AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2721000365
Éditeur : Editions des Femmes (23/03/1976)

Note moyenne : 3/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Quatrième de couverture - Eva Forest et Mari-Luz Fernández actuellement détenus dans les prisons espagnoles, sont arbitrairement accusées ainsi qu'une quinzaine de leurs camarades , de complicité dans deux attentas. Elles peuvent être jugées incessamment à huis-clos par un Tribunal Militaire et risquent la peine la plus forte.
De Yésérias, la prison de femmes de Madrid où elle est détenue depuis le 25 septembre 1974, après avoir passé 9 jours au secret dan... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
JcequejelisJcequejelis   26 février 2012
Quand tu poses des questions, quand tu demandes des conseils, pense toujours que tu n'es pas la seule à apprendre, ceux qui ont à te répondre apprennent aussi quelque chose. En se posant des questions on s'aide mutuellement. Je veux que tu saches aussi que ce besoin de questionner, de s'informer, de savoir, est un besoin profondément humain. C'est ce qui nous pousse à chercher, à recueillir des faits, des exemples, à comparer, et finalement cela développe notre intelligence. Celle-ci, unie à la sensibilité, fonde un véritable être humain. il est toujours bon, nécessaire même, de poser des questions, surtout pour les enfants, alors qu'en se taisant on peut se faire beaucoup de mal, on reste alors craintif, plein de doutes, dans l'insécurité. Quand on commence à voir que des éléments manquent à la connaissance des choses de la vie, cette insécurité augmente encore. Alors on essaie moins, les problèmes s'enchaînent et peuvent finit par rendre malade. Demande toujours tout ce que tu veux savoir et parle toujours de tes problèmes. Bien sûr, au moment de poser des questions, on ne trouve pas beaucoup de gens intelligent ou intéressants auxquels s'adresser. Mais en général, plus une personne est intelligente et sensible, plus elle t'écoutera, et plus elle s'engagera à te donner une réponse satisfaisante, à résoudre ton problème. Seuls les sots, pleins de vanité et d'orgueil, ne font attention à rien. C'est pour cela qu'on dit quelquefois que les sages sont semblables aux enfants.

240 - [p. 82]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JcequejelisJcequejelis   26 février 2012
Et puis, j'insiste sur ce que je vous ai dit déjà si souvent : vos questions me forcent à penser, et c'est sûrement moi qui en apprend le plus, m'obligeant à y répondre d'une manière approfondie. Il est clair que chaque question que vous me posez sera au bénéfice de tous : non seulement votre curiosité sera satisfaite, mais en outre je m'enrichirai et ensemble nous apprendrons à penser. Le peu que je sais, c'est ainsi que je l'ai appris, en situation, partant des questions sincères que me posaient les gens simples, les naïfs, qui ont besoin de savoir. C'est la meilleure manière d'approcher, d'approfondir les problèmes. Il est bon d'aller ainsi de par le monde, en s'interrogeant sur ce qui se passe autour de soi, sans jamais craindre les questions, aussi simples qu'elles paraissent. Seuls les sots, les orgueilleux et les ignorants s'imaginent tout savoir à priori. Quand vous rencontrerez des gens " revenus de tout ", méfiez-vous et fuyez-les. Ceux qui sont " revenus de tout" ne sont jamais allés nulle part. L'une des principales conditions pour commencer à apprendre est le besoin de connaître, la curiosité et cette curiosité a toujours quelque chose de naïf, de transparent, que ne peuvent comprendre ceux qui en sont dépourvus. Tout être de valeur a une âme d'enfant qui lui permet de ressentir une joie infinie devant la découverte, et une profonde générosité au moment de la transmettre. N'ayez pas peur de poser des questions !

238 - [p. 70]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JcequejelisJcequejelis   26 février 2012
Ton père et moi, nous nous sommes continuellement attachés à penser et analyser les événements qui nous entourent, les problèmes qui se posent à chacun, les tensions et les luttes, les peines et les joies, les guerres et les paix... tout ce que l'on désigne sous le nom de Sociologie... et qui est en réalité de l'Histoire, de la Philosophie, de la Grammaire, cela t'étonne ?), de la Physique.. Car, même si à l'école on vous enseigne toutes ces matières séparément, comme si elles étaient isolés et sans rapport entre elle, elles sont en fait très liées les unes aux autres et forment finalement une seule et même connaissance.

241 - [p. 127]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JcequejelisJcequejelis   26 février 2012
Il est important de se cultiver et d'avoir une large vision des problèmes, ce qui d'ailleurs contribue à enrichir la spécialité que tu as choisie. Il importe tout autant d'éduquer sa sensibilité, et par elle, de mieux connaître la vie. L'art est la voie la plus sûre pour y parvenir, à travers ce qui est écrit, peint ou laissé en témoignage dans les œuvres d'art. Je sais que l'histoire a ses étapes, et vous êtes en train d'en vivre une qui oblige à acquérir, poussé par les événements, un savoir technique, car le développement du pays l'exige. Mais il faut toujours avoir présent à l'esprit le grand danger que court celui qui se spécialise et " ne fait que se spécialiser" . Nous autres, nous sommes contre cette division du travail, si mutilante, et un bon révolutionnaire ne devrait jamais perdre cela de vue. Toute recherche authentique, en quelque domaine que ce soit, se fait à partir d'une conception globale du monde qui ne s'acquiert qu'à travers des connaissances multiples? Il importe au plus haut point de lire, d'écrire, de développer autant que possible la richesse sensible et intellectuelle que chacun porte en soi.

237 - [p. 49]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JcequejelisJcequejelis   26 février 2012
Rien de de ce que nous avons fait ne peut se perdre dans le vide. Il n'est pas d'expérience inutile, au contraire, il y a une énergie qui s'accroît, et, pour celui qui peut le faire, il faut apprendre et analyser chaque jour un peu plus.

239 - [p. 80]
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : tortureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Eva Forest (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Littérature espagnole au cinéma

Qui est le fameux Capitan Alatriste d'Arturo Pérez-Reverte, dans un film d'Agustín Díaz Yanes sorti en 2006?

Vincent Perez
Olivier Martinez
Viggo Mortensen

10 questions
49 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , espagne , littérature espagnoleCréer un quiz sur ce livre