AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2354886128
Éditeur : Gulf Stream Editeur (03/05/2018)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Une aventure originale, rythmée, exotique où le fantastique perce habilement dans une succession de décors historiques. Le thème de la réincarnation présentée d'une manière inédite, au cœur d'une enquête à rebours haletante qui surprend jusqu'à la dernière page.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
DreamBookeuse
  28 juin 2018
Yohann Massart aurait pu être un lycéen comme les autres. D'ailleurs il l'était, au début, avant de se faire assassiner par trois illuminés dont sa petite amie, Léa. Avant de se réveiller en pleine guerre mondiale dans la peau d'un soldat allemand. Toujours poursuivi par ce trio infernal qui semble le pourchasser à travers le temps et l'espace et qui veut objectivement et définitivement le voir disparaître. Alors quand on est un lycéen et qu'on se retrouve dans des époques où il n'y a ni téléphones, ni séries télévisées et où les combats ne se déroulent pas dans un jeu virtuel que reste t-il à faire si ce n'est fuir ?
Mon avis
Il n'y a pas à dire ce roman ado sort de l'ordinaire ! Moi qui le prenait pour une énième allégorie de l'adolescence… que nenni c'est un livre qui a du pep's, de l'humour, et une intrigue aussi captivante qu'inquiétante.
Yohann Massart a tout de l'adolescent ordinaire : séries télévisées, textos, et jeux vidéos composent son univers. Maladroit et terriblement timide avec les filles, il est tombé sur une perle rare qui illumine ses journées : Léa. Léa qui lève sa main pailletée et lui tire une balle en pleine poitrine. Léa recouverte d'un masque grimaçant. Et ce dès la première page. C'est sans aucun doute le premier point fort de ce roman : pas le temps de réfléchir, d'installer l'histoire, de paraphraser sur de longs paragraphes l'environnement morne et ô combien commun de l'adolescence, non, d'entrée de jeu notre héros est mort, rendez-vous page suivante.
Second point fort : l'humour. Notre personnage principal pratique l'auto-dérision à l'excès et ce même au moment de mourir. Un trait qui courra tout le long du livre quoique, un peu moins vers la fin (nan mais sauver le monde, détruire les méchants toussa toussa ça demande un peu de sérieux comprenez-vous).
Mais ce qui caractérise le plus Mes vies à l'envers c'est l'Histoire. Et l'Histoire avec un grand H : de la guerre mondiale dans le corps d'un soldat allemand, à la traite négrière dans le corps d'un enfant de neuf ans, à celui du siècle des lumières dans le corps d'un ancêtre particulièrement féroce, Yohann n'en a pas fini de voyager… et de mourir. Poursuivi par ce trio dont on apprend finalement que peu de choses (serait-ce le point négatif de ce roman ?), chaque mort lui vaut un bond imprévisible dans le passé et dans un autre corps. Ô quelle drôle de chose que de se retrouver avec une fente entre les cuisses… Les descriptions de Maxime Fontaine nous permettent en quelques pages de s'implanter directement dans ses décors : tranchées de boue et de sang, navire marchand à bord duquel des centaines d'esclaves noirs sont recroquevillés, ou encore Shuinsen japonais sont autant de décors qui m'ont émerveillée et m'ont littéralement fait voyager. Je tire mon chapeau !
Et parce que sinon ce ne serait pas un roman adolescent digne de ce nom comme on les aime, Maxime Fontaine prête à son héros un regard profondément humain sur ce qui l'entoure et pour ces corps qu'il incarne. Je pense notamment à sa relation avec Aliou et Yeleen sur l'Enguia Azul avec qui il a partagé leur quotidien d'esclaves noires ou encore avec Edmundo Faia intrépide vaurien à Lisbonne. Des relations qui forgent petit à petit notre héros et lui donnent aussi un avant-goût de l'âge adulte.
Mais la fin (dont je ne vais évidemment pas vous dire un traître mot) reste pour moi le point qu'il ne fallait absolument pas manquer à la suite de cette course contre la montre à rebours. Pari réussi pour Maxime Fontaine qui signe là une très surprenante conclusion qui nous laisse imaginer le pire…ou le meilleur.
En résumé
Mes vies à l'envers est un roman étonnant qui prend le parti du fantastique pour raconter l'Histoire. Sous prétexte d'une allégorie adolescente, Maxime Fontaine nous fait voyager avec plaisir à travers le temps et l'espace (et ici rien de scientifique !) et nous livre une vision de la réincarnation encore jamais exploitée. La fin, aussi surprenante qu'ouverte nous donne une conclusion à l'image du roman : mystérieuse et hantée.
Lien : https://lesdreamdreamdunebou..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
hashtagceline
  03 juin 2018
Yohann Massart est un jeune lycéen. Ses amis, sa famille, ses habitudes, on ne va pas avoir vraiment le temps des les connaître. En effet, Yohann est abattu de trois balles dans le premier chapitre, au bout de quatre pages.
Tout pourrait s'arrêter là. Enfin non car ça ferait un peu court…
Yohann Massart se réveille. On lui a tiré dessus pourtant, non ?
Sauf qu'à bien y regarder, d'autres éléments ne collent pas trop. Pourquoi est-il dans la boue ? Pourquoi est-ce que ça crie autant autour de lui ? Qui sont ces hommes habillés en soldats ? Est-il en pleine reconstitution historique ?
Non. Yohann Massart est au coeur des combats de la première guerre mondiale.
Et ça, il ne s'y attendait pas. Nous non plus.
Et s'il n'est pas au bout de ses surprises, je peux vous dire que nous non plus.
Voilà un roman très surprenant : dans la narration, dans son intrigue et jusque dans son dénouement.
Honnêtement, je n'avais pas envisagé l'histoire sous l'angle qu'a choisi l'auteur.
C'est bien trouvé et c'est bien ficelé.
J'ai vraiment été happée dès le premier chapitre. Il faut dire que Maxime Fontaine y veille. Avec la mort du personnage dès le début, on est dans le feu de l'action tout de suite.
Il ne faut pas une centaine de pages pour se mettre dans l'ambiance.
D'entrée de jeu, le ton est donné et l'auteur ne nous laisse ensuite plus aucun répit.
Le mystère qui s'installe dès le départ plane au-dessus du héros tout du long.
Qui sont ces trois personnages masqués qui l'ont éliminé ? Même s'il en a reconnu un, le jeune homme espère s'être trompé. Car il s'agit de Léa, sa petite amie. Inconcevable et surtout incompréhensible. Pourquoi aurait-elle voulu le tuer?
Cela ajoute au trouble du héros, déjà bien sonné par son bond dans le temps.
Mais dans l'immmédiat, il ne va pas avoir trop le temps d'y réfléchir. Il doit faire face à son nouvel environnement et s'adapter à la situation incroyable dans laquelle il se trouve. Il est un soldat allemand essuyant les tirs ennemis dans les tranchées pendant la première guerre!
Rien à voir avec sa petite vie tranquille de lycéen... Mais Yohann Massart se révèle assez débrouillard.
Finalement, il ne s'en sort pas si mal.
Enfin jusqu'à ce qu'il se fasse tuer à nouveau par un trio masqué.
Et le voilà qui se réveille dans une nouvelle peau à une autre époque.
La situation est dramatique mais pourtant, Yohann garde son sens de l'humour. Il arrive malgré tout à voir le bon côté des choses. Et son désir de comprendre ce qui lui arrive prend toujours le dessus même si son moral est mis à rude épreuve.
Malgré le fait avéré que de nombreuses personnes lui veulent du mal, il va heureusement faire de belles rencontres. de courtes durées mais de belles rencontres tout de même.
Il en aura bien besoin pour tenir pendant cette grande aventure pleine de dangers.
Mes vies à l'envers est un roman qui change et qui nous fait voyager à travers le monde et les époques.
C'est aussi un texte au mystère épais, envoûtant qui ne cesse de s'intensifier et qu'on ne dissipe que vers la toute fin. Vraiment.
La construction du récit qui emmène Yohann dans des époques de plus en plus reculées est très originale. On est toujours sur le qui-vive, se demandant quelle sera la prochaine étape.
Je n'en dis pas plus sur l'intrigue (j'espère ne pas en avoir trop dit) ainsi que sur l'étrange destin de Yohann pour laisser quelques surprises.
Qui sont ces personnages qui le chassent ? Que cherchent-ils ? Yohann Massart pourra-t-il retourner à son époque ?
Ca, je vous laisse le plaisir de le découvrir.
Je ne sais pas à quoi je m'attendais en ouvrant ce roman mais pas à ça. Et ça fait du bien de se laisser surprendre.
Je suis ravie d'avoir découvert cet auteur, ce héros et son incroyable histoire.

