AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2913904629
Éditeur : La Chambre d'Echos (30/09/2017)
Résumé :
Deux enfants, deux « petites » peu pressées de grandir, saisies sur quelques saisons de sursis, « à l’abri des fracas du monde ». On avance dans le récit comme dans un tableau de Chardin ou de Sisley : tout à la fois un conte d’enfance composé par touches successives
impressionnistes et un journal d’adulte penché sur des scènes encore imprégnées de secret et dont les résonances font songer aux compositions de Paul elvaux. Entrent en scène le jardin, la maiso... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
andribet
  30 octobre 2017
Sept personnages habitent "Derrière le portail vert" : les petites qui ont des airs de Delphine et Marinette, les héroïnes de Marcel Aymé, leurs mères qui "s'évaporent la nuit", la grand-mère qui "a depuis longtemps tué le père", le vieil intendant ,"une âme en peine" et Roméo, le chien. L'essentiel du récit fragmenté en tout petits chapitres est mené du point de vie des fillettes qui découvrent la maison et le jardin comme elles découvriraient le monde. Un monde magique souvent, énigmatique parfois, angoissant de temps en temps. Un monde féminin. le conte s'écrit en une belle langue poétique qui ne s'interdit pas la préciosité et c'est de là que vient le plaisir, de l'écriture de Marion Fontana qui évoque un univers que pourrait dessiner Claude Ponti, en un peu plus grave peut-être. Il faut lire et relire "Derrière le portail vert" pour, comme les petites, parvenir à le franchir, comprendre qu'on peut s'émanciper des humeurs et de l'arbitraire d'une génération démodée qui a cru pouvoir se passer des hommes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
andribetandribet   30 octobre 2017
Les mères dormaient dans un endroit vaporeux. Entre les causeuses,les pots de poudre et les tables d'étude, on ne trouvait pas grand-chose.C'était pourtant un lieu sacré, un autel d'exaltation du vide. C'était à l'intérieur des corps qu'on trouvait les porosités aux idées enchevêtrées, en permanente agitation. A l'extérieur, sur la peau et sur la surface des meubles cirés, tout était lisse et sans accroc, inaccessible et impalpable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : chiensVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Homophonie et paronymie

Descendre quelqu'un de son .....

pied d'estrade
pied d'estale
pédestral
piédestal
piédestrale

8 questions
40 lecteurs ont répondu
Thèmes : langue française , mots , vocabulaireCréer un quiz sur ce livre