AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Nightfall tome 1 sur 3
EAN : 9782756037431
96 pages
Delcourt (06/03/2013)
3/5   7 notes
Résumé :
Dans un futur dystopique proche, au coeur d'une société Londonienne profondément xénophobe, Donnie vit mal sa condition de jeune émigré. Influencé par son frère aîné Zeno, ils décident de poser une bombe au Bureau du Contrôle des Frontières. Pris de remords, Donnie retourne sur les lieux juste avant l'explosion de l'engin, mais il est pris dans la déflagration, et se réveille dans une étrange contrée, baptisée Asante...

Première oeuvre majeure de Fred... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Witchblade
  20 avril 2016
Comics découvert grâce à la critique de Vance sur Babelio et acheté que très récemment.
La couverture ne paye pas de mine et pourtant, ce comics vaut le détour. L'histoire est originale et complexe à souhait mélangeant allègrement un futur dystopique proche, Londres, des « rêveurs » et des anges. L'auteur nous propose ainsi une histoire très bien ficelée qui est entièrement son oeuvre. Les graphismes sont dans des teintes sombres, alternant entre le gris/noir et le rouge suivant les situations, peu sont colorés normalement. Ils utilisent toute la page à chaque fois dans un style propre aux comics. Les graphismes sont très détaillés quelque soient les situations, j'ai tout de suite adhéré au style de l'auteur aussi bien du point de vue du texte que du graphisme.
Concernant l'histoire, nous commençons par faire connaissance avec Donnie, entraîné bon gré mal gré dans les idioties de son frère de 18 ans, à savoir mettre une bombe dans un bâtiment vide. Mais Donnie, pris de remords, y revient peu de temps avant l'explosion et empêche ainsi une jeune fille d'y rentrer. Il va ainsi se retrouver à Asante, une curieuse contrée qui a une bien étrange manière d'accueillir les « rêveurs » et qui est régie par des anges. Avec l'aide d'un natif du lieu, Donnie va tout essayer pour pouvoir rentrer chez lui.
Au fil des pages, l'histoire alterne entre différents narrateurs dont Donnie qui nous permet ainsi d'avoir une vision d'ensemble de l'univers imaginé par l'auteur entre le futur dystopique proche et Asante. Avec quelques pointes d'humour so-british, l'auteur nous entraîne dans les croyances humaines (anges, démons, enfer, rêves...) en essayant d'en explorer toutes les possibilités (origines et futur). Cela promet donc bien des surprises pour les 2 prochains tomes car l'histoire proposée et l'univers sont vraiment très intrigants et sortant des sentiers battus.
Comme vous l'aurez compris, la découverte de ce comics m'a fait passer un très bon moment et je compte bien m'en procurer la suite le plus rapidement possible. Je vous conseille donc très fortement de découvrir ce comics (qui ne semble être qu'en 3 tomes) surtout si vous êtes amateurs de ce type de BD et que vous êtes à la recherche de séries sortant de l'ordinaire. Pour ma part, celle-ci est proche du coup de coeur, j'attends de lire les 2 autres tomes pour me décider.
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
Archessia
  22 mars 2013
Voilà une histoire intéressante et bien intrigante ...
Un gros mélange de genres, entre récit noir avec une thématique historique, fantastique et fantasy.

L'ambiance de peur et l'emprise du gouvernement ne peut que faire penser à l'Europe nazie, et nous pose dès le début des bases assez sombres et oppressantes.
Mais, une fois que l'on a l'impression d'être dans une sorte de journal de la rébellion, on se retrouve plongé dans un univers merveilleux peuplé de créatures étranges, régis par ses propres lois et dirigeants.
Une étrange maladie frappe de plus en plus d'enfants : ils sont plongés dans un comas inexplicable, et les médecins se trouvent complètement impuissants face à ce phénomène.
En étant projeté par la déflagration de la bombe, Donnie va peut-être découvrir ce qu'il se cache derrière ce mal on ne peut plus bizarre.

J'avoue avoir eu un peu de mal avec le dessin, très sombre et ne s'embarrassant pas de fioritures.
Mais au fil des pages, j'ai découvert avec plaisir qu'il se prêtait très bien aux décors et créatures fantastiques, insistant sur l'ambiance onirique du récit.
Il y a un très chouette contraste, que j'ai beaucoup apprécié, dans cette histoire.
Le fait de passer régulièrement au "monde réel" teinté de politique et de dangers à échelle humaine, au monde "des rêves" où les enjeux sont différents, mais sûrement pas moins dangereux.
Le contraste se trouve aussi bien dans la narration ou l'ambiance que dans les dessins et les couleurs. Les différences nous offrent une coupure nette et propre, nous permettant de naviguer d'un état à l'autre avec facilité et plaisir.

Il y a beaucoup à dire à propos du monde où atterri Donnie, mais cela serait vraiment dommage de vous priver de plein de surprises, non ?
Je peux néanmoins vous dire que l'on navigue entre l'émerveillement et la crainte, l'humour (aussi bien des situations que des dialogues) et la présence menaçante des risques que prend le jeune homme en s'y baladant.
Une sorte d'Alice au pays des Merveilles moins loufoque et plus dur, où les contes et mythologies se croisent et se mélangent allègrement.

C'est une BD assez unique, dont le charme bien particulier saura charmé, je pense, bon nombre de lecteurs
Lien : http://archessia.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Yvan_T
  20 novembre 2020
Dans une ville de Londres futuriste en proie au racisme et au terrorisme, les deux frères Valedino suivent les traces de leur père au sein du mouvement contestataire qui s'oppose au régime xénophobe et répressif. Une nuit, en plein couvre-feu, ils posent une bombe dans le Bureau du Contrôle des Frontières. Pris de remords, le plus jeune des deux retourne sur ses pas pour tenter de désamorcer l'engin. Touché par la déflagration, il est plongé dans un profond coma, mais se réveille dans le monde parallèle d'Asante, où il est accueilli par un étrange petit bonhomme aux oreilles en pointe.
Nightfall est le second titre du label Comics Fabric des éditions Delcourt, qui propose des comics réalisés par des auteurs européens. Après Bad Ass, qui inaugurait la collection en parodiant l'univers des super-héros dans une version « made in France » de Kick-Ass, cette trilogie signée Fred Fordham s'inscrit dans un registre totalement différent.
Pour sa première bande dessinée, l'artiste britannique propose en effet un récit qui débute dans une Angleterre ségrégationniste, mais qui bascule très vite dans un univers onirique peuplé d'étranges créatures. Tandis que le corps du jeune héros gît sur un lit d'hôpital, son esprit se retrouve dans une contrée imaginaire, comme coincé entre la vie et la mort. Si l'idée de base semble prometteuse et que l'ambiance totalitaire du début fait penser à celle de V pour Vendetta sans jamais atteindre le niveau du chef-d'oeuvre d'Alan Moore, l'épopée fantastique dans ce monde des rêves fait vite très pâle figure comparée au Sandman de Neil Gaiman. Ce voyage au milieu de lutins, d'anges, de gorgones et de démons ne s'avère malheureusement pas très palpitant et se retrouve de surcroît alourdi par une narration qui se force à revisiter les Évangiles. Visuellement, ce premier travail au sein du neuvième art ne démérite pas, mais ne laissera pas non plus un souvenir impérissable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Vance
  20 avril 2013
[...] le potentiel de cette mini-série est énorme, le traitement est sympathique avec quelques petites touches d'humour très anglais qui viennent à point afin de dédramatiser le récit (on nage dans un double environnement politiquement très sombre, les révoltes grondent dans les deux univers). Cependant, la lecture en est ardue, non seulement parce que l'auteur ne distribue les renseignements qu'avec beaucoup de parcimonie (par l'intermédiaire du truculent Dave, sorte de maître Yoda servant de guide énigmatique à Donnie), mais aussi et surtout du fait des dessins. S'ils rendent plutôt bien l'ambiance tantôt féérique, tantôt glaciale des mondes dépeints, ils peinent à transcrire les scènes d'action, assez nombreuses. Fordham est qualifié d'artiste-peintre et l'on sent qu'il ne parvient pas toujours à maîtriser l'intelligibilité du découpage ou du cadrage de ses planches (il sera souvent nécessaire de revenir en arrière pour comprendre l'enchaînement des séquences). Ce n'est pas un défaut rédhibitoire mais c'est gênant pour un lecteur habitué aux comics.
Entre dystopie sombre et féérie tragique, à suivre.
Lien : http://comicsmarvel.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Erik_
  02 septembre 2021
Le début parait assez intéressant et ambitieux mais on va vite tomber dans un combat des plus classiques. Cela se veut un croisement des ambiances de V for Vendetta et d'Alice au pays des merveilles. C'est également une vision du paradis perdu. Quand les anges combattent, cela chauffe comme en enfer.
Bref, j'ai regretté le manque d'originalité. Cela flirte avec de la bd de mauvaise qualité avec un dessin réellement médiocre. Il y a sans doute un gros travail des auteurs derrière qu'il faut respecter. Cependant, l'honnêteté du propos me pousse à dire les choses telles que je les ressens. Nightfall ne vaut pas le coup. L'offre est tellement vaste qu'on a l'embarras du choix...
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (5)
BoDoi   11 avril 2013
Ce côte gothique, tantôt franchement flippant, tantôt péniblement propret, est intéressant mais manque cruellement de mouvement, de prise de distance et d’intensité.
Lire la critique sur le site : BoDoi
ActuaBD   08 avril 2013
Pour une première publication, Nightfall est au dessus de ce qui nous est servi actuellement, sorte de croisement improbable entre Narnia, Sandman et l’œuvre engagée de Moore qui marque le lecteur...
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDGest   02 avril 2013
Ce voyage au milieu de lutins, d’anges, de gorgones et de démons ne s’avère malheureusement pas très palpitant et se retrouve de surcroît alourdi par une narration qui se force à revisiter les Évangiles. Visuellement, ce premier travail au sein du neuvième art ne démérite pas.
Lire la critique sur le site : BDGest
Bedeo   28 mars 2013
Nightfall commence dans un Londres sombre et inquiétant. Mais assez vite on change d’univers puisque le protagoniste, Donnie, tombe dans le monde du rêve après avoir été touché par l’explosion. [...] Le Londres totalitaire est dépeint en noir et blanc alors que le rêve est représenté en couleurs.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Sceneario   25 mars 2013
Un premier opus qui a son charme, qui plante un décor fantastique et narratif manquant toutefois de netteté mais qui devrait s'éclaircir dans le prochain tome. C'est tout le mal qu'on lui souhaite !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
WitchbladeWitchblade   20 mai 2016
(…) J'ai été pris à partie par un groupe d'adolescents. Ils m'ont accroché les ailes à un mur et m'ont frappé. Puis ils se sont moqués de moi, ont proféré des mensonges sur la mort de mes parents et ainsi de suite. Ils voulaient que je réagisse. Rien de plus. Mais comme mon visage ne se tordait pas de colère, ne montrait aucune douleur, ni un sourire ni une larme, l'un d'eux a sorti un couteau pour me transpercer l'aile.

(dixit Gabriel).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
WitchbladeWitchblade   18 mai 2016
Sans leur mot à dire sur terre et voyant Asante comme un rêve – un monde factice et sans conséquence –, il arrive que les enfants humains évacuent leurs frustrations ici. (…) J'imagine que nous devons blâmer le manque de consistance morale de vos parents et hommes d'état pour cela.
Commenter  J’apprécie          120
WitchbladeWitchblade   19 mai 2016
Mais, de toutes les grandes et désastreuses erreurs de jugement des humains, la plus énorme de toutes, peut-être... ça a été de croire que les anges magnifiques vivant dans les nuages, prêchant la tolérance et la paix... étaient sincères quand ils le faisaient.
Commenter  J’apprécie          120
WitchbladeWitchblade   20 mai 2016
« La fascination de l'humanité pour les exploits des anges et des démons a toujours été source d'amusement sur Asante... mais la fascination qu'exercent les sauveurs et les démons n'est malheureusement pas un phénomène exclusif à la Terre. »
Commenter  J’apprécie          120
VanceVance   20 avril 2013
De toutes les grandes et désastreuses erreurs de jugement des humains, la plus énorme de toutes, peut-être, ça a été de croire que les anges magnifiques vivant dans les nuages, prêchant la tolérance et la paix, étaient sincères quand ils le faisaient.
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Fred Fordham (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fred Fordham
Payot - Marque Page - Fred Fordham - Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur
autres livres classés : universVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus





Quiz Voir plus

Les super-héros et super-héroïnes de comics

Eternel amoureux de Loïs Lane, il vient de Krypton :

Batman
Superman
Spiderman

15 questions
557 lecteurs ont répondu
Thèmes : bande dessinée , super-héros , comicsCréer un quiz sur ce livre