AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de michelangelo


michelangelo
  18 janvier 2021
Inattendu, ce roman vient compléter Les Piliers de la Terre écrits en 1989. C'est devenu une mode dans la fiction de nous proposer un avant : avant La Guerre des Etoiles, avant le Seigneur des anneaux… Si certaines fictions ont un intérêt avant tout commercial, d'autres viennent apporter des réponses aux questions qu'ont pu se poser les lecteurs ou cinéphiles. Ainsi, le Crépuscule et l'Aube vient nous expliquer comment, en l'an mille de notre ère, le village de Dreng's-Ferry devient le célèbre King 's-Bridge des Piliers.
L'an mille est une époque mal connue. Faire vivre les protagonistes de cette aventure historique est déjà en soi un exploit. Ken Follett est parfaitement documenté et sait s'entourer d'un aéropage d'historiens spécialisés. Il parvient à rendre son ouvrage vivant et passionnant sans trahir les connaissances accumulées sur une période historique au cours de laquelle se dessinent le futur de l'Angleterre et de l'Europe, toutes deux balbutiantes et soumises aux coups portés par les Vikings et assujetties à l'obscurantisme féodal primaire.
On retrouve des personnages assez semblables à ceux qui évoluent dans Les Piliers. Edgar est un bâtisseur en herbe et montre un don particulier pour tout ce qui touche au calcul, à la géométrie et à la construction. Il devient l'ami et le confident du moine Aldred qui rêve de créer un haut lieu de la culture et une bibliothèque de renommée dans sa modeste abbaye.
Edgar va faire la connaissance de la belle Ragna, noble normande expatriée et mariée avec Wilwulf, l'ealdorman de Shiring et Seigneur local.
Mais l'évêque Wynstan, l'odieux aubergiste Dreng ainsi que le perfide Wilgem vont élaborer beaucoup de manigances et de coups tordus pour rendre la vie pénible à nos héros. Leur ambition n'a pas de limites, ni les moyens pour y parvenir, assassinats, trahisons, séquestration, viols, mensonges, manipulation et parjures.
Ken Follett décrit avec une extrême précision une époque où la vie d'un homme ou d'une femme n'a guère d'importance, où la misère, la famine, les guerres et les maladies rebattent les cartes du destin sans discernement. Les conditions de vie sont rudes, les moeurs rustres et brutales. L'esclavage, la prostitution et le viol font partie de la vie quotidienne.
On ne peut que relever un certain manichéisme chez Ken Follett. Toutefois, ce travers est largement pondéré par un indéniable travail de la sphère psychologique des personnages qui est parfaitement réaliste et convaincante.
Comme tous les romans historiques de Ken Follett, celui-ci est aussi long qu'ambitieux. Très vite, le lecteur installe son regard dans les vies tourmentées évoquées et les évènements historiques mis en toile de fond. Il se prend au jeu et prend du plaisir.
On comprend aisément comment l'auteur a un tel succès et possède une telle notoriété ! Son roman régale l'amateur d'Histoire et l'amateur d'aventures. C'est un peu l'Alexandre Dumas du 21ème siècle. Je ne doute pas un instant que ce dernier opus fera l'objet d'une transcription cinématographique prochainement.
Michelangelo 18/01/2021

Lien : http://jaimelireetecrire.ove..
Commenter  J’apprécie          100



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (10)voir plus