AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070307271
Éditeur : Gallimard (27/10/2005)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 24 notes)
Résumé :
« À treize ans je pouvais être vraiment peste par moments, et têtue. J'avais tout simplement décidé de ne dire ni faire quoi que ce soit contre mon gré. Pas de "s'il vous plaît monsieur", pas de "merci madame". Rien. À moins d'en avoir envie. Il faut avoir été pauvre et noire pour savoir à combien de coups on s'expose quand on essaie de mettre ça en pratique. »
Noire, pauvre, prostituée, vulnérable et bagarreuse, des bas-fonds de Harlem aux plus prestigieuse... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Petitebijou
  25 mars 2014
Cette biographie est idéale pour s'informer des éléments factuels de la vie de Billie Holiday. Elle a le mérite d'être claire, simple, chronologique, accessible à tous, et pas seulement aux musiciens ou au amateurs de jazz.
Certains événements de la vie de Billie sont tellement tragiques qu'on a l'impression que l'auteur en rajoute dans le mélo, et il s'agit ici d'une descritption davantage d'un destin humain que d'une chanteuse et musicienne aui a révolutionné selon moi la manière de chanter le blues et le jazz, et qui, si elle a ouvert la voie à tant de talentueuses consoeurs, restera à jamais incomparable.
Le plus important pour comprendre Billie Holiday est sans conteste de l'écouter. Sur le plan littéraire, certains essais, même brefs, existent et s'attachent davantage à l'aspect musical que "fait divers". Cela peut être une bonne idée de lecture pour compléter cette biographie néanmoins très honnête et de bonne qualité.
Commenter  J’apprécie          120

critiques presse (1)
Lecturejeune   01 juin 2006
Lecture jeune, n°118 - Billie Holiday, la grande dame du jazz, connut une jeunesse misérable. Enfant non désirée, elle fut très vite livrée à elle-même. Violée à l’âge de onze ans, elle se prostitua à treize et fut emprisonnée à quatorze. Son talent musical lui permit de connaître un grand succès mais la chanteuse ne s’affranchit pas des troubles liés à son enfance : elle sombra dans la drogue et fut toujours attirée par des hommes violents qui abusèrent de sa notoriété. Cet ouvrage tout en finesse est servi par une écriture simple et directe. Il nous familiarise avec une personnalité attachante, nous sensibilise à un destin tragique. Les adolescents, toujours à la recherche de récits d’expériences vécues, de parcours hors du commun, ne manqueront pas d’être touchés par ce titre. _ Juliette Buzelin
Lire la critique sur le site : Lecturejeune
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
PetitebijouPetitebijou   21 avril 2011
Si elle ne toucha pas le grand public de la même façon qu'a pu le faire Ella Fitzgerald, Billie eut toujours des aficionados dont le cercle s'agrandit encore aujourd'hui. Ceux qui écoutent Billie pour la première fois ne sont pas forcément séduits de prime abord. Sa voix ne frappe pas immédiatement par ses qualités extérieures. Son art est plus complexe, plus difficile à aborder, parce que plus ambigu. Tel le poète Paul Eluard qui "donnait à voir", la densité émotionnelle de Billie donne à ressentir. Ce n'est pas tant sa voix qu'il faut écouter que son coeur.
Ce qu'elle avait à partager était d'un domaine plus sombre et plus secret que ses consoeurs. Ses chansons reflètent ses bonheurs et ses désillusions, sa quête de l'amour, mais à fleur de peau. Et si elles touchent si profondément, c'est parce qu'elles expriment, d'une façon sous-jacente, la force de la sexualité qui lie une femme à un homme, la folie et la fragilité d'une relation amoureuse. Dans chaque chanson, il y a un mélange subtil de différents états d'âme. Billie n'est jamais entièrement joyeuse ou totalement amoureuse ou délaissée. Sa vérité est bien plus complexe. "Il paraît que personne ne chante comme moi le mot faim ou le mot amour, dit-elle. C'est sans doute parce que je sais ce que recouvrent ces mots." Elle a véritablement faim d'amour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Under_the_MoonUnder_the_Moon   19 juillet 2015
Combien de fois faut-il s'écraser avant d'oser dire ce qu'on pense ? Il faut être noire et pauvre pour le savoir, affirme Billie. Dans sa vie professionnelle, elle ne cherchait pas l'affrontement. Elle était arrangeante et décontractée. Il lui est arrivé plus d'une fois de se faire rouler par des patrons de clubs. Mais les insultes, l'injustice et la mauvaise foi la rendaient bagarreuse. Elle refusait qu'on lui marche sur les pieds.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Under_the_MoonUnder_the_Moon   14 juin 2015
La liberté d'improvisation autour d'un thème, l'indépendance des musiciens sont un exemple déterminant pour Billie. On avait le droit de chanter comme on voulait, du moment qu'on était bon. Le jazz était tout sauf un carcan, c'était, comme l'écrivait le critique Whitney Balliet, le son de la surprise.
Commenter  J’apprécie          40
Under_the_MoonUnder_the_Moon   13 juin 2015
Souvent Billie sèche l'école et court les rues avec les garçons. Les enfants insolents, bagarreurs, livrés à eux-mêmes sont les rois des petites combines et du vol à l'étalage. Mais ils se cantonnent à leur quartier. Depuis les lois Jim Crow, la ségrégation des Noirs est drastique. Interdiction de vivre dans les mêmes quartiers que les Blancs, de fréquenter les mêmes églises, hôtels, restaurants ou théâtres, de s'assoir à l'avant d'un bus ou de monter dans le même compartiment de train. Interdiction d'avoir un chien. On ne sert pas les Noirs dans la plupart des magasins, […].
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Under_the_MoonUnder_the_Moon   14 juin 2015
Le jazz sert à oublier la pauvreté, la ségrégation, le malheur.
Commenter  J’apprécie          160
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Biographie: artistes et sportifs (789)
autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Sylvia Fol (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
772 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre