AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean Sola (Traducteur)
ISBN : 2744179108
Éditeur : France loisirs (30/11/-1)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 221 notes)
Résumé :
Tant qu'une reine-guerrière sera installée sur le trône de Skala, le royaume connaîtra paix et prospérité.
Ainsi le veut la légende. Après plusieurs siècles de matriarcat, un homme a cependant réussi à se hisser sur le trône, et sa première action a été d'éliminer toutes les futures prétendantes à la couronne pour favoriser son fils. Les calamités s'abattent alors sur le pays. Afin de protéger l'unique héritière encore en vie, une magicienne et une sorcière s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
Hyelana
21 décembre 2016
Tobin est un prince pas comme les autres car pour le protéger de son oncle, le Roi de Skala, des magiciens ont sacrifié son frère à la naissance pour permettre de protéger l'apparence de Tobin, qui est en réalité une fille, est héritière du trône, seule capable de restaurer l'équilibre et la paix dans le Royaume selon les prophéties.
Ce premier tome n'est pas vraiment dans l'action, il s'agit surtout d'une mise en place de l'histoire et de tous les éléments qui la constituent. du coup il y a quelques longueurs et on s'ennuie parfois un peu. Tobin n'est pas un personnage très attachant même si on ne peut s'empêcher de compatir à son malheur, ainsi qu'à celui de sa mère et de son défunt frère. Cependant le roman en lui-même est bien écrit et plutôt fluide, la lecture en est donc plutôt agréable.
Il n'y a pas grand chose de plus à dire car il ne se passe pas grand chose, mais en arrivant sur la fin on commence à voir les choses bouger et évoluer, ce qui présage un peu plus d'action, de complots et autres péripéties dans les prochains romans.
En bref, j'ai apprécié ma lecture, malgré quelques passages à vide, et la tournure du roman m'a donné envie de lire la suite des aventures de Tobin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
meygisan
06 janvier 2017
J'ai découvert cette auteure avec le cycle Nightrunner, dont j'ai énormément apprécié le premier tome. Son style m'a profondément rappelé l'écriture d'une Robin Hobb dans le sens où elle s'attache énormément à ses personnages et les développe de manière exponentielle.
Je constate que c'est encore le cas ici, et cela constitue un excellent point si ce n'est une valeur sûre de la part de l'auteure pour s'assurer les faveurs de son lectorat.
Si le contexte de son histoire ne présente rien d'original, c'est bien dans le traitement à la fois de celle ci et de ses personnages que réside l'intérêt, la force et l'originalité de ce cycle.
Ce premier tome pose certes les bases, les enjeux et lance l'intrigue. Mais Lynn Flewelling s'attache avant tout à ses personnages ( principaux comme secondaires), et s'évertue à nous les faire aimer. Elle réussit à développer chaque personnage de manière originale à travers des événements particuliers qui leur sont propres, et qui peuvent faire intervenir et intéragir plusieurs d'entre eux. le tout nourrit l'intrigue principale, laquelle, il faut l'avouer n'avance pas très vite. Mais on est tellement pris dans le jeu, les interactions des personnages, qu'on finit par se laisser porter et oublier pratiquement ce pourquoi on a ouvert le bouquin. le lecteur se retrouve complètement porté par les événements, un peu à l'image d'un enfant qui subirait la vie que ses parents ont tracés pour lui. Et c'est bien dans ce parti pris que résulte toute la force du récit, car du coup, le lecteur se retrouve littéralement dans la peau du jeune enfant. La magie fonctionne à notre plus grand étonnement.
Mais Lynn Flewelling va encore plus loin. En effet, au delà des préoccupations quotidiennes et exitentielles de ses personnages, elle pose plusieurs questions sur la nature même de l'être humain et n'oublie pas son lectorat. Elle ne prend pas non plus celui ci pour des débiles attardés. Puisqu'en posant d'abord les bases de son intrigue ( le postulat de départ est loin d'être commun en fantasy), puis en les développant, elle pose concrètement les questions de l'homosexualité, l'identité sexuelle, l'enfance, le rapport au adultes. Tous ces thèmes majeurs que n'importe enfant est amené à questionner naturellement à un moment ou un autre de son existence. Elle pose également la question de la féminité, et non du féminisme.
Bien entendu, tout cela n'est pas nécessairement visible si l'on ne s'intéresse pas au fond. Ce premier tome peut se lire uniquement du point de vue de la forme et le lecteur pourra s'en tenir aux éléments de fantasy, mais il manquera dans ce cas une bonne part de ce qui en fait la force et qui élève la fantasy à un autre niveau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
facteur84
09 février 2010
Voici un livre qui m'as été donné. Merci Luna05, qui ne s'est pas prise au jeu de ce livre.
Oui merci, car connaissant que très peu le début de l'histoire et son ampleur, je me suis lancé presque à l'aveuglette dans cette lecture. Et quelle surprise !
Je me suis lancé et noyé dans la Fantasy depuis peu de temps (Merci Eragon et C. Paolini), mais comme à chaque histoire, celle-ci ne ressemble à aucune autre. J'ai mis un peu de temps à m'habituer à la façon d'écrire de l'auteur (langage un peu plus soutenu que la moyenne), mais dès que l'on s'y habitue on est pris dans l'histoire.
Une histoire qui commence fort à la façon d'un flash-back de film. Un grand magicien qui fait le constat de son état et des avantages dont il jouit à la fin de sa vie, revient sur un évènement qui à marqué sa jeunesse de magicien et qui est la conséquence d'une prophétie du royaume de Skala.
Suite à ça on se plonge dans sa jeune vie et de son maître magicien(ne) la grande Iya.
Il faut savoir que dans ce monde les magiciens d'Oreska ont une vie plus longue que le commun des mortels et donc une façon différente d'appréhender le temps qui passe.
J'ai bien aimé la façon qu'ont les magiciens d'aborder leur art et science seulement dans des moments vraiment utiles ou pour rendre services au gens. C'est de cette façon qu'ils arrivent à vivre de façon indépendante.
La chose que vont accomplir les deux magiciens et la sorcière qui les accompagne va à l'encontre de toute les règles du royaume et des lois de leur magie (sauf pour la sorcière on le comprend après) et de leur despote de roi. Car oui c'est bien un despote. La prophétie en est la preuve, car elle dit que "tant qu'une reine guerrière sera sur le trône, le royaume de Skala vivra en paix".
Pour ne pas vous en dire plus je vous inciterai en vous disant qu'il est beaucoup question d'enfance, d'emprise maléfique, de gémellité, de jalousie, de magie ancestrale et nécromanciène (positivement), mais il est question aussi de fraternité et d'amitié, et de sentiments maternels.
Je ne m'attendais pas à ce que les sentiments et les questions que se pose un enfant dans sa position soit aussi développés et justement écrit. C'est surtout cela qui m'est apparu le plus détaillé. Elle est arrivée (l'auteur) à mettre des mots et des actions sur les peurs de l'enfant, ce qu'il ne comprends pas et le dépasse. L'enfant est torturé mentalement et dans sa façon d'être, à cause des actes, dont il ignore, qui ont été fait sur lui et son jumeau. Les magiciens et le reste du monde sont dans l'attente de grands espoirs.
Mais au final un espoir de bonheur transparait grâce au petit garçon nommé Ki.
Une livre qui finit plus tôt que je ne l'aurait pensé. Cela veut surement dire que j'ai aimé cette histoire ? A quand le tome deux que je me régale ? lol.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LesPortesDeLimaginaire
20 avril 2015
Même si je n'ai pas "flashé" sur ce livre, je peux dire que je l'ai apprécié. L'écriture assez soutenue, si je puis dire, change de celle des nombreux romans Young Adult que j'ai lu récemment, ce qui n'est pas pour me déplaire. L'intrigue est bien menée et l'histoire est intéressante. Et cela grâce à l'auteure (logique me direz-vous) car elle a construit son histoire de façon très poussée, ce qui nous permet de visualiser son monde, d'imaginer ses personnages et de nous évader avec eux.
En effet, pour commencer, elle met en place une chronologie des évènements marquants du royaume que l'on découvre au fur et à mesure de notre lecture. Elle dresse aussi un calendrier en fonction des saisons, une carte du territoire, elle utilise un langage différent pour les sorcières, ... Elle donne ainsi un passé à ses personnages, elle leur invente des ancêtres, un héritage, et elle nous fait comprendre pourquoi un poids pèse sur leurs épaules. de plus, tous ces évènements vont façonner les différents protagonistes et influer sur leurs caractères. Ceci engendrera la construction de personnages complexes et réalistes. Ils ne seront pas cantonnés à un trait de caractère marquant ou à un profil stéréotypé. Au contraire, chaque individu aura des caractéristiques propres qui en feront un être unique. Et il faut dire qu'il y a une certaine diversité au niveau de ces personnages : magiciens, rois, paysans, guerriers, sorcières, ... Chacun aura son importance, et c'est un deuxième élément important de la construction réalisée par l'auteure.
Comme je le disais, les personnages sont très travaillés. Ils ont chacun une personnalité complexe et une force de caractère qui leur donnent un rôle plus ou moins important à jouer dans toute cette histoire. Par ailleurs, certains protagonistes sont tout de suite attachants, tandis que d'autres sont méprisables. Mais il y a aussi des individus qui se trouvent entre deux, rassurez-vous ! Et l'un des intérêts de l'histoire est de montrer les différences de réactions de ces différents personnages à la suite d'un même évènement (certains semblent ne pas s'en soucier, par exemple, tandis que d'autres sont obnubilés par ce qui vient de se passer). Pour montrer cela, l'auteure alterne les points de vue de différents groupes de personnages, et elle le fait bien. En effet, on sait tout de suite qui est qui, il n'y a pas de confusion. Ceci est notamment facilité par l'utilisation de différents niveaux de langage. Les deux groupes les plus présents sont ceux de l'enfant et du magicien. Et, j'ai beaucoup aimé le fait que l'auteure parle comme si c'était Tobin lui-même qui communiquait en utilisant des termes tels que "la chambre aux joujoux" qui nous montrent bien que c'est le petit garçon qui s'exprime. Par ailleurs, cette alternance de points de vue donne un certain rythme au roman, ce qui ne permet pas de s'ennuyer. Cependant, l'auteure ne joue pas sur ces différentes voix pour créer un peu de suspens, et cela est un peu dommage (mais ce n'est qu'en y pensant après que l'on peut le regretter car ça n'entache en rien la lecture).
Et en parlant de l'absence d'ennui, on peut dire que c'est ce qui caractérise le roman. L'envie de tourner la page et de poursuivre la lecture est toujours présente, bien que le récit ne s'illustre pas par ses scènes d'action. Il est ponctué par de petits évènements qui revêtent une certaine importance, notamment pour la vie des personnages, leur évolution, ou encore leur psychologie, et cela est amplement suffisant. Ainsi, le cadre est posé et l'aventure démarre tranquillement. de plus, cela permet de nous indiquer les différentes relations qui unissent les personnages et qui risquent d'être importantes pour la suite de l'histoire !
Enfin, l'auteure crée un monde sur le modèle féodal qui sied tant aux récits de fantasy. La carte présente en début d'ouvrage permet notamment de se représenter la situation géographique des différents personnages et l'espace qu'il y a entre eux. Il n'y a rien de bien extraordinaire à notifier sur les décors puisque ce sont des villages, châteaux, maisons et autres constructions basiques que l'on retrouve dans tous les livres de ce genre. Mais, ce n'est pas là une critique.
En conclusion, ce livre n'aura pas été un coup de coeur pour moi, mais je l'ai quand même beaucoup apprécié ! En effet, les coups de coeur sont rares, mais les bonnes lectures restent nombreuses. Alors je vous souhaite de bonnes lectures !

Lien : http://lesportesdelimaginair..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
dazboness
28 juin 2009
Voilà qui commence bien pour un premier volume. Un roi usurpateur qui fait assassiner les prétendants au trône, un magicien retors à son service, de la magie proche de la nécromancie utilisée pour sauvegarder l'héritière... Un bon début oui.
Mais ça ne s'arrête pas là. Ce commencement de saga ouvre de nombreuses perspectives pour chacun des personnages quels qu'ils soient : hommes, femmes, enfants, traîtres, magiciens, y compris les morts. Car tout ce qui a vécu peut avoir un rôle à jouer dans cette épopée même au delà du monde des esprits.
La folie des uns, la grâce touchant les autres : toujours est-il que tous sont d'accord sur un point, le royaume est au plus mal depuis qu'un roi siège sur le trône et une héritière légitime montera sur le trône. Et comment mieux protéger l'héritière qu'en la faisant passer pour son propre frère ? le déguisement parfait avec l'aide de la magie.
Mais les protecteurs de l'enfant auront fort à faire car, même en ayant l'apparence d'un garçon, l'héritière légitime devra traverser de nombreuses épreuves, subir nombre souffrances, survivre quoi qu'il advienne afin de ne pas compromettre ses chances de relever un pays déjà exsangue.
Un bon roman, prélude d'une bonne série.
Lien : http://homelaet.canalblog.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Citations & extraits (4) Ajouter une citation
leourleventleourlevent21 novembre 2012
Tout est inextricablement tissé, Gardien, reprit l’Oracle, alors que cette vision-là se résolvait en quelque chose de plus sombre. Voici la contribution qui vous est offerte, à toi-même et à ton espèce. Une avec la reine authentique. Une avec Skala. Vous serez soumis à l’épreuve du feu.
Commenter  J’apprécie          30
Skarn-shaSkarn-sha07 avril 2012
Des générations de femmes ont gouvernées la péninsule de Skala, sans qu'aucuns troubles ne viennent perturber le pays.
La race des Magiciens vivaient alors leur temps les meilleurs. Arkoniel, fut élevé sous l'aile d'Iya. Elle lui transmit son savoir et ses secrets, mais attendit pour lui révéler l'existence du "Bol" mystérieux qui ne la quitte jamais.
Ensemble, ils allèrent à Afra consulter l'Oracle.
Du fond de sa grotte, l'Oracle fît sa prédiction:
«Deux enfants, Une Reine»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
leourleventleourlevent21 novembre 2012
Un vieillard, voilà ce qui me regarde, maintenant, dans mon miroir. Je ne suis, même ici, à Rhíminee, parmi les autres magiciens, qu’un dernier vestige de temps oubliés.
Commenter  J’apprécie          00
CristyCristy13 juillet 2014
Tant qu'une fille issue de la lignée de Thelàtimos la gouverne et défend, Skala ne court aucun risque de jamais se voir asservir.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Tobin, Tamir ou les 2 !

Une sorcière a tué mon frère jumeau

Tobin
Tamir
Les 2

8 questions
33 lecteurs ont répondu
Thème : Le Royaume de Tobin, Tome 1 : Les jumeaux de Lynn FlewellingCréer un quiz sur ce livre
. .