtout, et alors que Bond pensait être suffisamment prêt pour mener à bien sa mission, il trouve soudain une motivation supplémentaire pour aller au-delà de tout ce qu'il avait prévu de faire. Cette motivation est vieille comme le monde, on en a fait des romans, des pièces de théâtre, des opéras. Non, il ne s'agit pas de l'amour, même si ce sentiment n'est pas si étranger que cela à ce qu'il poussera Bond de l'avant.
On ne vit que deux fois, ou la renaissance de Bond.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
KenehanKenehan   14 avril 2016
Bond attendait qu'il continuât son discours. Il savait ce qui allait suivre : la justification de ses actes. C'est toujours ainsi. Quand ils pensent qu'ils vous ont amené là où ils voulaient vous mener, quand ils estiment qu'ils ont définitivement pris le dessus, que vous allez être abattu, il est agréable, rassurant pour le bourreau, même s'il sait s'adresser à un auditeur qui va disparaître, de faire sa propre apologie, de s'absoudre du péché qu'il va commettre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
DavalianDavalian   06 mai 2015
- Je suppose que vous savez que vous êtes tous les deux fous à lier. (Bond)
- Frédéric le Grand l'était aussi, de même que Nietzsche et Van Gogh. Nous nous trouvons donc en bonne et illustre compagnie, monsieur Bond. D'autre part, quêtes-vous, vous ? Une machine à tuer commandée par des lourdauds occupant des postes élevés. Après avoir fait ce qu'on vous a commandé au nom du devoir et du patriotisme, vous satisfaites vos instincts de brute, dans l'alcool, le tabac et les femmes, en attendant d'être désigné pour une autre mission. (Blofeld)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
greg320igreg320i   26 avril 2014
Je ne perdrai pas mon temps à essayer de prolonger mes jours. Je ferai bon usage de ceux qui me sont accordés
Commenter  J’apprécie          120
KenehanKenehan   14 avril 2016
- Avez-vous déjà entendu parler de Basho, par exemple ?
- Non. Qui est-ce ? demanda Bond avec un intérêt poli.
- Vous voyez ! dit amèrement Tigre. Et vous n'hésiteriez pas à me considérer comme un rustre inculte si je n'avais jamais entendu parler de Shakespeare, Homère, Dante, Cervantès, Goethe. Et pourtant Basho, qui a vécu au XVIIe siècle, est leur égal à tous.
Commenter  J’apprécie          10
KenehanKenehan   14 avril 2016
On ne vit que deux fois
en naissant
et quand on est face à la mort.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Ian Fleming (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ian Fleming
Bande-annonce de "Fleming", mini-série consacrée au biopic fantasmé du plus célèbre auteur de romans d'espionnage.
autres livres classés : espionnageVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Ian Fleming, in english in the text !

Espions, faites vos jeux ?

Casino Royale
Casino Imperial

5 questions
26 lecteurs ont répondu
Thème : Ian FlemingCréer un quiz sur ce livre