AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Le Siècle - Intégrale (12)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Josephine2
  20 mai 2016
Depuis le temps que j'en entendais parler… Je suis venue à bout de cette trilogie. Je ne vais pas m'étendre sur ces romans que la plupart des lecteurs doivent connaître, ou, au moins, en ont entendu parler.

Simplement, comme le résume le titre « Trilogie du Siècle », nous suivons les familles Dewar, Pechkov-Jakes, Marquand, Leckwith-Williams, Murray, Fitzherbert, Franck, Dvorkine-Pechkov et bien d'autres personnages à travers le siècle.

Nous les suivrons à travers le tumulte des troubles sociaux, politiques et économiques qui égrèneront ce siècle.

J'ai voulu lire les trois tomes à la suite, ce qui permet de ne pas se perdre dans les personnages qui parcourt cette saga.

En tout cas, j'ai appris bien des choses, notamment, sur les enjeux politiques et décisions qui ont été prises par les décideurs du moment.

Je ne peux que vous recommander de lire cette saga, si ce n'est déjà fait.
Commenter  J’apprécie          332
Nanali
  11 juin 2016
Superbe trilogie qui nous permet de redécouvrir tout un volet de notre « Histoire » (1° guerre mondiale dans le tome 1, 2° guerre mondiale dans le tome 2 et guerre froide dans le tome 3) au travers des « histoires » de différentes familles dont on suit les péripéties sur plusieurs générations (une génération par tome).
Un vrai moment de plaisir et c'est avec une certaine tristesse qu'on en voit arriver la fin (malgré le volume conséquent de cette trilogie).
Commenter  J’apprécie          110
carottecarotte
  26 mai 2018
Une prodigieuse saga qui couvre, comme l'indique son titre, un siècle. Les mots me manquent mais ces 3 pavés qui peuvent faire peur en termes de volume (près de mille pages chacun) se lisent en un trait tant le récit est passionnant et riche d'enseignement.
Quel talent, Monsieur Follett !
Les professeurs d'histoire devraient conseiller ces livres à leur élèves car c'est là le moyen de lier l'utile à l'agréable.

Lire nuit gravement à l'ignorance !
Commenter  J’apprécie          101
Sallyrose
  12 septembre 2017
Fresque historique tout autant que saga familiale, ces plus de 3 000 pages nous font parcourir la majeure partie du XXème siècle de février 1914 à novembre 1989.
L'auteur est un magicien : multiples personnages que l'on n'oublie pas ni ne confond jamais, détails très développés de certains évènements (la bataille de Pearl Harbor est très emblématique), style fluide, souffle épique. Bref, tout est réuni pour que le lecteur se laisse engloutir, dévorer, happer.
Le travail de documentation est à saluer sans retenue. L'auteur mêle ses personnages de fiction aux personnages réels de façon très crédible et sans entamer la vérité historique.
Certes, l'approche est également très romancée, il faut bien rendre les personnages attachants d'une part, et mettre en exergue l'influence des grands évènements sur le quotidien de tout un chacun, d'autre part.
Une question que l'on m'a posée : les différents tomes sont-ils de qualité égale ? La réponse est positive et si j'ai préféré le deuxième c'est surtout parce la seconde guerre mondiale est ma période de prédilection. Quel plaisir, pour la lectrice française que je suis, de revisiter cette période en-dehors du prisme réducteur de l'Occupation de la France par l'armée nazie.
Cette lecture a été instructive, notamment en ce qui concerne la période la plus récente et plus précisément le processus politique qui a amené à la chute du mur de Berlin. Il est parfois difficile d'avoir du recul sur l'Histoire quand on la vit.
C'est du reste à ce symbole de la fin de la guerre froide que s'arrête le récit (enfin presque, mais je vous laisse découvrir par vous-mêmes).
Nous avons déjà vécu une partie de la suite, nous craignons ce qui n'est pas encore advenu mais nous ne cessons pas d'espérer.
Souhaitons que nos enfants et les générations suivantes connaissent un écrivain de la trempe de Ken Follett pour leur raconter l'Histoire de notre présent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
tinuviel
  15 juillet 2015
Alors là... que dire ?! Que d'émotions à la lecture de cette saga familiale !

A la base je n'avais lu le premier tome que pour le boulot, travaillant sur la première guerre mondiale. Après plusieurs bouquins d'histoire, je m'étais dis que découvrir le conflit sous un côté plus humain, même s'il s'agit d'une fiction bien entendu, m'aiderait à mémoriser certaines dates clefs.
Si j'avais su ! Dès les premières pages, je n'ai pu me freiner. le récit m'a hypnotisé, au point où je ne pouvais aller me coucher, il fallait que je continue ma lecture !

Découvrir les événements qui ont mené à la 1GM, la 2GM et la guerre froide à travers plusieurs personnages de nationalités différentes, c'est du génie.
Chaque protagoniste vit ces événements de façons radicalement différentes. le ressenti d'un russe ne peut absolument pas être comparé à celui d'un gallois. Ou d'un homme à une femme, ou encore d'un politicien à un soldat !

J'ai adoré ces livres pour 3 raisons principales :
- les familles. Nous ne pouvons que nous attacher aux protagonistes. Qu'ils soient pauvres, riches, bons, égoistes, chacun nous touche d'une façon différente. Nous grandissons avec eux, nous nous réjouissons pour eux et on s'éffondre avec eux lorsque le destin ne les épargne pas. Et même quand ils ont vécu une belle vie, leur dire aurevoir dans la fleur de l'âge, c'est difficile. Grâce à eux, nous avons vécu toute une époque, presqu'un siècle, à travers leurs enfants et petits enfants. Les adieux sont déchirants.

- L Histoire en toile de fond. L'auteur a effectué un travail titanesque pour transcrire aussi fidèlement les événements tragiques du 20e siècle. J'ai vérifié certains détails, parfois la description d'une affiche ou un discours tenu par un homme politique. C'est bien simple, c'est très fidèle à la réalité. Bien entendu, la fiction a une part importante dans le récit mais toute la toile de fond (les batailles de la 1GM, la révolution russe, le discours d'Hitler, la Stasi, la chute du mur...) est très fidèle à la réalité. La différence avec un bouquin d'Histoire, c'est que le roman, par son ton plus léger et l'affection émotionnelle apportée par le récit, nous permet de mémoriser beaucoup pus d'informations.

- l'étude des moeurs. Les moeurs évoluent très rapidement en un siècle. C'est très bien décrit par les différentes générations des familles. Dans le premier tome, les personnages se marient rapidement ou vivent en marge de la société, dans le dernier tome, les jeunes s'amusent beaucoup plus (ou s'investissent dans leur cause) et fondent une famille qu'à partir de la trentaine. Les loisirs ne sont plus les mêmes, la vision des choses non plus. Un héros de la seconde guerre mondiale est presque considéré comme un ''vieux con'' par ses enfants. C'est d'ailleurs très bien souligné par le phénomène du rock'n'roll.
Les moeurs, c'est aussi le travail des femmes, la condition ouvrière, le traitement des noirs... On en découvre beaucoup sur ces phénomènes de société qui ont marqué nos ancêtres et on comprend pourquoi ces générations ont lutté pour arriver à améliorer leurs conditions de vie. On les envie presque de se battre pour leurs idéaux, car aujourd'hui nous sommes des générations beaucoup plus passives...

Voilà, mon humble avis sur La saga du siècle. J'espère avoir su transmettre le désir de feuilleter les pages de ces romans !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
ManetteDuc
  22 décembre 2015
bonne saga, un peu longue, j'ai préféré " les piliers de la terre "
Commenter  J’apprécie          40
EclatDuSoleil
  08 septembre 2018
En nous racontant l'histoire de plusieurs familles, russes, allemandes, anglaises et américaines, dont les destins s'entremêlent, Ken Follett nous fait traverser le vingtième siècle, des prémices de la guerre de 1914 à la chute du mur de Berlin.
On y voit donc s'enchaîner les grands événements historiques « comme si on y était », avec leur incidence sur la vie des personnages, dont certains, étroitement mêlés à la vie politique de leur époque, nous font pénétrer dans les coulisses du pouvoir… ou de la résistance aux abus du pouvoir.
Même si Follett sélectionne forcément ce qu'il met sous le feu des projecteurs, y compris les idées et les engagements de ses personnages, la mise en perspective est assez saisissante, et donne à réfléchir. On ressort de cette lecture avec une vision distancée des utopies et des spéculations qui débouchent la plupart du temps sur un réel très différent de ce qui était prévu, voulu ou annoncé par ceux qui pensaient tirer les ficelles de l'histoire, souhaitaient simplement contribuer à la marche vers une société plus proche de leurs idéaux… ou plus prosaïquement se faire une vie meilleure, parfois dans un cynisme assumé. Et on s'étonne que l'histoire ne serve pas davantage de leçon, aux hommes politiques comme aux citoyens : cultiver des clivages outranciers, abuser du pouvoir ou s'aveugler sur celui dont on dispose vraiment, tout comme laisser se développer l'iniquité entre les différentes classes de la société ou étouffer la liberté citoyenne, autant d'erreurs qui peuvent encore ouvrir des gouffres sous nos pieds. En cette période où le monde est de nouveau particulièrement instable, cette remise en perspective résonne parfois comme un avertissement, qu'on peut souhaiter salutaire.
L'un des mérites du livre, c'est de nous projeter dans le quotidien des personnages, de rendre sensibles les conséquences concrètes de certaines ruptures politiques. J'ai été particulièrement glacée par le sort des Allemands de l'Est, passés sans transition du joug nazi sous celui de la Stasi. La chute du mur de Berlin, à la fin de la trilogie, n'en est que plus émouvante.
Follet est un excellent narrateur, et on ne s'ennuie pas une minute au fil des pages. Il mêle habilement la vérité historique, fragments de vrais discours compris, à la vie de ses personnages. Et on a beau savoir « comment ça va finir », on n'en est pas moins « cueillis » par certains événements, par la manière dont ils surgissent dans le quotidien des personnages, comme l'histoire surgit parfois dans notre propre cuisine, quand on écoute les infos en préparant le dîner, sans toujours réaliser instantanément le poids réel de l'événement,
Je me suis régulièrement interrompue dans ma lecture, je devrais dire mon écoute puisque j'ai choisi la version audio (saluons au passage la véritable performance de l'acteur, à la fois en raison de la taille de l'ouvrage et pour sa qualité d'interprétation), pour aller regarder des cartes, des photos, et des articles de Wikipédia, afin de compléter mes connaissances et d'approfondir ma compréhension. Cela m'a amusée d'identifier au passage certaines « ficelles » de l'auteur, qui évoque certains lieux avec des noms fictifs (en lien cependant avec les noms réels), ou dont certains personnages sont en quelque sorte les avatars de personnalités réelles, notamment du monde des arts ou des médias, qui prennent de plus en plus de poids dans cette période d'avènement de la « modernité ».
J'ai globalement beaucoup aimé cette lecture, qui m'a littéralement embarquée, absorbant quasiment tout mon temps libre ces trois dernières semaines.
Je ne ferai qu'un seul reproche à l'auteur : il abuse des scènes sexuelles, traitées de manière assez crue. C'est parfois utile pour s'immerger dans la réalité des moeurs, évidemment influencées par le contexte. Mais le fil de l'histoire est suffisamment haletant par lui-même, et point n'était besoin de cet artifice pour entretenir l'intérêt du lecteur, et c'est lui faire insulte que d'en user si souvent.
Lien : https://aimez-vous-lire.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Milemo
  28 octobre 2015
Trois livres passionnants du début à la fin qui mêlent habilement l'Histoire du XXe siècle et les destins croisés de plusieurs familles : anglaise, allemande, américaine, russe.
Commenter  J’apprécie          10
Cecilia_Payne
  22 août 2018
Les 3 tomes de la trilogie regroupés dans une intégrale ... un régal de suspens au sein de la grande histoire du XXème siècle ...
Commenter  J’apprécie          00
AnLun
  06 octobre 2017
Aussi bien écrit que documenté, ce roman est très humain, et nous fait voir L Histoire comme personne!
Commenter  J’apprécie          00


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le pays de la liberté

Dand l'église du village qui prend position contre Sir George Jamisson?

Jimmy Lee
Mack Mc Ash
Harry Ratchett
Dermot Riley

9 questions
32 lecteurs ont répondu
Thème : Le Pays de la liberté de Ken FollettCréer un quiz sur ce livre