AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 270715816X
Éditeur : La Découverte (04/06/2009)

Note moyenne : 4.03/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Nauru est une île du Pacifique et la plus petite République du monde. Elle fut dans les années 1970-1980, l'un des pays les plus riches du monde grâce à l'extraction intensive du phosphate. Nauru n'est plus qu'un désastre écologique, où règnent le blanchiment d'argent sale et l'instabilité politique. Le taux de diabète est parmi le plus élevé au monde, l'espérance de vie est en chute libre. Nauru est une parabole édifiante qui montre comment le rêve de prospérité pe... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
YvesParis
  04 août 2012
Le journaliste Luc Folliet nous entraîne dans un exotique voyage à l'autre bout du globe, au milieu de l'océan Pacifique. Située sur l'équateur, entre Kiribati et la Micronésie, l'île de Nauru est la plus petite république du monde : 21 km², 9.000 habitants tout au plus et une capitale, Yaren, peuplée de 700 âmes seulement. Ce minuscule atoll aux marges des cartes aurait pu connaître le sort anonyme d'un pays sans histoire. Pourtant son destin édifiant peut se lire comme une parabole des temps modernes.
Nauru a bénéficié d'une bénédiction qui s'est révélée au fil du temps une malédiction : l'île produit l'un des phosphates les plus purs au monde qui fut longtemps exploité et exporté, garantissant aux Nauruans, indépendants depuis 1968, un revenu par habitant parmi les plus élevés de la planète. Mais cette manne a été mal gérée. Les dividendes du phosphate ont été investis à tort et à travers par des magiciens de la finance peu scrupuleux, souvent de connivence avec une classe politique incompétente voire malhonnête : une compagnie aérienne surdimensionnée au service d'un projet politique mégalomane entendant faire de Nauru le « hub du Pacifique », des investissements ostentatoires dans des complexes immobiliers en Australie ou aux Etats-Unis …. Pendant ce temps, les Nauruans ont vu leurs conditions de vie évoluer pour le meilleur mais aussi pour le pire : ils sont devenus si riches qu'ils n'ont plus eu besoin de travailler ; l'Etat pourvoyait à tout ; tout était importé depuis l'alimentation de base (Nauru n'a aucune agriculture) jusqu'aux 4x4 flambant neufs.
le réveil est brutal lorsque les réserves de phosphate s'épuisent dans les années 90. La gestion hasardeuse de sa richesse n'a pas laissé un sou vaillant et Nauru doit s'endetter pour maintenir un niveau de vie qu'elle ne parvient pas à réduire. Abrutis par un hyperconsumérisme aliénateur, les habitants de Nauru ont oublié leurs traditions et perdu le goût de travailler. Ils souffrent d'un diabète généralisé (Nauru connaît le taux d'obésité le plus élevé au monde) qui met en péril jusqu'à la survie démographique de cette société. Enfoncé dans une détresse économique profonde, le micro-Etat tente de monnayer les rares atouts que lui confère sa souveraineté internationale au point de se transformer quasiment en « Etat voyou ». Nauru devient un paradis fiscal placé sur la liste noire du GAFI ; il vend à l'encan sa citoyenneté (deux terroristes liés à al Qaida sont arrêtés en 2002 avec des passeports nauruans). Il obtient un prêt du Japon en échange de sa voix à la Commission baleinière internationale (CBI), noue au grand dam de Pékin des relations diplomatiques avec Taipeh au moment de son entrée à l'Onu en 1999 et accepte à la demande de Canberra d'accueillir des boat people qui tentaient de se réfugier en Australie.
Contrairement à ce que laisse entendre le sous-titre inutilement racoleur qu'a probablement imposé l'éditeur « Comment la civilisation capitaliste a anéanti le pays le plus riche du monde », le capitalisme n'est pas le seul responsable de la triste destinée de Nauru. L'histoire de ce petit atoll est avant tout celle d'une minuscule communauté incapable de prendre son destin en main, quelque part entre Robinson Crusoe et Sa majesté des Mouches. Comme l'a magistralement exposé Jared Diamond dans Effondrement (Gallimard, 2006), la question pour les Nauruans et à travers eux pour l'ensemble de l'humanité est de savoir « comment les sociétés décident de leur disparition ou de leur survie ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
vichenze
  30 mars 2015
Un bon résumé sur la sombre histoire de cette île qu'il faut connaître.
Je suis simplement un peu déçu en le lisant qu'il ne s'arrête pas plus longtemps sur l'histoire elle-même, et qui n'apporte pas beaucoup plus d'éléments nouveaux que les articles que j'ai eu l'occasion de lire déjà sur le sujet (en ce sens, le sous-titre est effectivement racoleur).
La partie sur la géopolitique et celle sur l'état actuel de l'île sont elles bien plus développées (avec toutes les tentatives pour trouver de l'argent après le début du déclin).
Commenter  J’apprécie          10
Kadjagoogoo
  06 mai 2017
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
vichenzevichenze   30 mars 2015
C'est tout le paradoxe de l'île. Le paradoxe de notre pauvreté actuelle. On est en meilleure santé à cet instant que lorsque nous avions des liasses de billets plein les poches.
Commenter  J’apprécie          20
vichenzevichenze   30 mars 2015
Les gens ne sont pas méfiés il y a une trentaine d'années. Pourtant ce n'est pas faute de les avoir avertis. On a bien essayé de les mettre en garde. Mais quand la vie est facile, vous ne faites pas attention.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Luc Folliet (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Luc Folliet
Luc Folliet raconte Nauru, la genèse de son livre et les difficultés qu'il a rencontrées
autres livres classés : nauruVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1665 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre