AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782283031339
240 pages
Éditeur : Buchet-Chastel (01/03/2018)
2.25/5   6 notes
Résumé :
Ils sont trois à revenir au pays, vingt-cinq ans après, pour quelques jours de vacances. Paul, Frankie et Mike. Et puis, il y a leur vieux pote Eddie, l’homme qui vit au rythme des saisons, et qui a choisi de ne jamais quitter la baie.



Derrière le décor estival, les marées d’équinoxe se préparent, ces grandes marées qui recouvrent l’horizon, et parfois dévoilent d’étranges concrétions. Les dunes, elles, continuent leur imperceptible m... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
jostein
  08 septembre 2018
L'équinoxe est cette période de l'année où la durée du jour est égale à celui de la nuit. Cette période à la « lumière déclinante dont la douceur est une consolation ». On peut dire que les quatre personnages de ce roman sont à l'équinoxe de leur vie.
« Nos vies sont à l'étiage, mais déjà un liseré plus sombre marque l'estran. Nous n'allons plus nous étendre sur les territoires des jours à venir, notre lutte se consacrera à ne pas rétrécir trop vite. »
Eddie, Paul, Mike et Frankie, le narrateur, sont des amis d'enfance, des copains d'université. La vie les a plus ou moins longtemps séparés mais aujourd'hui, vingt-cinq après, ils se retrouvent au bord du bassin d'Arcachon. Eddie, le terrien de la bande y a une ferme ostréicole et Paul, une maison en bord de mer. Chacun a eu ses expériences, a ses difficultés mais ils en parlent peu.
« Je crois que si on aime bien être ensemble, justement, c'est pour ne rien se raconter. »
Alors, ils évoquent les quatre cent coups de leur jeunesse. Les emprunts de voiture, les parties de poker où Paul plumait les fils à papa. Et l'envie de revoir cette bijouterie, symbole de leur insouciance, de leur désobéissance et du refus des règles. Quatre types sur la mauvaise pente de la cinquantaine se souviennent du temps où ils avaient des rêves. Des hommes qui pourtant, une fois adultes, parleront d'assurer ses arrières à leur progéniture qui rêve de liberté.
Dans un lieu parfaitement mis en valeur par l'auteur, une nature empreinte de nostalgie, quelques jours de vacances à l'approche des grandes marées d'équinoxe, Bernard Foglino évoque un présent doux amer que les quatre hommes tentent de masquer en convoquant la gloire du passé.
Mais, elle est bien là cette inquiétude de l'avenir. On la sent dans leur corps et on la perçoit sur leur sourire désabusé. Bien évidemment, chacun se demande ce que peut maintenant leur réserver demain, quel pouvait être le sens de leur vie. Et si ce n'était que de « hisser sur nos épaules d'autres vies »?
Ce court roman est empreint d'une belle lumière, de la douceur d'une connivence entre quatre personnages particulièrement attachants. Avec une belle écriture d'où émergent des petites phrases mémorables, l'auteur parvient à créer une atmosphère touchante.
Lien : https://surlaroutedejostein...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
clo73
  04 mars 2018
La couverture du livre et le résumé m'ont attiré de suite, et c'est avec impatience, que j'ai ouvert ce roman, nouveauté de mars 2018, heureuse de le lire en avant-première.
L'idée que de vieux amis quinquagénaires se retrouvent...me semble un sujet prometteur et je suis impatiente de connaitre l'intrigue annoncée sur la quatrième couverture : « Était-ce vraiment une bonne idée, de revenir sur ce bord de mer, vingt-cinq ans après ? » J'ai donc hâte d'en savoir plus !
Ce qui m'attire surtout dans ce roman et ce que j'imagine, c'est que l'on va donner la parole aux hommes ! Je vais pouvoir découvrir surement leurs émotions, leurs ressentis, mais peut-être aussi leurs angoisses, leurs joies ou encore leurs pensées secrètes d'hommes !
Malheureusement, peu de moment dans ce sens, l'histoire tourne en rond, sans émotion, sans pertinence…J'insiste dans ma lecture, mais les chapitres défilent, sans qu'il ne se passe grand-chose de fulgurant, c'est monotone et banal.
4 hommes bien différents des uns des autres, qui replongent dans leurs souvenirs, nostalgiques, blasés pour la plupart, avec un semblant de secret. Je m'ennuie...J'espère qu'une surprise ou un élément va donner du piment, de l'intérêt à cette histoire mais non, cela reste platonique et sans distraction.
Je n'arrive pas à m'attacher aux personnages, l'histoire ne me transporte pas, ne me fait pas non plus voyager ou frémir, bref une déception pour ma part !

Lien : http://leslecturesdeclaudia...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Fanvin54Fanvin54   26 avril 2018
Plus les années filent, plus les nombres deviennent lourds. Dix, vingt, ça claque. Vient trente, une syllabe de plus. Quarante rajoute sa gravité dans la balance. Une situation installée ? Des gosses qui grandissent trop vite ? Cinquante… stabilise l’addition des syllabes. C’est un ultime déménagement, une arrivée en zone grise. Une bonne partie de la route est faite, ce qui reste devant est à la fois inconnu et sans mystère.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
josteinjostein   08 septembre 2018
Je crois que si on aime bien être ensemble, justement, c’est pour ne rien se raconter.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Bernard Foglino (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bernard Foglino
Bernard Foglino - Equinoxes
autres livres classés : vacancesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

A l'abordage : la mer et la littérature

Qui est l'auteur du célèbre roman "Le vieil homme et la mer" ?

William Faulkner
John Irving
Ernest Hemingway
John Steinbeck

10 questions
318 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , mer , océansCréer un quiz sur ce livre