AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782742789290
187 pages
Actes Sud (28/02/2010)
2.57/5   35 notes
Résumé :
Un banal cambriolage amène les citoyens du lotissement des Fleurs à s’organiser en patrouilles de vigilance pour venir “en aide à la police”. Chaque soir, à bord de leur véhicule, Henri et Robert surveillent des rues où il ne se passe rien. Ils en profitent pour commenter leurs vies et celles de leurs voisins : Denis Lassalle, ex-militaire, Régis Weiss, seul opposant aux milices, les frères Sauter, les Durant et quelques autres, trop tôt disparus. Henri, déprimé par... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
2,57

sur 35 notes
5
0 avis
4
2 avis
3
4 avis
2
4 avis
1
3 avis

Shan_Ze
  25 avril 2020
J'ai lu il y a un mois Propriétés privées de Lionel Shriver... Autre cadre, autres morales ici avec Pascale Fontaneau : petit roman sur un corps qu'on fait disparaitre, un autre qui apparait. Henri Frot qui a aidé son ami et voisin Robert se pose des questions et repense à sa femme qui a disparu et à son envie d'être le plus discret possible... En même temps, il essaye de comprendre ses voisins ce qui n'est forcément facile quand certains disparaissent... Un scénario sympa à l'humour grinçant mais il m'a manqué un peu de dynamique dans le récit, on a l'impression qu'Henri tourne en rond. La fin est mordante et montre l'hypocrisie des gens à travers les petits secrets d'un quartier.
Commenter  J’apprécie          230
Verdorie
  18 janvier 2013
Dans un petit lotissement, les habitants créent une milice, suite a un cambriolage avec agression physique...
Mais ce petit roman noir a l'humour grinçant est avant tout l'histoire d'Henri Frot!
Henri, dont la femme l'a quitté, il y 6 mois, lui laissant une longue lettre pleine de reproches. Oui, sa femme est sortie de sa vie, mais elle ne veut pas sortir de sa tête.
Henri, un monsieur-tout-le-monde ; la banalité de son existence nous fait frémir !
Henri qui pendant 30 ans a essaye de garder des distances avec son voisinage (essentiellement parce qu'il n'aime pas les enfants), lequel voisinage envahit maintenant sa vie...
Henri, le pantouflard sans courage qui va être entraîne presque malgré lui dans une histoire "tourbouillonnante" (c'est ainsi qu'il le ressent !), pour découvrir qu'il se trament des choses pas nettes dans son quartier "si-bien-comme-il-faut"...
Description de la folie sécuritaire dans un petit monde hypocrite.
Commenter  J’apprécie          150
annec44
  24 octobre 2015
Ce livre est découpé en paragraphes assez courts, ce qui en rend la lecture assez facile. On y suit l'un des patrouilleurs de cette milice qui se laisse entraîner dans une sordide histoire qui va bouleverser sa petite vie de provincial "middle-class".
Ce livre n'est pas désagréable, la chronologie est bien amenée, la structure est bonne, l'ensemble est cohérent.
Cependant, concernant les émotions, c'est le calme plat. Certes, on ressent un peu de pitié pour Henri mais pas vraiment de sympathie, ni d'ailleurs d'antipathie alors comment vivre le suspense quand on ne ressent rien pour les personnages et qu'on ne peut pas (ou ne veut pas) s'y identifier ?
Il se passe des évènements un peu glauques, les protagonistes semblent être liés à ces évènements, mais finalement qu'importe ? Quelle différence avec le journal télévisé ? Je dirais même que ce dernier fait mieux en terme de suspense...
Alors oui, ça se laisse lire mais avec une grande indifférence !
Commenter  J’apprécie          40
Ally
  22 août 2015
J'ai un avis plutôt mitigé sur ce livre. Certes, nous avons une belle brochette de voisins, mais on reste en surface. Comme si on regardait à travers un filtre. L'écriture est plaisante mais reste superficielle. Un air de ne pas vouloir y toucher et qui colle bien avec le thème, pour le coup.
Les habitants d'un quartier organisent des patrouilles suite à un cambriolage. Une façon comme une autre de se divertir pour ces retraités dont fait partie Henri Frot. L'homme mène une vie des plus routinières faite en grande partie de solitude. Sa femme l'a quitté il y a six mois via une longue lettre évasive.
Lorsque le quartier devient scène de crime, la petite vie tranquille du bonhomme est chahutée. Enfin...
On aurait aimé connaître encore davantage cet homme ainsi que les autres voisins. J'aime ce genre d'histoires. Malheureusement, le roman ne fait pas assez dans la profondeur.
Commenter  J’apprécie          40
LectureChronique
  19 octobre 2021
Bonjour,
Voici un roman noir que je viens vous chroniquer en retour de lecture : "Propriétés privées" de Pascale Fonteneau aux éditions Acte Sud.
Les citoyens du lotissement des Fleurs organisent depuis le cambriolage d'un des leurs des patrouilles de vigilance qui viennent en aide à la police. Cela ne plait pas à tous, notamment à Regis Weiss qui dénonce ouvertement ces rondes citoyennes.
Comme tous les soirs, Robert Donnay et Henry Frot font leur tour de surveillance lorsqu'ils sont confrontés à un corps. le macchabée git dans le quartier, une mauvaise chose pour la tranquillité de tous.
Ils décident de se débarrasser du corps. le lendemain, la police enquête sur un meurtre dont le corps a été retrouvé dans la voiture d'un de leurs voisins, Denis Lassalle, ancien militaire. Ce dernier reste introuvable. En même temps, Robert lui aussi a pris la poudre d'escampette sans le dire aux voisins.
Deux voitures, deux patrouilles, deux corps : pour quelle raison sont-ils morts ? Henry va se décider à trouver la vérité car comme le dit sa femme, la belle Hélène, il faut qu'il se décide à mettre un pied devant l'autre.
Un roman que j'ai lu avec ennui. Une histoire qui aurait pu être rocambolesque mais que j'ai trouvé mou du genou. Les personnages ont leur petite vie bien calée dans ce lotissement des Fleurs qui pourraient faire envie certains retraités qui rêvent de quoi se mettre des ragots et autres indiscrétions du voisinage sous le dentier.
J'ai vite déchanté quand j'ai compris que l'histoire tournait autour d'Henry. J'ai l'impression que c'est le benêt de service qui découvre son quartier alors qu'il y vit depuis près de vingt ans et que sans sa femme Hélène il n'est plus bon à rien. Pourtant c'est grâce à sa carrière qu'il en est arrivé là aujourd'hui. Une incohérence que j'ai pas saisie.
Les voisins ne sont pas en reste. Trop invasifs, certains ont un comportement bien trop personnel pour une patrouille de voisins sensée regrouper le fleuron du lotissement ! L'invraisemblable à la fin qui se produit quand le "coupable" se met à table et livre ses confidences sans contraintes, de bonne volonté.
Très décue de ce livre, je m'attendais à mieux, surtout que dans le 4ème, il est dit que : "Pascale Fonteneau observe les individus dans leur médiocrité, les petits compromis du quotidien et leurs grandes conséquences". Je n'ai pas eu cette impression, c'était moins caustique que l'auteure l'a pensé.
Il manque une dynamique, un rythme propre à ce genre de récit. le personnage principal n'a pas eu les épaules pour porter à lui tout seul ce roman, impulser une ligne directive et s'y tenir. J'ai eu l'impression de tourner en rond, écouter Henry ressasser son passé avec Hélène, à la longue, devient rébarbatif.
Bonne lecture, amis Lecteurs !
Lien : https://lecture-chronique.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
AllyAlly   22 août 2015
La nuit, c'est comme cela : la nuit, tout ce qu'on a dans la tête devient réalité...
Commenter  J’apprécie          80
LectureChroniqueLectureChronique   19 octobre 2021
Là-dedans désigne une zone verte née sur les tonnes de gravats oubliés par un promoteur négligent. Appelée généreusement "les bois", l'aire de jeux est appréciée des petits et des grands. Royaume, selon les âges, des filets à papillons, ou de la capote à Riton, expression à la mode pour désigner des pratiques sexuelles vieilles comme le monde.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Pascale Fonteneau (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pascale Fonteneau
Livre de Bord : Pascale Fonteneau
autres livres classés : portrait d'hommeVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2417 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre