AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Soukiang


Soukiang
  27 mars 2018
Pour Jade Neville, une étudiante française de 25 ans en psycho et en droit criminel, intégrer la fameuse Académie du FBI à Quantico est son grand projet professionnel.
Quand elle apprend que sa candidature à un jeu télévisé outre-Atlantique est retenue, ses chances de voir son rêve se réaliser se multiplient.
Son choix de s'intéresser à un acteur disparu et sur lequel pèse tous les faisceaux troublants de crimes commis sur les lieux de tournage de ses derniers films n'est pas anodin.
Elle est loin d'imaginer à quel point tout ce qui l'attend ...

Déjà auteure de Noir dessein en verte Erinn (prix du Goéland masqué 2010) et de Larmes Rouges sur Belfast (2011), deux romans policiers avec l'Irlande du Nord et son douloureux passé en toile de fond puis Bleu Eldorado (Grand Prix du roman d'évasion Les Nouveaux Auteurs, 2013), un récit initiatique à travers les grands espaces américains, dans l'esprit de Kérouac, je découvre la plume de Laurence Fontaine avec ce thriller déjà édité chez Aconitum puis chez Bragelonne.

Cette nouvelle couverture du livre intrigue, fascine, donne des frissons devant ces deux mains implorant de l'aide, l'image du tube cathodique sème le doute dans l'esprit de la personne qui la regarde la première fois, les pixels sont filtrés, 24 images par seconde, souriez vous êtes filmé !, les enregistreurs sont en surchauffe limite, l'univers impitoyable du tout image et du voyeurisme dans la petite lucarne, le monde réduit à sa plus petite expression, Andy Warhol et sa célèbre phrase "A l'avenir, chacun aura son quart d'heure de célébrité mondiale", tout est possible dans ce miroir aux alouettes, la course à l'audimat, tout s'inscrit dans l'exclusivité, dans l'impact percutant de situations vécu en temps réel, la vie tient à un fil mais comme le principal personnage le découvrira, les apparences sont souvent trompeuses.

Aux frontières du réel et du virtuel ...

Bien que l'auteure dresse un portrait peu flatteur du monde médiatique et surtout des shows de télé-réalité, The Life Game se veut avant tout un véritable thriller qui va vous scotcher devant une histoire à vous dresser les cheveux sur la tête, des réflexions pertinentes vont venir se greffer dans une intrigue tortueuse mais qui va se révéler juste cohérente, crédible et en ce sens, cette lecture d'une soirée m'a donné des frissons, fait augmenter le taux d'adrénaline, un trip vertigineux dans les abysses du mal à l'état pur, Big Brother n'a qu'à bien se tenir, la paranoïa guette tous les "acteurs" du roman, tous les codes du thriller sont respectés à la lettre et je reviendrai sur ces points dans les lignes suivantes, l'auteure est une amoureuse de l'Amérique, cela se ressent dans cette écriture qui vibre aux sons et aux couleurs de ce pays, tout comme son précédent roman, le choix de transposer de nouveau son histoire outre-Atlantique.
Et qui n'a rien à envier à ses consoeurs anglo-saxonnes, tout y est parfaitement bien huilé, maîtrisé, du début à la fin.

"A quelle part d'humanité renonce-t-on quand on devient criminel ?"

L'alternance de points de vue avec l'incrustation de flash-backs par intermittence, une écriture limpide et tellement fluide qu'on sent cette attirance grandissante et tout est fait pour harponner le lecteur, dès les premières lignes, il est difficile de se délester de l'histoire, les pages défilent à vitesse grand V, la narration à la première personne de Jade, les détails se fondent dans l'intrigue, une impression visuelle "comme si on était au cinéma", tout est plausible parce que l'époque s'y prête, la technologie permet de tout faire désormais, l'illusion et le factice, les effets de manche et autres artifices, l'univers est désormais numérique, tout se joue dans la mode du tout venant, dans les mirages de l'optique, la surveillance génère l'appréhension, la suspicion chez l'autre, la peur démultipliée par les agissements singuliers de personnes proches, tout est confus et il ne reste alors plus qu'à démêler le vrai et le faux, la manipulation concourre avec les risques qu'il faut être prêt à payer, la vérité est ailleurs mais pas forcément là où on l'attend ...

