AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de florencem


florencem
  22 avril 2018
30 ans, 2 chats et le même genre de bande dessinée que Liz Climo notamment. J'aime beaucoup le format, plus petit qu'une BD classique, avec des pages sans cases et avec une aventure différente à chaque fois. Je trouve qu'il y a un côté plus intimiste. On se rapproche plus de l'album.

Commençons par le graphisme. Minikim a un coup de crayon doux, mignon (dans le bon sens du terme, j'entends bien), chaleureux, tout en rondeur. J'aime beaucoup. Cela colle parfaitement à l'histoire qui plus est. Pour se mettre dans l'ambiance, c'est parfait. La palette de couleur est dans la même veine. Tons pastels, doux, très agréables à l'oeil. Et même si l'univers est épuré, il y a pas mal de détails.

Les histoires, maintenant. Je n'ai pas d'animaux de compagnie, mais je les aime et je peux comprendre qu'on s'attache autant à ces petites bêtes. A aucun moment, je n'ai pris Luce de haut, ou n'est ressenti de la pitié pour le personnage. Franchement, j'ai vu une jeune trentenaire heureuse, plein d'amour pour ses petits chats, avec des amis… Pas de solitude ou de négativité. de la joie à l'état pur. C'est adorable, même les petits défauts de notre héroïne sont mignons.

Du coup, on tourne les pages avec le sourire. La dynamique entre les personnages est au top. La maman de Luce est un amour, ses meilleurs amis sont au top, et les deux chats ! Ils sont extraordinaire ! Entre Neko, la soeur intelligente qui a vraiment l'esprit d'un chat et Yoshi, le frangin avec un embonpoint qui est un peu moins futé, c'est la rigolade assurée. Parce que ces deux-là parlent aussi ! Une super idée. Cela est un gros plus et donne plus de poids aux gags.

Un second tome est à priori prévu et c'est avec plaisir que je le lirais.
Commenter  J’apprécie          260



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (26)voir plus