AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782075089555
40 pages
Gallimard Jeunesse (15/11/2018)
3.73/5   31 notes
Résumé :
Massamba fuit son pays en Afrique pour se réfugier en France. Après une dangereuse traversée de la Méditerranée et un séjour dans un camp de réfugiés, il se cache dans un camion pour rejoindre Paris où il devient vendeur de tours Eiffel miniatures.
Que lire après Massamba le marchand de tours EiffelVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
3,73

sur 31 notes
5
3 avis
4
4 avis
3
4 avis
2
1 avis
1
0 avis
Un album sur l'exil et les migrants, fort, engagé et qui donne l'envie de développer son sens critique.

Il présente avec beaucoup d'émotions l'endurance des migrants dans leur parcours laborieux de survie, et les ressorts indispensables à la survie en plein exil, nécessitant de déployer des forces surhumaines dignes de tous les supers-héros de fiction. Les illustrations sont un miroir au propos qui vibrent et respirent des couleurs éclatantes en harmonie avec l'intense énergie du personnage. Un album très fort à partager en famille.
Lien : http://www.liresousletilleul..
Commenter  J’apprécie          190
: La première de couverture, illustrée par Alexandra Huard, accroche dès le départ.
Nous sommes curieux.
Nous ne connaissons pas encore le personnage mais il nous est familier.
Nous avons forcément croisé des personnages qui lui ressemblent près du lieu touristique de la Tour Eiffel parisienne et ce n'est pas un cliché: des vendeurs de Tours eiffel.

Il y en a souvent beaucoup, ils sont noirs pour la plupart.
Mais qui sont-ils?
Certains jeunes lecteurs pourraient juste se demander: qui fabrique ses tours? Qui les emploie? Est-ce que cela paie bien vendeur de Tours? C'est sans doute un drôle de métier.
Les grands lecteurs savent bien.
Les choses sont moins édulcorées et moins simples que cela.

L'auteure Béatrice Fontanel nous présentera Massamba.
On ne sait pas pourquoi il part de chez lui, on ne peut que le supposer.
On ne traverse pas les mers de bon gré, entassés les uns sur les autres. L'auteure usera de raccourcis pour contourner le piège difficile du pathos, pour ne pas en rajouter d'avantage à la misère et à la tristesse évidentes.
Le personne part avec d'autres, parce qu'il doit partir.

La situation de l'album offrira probablement deux lectures, celle vue par les enfants, l'autre par les adultes.
Les adultes auront un regard durci par les détails que n'auront pas les enfants.
Tandis que les adultes s'indigneront des passeurs qui abandonneront leurs passagers à mi chemin de la traversée, les enfants seront sans doute captivés par le courage de l'exploit, sans tomber dans l'eau.
Tandis que les adultes seront pris à l'estomac en remarquant les chausses de fortune de Massamba, les enfants seront probablement amusés et épatés par le sens de la débrouille du personnage pour se confectionner des chaussures: pour ne pas avoir mal aux pieds, deux bouteilles applaties et des cordages en guise de sandales.

Nous apprécierons de voir les choses par les yeux de Massamba. Comment s'habituer à Paris? Comment adopter et accepter un nouveau statut de vendeur hors la loi?
Le récit permettra d'humaniser un peu ses personnes que l'on considère en général négativement, nous méfiant beaucoup de la provenance de leurs marchandises.
Les choses ne seront pas noires ou blanches ( pas que).
En effet, malgré les faits, l'histoire sensible nous permettra dorénavent de nuancer notre jugement.

La fin offrira le happy end possible pour Massamba, mais au revers difficile dans la vraie vie.
Nous aurons en tête, à l'identique dans l'actualité, cet africain en situation irrégulière qui grimpa de balcon en balcon pour rattraper un enfant agrippé par accident à la balustrade de l'appartement de la famille.
Ces personnages de la vraie vie deviendront des héros, gagneront leur sésame et des papiers pour circuler en toute sécurité.
Mais combien auront cette occasion?
Un titre très intéressant.
Commenter  J’apprécie          30
Massamba, jeune africain, embarque dans une embarcation de fortune en espérant rejoindre les côtes européennes. Très vite, leur « capitaine » les abandonne au milieu de la mer et une tempête éclate. Miraculeusement, Massamba atteint les plages espagnoles. Mais, avec les autres survivants, il est arrêté par la police et enfermé dans un camp. Une nuit, il suit un groupe d'hommes s'enfuyant. Dans un camion, Massamba arrive dans la ville qu'il espérait tant voir : Paris. Il devient alors marchand de tour Eiffel, admirant la dame de fer et guettant la police. Cette vie sur le qui-vive l'use. Jusqu'au jour où il commet un acte héroïque en sauvant une petite fille d'un accident de la route. Ce geste spontané et désintéressé sera sa planche de salut : le père de la petite est cuisinier dans le restaurant de la tour Eiffel et il se démènera pour offrir un travail fixe à Massamba.

Du départ des plages africaines jusqu'à la stabilité inespérée, cet album nous raconte le parcours d'un jeune immigrant. Loin d'être manichéen, l'album expose la violence de l'immigration, tout en nous montrant des éclats de luminosité à travers quelques gestes de solidarité (une femme qui offre à boire, un agriculteur qui donne une paire de chaussures…). Cela donne un récit émouvant et si réaliste, faisant écho à d'autres histoires (réelles cette fois) de jeunes sans-papiers qui ont vu leur situation régularisée suite à des gestes héroïques.
Les illustrations, magnifiques tableaux en double page, sont à la hauteur de l'histoire. Elles sont à la fois dures dans leur réalisme (le naufrage de la pirogue) et poétiques (la Tour Eiffel sous la neige), à l'image du regard de Massamba sur la vie.

Une merveille !
Commenter  J’apprécie          40
Cet album parle d'un jeune migrant. Il montre les dangers et les difficultés que rencontrent ceux qui fuient leur pays. L'exil est un thème difficile à aborder avec les enfants et ce livre permet de le faire en toute simplicité.

Le personnage principal fait preuve de beaucoup de détermination pour avancer et tenter d'atteindre son but. On le voit aussi patient, dans un camp de migrant, attendant le bon moment pour poursuivre sa route. Il est très courageux dans les épreuves qu'il traverse. On le voit aussi ingénieux à plusieurs moments. Des valeurs fortes à partager avec les jeunes lecteurs.

Les illustrations sont fortes. Elles sont plutôt colorées et collent parfaitement à l'intensité du récit.

Une lecture à partager en famille pour aborder un sujet d'actualité.
Commenter  J’apprécie          30
Le parcours d'un jeune clandestin africain sur un bateau, dans un camp en Espagne, un autre en France pour finir vendeur de minis Tours Eiffel devant la grande. Une histoire qui finit bien pour lui, agrémentée de jolies illustrations, surtout celle de la grande dame illuminée sous la neige.
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Massamba s’ennuyait ferme. Il passait le temps en se promenant le long des fils barbelés du camp. Un jour, il vit un paysan qui labourait son champ avec un tracteur merveilleux.
– Oh ! Esprits de mes ancêtres ! Pourquoi n’avons-nous pas de telles machines au pays ?
Mais les ancêtres ne répondirent pas.
Commenter  J’apprécie          100
"Dans une grande pirogue, Massamba était monté avec d’autres hommes et quelques femmes. Ils étaient si encaqués qu’ils ne pouvaient plus bouger un genou.

Massamba n’avait jamais vu la mer. Il ne connaissait que le grand fleuve, tout proche de son village. Devant tant d’eau, il cherchait la rive en face, mais… il n’y en avait pas !

À la nuit tombée, pendant que les garde-côtes regardaient un match de foot à la télé, le bateau mit le cap vers la haute mer. Il filait, poussé par son vieux moteur rafistolé. Les poissons volants jaillissaient des eaux et luisaient sous la lune. Mais la houle était forte. Massamba eut aussitôt très mal au cœur."
Commenter  J’apprécie          20
Dans une grande pirogue, Massamba était monté avec d’autres hommes et quelques femmes. Ils étaient si encaqués qu’ils ne pouvaient plus bouger un genou.
Massamba n’avait jamais vu la mer. Il ne connaissait que le grand fleuve, tout proche de son village. Devant tant d’eau, il cherchait la rive en face, mais... il n’y en avait pas !
Commenter  J’apprécie          10
Au bout d’une heure, le prétendu capitaine les abandonna à leur sort. Il monta dans une barque qui les suivait depuis le départ et, désignant l’obscurité profonde, il dit :
¬– Voilà, la France c’est par là-bas... Et il s’en alla.
Commenter  J’apprécie          10
La nuit arrivait alors plus tôt et, un soir, la neige se mit à tomber. Quand la véritable tour Eiffel, mère de toutes les autres, se mettait à scintiller, prise de subites démangeaisons électriques, c’était comme s’ils étaient enfermés dans une boule de verre géante, contenant Paris tout entier.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Béatrice Fontanel (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Béatrice Fontanel
Retrouvez Béatrice Fontanel et Pauline Kalioujny, auteure et illustratrice d'Au bout du monde et sans tomber, publié aux éditions Mango.
Ensemble, elles vous parlent de leur nouvel album et de leur travail commun !
https://www.mangoeditions.com/9782740433331-au-bout-du-monde-et-sans-tomber.html
autres livres classés : tour-eiffelVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (51) Voir plus



Quiz Voir plus

Anna et le nouveau monde

Quel âge Anna a-t-elle ?

13 ans
14 ans
16 ans

5 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Anna et le nouveau monde de Béatrice FontanelCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..