Le passé mystérieux des personnages entourant la protagoniste, connait-on assez vraiment ses semblables ? ces jeux de pouvoir séduction-sentiments-amour sont prétextes à découvrir l'envers et les dessous de la face cachée de l'iceberg, les sensations de peur et la cruelle déconvenue qui accompagne l'écroulement d'un espoir, le pire ennemi n'est-il pas soi-même, balayer devant sa porte avant de porter des jugements hatifs ou regrettables chez l'autre, vous serez épaté plus d'une fois devant les nombres surprises jalonnant l'histoire, un road trip à travers les Etats-Unis mais pas que, un sentiment d'espace et de liberté unique et instantané, l'auteure connaît la chanson et sait donner dans la description des décors et des différentes ambiances qui planent sur tel ou tel lieu.

"Quand le hasard s'en mêle, a-t-on vraiment le choix ?"

Un thriller qui va littéralement vous donner du fil à retordre pour en comprendre tous les dessous d'une histoire à tiroir, les fausses pistes qui parsèment le parcours de Jade. Qui tire les ficelles, qui du chasseur ou de la proie dans la vie connaît véritablement son rôle, l'horreur du passé s'invite dans le présent, pas de prescription pour les crimes, il y a un ryhme endiablé, effréné, le palpitant atteint parfois des sommets de l'indicible, d'impuissance à constater, à assister éperdument à la prise de conscience d'une terrible réalité, c'est une lutte du bien et du mal de tous les instants, le chasseur devient chassé, la proie se métarmophose en traqueur, l'histoire suit un périple sinueux, pas de temps mort, il n'y a qu'à suivre les indices, pourtant, quelque part, un oeil surveille, guette le moindre de vos pas, dissémine des fausses pistes, Jade pourra-t-elle supporter toute l'épreuve sur ses épaules, sera-t-elle à la hauteur du défi du jeu The Life Game ?

La vie est comme une roulette russe, il suffit d'un regard, d'une bonne ou mauvaise action pour que tout le château de cartes s'effondre, quand les évènements décident de tourmenter les vivants, comment envisager tous les scénarios ou hypothèses futures, il est souvent dit que rien ne se passe jamais comme on avait prévu les choses, en amont, vérification après vérification, il y a toujours ce petit grain de sable qui s'invite pour enrayer la belle mécanique, panser les plaies, rectifier le tir, s'emmitoufler de rêves et d'illusions pour croire encore à la vie, à la rédémption, à l'amour du prochain.
Une histoire qui sait donner la part belle à la réflexion, à une certaine mélancolie d'une époque révolue, l'évolution du monde moderne, la face cachée d'une Amérique éprise de liberté et du pays de tous les possibles flirtant avec celle plus sombre de l'être humain, indéfinissable et obsédant, ténébreux, en proie avec ses démons intérieurs.
Tout un paradoxe, propre à tous les pays occidentaux.

"Il suffit d'un clic pour devenir celui que vous voulez être"

Est-ce vraiment votre dernier mot ? Les risques sont inaliénables si on veut réussir dans la vie, qui ne risque rien n'a rien, on récolte ce que l'on a semé, rien n'est laissé au hasard ou presque, au plus profond de notre coeur et de nos âmes, attiser le feu pour créer des situations de tension et de lutte acharnée et inéluctable, The Life Game pourrait aussi se dévoiler comme le jeu de l'oie, on lance les dés, les pions avancent et reculent, chacun des personnages y compris ceux pour qui l'ont éprouverait habituellement du dégoût ou de la révulsion complètent le tableau d'une société qui joue avec la vie des gens, au sens propre comme au figuré, l'empathie à l'égard de certains par le biais de motivations et de challenges personnels différents, l'ambivalence de l'un se démarque de la complexité de l'autre, les sentiments et le travail ne font pas toujours bon ménage, la vie n'est pas toujours un jeu ...

Une édition Bragelonne Milady Thriller qui assure avec une mise en page parfaite pour un thriller décoiffant, joussif dans sa construction, jamais linéaire, émaillée de retournements de situations surprenantes, un dénouement à la hauteur de l'attente de tous fans de thrillers avec toutes les palettes de la traque haletante, la peur qui suinte des pores, une action non-stop, les scènes violentes succédant à des envolées au coeur de l'Amérique profonde où tout reste encore possible, cet espace indomptable qui vous fera sentir qui la caresse du vent, qui la brise marine de l'Océan, il est très difficile de lâcher cette lecture en eaux troublantes et en apnée.

The Life Game de Laurence Fontaine pro est un thriller grisant qui vous fera mordre la poussière, vous fera grincer les dents plus d'une fois, une attente largement récompensée par un final tout simplement étourdissant et prenant, ambigüe à souhait.
Un pur thriller, addictif et bluffant à souhait !!!
N'hésitez pas à vous le procurer, l'aventure avec un grand A, le frisson avec un grand F ou encore un thriller avec un grand T vous attend ...
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus