AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221110846
Éditeur : Robert Laffont (25/09/2014)

Note moyenne : 4.15/5 (sur 586 notes)
Résumé :
Dans La Chute des géants, cinq familles - une américaine, une russe, une allemande, une anglaise et une galloise - se sont croisées, aimées et déchirées au rythme de la Première Guerre mondiale et de la Révolution russe. L'Hiver du monde racontait la vie de leurs enfants au moment de l'accession au pouvoir des nazis puis des grands drames de la Seconde Guerre mondiale. Aux portes de l'éternité retrace leurs destinées toujours enchevêtrées à l'ère des immenses troubl... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (102) Voir plus Ajouter une critique
dgwickert
  22 avril 2017
Avec son écriture limpide habituelle, Ken Follett, dans le tome III, prolonge ses cinq sagas familiales de Moscou, Berlin, Londres, et Washington. Nous sommes maintenant plongés dans la guerre froide (1961-1989 ), bornée par la construction, puis la destruction 28 ans plus tard, du mur de Berlin. Mais les sujets de fond sont aussi Cuba et la baie des Cochons, la cause des Noirs aux USA, Kennedy et Khrouchtchev, le Rock and Roll....
Ken Follett est un de mes écrivains favoris.Tout est très bien documenté, mais toujours sous tension : sans mentir, j'ai été tenu en haleine de la page 1 à la page 1210 !  !
Des événements historiques mettent les grandes puissances sous tension. Comme dans les « Fortune de France », de Robert Merle, des personnages fictifs, « héros » de nos cinq familles, gravitent dans le cercle des puissants (Kennedy, Khrouchtchev, Martin Luther King, Nixon, Gorbatchev, Lech Walesa, etc...), et assistent à leurs doutes, angoisses, et décisions.
Nous sommes «  aux portes de l'éternité « , de l'anéantissement total quand Kennedy, ayant pris connaissance de l'envoi secret de missiles à Cuba, hésite à déployer son arsenal nucléaire sur l'URSS ! Je pense personnellement que nous avons eu chaud : imaginons Nixon, Reagan, Bush .... ou Trump aux commandes à cette période ! 
Le côté romanesque de nos héros n'est pas oublié, des conflits amoureux les saisissent ! Les familles Petchov-Jackes aux USA, Williams en Grande Bretagne, Franck en Allemagne, et Petchov-Dvorkine en URSS ( tous enfants et petit-enfants des héros des tomes 1 et 2 ), nous invitent à rentrer dans la Grande Histoire par la petite porte. Ce sont de fidèles observateurs d'une vie dépeinte comme si nous y étions. La famille Franck, en Allemagne, est bien sûr, déchirée par la construction du Mur. 
Le livre tire le lecteur par la main vers la construction du Mur en 1961, et nous lâche à sa destruction, en 1989. Il l'accompagne également dans le ségrégationnisme anti-noirs des années 60.
Du point de vue éthique, c'est une critique du communisme et de l'intolérance :
"De Berlin à Vladivostok, l'Empire Soviétique était un marécage dans lequel les populations se débattaient et sombraient souvent, sans jamais progresser." 
J'ai remarqué que, dans ce tome III, l'auteur rend hommage à LA Femme Moderne, qui refuse de sacrifier sa carrière pour un homme, que ce soit Evie, Beep, Tania ou Maria. 
Enfin, on sent le plaisir du Rock'n Roll chez Ken Follett, qui bâtit un groupe fictif avec certains de ses héros.... 
Il a, dans la réalité, constitué un blues band :
https://www.youtube.com/watch?v=QxZACsH3D8U

Au final, philosophe, K. Follett met en exergue un poème de Shakespeare commençant par : 
"La gloire du temps est d'apaiser des Princes les querelles..." 
Nous en avons vraiment besoin !
Nota : pendant 10 ans, je n'ai lu que Ken Follett, passionnant, John Grisham, à l'écriture incroyablement fluide, Jean-Christophe Grangé, le Français aux thrillers « rebondissants », et Michael Connelly, dont je me sens très proche du héros, Hieronymus Bosch. J'ai tout lu d'eux !
Mais depuis les découvertes de GuideLecture.com et de Babelio, et heureusement influencé par vous, je me suis passionné pour le XIXè siècle (Victor Hugo, etc...), les livres anciens, et la philosophie. Donc, j'ai maintenant une haute "pile à lire", et j'arrête trois de mes quatre auteurs, mais pas Ken, avec qui j'ai sympathiquement communiqué par mail : j'attends avec impatience son prochain livre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5812
lyoko
  17 octobre 2014
De l'édification du mur de Berlin jusqu'à la chute de celui-ci, ken Follet nous fait traverser l'histoire. Ce troisième tome , relate les aventures de la 3ème génération en Russie, en Allemagne,aux USA et en Angleterre.
Il ne fait pas de cadeaux aux personnages ayant réellement existés. Il les montre sous leur vrai jour et non pas comme dans un livre d'histoire. Il démontre aussi avec ferveur et longueur l'époque peace and love avec les hippies et la liberté sexuelle.
Si j'ai été très enthousiasmée par les 2 premiers tomes, j'ai beaucoup moins aimé celui-ci. Les personnages sont beaucoup moins attachants (sauf peut être George Jack) .Les histoires de chacun sont parfois un peu poussées afin de les intégrer dans l'histoire réelle.
Par contre on ne pourra jamais enlever à cet auteur son talent de méler historie réelle et historie fictive. Les recherchent historiques restent le maître mot de ce roman.
Après, j'ai tellement attendu ce troisième tome, que peut être ma déception vient de là.
Mais ce livre se termine sur une épilogue qui en dit long sur les 3 tomes (enfin pour moi !!) : Ce sont de véritables hommages à tous les combattants de la liberté quelle qu'elle soit !
ma note réelle un 3.5/5
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          372
cmpf
  23 mai 2016

L'auteur se propose dans cette trilogie de nous raconter les évènements du siècle dernier. Cet ultime tome va de 1961 jusqu'à 1989, avec un petit additif sur le jour de l'élection de Barack Obama. le récit se fait toujours à travers quatre pays : les États-Unis, l'Angleterre, bien sûr, l'Allemagne et l'URSS. Comme il désire relier les faits advenant dans ces territoires, il crée des liens complexes entre les différentes familles. Par ailleurs ces familles devant être toujours au coeur de l'action, les jeunes participent très vite aux grandes décisions et se retrouvent à des postes très en vue dès leur sortie d'université ou commencent encore adolescents des carrières artistiques extraordinaires, leur culot payant toujours. Beaucoup d'éléments biographiques des personnages de fiction paraissent donc exagérés. Mais puisque c'est pour nous mettre au contact des plus grands, Martin Luther King, John F. Kennedy, Kroutchev… je passe dessus.
D'autre part, ces jeunes gens ont des vies amoureuses chargées, dont Follett nous fait toujours part, ce qui n'était pas forcément indispensable. En revanche il fait bien sentir le drame des familles séparées entre bloc de l'est et bloc de l'ouest. Là encore le meilleur fait pardonner ce qui être un peu racoleur.
Ces quelques 3350 pages m'ont permis de remettre certaines connaissances dans leur contexte et d'en découvrir beaucoup d'autres, alors tant pis pour ces défauts largement supplantés par les qualités, la somme de connaissance et l'habileté à les englober dans une saga qui rend tout cela facile et agréable à lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
MicheleP
  09 octobre 2014
"Le mot raz-de-marée n'était pas assez fort : c'était un tsunami." Voilà ce qui se passe lorsqu'on écit trop vite ! Ce troisième volume est lisible (intéressante première partie sur les droits civils, Martin Luther King et les frères Kennedy) mais bâclé, avec des manques et de curieuses erreurs. Rappel agréable de nos années baba-cool sur fond de guerre froide, mais quelle déception, après "Les piliers de la terre" !
Commenter  J’apprécie          332
Lagagne
  12 janvier 2015
Je me sens un peu perdue... Qui vais-je suivre avec autant d'intérêt maintenant ? Que vais-je lire ? (alors que j'ai une bonne trentaine de livres qui attendent). J'ai l'impression d'avoir perdu des amis. Faut avouer que pas loin de 3000 pages avec ces familles, ça crée du lien.
Et pourtant ce volume était un poil en dessous des autres pour moi. Déjà les personnages m'ont paru un peu moins sympathiques. Les grandes figures étaient pour moi celles de la premières génération. Et, c'est certainement normal, ça s'étiole à mesure des générations successives. Ensuite, je savais que ce serais le dernier volume. Alors ce n'est pas très littéraire comme raison, mais rien que pour ça ce volume partait moins bien. Enfin, j'ai trouvé la fin précipitée. J'aurais bien passé encore quelques centaines de pages avec les personnages. Les années sautent rapidement sur les, quoi?, 300 dernières pages?
Je me rends compte que finalement ce que je reproche à ce livre de 1111 pages c'est d'être trop court ! Mr Follett, vous êtes un bon, un très bon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260

critiques presse (1)
Lexpress   17 octobre 2014
Avec un sens impeccable du rythme et du suspense, Ken Follett orchestre les passions de l'époque sans jamais perdre souffle.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (96) Voir plus Ajouter une citation
lyokolyoko   12 octobre 2014
"Inutile de chuchoter, vous n'êtes pas vraiment choqués, reprit-elle sèchemment. Vous savez tous que certains hommes aiment les hommes. Ces gens-là ne font de mal à personne - en fait, l'expérience m'a appris qu'ils sont souvent plus doux que les autres - et pourtant, ce qu'ils font est considéré comme un crime par les lois de notre pays. Pis encore, des policiers en civil font semblant d'être des leurs pour les prendre au piège, les arrêter et les jeter en prison. Moi, je trouve que cela ne vaut pas mieux que de persécuter les gens parce qu'ils sont juifs, pacifistes ou catholiques. Mon principal cheval de bataille ici, à la Chambre des Lords, sera donc la réforme de la loi sur les homosexuels. j'espère que vous me souhaitez tous bonne chance. Merci."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
lyokolyoko   15 octobre 2014
"Il n'en voulait pas aux soldats. de tout temps en tout lieu, dans tous les pays, des hommes avaient agi de cette façon lorsque les circonstances les y poussaient. il en voulait aux officiers qui savaient ce qui se passait et ne faisaient rien pour y remédier, aux généraux qui mentaient à la presse et à l'opinion publique à Washington, et surtout aux hommes politiques ui n'avaient pas le courage de se lever pour dire : "c'est mal". "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          191
cmpfcmpf   23 mai 2016

Georges avait appris quelque chose et avait l’impression qu’il lui faudrait du temps pour assimiler cette leçon. Les problèmes politiques étaient plus imbriqués qu’il ne l’avait imaginé jusqu’ici. Il avait toujours cru que des questions comme celles de Berlin et de Cuba étaient distinctes et n’entretenaient que peu de rapport avec celles des droits civiques et de la couverture maladie, par exemple. Or le président Kennedy n’avait pu régler la crise des missiles cubains sans réfléchir aux répercussions que ces décisions pourraient avoir en Allemagne. Et s’il avait échoué à Cuba, le résultat des élections de mi-mandat aurait affecté son programme de politique intérieure et l’aurait empêché de faire passer une loi sur les droits civiques. Tout était lié.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Balthazar21Balthazar21   20 octobre 2014
tu m'empêches de trouver du travail, puis tu me menaces de la prison parce que je n'ai pas de travail. Tu vas finir par me faire envoyer dans un camp, oui? Comme ça, j'aurai un emploi, à cette différence près que je ne serai pas payée. J'adore le communisme, il est d'une logique imparable! Pourquoi les gens cherchent-ils à tout prix à lui échapper, franchement, je me le demande.
Commenter  J’apprécie          91
rkhettaouirkhettaoui   27 septembre 2014
On s’installera tous à l’avant, on utilisera les salles d’attente réservées aux Blancs et on demandera à être servis dans les restaurants réservés aux Blancs ; et s’il y a des gens qui râlent, on leur rappellera que la loi est de notre côté et que ce sont eux les délinquants et les fauteurs de troubles.
Commenter  J’apprécie          100
Videos de Ken Follett (62) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ken Follett
Écrit en 1976 pour ses enfants, le classique jeunesse de Ken Follett, dans la veine du Club des cinq, enfin disponible en France !
Mick et Randy ont trouvé un passage secret menant à d'anciens studios de cinéma à l'abandon. Plateaux de tournage, vieilles caméras, costumes et accessoires : c'est le terrain de jeu rêvé pour les deux amis. Sauf qu'ils ne sont pas seuls dans le bâtiment... et qu'ils courent un réel danger !
Écrit pour ses enfants, ce roman inédit de Ken Follett est enfin disponible en français.
autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Le pays de la liberté

Dand l'église du village qui prend position contre Sir George Jamisson?

Jimmy Lee
Mack Mc Ash
Harry Ratchett
Dermot Riley

9 questions
22 lecteurs ont répondu
Thème : Le Pays de la liberté de Ken FollettCréer un quiz sur ce livre
. .