AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782707158697
204 pages
Éditeur : La Découverte (22/10/2009)

Note moyenne : 3.11/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Vous les connaissez bien. Leur visage et leur voix vous sont familiers.
Ils signent tous les jours un éditorial dans la presse écrite ; ils livrent une chronique chaque matin sur une antenne de radio ; ils occupent les plateaux des grandes - et des petites - chaînes de télévision ; chaque année, voire plusieurs fois par an, leurs nouveaux livres envahissent les tables des librairies.
"Ils" ce sont les "éditocrates". Ils ne sont experts en rien mais il... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Hardiviller
  19 août 2015
Comment apprendre au bon peuple à penser ce qu'il doit penser : faire parler des spécialistes en escroqueries dans les médias . Les falsificateurs ne sont pas à une contradiction près , suivant le sens du vent , ils diront éventuellement le contraire de la veille . BHL s'était fait entarté plusieurs fois et ça ne lui sert pas de leçon , à quand le tour des autres ?
Commenter  J’apprécie          110
Vintage
  19 avril 2014
Ils envahissent l'espace médiatique et s'autoproclament agitateurs des débats publics … Ils ne sont experts de rien mais ils distillent leurs opinions sur tout… des pommettes de Michael Jackson à la guerre en Georgie... « lls »… sont les éditocrates !
D'Alain Duhamel, le spécialiste de la pensée unique au conformiste Philippe Val, en passant par BHL l'audacieux touche-à-tout adepte de la vérité à distance, Christophe Babier, le spécialiste des idées moisies, l'orgueilleux Jacques Attali ou encore Alexandre Adler, alias Nostradamus… les auteurs passent au crible 10 éditorialistes qui sont plus incontournables par leur faculté à se faire coopter par des amis bien placés et à changer de chemise quand le vent tourne que par la pertinence de leurs analyses.
Les Editocrates est un pamphlet audacieux et divertissant, très bien écrit et cinglant à souhait. Ce florilège de contradictions, de manipulations et de prise de positions parfois douteuses de la part de ces éditocrates laisse tout de même une impression de règlement de compte et de facilité envers la critique. le parti-pris dénoncé par ce collectif est d'ailleurs lui-même adopté à l'inverse.
Enfin, « l'éditocratie » semble reposer uniquement sur ces 10 trublions, il aurait peut-être été intéressant d'analyser les média de manière générale et d'inclure d'autres formes de journalisme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
felixgilles
  07 octobre 2011
Du classique dans la critique des médias, béton. Une bonne piqûre de rappel sur les méfaits de ces 10 éditocrates
(BHL, Joffrin, Adler, Attali, Duhamel, Barbier, Marseille, Rioufol, Val, Baverez)
Commenter  J’apprécie          60
Gribouille_idf
  12 avril 2015
Une critique sans concession de l'éditocratie. Je reste réservé sur les profils d'Alain Duhamel et de Jacques Marseille.
Commenter  J’apprécie          10
kamae
  14 mai 2010
Un pamphlet de haut vol, qui laisse un goût de trop peu doublé d'un certain malaise... [Voir le blog pour la suite]
Lien : http://cheveuxauxvents.wordp..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
marionfmarionf   15 février 2019
il est vrai qu'il se fait de la guerre, quand l'Occident la mène, une idée singulière et qu'il juge, par exemple, que les Irakiens ne souffrent pas des bombardements. Et qu'on ne vienne surtout pas lui dire que l'administration Bush a menti effrontément quand elle a soutenu, pour justifier sa nouvelle croisade, que Saddam Hussein dissimulait des armes de destruction massive : en authentique spécialiste de la géopolitique internationale contemporaine, Alexandre Adler sait, lui, contre lavis - documenté - de quelques milliards de Terriens, qu'il est tout à fait " raisonnable de penser que ces armes biologiques ont existé [...], pour des raisons que personne n'explique valablement, ainsi qu'elles sont toutes simples : Saddam Hussein craignait que l'utilisation [...] aurait entraîné une riposte des Américains et des Anglais [...], il a regroupé ses armes [...] et a préféré les enterrer profondément [...] ou en détruire le plus grand nombre."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
marionfmarionf   15 février 2019
La réponse sera donnée quelques jours plus tard, en février 1994, par le brave et naïf général belge : " Il n'y a pas, d'un côté, les bons, de l'autre, les méchants. C'est un guerre à trois. une guerre tournante. les alliances se font et se défont en fonction des rapports de forces dans chaque région. Dès qu'un parti - serbe, croate ou musulman bosniaque- devient trop fort, les deux autres s'unissent contre lui. " Et de préciser : " Lorsque j'entends Bernard-Henry Lévy prétendre que quelques avions suffiraient à régler la situation, je deviens fou ! c'est grave, quand un intellectuel se prend pour un expert militaire. "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
marionfmarionf   19 décembre 2015
Bernard-Henri Lévy, alias BHL - "Bernard" pour les intimes - , n'est pas seulement un "néophilosophe concocté d'un Giscard". Il est aussi, d'après Wikipédia, "écrivain, romancier, essayiste, metteur en scène de théâtre, acteur, producteur, cinéaste, homme d'affaire". Enfin, il est journaliste. Bloc-noteur au Point, propriété de son ami le milliardaire François Pinault (les amis de Bernard sont rarement des smicards), il donne, semaine après semaine, son avis sur à peu près tout et n'importe quoi - le nourrissant, toujours, de sa réflexion de philosophe confirmé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
marionfmarionf   15 février 2019
Les accusations d'antisémitisme, non par réelle préoccupation antiraciste, non par refus de toutes les stigmatisations, mais pour leur inégalable efficacité lorsqu'on souhaite dégommer un contradicteur à moindre frais.
Commenter  J’apprécie          00
InshongoreInshongore   02 février 2020
Si l'insignifiance avait un visage, on lui donnerait spontanément celui d'Alain Duhamel.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Sébastien Fontenelle (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sébastien Fontenelle
L'esprit d'actu reçoit aujourd'hui Sébastien Fontenelle, journaliste et auteur "Les briseurs de tabous. Intellectuels et journalistes anticonformistes au service de l'ordre dominant" aux éditions La Découverte, octobre, 2012.
>Généralités>Journalisme, édition. Journaux>Journalisme, édition. Journaux (146)
autres livres classés : journalismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
537 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre