AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Les 100 visages de Soryan Nesh tome 1 sur 4
EAN : 9782354886783
Gulf Stream Editeur (14/03/2019)
4.14/5   29 notes
Résumé :
Grâce à une fabuleuse collection d'artefacts magiques, le mystérieux Soryan Nesh peut devenir QUI il veut (Sherlock Holmes, Cyrano de Bergerac, Le Horla,...). Mais cette sombre magie a un prix.
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
4,14

sur 29 notes
5
7 avis
4
3 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

Quand j'ai commencé à parcourir le catalogue des éditions GulfStream pour l'année 2019, j'ai été attirée par la couverture (illustrée par Biboun) de ce roman. Un jeune homme intrigant, gilet aux motifs paisley (motif iranien/indien) sur une chemise blanche et cravate portés avec un jean, un bras entièrement bandé comme une momie et une loupe dans l'autre, avec dans l'ombre la silhouette de Sherlock Holmes… Et de l'autre côté de l'image, deux jeunes gens sur fond de Tour Eiffel, aux looks très différents l'un de l'autre. Beaucoup d'éléments annoncés, dont Sherlock, un des héros de mon adolescence, ça ne pouvait que titiller ma curiosité^^

Me voilà donc lancée dans les aventures de Soryan Nesh, et on le rencontre dans des circonstances peu courantes : il passe au travers de la vitrine d'un magasin de porcelaine, et repart en courant, sans laisser son nom ni régler pour les dégâts occasionnés. Ce ne sera pas la seule fois dans la lecture de ce roman où j'aurai envie de lui en coller une pour soigner son égoïsme ! Son comportement général fait que j'ai eu du mal, tout au long de l'histoire, à l'imaginer plus vieux que ses comparses. Lui qui est sensé être adulte se comporte souvent comme un gamin, et ce sont Thomas et Alexandra qui se trouvent contraints de rattraper ses boulettes et de jouer finalement ses parents de substitution !

Thomas et Alexandra qui sont d'ailleurs plus que des faire valoir de Soryan. Ils ont chacun un rôle important à jouer dans l'enquête. Elle en tant que spirite, pour repérer les esprits et connaître leurs pensées, et lui pour tout ce qui concerne la modernité, à savoir l'informatique, internet, toutes ces choses qui passent loin au dessus de Soryan et Alexandra.

Soryan a une particularité, il peut, grâce à des objets contenus dans son sac à dos, se transformer à l'envie (ou presque) en des héros de la littérature. Je ne vous les révélerai pas tous, mais comme vous vous en doutez vu la couverture, Sherlock se présente à un moment de l'histoire, mais la belle surprise en ce qui me concerne est le premier personnage croisé, héros de ma jeunesse, et aujourd'hui encore de ma pièce de théâtre préférée : Cyrano de Bergerac. le plus fort étant que Soryan est réellement habité par les personnages, et se retrouve à parler en alexandrins. A ce moment précis, l'auteur m'avait définitivement accrochée, et j'avais hâte de découvrir les prochaines incarnations de Soryan Nesh. le moins qu'on puisse dire c'est que je n'ai pas été déçue. Ayant lu pas mal de classiques, je les ai tous reconnus, mais sachez qu'ils sont présentés en fin d'ouvrage. Dans ces notes, l'auteur nous propose des anecdotes sur sa « rencontre » avec les personnages, des conseils de lecture, voire de séries TV, bref tout pour découvrir plus en profondeur un des visages de Soryan qui nous aurait particulièrement intéressé.

N'oublions pas quand même que la base de cette histoire est une affaire confiée à l'agence 100 visages, agence de détectives de Soryan assisté d'Alexandra, concernant la disparition d'une jeune femme… Disparition qui va nous promener dans Paris et alentours, et nous faire découvrir des lieux anachroniques, des personnages hauts en couleurs, et plus important que tout les talents de détective de nos héros, accompagnés de leur stagiaire Thomas !

Je sais que c'est le premier tome et qu'on ne peut pas tout découvrir d'un coup, mais j'aurais quand même aimé en savoir un peu plus sur Soryan, ce mystérieux indien au bras bandé comme une momie, et aux multiples incarnations à l'aide d'objets contenus dans son sac à dos. Hors, seules les toutes dernières pages commencent réellement à apporter des réponses, à moins que ça ne soit plus de questions ??? Résultat, j'ai hâte de découvrir la suite pour savoir qui est Soryan, d'où il vient, et quel est ce pouvoir (cette malédiction) qui le touche.

Quel plaisir de découvrir les différents visages de Soryan Nesh. du Cyrano qui déclame ses répliques en alexandrins à Sherlock Holmes, qui semble particulièrement attaché à Soryan, en passant par bien d'autres… on baigne dans le paranormal tout au long de ce roman jeunesse fort agréable. Sans compter la force inattendue (pour ma part) de ce roman, qui est de présenter, sans en avoir l'air, des héros de littérature classique aux lecteurs, avec de grandes chances de les attirer à la découverte des textes originaux.

J'ai passé un excellent moment avec Thomas et Alexandra, ainsi que Soryan, et son comportement un peu sale gosse alors que c'est lui l'adulte de l'histoire… Je lirai avec plaisir le tome 2, dont j'ai vu que le contrat avait été signé, pour découvrir encore plus des visages de Soryan, et savoir d'où lui vient cette capacité.


Lien : https://leslecturesdesophieb..
Commenter  J’apprécie          10

J'ai été attiré par ce livre parce que sur la couverture, il m'évoquait une sorte de croisement entre Sherlock Holmes et le Professeur Layton.

La lecture du résumé m'a confirmé qu'il ne s'agissait pas seulement d'un polar, mais d'un roman fantastique également. Un détective capable d'incarner des personnalités réelles ou fictives célèbres pour résoudre ses enquêtes ! Génial comme idée !

Mais qu'en est-il de l'histoire elle-même ?

J'avoue avoir finalement été un peu déçu, pour plusieurs raisons. Tout d'abord, le héros, un adolescent nommé Thomas, semble présent pour faire de la figuration. Il ne se rend utile qu'en de brèves occasions, et on a le sentiment qu'il n'est là que pour être spectateur des prouesses de Soryan Nesh et son assistante.

N'a-t-il jamais sauvé la situation ? Si, bien sûr. Mais cela me semblait forcé, comme un prétexte pour légitimer son rôle de personnage principal (même si le premier rôle revient dans tous les cas à Soryan, et il n'y a pas de mal, après tout, la série porte son nom !)

L'autre détail qui m'a déplu est la personnalité de Soryan. Il est souvent détestable, et toujours irritant. J'ai eu un peu de mal à considérer comme un protagoniste un personnage faisant preuve de si peu d'empathie.

Est-ce un défaut d'écriture ? Pas le moins du monde. C'est entièrement subjectif. Moi, je n'aime pas le bonhomme. Vous, vous pourriez l'adorer !

Enfin, dernier point négatif, j'ai trouvé les mystères de départ peu engageants, et c'est très difficile de s'intéresser à l'intrigue dans la premier moitié du livre.

Par chance, il est court, ce livre, et ça le sauve à mes yeux.

Bref, j'arrête de casser du sucre sur le dos d'une oeuvre somme toute pas mauvaise non plus, et je vais parler du positif, désormais !

Déjà, le concept de base est incroyable, et les personnalités endossées par Soryan sont aussi variées que mémorables.

Le personnage d'Alexandra est aussi très intéressant. Maladroite et trop bavarde, mieux vaut ne pas lui confier de secrets. Mais à côté de ça, elle dispose de pouvoirs utiles, et ses réflexions amènent souvent un point de vue nouveau sur les situations. Mais surtout, elle ne suit pas bêtement Soryan, et cherche à percer les mystères de l'homme qu'elle assiste. Ça lui donne plus d'épaisseur. Ce n'est pas qu'une magicienne utile pour les deus ex machina de l'histoire. Elle est plus que ça, c'est un personnage principal à part entière.

Enfin, mention spéciale au climax du bouquin, très prenant, voire effrayant pour les plus jeunes (dans le sens positif du terme) !

Pour conclure, je dirais que ce livre m'a ennuyé au départ, mais a su me convaincre par la suite ! Je reste sur une avis mitigé. Pas un chef d'oeuvre, pas un roman à éviter non plus.

Je l'ai emprunté en bibliothèque, et ils n'ont pas la suite pour l'instant, mais s'ils finissent par se la procurer, je me laisserais quand même tenter par le tome 2 !

Commenter  J’apprécie          00

Thomas n'aurait jamais pu imaginer ce qui allait se mettre en branle le jour où Soryan Nesh désintégra la moitié du magasin de porcelaine de ses parents. Sans le savoir, son destin avait depuis longtemps décidé pour lui qu'il rencontrerait cet indien aux multiples facettes et son assistante spirite. Peut-être aurait-il mieux valu pourtant qu'il ne les rencontre jamais. Cela lui aurait sans doute permis d'éviter tout un tas de péripéties désagréables comprenant des spectres asphyxieurs, une femme araignée et des malfrats de la pègre locale, à défaut d'empêcher chihuahua-garous, rat-vampires ou chats aux griffes d'argent de se jeter à ses trousses. Oui, cela aurait sans doute mieux valu. Mais si l'extraordinaire venait frapper à votre porte…lui tourneriez-vous le dos sans y avoir goûté ?

Mon avis

Les 100 visages de Soryan Nesh nous offre la possibilité de nous identifier au narrateur du roman, Thomas. Alors, certes, nous ne portons pas tous des jeans délavés et sweats à capuche, nous ne nous élançons pas à la poursuite d'un individu jusque sur le toit d'un immeuble en escaladant la façade dudit immeuble pour une simple question de vaisselle…mais nous lui ressemblons. Chaque fois nous sommes confrontés à travers l'Histoire, les classiques, et les mythes à des personnages charismatiques extraordinaires voire héroïques et on ne peut qu'ouvrir les yeux, béats d'admiration, ou morts de peur, devant celui ou celle qui se tient devant nous. Thomas, lui, est confronté à Soryan Nesh, Soryan Holmes ou encore Soryan Faust, des dizaines d'incarnation qui lui font endosser voix, visages et même personnalités des personnages choisis. Derrière tous ces masques se cache une enigme, un indien, yeux bleus, cheveux en bataille, passablement irritant ou irritable, grand fan de Bollywood avec une main bardée de bandages. C'est lui le véritable héros de cette saga qui s'annonce prometteuse et c'est pourtant du point de vue d'un adolescent « ordinaire » que nous l'observons. Avec ses compétences de geek mais pas trop, son seul « pouvoir » est de résister aux pouvoirs surnaturels. Une Bella Swan version ado revêche.

Entre ces deux antipodes, se pose Alexandra, spirite à ses heures perdues et assistante de Soryan Nesh. Pourtant, même elle n'a pas su percer l'étrange carapace dont s'est enveloppé l'indien. Bien qu'elle apparaisse souvent dans le roman, je l'ai trouvée assez effacée, ce que j'ai trouvé dommage pour le seul personnage féminin de la petite bande. J'espère qu'elle aura une place plus grande dans la suite des tomaisons.

Concentré d'action et d'adrénaline, ce premier opus offre un rythme soutenu qui ne laisse que peu de place à la réflexion. Les décors s'enchaînent autant que les masques alors que nos trois héros, Thomas étant devenu stagiaire temporaire, s'élancent à la recherche de Moïra Torrène dont les ravisseurs semblent avoir été effacés de la mémoire de tous ceux les ayant vus. Une circonstance surnaturelle qui pousse les enquêteurs en herbe sur un terrain obscur. Dans cette aventure rocambolesque, où les masques sont autant de clés avec lesquelles jongler, les sentiments des personnages semblent être un peu occultés…et si on peut l'expliquer pour Soryan et sa ressemblance marquée avec Sherlock Holmes ainsi que ses nombreux secrets, pour les deux autres en revanche, cela m'a un peu manquée.

Malgré cela je me suis beaucoup amusée à suivre les aventures de Thomas, Soryan et Alexandra dans cette enquête abracadabrante digne d'un film de Bollywood. Et oui, j'imaginais parfaitement bien certaines scènes qui auraient pu être portées à l'écran indien tant elles étaient invraisemblables voire absurdes. J'ai également beaucoup rit, le personnage un peu simple de Thomas découvrant ce monde étant particulièrement rafraîchissant.

La fin du roman, auréolée du mystère qu'on aurait peut-être aimé sentir un peu plus dans le roman, nous permet de reposer celui-ci avec un peu plus de calme qu'on ne l'a ouvert…et des dizaines de questions fourmillantes.

En résumé

Si ce premier volume manque d'un peu de finesse et de profondeur au niveau de ses personnages et de son intrigue pour en faire un coup de coeur, Les 100 visages de Soryan Nesh offre une aventure rocambolesque et vivifiante à travers un Paris en entrechats. On a hâte d'en savoir plus sur Soryan et ses masques mais également de repartir sur des enquêtes paranormales qui ne sont pas sans rappeler un certain Sherlock ou Supernatural.


Lien : https://lesdreamdreamdunebou..
Commenter  J’apprécie          00

Le postulat de départ est vraiment génial: le héros( en fait, non, pas vraiment le héros, mais avouons-le, son style inimitable fait qu'il prend tout seul le devant de la scène!) Soryan Nesh peut, à l'aide d'accessoires étranges et mystérieux, devenir des personnages de la littérature (Holmes, Faust, Cyrano, et même le Horla, tous bien décrits, bien dans la veine des originaux, ce qui dénote de vraies recherches et sans nul doute un réel plaisir à les écrire^^...)

S'ensuit une enquête à la recherche d'une disparue, sur les pas de Thomas, modeste ado un peu dépassé par tout cela, et Alex, spirite accomplie. La scène finale de l'enquête est très bonne, car je ne m'attendais pas à cela du tout, et là encore, j'ai trouvé une originalité dans les idées qui m'a bcp plu.

La scène finale du livre ouvre sur un mystère que j'aurais souhaité soupçonné un peu plus tôt dans le roman, pour donner un petit quelque chose en plus. Cependant, elle permet de clore ce 1° tome avec plusieurs interrogations: mission réussie^^

Commenter  J’apprécie          20

« Thomas Marquez se souviendrait toute sa vie de l'étrange façon dont il avait rencontré Soryan Nesh. […] Ce soir-là, Soryan Nesh traversa la vitrine du magasin de porcelaine de ses parents, dans un déluge de verre brisé. » Soryan Nesh se relève, parle d'un enchantement qui va passer, et quitte les lieux précipitamment, poursuivi par Thomas, qui espère lui faire payer les dégâts… L'adolescent va découvrir que Soryan Nesh est un détective, le meilleur de Paris, doté d'un pouvoir extraordinaire : grâce à une collection d'objets magiques, il peut, pour les besoins de ses enquêtes, incarner de célèbres personnages de la littérature. Pour l'heure, Soryan et son assistante Alexandra sont à la recherche d'une jeune femme diparue, Moïra Torrène, et Thomas va se retrouver malgré lui entraîné dans cette sombre affaire…

L'avis de Blanche, 13 ans : le trio que forment Soryan Nesh, Alex et Thomas fonctionne très bien. L'enquête est plaisante et on se laisse facilement embarquer avec eux dans Paris pour découvrir la vérité d'une drôle d'histoire. 

L'avis de la rédaction : Ce roman, à la fois policier et fantastique, est un bel hommage à la littérature, grâce aux personnages que Soryan Nesh incarne successivement : Cyrano de Bergerac, Sherlock Holmes, le Horla… Ces “quelques visages de Soryan Nesh” sont présentés à la fin du livre, avec des conseils de lectures.

Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation

-Agence 100 visages, lut-il à voix haute. "Enquêtes délicates, événements mystérieux, énigmes insondables, systèmes de protection, happenings artistiques… et autres missions en tous genres. Lorsque toutes les autres solutions ont échoué, lorsque la raison vous a fait renoncer, aux franges de l'irrationnel, aux portes de l'impossible, n'hésitez pas : faites appel à nous… Aucun défi ne nous fait peur.

Commenter  J’apprécie          30

S'agissait-il d'une association de détectives, d'un cabinet de voyance, d'un service de sécurité privée, ou d'une compagnie théâtrale ? On n'aurait su l'affirmer avec une absolue certitude. De nombreuses allusions à l'occultisme et au "monde des ombres" ne laissaient cependant planer aucun doute sur le penchant paranormal de l'entreprise. Elle s'appelait l'"Agence 100 visages". Et ce simple nom suffit à Thomas Marquez pour savoir qu'il tenait une piste solide : la première de toutes ses recherches.

Commenter  J’apprécie          10

Thomas Marquez se souviendrait toute sa vie de l’étrange façon dont il avait rencontré Soryan Nesh. […] Ce soir-là, Soryan Nesh traversa la vitrine du magasin de porcelaine de ses parents, dans un déluge de verre brisé. 

Commenter  J’apprécie          00

Video de Maxime Fontaine (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maxime Fontaine
Maxime Fontaine présente "Les 100 visages de Soryan Nesh"
autres livres classés : Personnages littérairesVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1375 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre