AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean Sola (Traducteur)
ISBN : 2290004707
Éditeur : J'ai Lu (25/08/2008)

Note moyenne : 4.13/5 (sur 194 notes)
Résumé :
Le Royaume de Tobin - V La Troisième Orëska Sous le règne de l'usurpateur, le royaume de Skala a connu la famine, la peste et la défaite sur terre comme sur mer. Mais le temps de l'héritier légitime - une reine guerrière - est venu, et la prophétie du porteur de lumière peut enfin s'accomplir : tant qu'une fille de sang royal défendra et administrera le royaume de Skala, celui-ci ne courra aucun danger. Un feu magique a consumé l'enveloppé corporelle du prince Tobin... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
meygisan
  09 février 2017
Après un tome plutôt tourné vers les arts de la guerre et les fonctions de dirigeante de la reine Tamir, le récit revient aux problématiques chères à l'auteure, qui constituaient l'essentiel des 3 premiers tomes. Homosexualité, adolescence, sexualité, féminité, recherche d'identité sont de nouveau au coeur de ce tome 5. On pourrait même aborder la transexualité puisqu'il est question de changement de sexe. Et même si ce fût une "opération magique", les questionnements comme les sensations de Tobin sont fondés et donnent lieu à une réelle interrogation sur l'identité sexuelle. D'autant que l'auteure a l'intelligence de ne pas dissocier ce déchirement psychologique de la blessure corporelle. Tobin ( Tamir) souffre autant dans son âme que dans sa chair. L'auteure ne la détache pas non plus du thème de l'adolescence, période dans la vie d'un individu généralement vécue comme bouleversante, sur tous les plans. La relation entre Tobin et Ki, amis depuis l'enfance, cristallise toutes les peurs et les questionnements que n'importe quel ado se pose "normalement" à cet âge. Bien que je pense que de nos jours, les ados n'attendent pas d'avoir 16 ans pour parler de sexe, et pas toujours dans des termes flatteurs! du coup cela créé un léger décalage entre le discours de Ki et ses compagnons, plutôt crû sur le sujet, et les premier émois de tous ses ado, qui pour le coup, sont plutôt " fleur rose". Sans doute une volonté de l'auteure de ramener justement le sujet du sexe dans un ensemble plus global et harmonieux, loin des références xporn et compagnie.
C'est justement la globalité qui ressort de ce tome. L'auteure écrit réellement son histoire en la considérant dans sa globalité, et non en se focalisant sur un personnage, ou un événement. Ceci à l'image de personnages de second plan, qui reparaissent et qui remplissent un rôle un peu plus important. En nous parlant de Nalia, l'auteure voit là l'occasion d'introduire le thème de la femme soumise, battue, réduite ici à son simple rôle de reproductrice royale. Elle n'en fait pour autant une idiote, une esclave, une putain ou une ingénue. Elle la rend au contraire réfléchie et réactive à sa propre condition, l'amenant ainsi à réfléchir à sa situation et à son avenir. Lynn Flewelling propose ainsi une vision de la féminité plus élargie. Rappelons que Tobin se bat pour que sa lignée soit reconnue et replacée sur le trône, une lignée de guerrière étouffée dans la poussière par les hommes.
Ce tome voit un épisode entier qui nous conte la reconquête de la reine Tamir, qui après avoir été "authentifiée" comme la véritable souveraine, doit imposer sa véritable nature. Et c'est au prix d'une véritable bataille contre ses sujets qui ne veulent pas croire au retour d'une femme sur le trône, ces mêmes hommes qui sont prêts à croire en la sorcellerie ou en des mensonges, plutôt que d'accepter la vérité. Cela en dit long sur notre propre société et renvoie pour le coup à une cruelle actualité et à une réalité toujours trop présente malheureusement.
Hors mis tout ce qui touche à la féminité, Lynn Flewelling s'interroge énormément sur l'adolescence à travers ses 2 personnages principaux. C'est particulièrement prenant dans ce tome puisque leur relation évolue lentement mais sûrement, et en tous cas intelligemment. En effet l'auteure ne fait pas d'économies sur leurs questionnements, leurs prises de conscience, leurs émois naissants, leurs désirs charnels grandissants, avoués et inévoués. Cela les rend complexes et attachants.
La force de ce tome réside également dans le destin d'autres personnages, comme Korin, dont l'évolution va grandissant vers l'horreur, jusqu'à un point de non retour qu'on devine d'ores et déjà tragique, comme son magicien de conseiller qui mène tout le monde à la barbe et au nez de tout le monde!, ou encore comme Lord Caliel, dont l'épisode qui lui est consacré et qui aura inmanquablement des répercussions sur la suite du récit, cristallise à lui seul le revirement de personnalité du prince Korin, et un rupture complète et définitive.
Je retrouve dans ce volume tout ce qui fait la force d'un roman de Lynn Flewelling et c'est réellement passionnant....
Sur les sujets déployés et interrogés par l'auteure, je n'ai encore vu dans le genre qu'est la fantasy, aucun roman qui égale la profondeur de celle ci.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LesPortesDeLimaginaire
  17 juillet 2015
Dernière « grosse » partie ici puisque nous voici dans la première moitié du dernier tome de la trilogie (avec le découpage original). Cela signifie qu'il faudra bientôt quitter tout ce petit monde et les laisser vivre dans notre imaginaire … Alors, on se reprend et on fait l'avant-dernière chronique de la saga « le Royaume de Tobin » !

Tout d'abord, il faut noter l'arrivée de nouveaux personnages ! Ceci est tout à fait rafraîchissant et vecteur d'un regain d'énergie. de plus, l'auteure ouvre ainsi la voie à de nouvelles intrigues et possibilités, ce qui ajoute encore plus de facettes à un récit déjà bien rempli !

Autre point important : nous assistons aux premiers pas de Tamir en tant que souveraine. Dans la salle du Trône, elle vient d'annoncer que c'en était fini de Tobin et qu'elle était désormais Tamir. L'assistance reste bouche bée dans un premier temps, puis viennent les réactions, la suspicion, les serments de foi en sa faveur, … Elle est maintenant « officiellement » la prétendante au trône et doit se faire considérer comme telle. Il lui sera nécessaire de bien s'entourer et de bénéficier d'alliances solides car elle risque d'être contrainte de livrer bataille contre son cousin, le prince Korin, afin de s'emparer du trône. En effet, bien que la prophétie joue en sa faveur, elle ne lui donne pas toute la légitimité d'une reine. Pour l'obtenir, elle devra s'emparer de la précieuse épée de Ghërilain, épée qui se trouve entre les mains de Korin …

Vous l'avez compris, Tamir et Korin sont désormais des adversaires. Et, je trouve que l'auteure a extrêmement bien tourné son récit car elle nous livre les sentiments de ces deux protagonistes de part et d'autre. Nous sommes donc plongés tantôt dans le refuge de Korin et tantôt à la cour de Tamir. le point fort est donc de ne pas nous concentrer uniquement sur les « gentils » ou les « méchants », mais de comprendre les intentions et sentiments qui animent chacun des deux combattants.

D'un côté, nous trouvons Korin avec les quelques Compagnons qui ont pu le suivre, Maitre Porion, Nyrin, et j'en passe. Et, malheureusement, c'est le vil magicien qui semble prédominer dans cette nouvelle cour. Il ne lâche pas le prince d'une semelle, étendant toujours plus son emprise sur lui et l'incitant à détester Tamir autant que possible, quitte à rendre sceptiques certains de leurs alliés. En parallèle, la pauvre Nalia est toujours « coincée » dans sa tour où seul Korin lui rend des visites, tout cela dans le seul but de concevoir un héritier afin de permettre au prince de partir « serein » pour son combat contre Tamir …

De l'autre côté, nous avons Tamir, ses amis de toujours et de nouveaux alliés. C'est à elle qu'incombe la tâche de remettre dans l'ordre dans la ville après l'attaque des Plénimariens et de redonner espoir au peuple, alors qu'elle-même est en proie au doute et à l'incertitude ! Est-il possible de faire revenir Korin à la raison ? Acceptera-t-il de renoncer à ses prétentions au trône ? Est-elle vraiment capable de réaliser ce que l'Oracle a prédit ? Tant de questions et tant de tâches à accomplir …

Et, pour en revenir aux sentiments, différents protagonistes sont bien en peine de démêler les leurs ! Tamir ne sait plus que penser vis-à-vis de son cousin qui, lui, cultive une haine de plus en plus profonde à son égard, tandis que Ki, pour sa part, ne parvient pas à effacer de son esprit l'image de Tobin … Ainsi, alors que certains déploraient la facilité avec laquelle sa condition de femme avait été acceptée de tous, on voit bien que ce n'est pas si facile que ça pour tout le monde. Quelques personnages s'attachent encore à l'idée que c'est Tobin qui se trouve en face d'eux et que ses nouveaux attraits ne changent pas sa personnalité. Mais cela ne rend pas la chose moins difficile à avaler. D'ailleurs, au sein de l'entourage de Tamir, Ki est certainement celui qui a le plus de mal à admettre ce changement. Et cela est d'autant plus difficile qu'il est perdu dans ses propres sentiments, alors qu'il sait pertinemment ce que ressent Tamir depuis longtemps … Comment tout cela va-t-il se finir ? Comment vont évoluer les relations de Tamir et Ki ? Une réconciliation est-elle possible entre les cousins royaux ? A vous de le découvrir !

