AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782070631247
384 pages
Éditeur : Gallimard Jeunesse (18/03/2010)

Note moyenne : 4.31/5 (sur 800 notes)
Résumé :
Paris, 1934. Devant Notre-Dame une poursuite s'engage au milieu de la foule. Le jeune Vango doit fuir. Fuir la police qui l'accuse d'un crime qu'il ne connait pas, fuir les forces mystérieuses qui le traquent. Vango ne sait pas qui il est. Son passé cache de lourds secrets. Des îles siciliennes aux brouillards de l'Écosse, tandis qu'enfle le bruit de la guerre, Vango cherche sa vérité. Un héros inoubliable et romantique, une aventure haletante, envoûtante, empreinte... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (155) Voir plus Ajouter une critique
Sachenka
  23 janvier 2016
Wow ! Quelle aventure extraordinaire ! Il y a longtemps qu'un roman jeunesse ne m'avait tant emballé. Coup de chapeau à Timothée de Fombelle ! Mais attention, Vango : Entre ciel et terre pas d'une lecture aisée. Malgré les mises en garde, j'avais commencé la lecture de ce bouquin de façon plutôt légère, nonchalante. Erreur ! Il faut être attentif, concentré, pour ne rien perdre et, surtout, pour ne pas s'y perdre.
En 1934, Vango Romano se trouve à la basilique Notre-Dame de Paris, prêt à prononcer ses voeux pour entrer dans les ordres. On sait très peu sur lui, sinon qu'il a dix-neuf ans et que son passé mouvementé (son désir de vie monacale ne date que de quatre ans) ne nous sera dévoilé que petit à petit. Malheureusement, dès l'ouverture du roman, le père Jean est assassiné et les indices pointent en direction du jeune homme. Il doit fuir la police, commissaire Auguste Boulard en tête, mais aussi des individus louches aux intentions surement mauvaises. Toutefois, Vango disparaît mystérieusement…
Puis la narration nous amène en arrière, dans les îles Éoliennes en 1918. Puis en 1925. Ensuite, elle fait un bond en avant sur les rives du lac Constance, en Allemagne, en 1934. L'auteur continuera à nous faire voyager dans l'espace et dans le temps régulièrement, allant de l'Écosse à l'Italie, en passant par la Russie ! L'Europe de ce début du XXe siècle est le théâtre de bouleversements importants. Cette narration éclatée constitue un défi et tant mieux, j'en ai marre des romans jeunesse infantilisants ! Au lecteur la tâche de reconstituer l'histoire dans sa tête ! Après tout, il ne faut pas tout lui donner tout cru dans le bec ! (Ceux qui auront besoin d'un peu d'aide trouveront une chronologie des événements vers le milieu du roman). Dans tous les cas, cette narration éclatée est une grande force du roman, ou, à tout le moins, contribue grandement à son originalité. Et à son succès.
D'autant plus qu'elle permet de lever petit à petit le voile sur le passé de Vango et de certains des individus qui croisent son chemin. D'ailleurs, parlons-en, de ces autres personnages : ils forment une brochette assez bigarrée ! D'un côté, chez les acolytes, on retrouve Pippo, le bon docteur Basilio, Zefiro, Mademoiselle, etc. Tous aussi intéressants qu'énigmatiques ! Mais ceux qui m'ont le plus marqués sont le Dr Hugo Eckener, qui voyage (et fait voyager) partout dans le monde grâce à son Graf Zeppelin, la jeune, belle et libérée Ethel Cameron ainsi que La Taupe, une vieille connaissance de Vango qui protège les arrières du jeune homme. de l'autre côté, on retrouve ceux qui veulent sa tête, le commandant de la Gestapo Max Gründ et l'agent russe Voloï Viktor.
Entre ciel et terre devrait plaire à tous. Dès les premières pages, on plonge dans l'action. Vango se sauve par le toit de Notre-Dame, voyage dans toute l'Europe, entre autres en dirigeable, plonge dans la mer Tyrhénienne, est témoin de l'éruption du Stromboli, assiste à une représentation de Roméo et Juliette à Paris. Que d'aventures ! Et l'amour n'est pas en reste, sa relation avec Ethel reste à éclaircir… Même chose avec ses secrets de famille. Tout cela avec, comme toile de fond, la montée du nazisme et du communisme. Bref, j'ai hâte de lire le deuxième tome de cette série Vango !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          510
kuroineko
  13 avril 2019
Un immense merci à l'amie très chère dont l'enthousiasme pour ce diptyque a suscité en moi l'envie de m'y plonger à mon tour.
Vango est une merveille alliant trame historique, aventures, quête du passé, suspense, voyages extraordinaires et dangers qui le sont tout autant. Sans oublier des personnages bien campés et quasiment tous entourés de secrets et de mystères. A commence par Vango lui-même, retrouvé âgé de trois ans avec une femme amnésique, deux naufragés sur la côte d'une des îles Éoliennes au large de la Sicile. Plus souvent accroché aux falaises en compagnie des mouettes et des hirondelles que des autres enfants, il grandit ainsi quelques années, élevé et éduqué par Mademoiselle. Divers éléments vont faire qu'il quittera cette île. le début de périlleuses aventures pour échapper à des tentatives d'assassinat et découvrir également le monde dans sa vastitude.
L'histoire principale se déroule dans les années 1930, années de profonds bouleversements à l'échelle de l'Europe. Timothée de Fombelle retrace parfaitement le contexte historique où nazisme et fascisme obscurcissent de plus en plus les âmes et le continent. Plus à l'Est, l'URSS tremble également sous la férule mortifère de Staline qui vient d'organiser la grande famine en Ukraine de 1935 avec des millions de morts, qui se débarrasse de tout gêneur - y compris dans sa famille - dans l'enfer des goulags de Sibérie.
De sombres années s'annoncent entre les chancres rouge, noir et brun.
Heureusement, l'auteur place aussi sur le chemin du jeune Vango de beaux exemples d'humanité comme La Taupe ou Herr Doktor Eckerel, le directeur de la compagnie des Zeppelin.
De surcroît, la qualité d'écriture et de narration n'est pas en reste et le premier tome se lit dans une grande palpitation passionnante. Vite le deuxième!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Kirakira80
  01 novembre 2011
Je n'ai pas lu Tolbie Lolness (Honte à moi ! Il va falloir que je remédie à cela un de ces jours) mais la nouvelle série de Timothée de Fombelle m'a tout de suite emballée ! Comment résister en effet à son héros libre comme l'air et mystérieux au possible ? L'intrigue est tellement bien menée qu'on est avec lui sur les toits de Paris, qu'on escalade avec lui un zeppelin en plein ciel… Et comme lui, on aimerait savoir pourquoi… Pourquoi on cherche à le tuer ? Pourquoi tout le monde s'acharne à le poursuivre ?
S'ajoutent à cela une narration complexe faite de nombreux retours en arrière, qui, tels les pièces d'un puzzle, nous permettent de mettre peu à peu le doigt sur l'identité possible de Vango, une ambiance intéressante, sur fond de montée du nazisme, et une écriture fluide et agréable.
Finalement, le seul reproche que je pourrais faire à ce livre, c'est de devoir attendre la suite depuis près d'un an maintenant…
Commenter  J’apprécie          292
AudreyT
  17 décembre 2016
Une fois de plus, je tiens à remercier Babelio et les éditions Folio pour l'envoi de ce roman, gagné lors de la Masse Critique...
Vango est un jeune orphelin, qui malgré des origines mystérieuses, a réussi à prendre racines sur une petite île éolienne. Il vit avec Mademoiselle, rescapée comme lui d'une histoire trouble. Mais en grandissant, il sent comme des ombres et des présences qui le suivent et le cherchent. Comment alors pour lui une aventure et une course contre le temps...
Timothée de Fombelle est un auteur qui possède un don indéniable comme conteur. Dans ce récit, on est plongé dans une série d'aventures aux côtés d'un nombre important de personnages, tous liés les uns aux autres. Vango en est le coeur, celui qui fait battre les gentils comme les méchants mais qui ne laisse pas indifférent, même nous simple lecteur... Vivement la suite, que je sache si Ethel saura le garder près d'elle !!!
Commenter  J’apprécie          280
Ileauxtresors
  15 mars 2019
« Vango avançait dans la vie en effaçant ses traces. Il n'appelait pas cela de la paranoïa mais de la survie. »
Mon fils aîné, qui grandit, préfère désormais souvent faire ses explorations littéraires seul, ce qui lui permet de lire à son propre rythme (effréné). Quand un livre le captive, nous ne le voyons presque plus, mais il aime toujours échanger avec nous autour de ses découvertes. Récemment, il a piqué ma curiosité en dévorant d'un trait ou presque le premier tome du diptyque Vango, de Timothée de Fombelle, nous expliquant que le « niveau de mystère » était maximal et distillant des allusions au contexte historique, aux personnages. Intriguée, je me suis plongée à mon tour dans ce roman…
J'ai immédiatement saisi ce qu'avait voulu dire mon fils avec sa remarque sur le « niveau de mystère » : la première scène, hautement énigmatique, installe une énorme tension narrative. Dans les années 1930, une cérémonie religieuse sur le parvis de Notre-Dame de Paris est brutalement interrompue par la police qui recherche un certain Vango. Ce dernier parvient à prendre la fuite, en escaladant la façade de la cathédrale jusqu'au sommet, sous les yeux effarés de l'assistance, dont une mystérieuse jeune fille. Un immense zeppelin survole alors l'édifice mais doit battre en retraite lorsque des coups de feu sont tirés… Les questions fusent inévitablement dans l'esprit du lecteur : qui est Vango ? Que lui veulent la police et les autres individus qui semblent après lui ? le roman nous permet progressivement de reconstituer les fils de l'histoire et de donner du sens à cette scène improbable – et à celles qui se succèdent ensuite avec beaucoup de rythme. La restitution des faits dans le désordre, nous faisant naviguer dans le temps entre la course-poursuite amorcée à Paris et des scènes anciennes correspondant à plusieurs époques de la vie de Vango (et de l'Histoire), entretient une tension qui demeure à son comble jusqu'à la dernière page. Déconcerté(e) par le récit échevelé, on ne peut que s'interroger avec Vango qui cherche désespérément à comprendre qui il est et d'où il vient. Et douter : est-il traqué ou paranoïaque ?
J'ai essayé de résister au suspense et de ne pas lire Vango trop vite pour mieux savourer l'écriture merveilleuse de Timothée de Fombelle. Sa plume évoque avec une intensité folle les personnages et les lieux si romanesques, des îles éoliennes à Moscou et aux lacs de Constance et du Loch Ness, qui donnent de la chair au récit. le contexte historique de l'entre-deux-guerres donne de l'épaisseur au roman et du poids à la soif de liberté de ses personnages, tous plus indomptables et extraordinaires les uns que les autres…
Force est de constater que me voilà aussi conquise que mon garçon !
Lien : https://ileauxtresors.blog/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          215


critiques presse (2)
Ricochet   10 septembre 2015
L’aventure souffle à tous les coins de page, les morceaux de bravoure s’enchaînent sans excès et le lecteur dérouté se laisse emporter à composer un puzzle passionnant.
Lire la critique sur le site : Ricochet
BoDoi   10 juin 2014
En ces pages, tout est équilibre et harmonie entre fond et forme : la pensée chinoise couchée sur papier ? Sans s’arrêter à un tel raccourci, en tout cas, cet ouvrage – premier tiers d’un triptyque – d’une belle poésie, aussi touchant qu’amusant, démontre que le manhua mérite davantage de considération.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (93) Voir plus Ajouter une citation
djdri25djdri25   21 mai 2012
Quarante hommes en blanc étaient couchés sur le pavé.
On croyait voir un champ de neige. Les hirondelles frôlaient les corps en sifflant. Ils étaient des milliers à regarder ce spectacle.
Notre dame de Paris étendaient son ombre sur la foule assemblée.
Soudain, tout autour la ville parut se recueillir.
vango avait le front conter la pierre. Il écoutait sa propre respiration. Il pensait à la vie qui l'avait conduit ici. Pour une fois, il n'avait aps peur.
Il pensait à la mer, au vent salé, à quelques voix, quelques visages, aux larmes chaudes de celle qui l'avait élevé.
La pluie tombait maintenant sur le parvis mais Vango n'en savait rien. allongé par terre au milieu de ses commppagnons, il ne regardait aps fleurir l'un parès l'autre les parapluies.
Vango ne voyait aps la foule des Parisiens réunis, les familles endimanchées, la dévotion des vieilles dames, les enfants qui passaient sous les jambes, les pigeons engourdis, la danse dees hirondelles, les badauds debout sur les fiacres, ni les yeux verts, là sur le côté qui ne regardaient que lui...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
lilimarylenelilimarylene   17 août 2010
Et, depuis ce jour, derrière ses grands airs provocateurs et son mauvais caractère, Hugo Eckener cachait dans les plis de sa nuque une petite bestiole qui s'était accrochée à sa peau : la peur.
Quelque chose s'était courbé en lui. Un peu de sa fierté s'en était allée.
Hugo Eckener se leva tout à coup.
Il le savait, cette bête mal placée, il suffisait qu'il redresse la tête pour l'écraser.
Commenter  J’apprécie          270
gabilougabilou   24 octobre 2017
Alors elle entendit un craquement violent dans les branches.
Elle leva les yeux. Une ombre circulait très vite dans l'arbre au-dessus d'elle.
Ethel se mit à courir. L'ombre se déplaçait en même temps.
La forêt devenait plus dense. Ethel ne voyait pas où elle mettait les pieds. Elle se cognait dans les troncs d'arbres.
Elle tomba finalement au sol.
Sa main se mit à trembler sur le fusil. Elle le braqua vers le ciel et tira un premier coup. L'ombre s'arrêta et se jeta dans le vide juste au-dessus d'elle.
- Non! cria Ethel.
Elle tira un deuxième coup au hasard.
L'ombre poussa un cri et s'écrasa à moitié sur elle.
Haletante, gémissante, Ethel essayait de soulever ce corps trop lourd sur sa poitrine. Ses bras étaient transis. Elle entendit une voix épuisée qui disait juste contre son oreille :
- Ethel
Elle se crut morte envolée vers un autre monde car la voix était celle de Vango.
- Ethel, ils sont là ?
- Vango ?
- Est-ce qu'ils sont là ?
- Il n'y a que moi, Vango.
Elle l'entoura avec son bras, embrassa son front et ses yeux.
- Qui a tiré ? demanda-t-il.
- C'est moi. C'est seulement moi.
Ethel sanglotait et souriait en même temps. Elle le serrait très fort.
- D'où tombes-tu, mon Vango ? Il n'y a même pas de lune.
- Il vont revenir, dit-il.
- Non. Je te garde avec moi.
- Ils me cherchent. Ils n'arrêtent pas de me chercher.
- Ils ne te trouveront pas ici.
- Ils ont même des chiens. Je suis fatigué.
- N'aie pas peur.
- Tu m'a blessé, dit Vango.
- C'est toi qui m'a blessée. Je t'attends depuis six années.
- Je venais vers toi, Ethel. Je suis venu de Londres à pied et de beaucoup plus loin...
- Viens là.
- Ils ne me lâchent pas. Ils sont nombreux. Ils ont des chiens.
- Reste avec moi.
- Ce n'est pas que je suis fou, Ethel. Ils sont partout derrière moi.
- Je sais que tu n'est pas fou, je sais qu'il te veulent.
- Ethel...
- Tu m'avais promis, Vango. Dans le ballon, tu m'avais promis...
- Tu m'as blessé, Ethel.
- C'est moi qui souffre. Je t'aime. Je suis là. Je t'aime.
- Tu m'as transpercé le bras, souffla-t-il.
Elle poussa un cri. Elle sentait le sang sur ses mains.
- Vango!
La première balle avait traversé le bras juste au-dessus de sa blessure de Londres. La seconde il l'avait sentie caresser ses cheveux.
Lorsqu'elle dut le déposer sur le sol pour aller chercher son cheval, ce fut comme un déracinement.
Rien ne pouvait plus les séparer même pas une épaisseur de nuit et de forêt. Après l'avoir doucement aidé à monter, elle crut rêver quand elle donna un coup de talon et qu'elle sentit Vango derrière elle sur le cheval, son bras enroulé autour de sa taille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Pays_des_contesPays_des_contes   14 juin 2010
Il grandit avec trois nourrices : la liberté, la solitude et Mademoiselle. A elles trois, elles firent son éducation. Il reçut d'elles tout ce qu'il croyait possible d'apprendre.
Commenter  J’apprécie          470
lilimarylenelilimarylene   17 août 2010
Avant tout, il fallait voir le monde. Il sentit que c'était cette rapidité qui faisait la force de la rencontre. Des vies qui se touchent plus fort quand elles se bousculent, parce qu'elles passent avec élan.
Commenter  J’apprécie          320

Videos de Timothée de Fombelle (53) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Timothée de Fombelle
Vous pouvez dès à présent regarder le replay de notre rendez-vous "Livres en Live" avec Timothée de Fombelle diffusé le 23 juin 2020 sur les pages Facebook des librairies du groupe Furet du Nord et Decitre
Dans cette rencontre menée par Fabrice Baumann, libraire Decitrepro, Timothée de Fombelle évoque son nouveau roman "Alma" , le destin d'une jeune fille noire à l'époque de la traite négrière.
Tous les livres des auteurs à retrouver ici : https://www.furet.com/auteur/1179108/Timothee+de+Fombelle?order=dctr_publication_date&dir=desc
autres livres classés : aventureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre " Vango " de Lola

Où la première scène se passe-t-elle ?

Londres
Paris
Berlin
Venise

17 questions
126 lecteurs ont répondu
Thème : Vango, tome 1 : Entre ciel et terre de Timothée de FombelleCréer un quiz sur ce livre

.. ..