AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Le Royaume de Tobin, Tome 4 : La révélation (15)

facteur84
facteur84   04 août 2010
"Ecoutez-moi, gens d'Ero. (...) Cette tablette n'est rien. Les mots qu'elle porte sont en revanche ceux d'Illior, et c'est la première reine d'Illior qui les a placé là. Cette prophétie se réalisera pleinement, et elle a survécu dans les coeurs fidèles, eussent-ils trahi leur devoir pendant un certain temps.
(...) Vous qui regardez le visage de Tamir, fille d'Ariani et de toutes les reines qui l'ont précédée jusqu'à Ghërilain en personne. L'Oracle ne dort pas, l'Oracle n'a pas eu de fausse visions. Elle n'enverrait pas ce signe à un vulgaire prétendant. Elle a prévu la reine que voici dès avant qu'elle n'eût été conçue, dès avant qu'Erius n'eût usurpé le place de sa soeur, dès avant que leur mère n'eût sombré dans les ténèbres. Doutez de mes paroles, doutez de ce signe, et c'est de l'Illuminateur, de votre protecteur, que vous douterez. Vous avez dormi gens d'Ero. Réveillez-vous à présent, voyez clair. La véritable reine vous a délivrer, et elle se tient devant vous à cette heure pour révéler son vrai visage et son vrai nom."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
facteur84
facteur84   04 août 2010
Arkoniel haussa les épaules. " Ils combattaient les envahisseurs. Se trouve-t-il un seul d'entre nous qui n'aurait fait de même ? Je nous crois appelés à faire la paix avec eux, maintenant, d'une manière ou d'une autre. Mais, pour l'instant, fiez-vous à moi quand je dis que nous avons besoin de l'aide de Lhel et de sa magie spécifique. Parlez avec elle. Ecoutez d'un coeur ouvert, comme je l'ai fait, ce qu'elle vous dit. Elle a des pouvoirs prodigieux.
Commenter  J’apprécie          60
facteur84
facteur84   04 août 2010
Des siècles auparavant, des colons skaliens étaient venus s'installer dans les montagnes, attirés par les filons d'argent, d'étain, de fer et de plomb. (...)
Il ne dit rien de l'histoire qu'il tenait de Lhel, et selon laquelle des soldats de Skala -parmi lesquels se trouvaient des ancêtres de Tobin- avaient emprunté le même chemin pour aller guerroyer contre son peuple à elle. Pillards impénitents,; les Reth'noï étaient à l'époque de vaillants guerriers, mais ce qui les rendait encore plus forts et plus redoutables, c'était leur magie. Seuls avaient survécu les nécromanciens les plus éminents, qui s'étaient vu refouler tout au fond des montagnes. on ne les pourchassaient plus, mais ils demeuraient des exilés, loin des terres côtières fertiles qui leur avaient jadis appartenu. En s'aventurant dans leurs repaires à la recherche d'une sorcière, Iya et lui s'étaient heurtés à l'animosité tenace qui couvait toujours dans les coeurs de cette petite race noiraude.
Commenter  J’apprécie          60
facteur84
facteur84   04 août 2010
Seulement ce qu'il éprouvait n'allait pas dans ce sens. Il avait passé les douze premières années de son existence à vivre un mensonge, puis les deux suivantes à s'efforcer d'ignorer la vérité vraie. Koirin lui inspirait une affection réelle, et la plupart des autres aussi. Qu'adviendrait-il lorsqu'ils découvrirait le pot aux roses, et pas seulement qu'il était une fille, mais une fille appelée à supplanter le propre fils du roi ?
Commenter  J’apprécie          50
facteur84
facteur84   04 août 2010
Il survint en silence. La vieille peau de daim qui servait de portière ne bougea pas lorsqu'il entra. Elle sentit qu'il s'allongeait près d'elle, froid comme une congère, et qu'il lui refermait ses bras autour du cou.
"Je suis venu te retrouver enfin."
"Bienvenue, petit ! " chuchota-t-elle.
Des lèvres glacées trouvèrent les siennes, et c'est de son plein gré qu'elle ouvrit la bouche, afin de laisser ce démon (...) lui dérober son dernier souffle comme elle lui avait dérober son premier. L'équilibre était rétabli.
Ils étaient libres tous les deux.
Commenter  J’apprécie          20
facteur84
facteur84   04 août 2010
Le seul fait d'accomplir une besogne utile lui procurait quelque réconfort, et il eut tout du long la conviction de plus en plus solide que venait de se prendre une espèce de virage décisif. Après des années de vagabondage avec Iya, voici qu'il se retrouvait avec une poignée de magiciens en fuite et une charrette...., sa nouvelle Orëska !
Pour humble qu'était ce début, songea-t-il, c'était un début tout de même. Un début.
Commenter  J’apprécie          20
meknes56
meknes56   16 août 2019
Vu la netteté de la blessure, il fut assez facile d’arrêter l’hémorragie. En quelques points, Cuistote sutura le bout du moignon, l’enduisit de miel puis l’enveloppa dans une poupée de tissu bien propre .Arkoniel se chargea personnellement du nettoyage de la boîte à sel et, tout en se gardant de rien révéler à Kaulin ou à Wythnir quant aux circonstances de sa mésaventure, redoubla de prudence pour tenir tout le monde à l’écart de ses tentatives ultérieures.Loin de refroidir son zèle, cependant, l’accident l’aiguillonna. Il consacra les quelques jours suivants à expérimenter le charme avec toutes sortes d’objets : une chute de parchemin, une pomme, une agrafe de manteau, une souris morte attrapée dans une tapette des cuisines. Seule s’en tira intacte l’épingle de métal. Du parchemin ne demeuraient que des miettes, mais non brûlées. Le cadavre de la bestiole et le fruit connurent exactement le même sort que le petit doigt sectionné ; la pulpe et les pépins, la chair et les os les plus délicats n’étaient plus que chair à pâté mais le crâne décharné de las ouris se présentait entier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
meknes56
meknes56   16 août 2019
Ce qui n’allait pas sans l’abasourdir, en revanche, c’était la négligence dont son collègue faisait preuve à l’endroit de Wythnir. Sans lui marquer véritablement d’aversion, il décampait souvent sans l’emmener, laissant à Nari le soin d es’occuper de lui comme s’il s’agissait d’un mioche ordinaire en manque de nourrice. Arkoniel en fit l’observation à cette dernière un matin où elle s’activait dans le cabinet de travail avec son chiffon à poussière. " Ce n’est pas un problème, répliqua-t-elle. Moi, je suis bien contente d’avoir de nouveau un gosse sous mon toit. Et Créateur sait que ce pauvre petit, ça ne lui fait pas de mal d’être un peu dorloté. Il est à peine sorti des langes et,magicien-né ou non, n’a jamais eu une seule âme qui se soucie de lui. "
Arkoniel perçut un rien d’âpreté dans l’intonation. Il repoussa son journal de bord à demi rédigé sur un côté du bureau, pivota sur son siège et, relevant un de ses genoux,l’enlaça de ses doigts. « Il me semble bien que Kaulin le néglige un peu, mais, à leur arrivée, je ne lui ai pas trouvé si mauvaise mine que ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MyDiogeneClub
MyDiogeneClub   20 juin 2013
Le bandit ne portant pas de coiffe, la lame lui cisailla la peau et les muscles avant de buter sur l'os. Il s'ecroula de cote, pissant tout son sang par cette blessure beante au cours de sa chute. Une des giclees atteignit Tobin en pleine figure; la saveur de sel et de cuivre chaud sur sa langue embrasa son propre sang d'une soif nouvelle.
Commenter  J’apprécie          00
MyDiogeneClub
MyDiogeneClub   20 juin 2013
'Tu peux bien foutre a un cochon des chaussons de soie, c'en fera jamais un danseur', se plaisait a dire Larenth de quiconque osait selon lui se hausser au-dessus d'eux-meme. Jamais Ki n'avait jusque la compris le proverbe avec une si cruelle acuité.
Commenter  J’apprécie          00




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Tobin, Tamir ou les 2 !

    Une sorcière a tué mon frère jumeau

    Tobin
    Tamir
    Les 2

    8 questions
    36 lecteurs ont répondu
    Thème : Le Royaume de Tobin, Tome 1 : Les jumeaux de Lynn FlewellingCréer un quiz sur ce livre