En conclusion, encore un très bon livre qui poursuit cette saga « le Royaume de Tobin » ! La fin est proche et on le sent. Les derniers éléments se mettent en place, c'est le moment de jouer ses dernières cartes et d'utiliser tous ses atouts. La prophétie disait-elle vraie ? Là est toute la question …
Lien : http://lesportesdelimaginair..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
MyDiogeneClub
  27 avril 2014
Cela faisait un moment que je n'avais pas remis le nez dans la trilogie de L.Flewelling. J'ai donc mis quelques pages a rentrer dedans. Une cinquantaine a dire vrai, non sans avoir relu en diagonale la fin du précédent volume pour bien me remettre a jour dans les aventures de nos héros.
Ce volume suit parallèlement la vie de Tobin/Tamir qui essaie tant bien que mal d'apprivoiser son nouveau corps mais aussi son rôle de reine tout en essayant de remettre a flot le royaume. Royaume dont elle aimerait gagner le trône sans confrontation avec son bien aimé cousin Korin avec qui elle a tant partagé au sein des Compagnons. de ce cote, les perso se révèlent etre toujours aussi attachants. J'avais eu du mal, dans le volume précédent, avec le changement de sexe de Tobin. Lui qui revendiquait être le même, se retrouvait a mon avis bien different d'un chapitre a l'autre. Ici, c'est bien different. On retrouve les introspections qu'on avait perdu au profit des batailles et de la politique dans le volume 4. On se retrouve donc moins perdu. On s'intéresse plus aux pensées et questionnements des personnages. Essentiellement a travers la relation qui lie Tobin/Tamir a son ecuyer Ki.
En parallele donc, on suit les ‘aventures' de Korin. Roi présent du royaume de Skala qui est en fuite après l'attaque Plenimarienne et les compagnons d'armes qui l'accompagnent et qui essaient de lui rester fidèle, non sans mal. Eux aussi, pour certains du moins, encore fort attachés a Tobin et perturbés par le changement de personnalité de Korin. Korin étant de plus en plus manipule par le sorcier Nyrin qui compte bien diriger le royaume a travers lui et faire s'accomplir la prophétie a sa manière.
J'ai trouvé que ces chapitres apportaient un nouveau souffle a la série. Je les ai trouve vraiment intéressants car cela nous évite un manichéisme certain. On comprend mieux comment Korin passe de l'amour a la haine, quelles sont ses motivations, etc.... Ce qui nous fait appréhender la fin car un seul et unique personnage gagnera la trône et les deux camps se trouvent être, finalement, attachant.
Enfin, quelques chapitres, dont l'ouverture de ce volume, se penchent sur un sorcier au rôle encore mystérieux, Mathi, qui, guidé par le fantôme de Lhel traverse le royaume pour accomplir sa destinée.
J'ai vraiment apprecie ce volume même si j'ai trouve de nombreuses coquilles et même quelques passages assez etranges dans le style d'écriture. Peut-etre un probleme au niveau de la traduction… Mais c'est toujours un plaisir de retrouver les héros de cette trilogie. Un volume qui annonce une fin épique tout en tragédie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ColeenV
  14 septembre 2016
Dans ce tome là, on s'en approcher la saga de la fin. Cette dernière reste bien ficelée et agréable à lire. Les personnages principaux, malgré les immenses changements, restent égaux a eux même et on voit leurs qualités ou défauts devenir des trames d'idéaux.
On assiste aux premiers pas de Tamir/Tobin en tant que reine et aux différents émois que provoque cette métamorphose, notamment auprès de ses proches.
La politique entre en jeux, avec la volonté de trouver suffisamment de seigneur pour attester de sa préséance sur le trône.
De nouveaux personnages font leur apparition et d'anciens sont plus approfondis.
Le roman est beaucoup plus noir quand on regarde du coté de Korin, qui sombre dans ses travers et ses peurs de jeunesse. Manipulable à souhait, ses plus proches amis subissent son changement avec tristesse et peur jusqu'à sa décision ultime.
On se retrouve donc face à la noirceur des évènements du coté de Korin et la justesse de ceux du coté de Tamir. La tristesse est omniprésente mais de façon juste et cohérente !
Bref, le dénouement approche avec probablement une grande bataille finale, et tout s'imbrique dans ce tome en ce sens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Caribou
  18 août 2012
Le meilleur tome de la saga du Royaume de Tobin (peut-être sera-t-il battu par le dernier tome qui sait ?) On retrouve donc Tobin devenu Tamir, qui doit faire face à la gêne de Ki face à sa nouvelle condition, au silence de son cousin, parti se réfugier à Cirna et qui se considère comme le vrai roi, et assurer sa nouvelle fonction de reine approuvée par Illor pour la partie du peuple qui a décidé de la suivre. Parallèlement, on découvre l'existence d'un confrère de Lhel, la sorcière des montagnes, et on suit trois des compagnons restés près de Korin. Si au début, je n'étais pas sûre d'aimer ces parties, je dois avouer qu'elles sont celles qui sont le mieux menées et qui, au final, sont devenues mes préférées du livre. Lutha, Caliel et Barieüs deviennent attachants au fil des pages, de par leur bravoure, de la manière qu'ils ont de vouloir rester ce qu'ils sont sans se rabaisser et de connaître la vérité, en dépit de la fourberie de Nyrin. Un très bon tome.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Cielo1984Cielo1984   01 mars 2013
Satisfait à cet égard, Mahti changea de modulation et, resserrant ses lèvres, trama dans la nuit l’appel d’un héron, la fanfaronnade retentissante d’aïeule grenouille et le chorus aigu, flûté de tous les petits crapauds pour qui la pluie n’avait pas de secrets. Grâce à ces sons, il évacua les sables dont l’ardeur martyrisait les articulations du vieil homme et le délivra des minuscules créatures qui lui grignotaient les intestins. En approfondissant ses recherches, il flaira une ombre dans le buste de Teolin et la traqua jusqu’à une masse sombre logée dans le lobe supérieur du foie. Là se trouvait la mort, encore assoupie, roulée en pelote comme un fœtus dans le sein maternel. Cela, Mahti n’était pas en mesure de le déblayer. Il existait des êtres prédestinés à charrier leur propre trépas. Teolin comprendrait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
meknes56meknes56   22 août 2019
A l’aide de son couteau, il dessina un cercle dans les cendres qui bordaient le feu. Mahti lampa à la gourde une grosse gorgée d’eau qu’il recracha vigoureusement dans le cercle, puis il s’empressa de se détourner tandis que Teolin s’accroupissait pour interpréter les traces.Le vieillard finit par soupirer. « Tu voyageras parmi des étrangers jusqu’à ce que cet oo’lu se casse. Si c’est là chance ou malchance, seule le sait la Mère, et elle n’a pas envie de me le dire cette nuit. Mais c’est une marque impressionnante que tu viens de réaliser. Ton voyage sera long. »Mahti s’inclina respectueusement. S
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
meknes56meknes56   22 août 2019
Le vieil homme était sans rival comme artisan d’oo’lus dans les collines orientales. Des sorciers mâles recouraient à ses bons offices depuis trois générations, mais il se révélait plus enclin à les débouter qu’à les satisfaire.
Commenter  J’apprécie          10
MyDiogeneClubMyDiogeneClub   28 avril 2014
Nyrin voyait son père persister a faire comme s’il ignorait les sévices infligés a son propre fils. C’est alors que lui vint brusquement la conscience exacte du gouffre qui séparait les gens du commun des nobles. On avait eu beau lui apprendre a respecter ses supérieurs, jamais il n’avait pleinement saisi, avant cet instant precis, que le respect n’était pas réciproque.
Commenter  J’apprécie          00
MyDiogeneClubMyDiogeneClub   28 avril 2014
‘A présent que vous êtes ma reine, puis-je encore me permettre de vous informer que je vous botterai le cul d’ici jusqu’à Bierfut si vous refaites jamais ce coup-la ?’
Commenter  J’apprécie          00
Video de Lynn Flewelling (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lynn Flewelling
Lynn Flewelling lors d'une séance de signature
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Tobin, Tamir ou les 2 !

Une sorcière a tué mon frère jumeau

Tobin
Tamir
Les 2

8 questions
36 lecteurs ont répondu
Thème : Le Royaume de Tobin, Tome 1 : Les jumeaux de Lynn FlewellingCréer un quiz sur ce livre
.. ..