Lien : https://www.hashtagceline.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Chrisbookine
  09 février 2019
La petite histoire
Yohann Massart, jeune lycéen, rentre chez lui, quand il est froidement exécuté par un trio dont sa petite amie, Léa. Un cycle infernal est alors enclenché qui va le conduire à rebrousse temps d'une époque à l'autre, d'un corps à l'autre. Cette expérience inédite va d'abord lui briser le coeur mais aussi lui ouvrir un nouvel horizon de possibles...

Le contexte de lecture
Une lecture pour la sélection du Prix des Imaginaires et de la pré-pré-sélection du PLIB 2019.

Ce que j'ai pensé de cette lecture...
Une très belle découverte avec ce roman fantastique aux voyages temporels, véritable quête initiatique pour notre jeune héros.
L'univers développé
L'auteur nous entraîne dans l'espace et le temps d'une région du monde à une époque donnée et à chaque fois dans un corps différent. Ces changements, cette mouvance vont permettre de mettre en évidence des constantes qui régissent la vie humaine et amènent ainsi le héros à comprendre les valeurs essentielles de la vie.

Les personnages
J'ai adoré découvrir les différents personnages qu'incarne le lycéen. Ces différents points de vue lui permettent d'avoir de l'empathie pour chacun et d'évoluer. Je me suis moi aussi attachée à un petit africain esclave au 17ème siècle, une vieille japonaise déterminée, mais mon personnage préféré est un ami providentiel de Yohann et non une réincarnation : Edmundo Faia. Ce personnage haut en couleurs apporte un contrepoint essentiel pour que le héros progresse et ne s'enlise pas dans une spirale temporaire répétitive.
Le temps passé avec chaque protagoniste semble toujours trop court. On est frustré tel le héros de les quitter de façon abrupte et définitive.
Les "méchants" ne sont pas en reste et au fil des pages se nuancent. le blanc et noir devient gris : chaque personnage présente alors sa part d'ombre.

"Au milieu du néant voilé où je venais d'atterrir, j'eus comme la désagréable impression d'avoir à moitié raté ma mort."
La plume de l'auteur
Le récit avance très vite et les rebondissements s'enchaînent tenant le lecteur en haleine. Les surprises scénaristiques se succèdent et font de ce récit une histoire originale et complexe mais fluide.
J'ai beaucoup aimé l'écriture précise et réflexive. L'auteur mêle habilement aventure, action et introspection, réflexion.
Mise en réseau
Dans le même registre de réincarnation dans des corps différents je pense à l'excellent Orlando de Virginia Woolf ou encore de David Levithan à A comme aujourd'hui.



Lien : https://chrisbookine.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
culturevsnews
  13 mai 2018
Mes vies à l'envers commence comme on pourrai le penser à "Lovely Bones " mais il part dans une autre direction et sans jamais le rendre compliqué et impossible à suivre ce roman à de multiples portes d'entrée. Prenant et dérangeant de réaliser combien fut brutal l'entrée en âge adulte pour Yohann, au nom d'un patriotisme continuellement rappelé par les officiers qui donnaient des ordres… parfois de très loin et sans grands risques pour eux.
Encore plus grande est la place réservée à la description détaillée des conditions de vie dans la première guerre mondial et de son âpreté des combats, la désuétude des soins et les convalescences qui n'étaient que des intermèdes entre deux retours au front, deux retours en enfer!
Un livre qui ouvre à une réflexion et, cependant, offre un moment de détente, de bonheur au lecteur.
Note : 9,5/10
Commenter  J’apprécie          10
hmurgia
  08 juillet 2018
Une vraie surprise ce roman ado, étonnant et captivant jusqu'aux dernières pages : étonnant car il « revisite » le thème fantastique de la réincarnation en le prenant à rebours (l'ado de 2018 devient déserteur en 1915 puis esclave d'un négrier au 18ème, riche Japonaise du 17ème et alchimiste italien du16e)...captivant parce que les différentes vies du personnage principal sont autant de rebondissements qui nous attachent au garçon que ses expériences font mûrir/mourir. Ajoutons à cela une dose d'humour et une écriture agréable et sans erreur, et me voilà conquise !
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
DreamBookeuseDreamBookeuse   28 juin 2018
Au milieu du néant voilé où je venais d’atterrir, j’eus comme la désagréable impression d’avoir à moitié raté ma mort. Déjà que j’avais mené une bien courte vie, déjà qu’elle m’apportait dix fois plus de questions que de réponses, j’aurais pu m’appliquer un peu pour correctement mettre en scène ma sortie, zut !
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : réincarnationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2866 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre
.. ..