AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

France-Marie Watkins (Traducteur)
EAN : 9782070420032
273 pages
Éditeur : Gallimard (21/11/2002)

Note moyenne : 3.39/5 (sur 33 notes)
Résumé :

Le gouvernement britannique fait appel à James Bond pour suivre la piste d'un trafic de diamants. En Afrique, à Londres, à New York, sur le champ de courses de Saratoga, l'enquête entraîne l'agent 007 -jusqu'à un casino de Las Vegas, dont le propriétaire n'est autre clac l'ignoble jack Spang... Mais qu'importe puisque la plus belle fille du monde est à ses côtés. Une aventure de James Bond adaptée au ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
greg320i
  16 mai 2014
" Les diamants sont éternels " alias " Chauds les glaçons " , deux titres pour un même résultat , comme 007 alias James Bond .
L'un étant l'autre, le double jeu peut commencer , on va pouvoir s'amuser.
Emmener train d'enfer sur suspicion d'escroquerie de diamants la piste va emmener notre agent secret très loin, et nous embarquer dans pas moins de quatre ou cinq destinations,si vous compter en plus la merveilleux rêverie qui découle de la lecture
Allez, première étape le champ de courses: apprendre les tricheries, savoir déjouer les tours de passe-passe, les éventuels arnaques, toujours bon à savoir pour les amateur P.M.U
Puis nous permutons au casino où les cartes sont tirés , la chance d'un agent secret vraiment osé et les troubles de l'ordre public évidemment pointé du doigt à défaut de gâchette, (patience). Machine à sous-sous pour l'amusement de l'espion qui n'a pas encore de corps à tripoter donc ses mains s'agitent comme elle peuvent encore. ( Finirait--il Parkinson ? Parce là,, bref)
Pourquoi s'arrêter là ? Car on ne choisit pas sa vie (selon lui) et qu'on obéi au grand M. ,son supérieur, on s'élève dans la plus haute vapeur, pas celle que souffle le train du diabolique Spang - le féru de Texas d'antan qui nous réjoui et nous passe un mémorable moment de Western savamment dosé avec coups et blessures, chaude ambiance de démesure et petits combat sur mesure - mais j'entend déjà ouvertement la question : "Où sont les femmes ?! "
... Ah non pardon , c'est ma radio avec Patrick Juvet là ...

Je reprend donc : Où sont les Flammes ?! Ce sont celle que Bond prend enfin à sa solde pour nous tirer les morts et Ian Fleming avec son flegme génial (qui donne l'impression de tranquillité dans un roman de surtension) les mots qu'il faut pour décrire et écrire le fameux " seule la mort est éternelle"

Bond empruntera alors le Queen Elisabeth mais les évènements ne vont pas vraiment en ce sens puisque les trouble fête sont là .. Pif, Paf ,Pouf , c'est régler , liquider, passer l'éponge, la femme embrasée ,embrassée, et encore plus si affinités et en avant la suite.
Après la terre , l'amer , le pastis -à l'eau de source Uniquement !- ( parait-il que c'est important) et le petit bateau qui va à vaut l'eau, Bond continuera sa quête des diamants (et oui, la filière va loin je vous avez prévenu) et ira directement choisir sa cible en l'air dès lors que l'avion du méchant Spang passe (facile à écrire mais prononcez: Spang passe ;hum,,)
James Bond tient donc la forme ! Surement dû à un entrainement élevé à Duck Hunt avec le pistolet sur la NES pensai-je alors .
Je n'ai oubliez personne ? Mais si : Félix le chat ! Félix Leiter pour être exact plutôt. L'ami de toujours de Bond, celui qui n'a d'équivalent que son élégance et sa classe pour être à son niveau de B C B G typiquement anglais . Un bien salutaire personnage , fort sympathique que l'on retrouve dans les livres de Fleming mais plus encore dans d'autres adaptations de James Bond avec d'autres auteurs ( car oui il y'a encore beaucoup d'autre vécu 007 hors Fleming , mais c'est déjà là une autre histoire.. to be continued..)

Permettez que je vous dirige maintenant sur les compliments: James Bond est mon nouveau crédo , mon cadeau de cette nouvelle bonne année policée et policière. Une frontière à découvrir , un univers à explorer, même si les films sont déjà connus .
Civilisé , discret, éduqué, poli, raffiné l'agent secret à tout pour lui ,mais également tous les vices mauvais : à savoir Alcools , Alcaloïde, Alcalin-facile
Couchant sans découcher , lâchant le bon jeu de mot (lui aussi) sans rien relâcher des jeux ; je note qu'avec un homme comme lui, tout est sur mesure: précis, pointu , chanceux, optimiste .

Ian Fleming à donc crée un mythe, une création éternelle comme seule peuvent l'être les Diamants ..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          222
Davalian
  12 septembre 2014
Les diamants sont éternels est la seconde aventure de James Bond qui n'a pas été historiquement publiée chez Plon. Il s'agit du seul point de comparaison avec Entourloupe dans l'azimut qui le précède.
Autant l'annoncer de suite : il n'est plus ici question d'aéronautique. L'intrigue se déroule sur le plancher des vaches et se révèle assez terre à terre, ou plutôt ventre à terre ! L'action est ici au centre d'un scénario qui n'est pas franchement très fouillé. Débutant comme une enquête de police classique, l'aventure est rapidement au rendez-vous puisque James Bond va devoir rapidement partir aux États-Unis pour un road-movie bien mené.
L'ambiance est très différente de Vivre et laisser mourir et des romans précédents. Ni le SMERSH, ni l'URSS ne sont ici les méchants. 007 va devoir composer avec une bande de gangsters, plutôt bien organisée, peuplé de gens cruels, juste ce qu'il faut pour se faire détester. Un couple bien particulier de tueurs offre un renfort bienvenu, car une fois que les premiers coups sont donnés, la bande de truands perd trop rapidement de sa consistance.
La présence d'une femme fatale (Tiffany Case) est un élément attendu. le personnage nous réserve toutefois une surprise de taille, avec une personnalité complexe et un passé douloureux. La romance, trop prévisible est pourtant intéressante à lire. Dommage qu'elle donne l'impression d'occuper le lecteur avant le dénouement.
Un style toujours aussi percutant, les joies de l'amour et de l'amitié, une intrigue menée sans temps mort, une plongée dans différents univers complémentaires mais originaux, contribuent à faire de ce roman une grande réussite. Assurément il s'agit là d'un livre commode pour se détendre, pour découvrir un univers radicalement différent du film. Et pour achever de vous convaincre : pour voir James Bond affronter une bande mafieuse avec un passage au… Far West ! Les adeptes d'Hollywood seront comblés !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Kenehan
  27 novembre 2015
1956 : James Bond revient avec pour mission d'enquêter sur une filière de contrebande de diamants. L'essentiel de sa mission a pour cadre les USA. De New York aux champs de courses de Saratoga, de Las Vegas à Spectreville (ville fantôme de l'ancien Far West) James oscille entre plaisir et rigueur.
Bien évidemment, on retrouve quelques éléments dans l'adaptation cinématographique, mais dans l'ensemble les deux histoires n'ont plus grand-chose en commun si ce n'est les diamants. Plus je lis les aventures de Bond et plus je suis reconnaissant aux scénaristes de ne pas avoir fait de copier-coller. Il est de plus en plus agréable pour moi de découvrir ces changements entre le format littéraire et le format cinéma. Non seulement cela évite la lassitude qui peut survenir de lire quelque chose que l'on a vu mais en plus cela augmente le nombre d'histoires bondienne.
Une autre chose que j'apprécie avec les romans de Fleming, c'est le côté "série". En effet, des liens sont fait avec les précédents opus, ce qui offre aux lecteurs assidus un sentiment de cohésion sans compter le plaisir de retrouver des références, personnages et événements issus des autres tomes.
Mon seul regret est que s'achève avec ce quatrième tome les rééditions de Bragelonne revue et corrigée pour le format numérique. Il va donc falloir que j'aille fouiner du côté de la médiathèque pour lire la suite des aventures de Bond à défaut de les trouver sur le store.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
lehibook
  28 avril 2020
Ce quatrième roman de James Bond a été ,comme le précédent ,victime de la créativité navrante des éditeurs français : intitulé « Chauds les glaçons » !!! il a heureusement était requalifié ensuite. Une histoire à l'américaine : un côté gang mafieux (champs de courses et casinos) , un côté western (les villes fantômes, l'attaque du train..) . L'enjeu est de démanteler un trafic de diamants qui ruinent les Anglais . On retrouve Leister (avec des morceaux en moins) .A noter deux tueurs homos assez croquignolets .Un cru moyen.
Commenter  J’apprécie          60
TrueDuck
  01 septembre 2019
Parce qu'il faut bien assouvir sa passion avec des nouveautés mais ne jamais oublier de se faire des classiques, je me suis mis à lire mon 4e James Bond.
Et bien c'était encore un bon James Bond, où l'action nous mène surtout d'un jeu à un autre. le célèbre espion faillible (il se trompe beaucoup plus que dans les films) tente d'intégrer un dangereux réseau de traficants de diamants et pour se faire, il passe d'un jeu de carte à la roulette en s'arrêtant aux jeux de courses de chevaux. Sexe, argent et jeux, le tryptique classique, indémodable et plaisant de ce récit où les gadgets ne sont pas de mise.
L'ambiance des courses de chevaux (truquées qui plus est) prouve que Flemings savait partir d'un détail pour en faire une bonne histoire d'espionnage.
A lire pour ceux qui aiment James Bond (j'ai aimé ce titre !) mais ce n'est pas par celui-ci qu'il faut commencer la série.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
KenehanKenehan   27 novembre 2015
- Offrez-moi un autre verre et dites-moi quel genre de femmes vous vous voyez bien épouser.
Bond passa la commande au serveur. Il alluma une cigarette et se tourna vers Tiffany pour lui dire :
- Une femme qui fait aussi bien la sauce béarnaise que l'amour.
- Quoi ? Alors n'importe quelle idiote qui sait cuisiner et s'allonger sur le dos fera l'affaire ?
Commenter  J’apprécie          41
OutOfTimeOutOfTime   16 octobre 2019
La fille était assise, à moitié nue, à califourchon sur une chaise devant la coiffeuse, et se contemplait dans la glace à trois faces, le menton appuyé sur les bras et les bras croisés sur le dossier. Elle arrondissait le dos, mais il y avait une certaine arrogance dans sa pose. Bond se sentit brusquement émoustillé par l'élastique noir du soutien-gorge sur le dos nu, par le slip collant de dentelle noire et par les cuisses ouvertes de la fille.
Elle leva les yeux vers lui dans le miroir et l'examina froidement. D'une voix neutre, basse, assez rauque, elle remarqua simplement :
- Vous devez être le nouveau. Asseyez-vous et écoutez-moi ça. Le meilleur disque du monde.
La situation amusait Bond, il s'approcha docilement d'un fauteuil profond, le tira légèrement pour qu'il puisse voir la fille par la port ouverte et s'assit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
OutOfTimeOutOfTime   17 octobre 2019
(Elle leva vers lui vers lui un visage souriant.) Et maintenant, à vous. Payez moi encore un verre et racontez-moi quel genre de femme il vous faudrait.
Bond donna sa commande au barman, alluma une cigarette et se tourna vers Tiffany.
- Quelqu'un qui sait faire la sauce béarnaise aussi bien que l'amour, déclara-t-il.
- Oh ! doux Jésus ! La première pouffiasse qui sache faire la cuisine et s'allonger sur le dos ?
- Ah ! non. Il faut aussi qu'elle soit douée de tous les petits talents de société habituels. Des cheveux d'or. Des yeux gris. Une bouche à damner un saint. Un corps parfait. Et naturellement un grand sens de l'humour, de l'élégance et une dextérité convenable aux cartes, et tout ce qui s'ensuit. Rien que de très normal.
- Et vous épouseriez cette personne si vous la rencontriez ?
- Pas forcément. De fait, je dois dire que je suis déjà pour ainsi dire marié. Avec un homme dont le nom commence par ''M''. Il faudrait que je divorce, avant de m'attacher à une femme. Et je ne sais pas si j'en ai envie. Elle me mènerait par le bout du nez, m'obligerait à passer les sandwiches dans un salon bien encaustiqué. Et puis il y aurait ces abominables : ''Si, c'est toi ! Non, c'est toi !'' qui sont monnaie courante dans le mariage moyen. Ça ne pourrait pas durer. Je finirai par sombrer dans la claustrophobie et par la plaquer. Je me ferais expédier au Japon ou je ne sais où.
- Et les enfants ?
- J'aimerais en avoir. Mais seulement quand je prendrai ma retraite. En attendant, je n'y tiens pas trop.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
OutOfTimeOutOfTime   17 octobre 2019
- Trop tard, James ! Tes anges gardiens t'ont épinglé !
Bond se redressa lentement et resta bouche bée devant la figure maigre et rieuse de Felix Leiter. Ses muscles se détendirent. Enfin, il retrouva la voix : - Alors tu me filais en marchant devant moi, espèce de vieille crapule ! Ravi de cette rencontre, il contempla l'ami qu'il avait vu pour la dernière fois enveloppé comme un cocon dans des pansements sales sur le lit souillé de sang d'un hôtel de Floride, l'agent secret américain avec lequel il avait partagé tant d'aventures.
[...] Leiter avait perdu le bras droit et la jambe gauche, et il portait d'imperceptibles cicatrices à la racine des cheveux, au-dessus de l’œil droit, mais à part ça, il avait l'air de bien se porter. Les yeux gris étaient vifs, les cheveux couleur paille n'avaient pas encore de fils gris et, sur son visage, on ne voyait aucun des signes d'amertume des infirmes. Cependant Bond avait remarqué son attitude tant soit peu réticente et l'attribuait à lui-même et peut-être aux présentes activités de Leiter. En tout cas, se dit-il, cela n'avait rien à voir avec ses blessures.
Un Martini pas trop sec, avec un zeste, l'attendait à sa table. Bond sourit en constatant que son ami avait décidément bonne mémoire et trempa ses lèvres dans son cocktail.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lehibooklehibook   28 avril 2020
C'est Wint,lança aussitôt Leiter .Et l'autre , C'est Kidd. Ils travaillent toujours en équipe.Ce sont les tueurs d'élite des Spang.Wint est le roi des salopards .Un sadique. Il adore son boulot. Et il a la manie de sucer cette verrue. On l'appelle"Prout!Prout!" .par derrière naturellement.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Ian Fleming (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ian Fleming
#jamesbond #guillaumeevin #m6
LA BIOGRAPHIE DU PLUS CÉLÈBRE AGENT SECRET
On connaît son nom. On connaît son numéro. Mais connaît-on l'homme qui se cache derrière l'espion de Sa Majesté ? Que sait-on vraiment du personnage né de l'imagination foisonnante d'un dandy anglais misogyne nommé Ian Fleming ?
007 aime les petits déjeuners copieux, regrette d'avoir dû abandonner son Beretta .25, pense que la femme idéale sait faire l'amour aussi bien que la béarnaise, déplore devoir tuer dans l'exercice de ses fonctions… mais s'en accommode aisément pour l'Angleterre.
Méfiant par nature, il ne se lie pas facilement, sauf quand sa mission l'exige. Méticuleux, parfois cynique, il se montre professionnel en toutes circonstances. Non seulement l'un des meilleurs éléments du MI6, mais l'un des plus dévoués.
S'appuyant sur les douze romans et deux recueils de nouvelles d'Ian Fleming, Guillaume Evin rouvre le « dossier 007 » et nous offre la première biographie – non autorisée – du héros au tuxedo. Une personnalité complexe, vulnérable et attachante, à qui bien des hommes rêvent de ressembler… et que bien des femmes rêvent de séduire.
*
Guillaume Evin, journaliste et « bondologue » reconnu (Bons baisers du monde, Dunod, 2020) lève le voile sur l'un des héros de fiction les plus célèbres de tous les temps, incarné pour la 25e fois au cinéma dans Mourir peut attendre.
+ Lire la suite
autres livres classés : james bondVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Ian Fleming, in english in the text !

Espions, faites vos jeux ?

Casino Royale
Casino Imperial

5 questions
29 lecteurs ont répondu
Thème : Ian FlemingCréer un quiz sur ce livre