AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221203232
Éditeur : Robert Laffont (22/08/2019)

Note moyenne : 3.54/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Ils ont passé l'âge... Si ce n'est de faire justice eux-mêmes.Ils ont passé l'âge... Si ce n'est de faire justice eux-mêmes. Clovis le facho et André le gaucho. Deux frères ennemis à la longue histoire de coups tordus. Le soir tombe sur Le Cap d'Agde. André, la soixantaine, s'aventure dans les dunes des échangistes. Bientôt, il aperçoit l'objet de ses fantasmes : une belle femme nue allongée sur le sable. Il s'approche. Son désir s'éteint aussitôt : la belle est mor... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
sonfiljuliesuit
  11 septembre 2019
Nouvelle parution chez La Bête Noire, un vrai plaisir à découvrir avec des personnages aussi attachants que chiants...
Voilà un titre plutôt étonnant, dans cette collection. Je me suis posée pas mal de questions avant de le commencer, surtout que je l'ai fait sans avoir lu la quatrième de couverture ou lu aucun avis. Je me réservais la possibilité d'une immersion totale… Et je n'ai pas été déçue.
Ce n'est pas l'enquête en elle-même que je retiendrais, mais bien la construction que l'auteur a faite autour de ses personnages. Et là chapeau bas, car ils sont drôlement bien construits.
J'ai eu du mal à entrer dans le livre, j'ai été assez déstabilisée (voir mon article premières lignes) par la plume de l'auteur et le début de l'intrigue. En fin de compte, j'ai réussi à trouver mon rythme de lecture et là quel plaisir !
C'est parfois crue, osée, avec des réparties tellement cinglantes que les personnages en deviennent attachants, malgré leur foutu caractère qui donne envie de les étrangler tout en les serrant dans nos bras. Enfin pas trop quand même…
D'un côté, on a Clovis, militant de l'Algérie française, raciste et râleur, soixante-dix ans et amoureux de sa voisine libertine et adepte des soirées dans la baie des Cochons.
De l'autre côté, André, fervent gauchiste, ne reculant pas devant toute nouvelle expérience qui ferait battre son palpitant… Enfin surtout celles qui réveilleraient son entre-jambe…
Tout les oppose et pourtant ils vont avoir à coeur de trouver l'assassin d'une femme retrouvée nue et morte dans les dunes de la baie des cochons.
Les répliques cinglantes, éveillent les sens, et donnent autant de plaisir au lecteur qu'aux personnages. La plume de l'auteur use d'un balancier jubilatoire dans les répliques sur l'opposition qui les caractérise, accentuant leur différence, tout en les rapprochant. Chacun accentuant la caricature de son double et de ses pensées.
Avec le cynisme qui sied à leur gouaille, et l'accent parfois chantant qui s'en dégage, le lecteur a le sourire, et visualise bien les scènes. L'auteur a pris le temps de camper ses personnages dans un décor peur probable, le soleil, les plages nudistes du Cap d'Agde, mais rien n'est vulgaire, bien au contraire, on se plait à trouver normal qu'André veuille s'éclater et libérer sa libido…
C'est cynique et jubilatoire en même temps. La vieillesse a ça de bon, que l'on ne prend plus de gants et c'est tout le suc de ce bouquin.

Lien : https://julitlesmots.com/201..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Bookinette
  09 octobre 2019
Quel livre singulier ! Décidément j'aime vraiment beaucoup la ligne éditoriale très variée de la Bête Noire qui ne cesse de se réinventer et de surprendre ses lecteurs.
André Milke, la soixantaine bien frappée, profite de son séjour au Cap d'Agde chez son ami Luc Dallier pour satisfaire ses fantasmes dans les dunes de la baie des cochons. Mais rien ne va se passer comme prévu ! Il tombe sur le cadavre d'une jeune femme dans le sable, jeune femme qu'il reconnait....
Dans une situation délicate, le vieil homme n'aura de cesse de chercher à comprendre ce qu'il est réellement arrivé dans ces dunes. Et c'est tout naturellement qu'il se tourne vers Clovis, vieille connaissance, le seul en qui il a suffisamment confiance.
S'en suit une enquête bien ficelée mais à l'image de ces deux enquêteurs, cahotante, parfois un peu longue à s'éclaircir avec cependant son lot de magouilles immobilières, d'argent blanchi et de vraies surprises.
Mais au delà de l'enquête, ce sont avant tout les personnages qui font la force du roman et quels personnages ! Entre André, le gaucho intello et Clovis, le militant ronchon de l'Algérie française, c'est une histoire de longue haleine.... Il y a la haine qui naît des antagonismes de pensée, mais il y a aussi et surtout cette connivence et ce respect de ceux qui ont connu une même époque, une même façon de se battre pour ses propres idées, ils ne sont jamais d'accord mais ils se comprennent, ils se titillent , se chamaillent, s'insultent constamment mais avancent ensemble. Ennemis : toujours, complices : comme jamais.... Les dialogues sont piquants, réalistes, plein d'humour.
Ce duo totalement improbable se lance à corps perdu dans les investigations, et c'est à la fois passionnant et tellement drôle de les suivre.... En choisissant des enquêteurs âgés, l'auteur se joue des codes du genre.... l'enquête est parfois limitée par les défaillances du corps, on est bien loin des scènes haletantes d'un thriller classique, il y est question des affres de la vieillesse qui ralentit les deux hommes et pourtant ça fonctionne à merveille. A ce duo attachant s'ajoute la belle Alexe, totalement libérée et libertine assumée, voisine de Clovis, amoureux transi et un tantinet jaloux. Elle prête volontiers main forte aux deux "détectives" et ajoute un peu de piquant encore à la narration.
Un polar qui s'inscrit ouvertement hors des sentiers battus, un duo d'enquêteurs cyniques, querelleurs, perclus et terriblement drôles et attachants, une enquête chaotique menée jusqu'à un final plutôt bien trouvé...
Un grand merci à Robert Laffont et La collection La Bête Noire pour cette bonne lecture !
Lien : https://chezbookinette.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
LesLecturesDeRudy
  16 octobre 2019
Voilà une histoire qui se déroule dans une région que je connais bien et que j'aime beaucoup et de fait je me suis bien amusé à la lecture de ce roman languedocien en revoyant les lieux, humant les odeurs et entendant la mer .
Ceci dit le roman est un petit bijou . On y trouve un duo d'enquêteurs amateurs hors normes que tout devrait opposer ( un gauchiste et un facho) aussi attachants que casse-pied et qui pourtant s'entendent comme larron en foire, des femmes tout aussi originales et bordéliques dans une intrigue tordue mêlant le blanchiment d'argent, la spéculation immobilière et bien sûr Cap-d'Agde aidant la" libération" ou plutôt la misère sexuelle .
Drôle, émouvant par les allusions au passé des protagonistes avec une intrigue bien menée même si on est plus en mode diesel que turbo "Coups de vieux" est un excellent moment de lecture délassante qui ne se prend pas au sérieux même si les sujets abordés le sont .
Un auteur que je ne connaissais pas et une jolie découverte !
Commenter  J’apprécie          30
Waterlyly
  26 septembre 2019
Cap d'Agde. Lorsque André Milke, sexagénaire en préretraite, descend à la baie des cochons avec la ferme intention de passer une soirée en compagnie féminine, il est loin de se douter de ce qu'il va y trouver. En effet, lorsqu'il s'avance vers une femme allongée dans le sable, il va finir par constater que cette dernière a été assassinée. André fera alors appel à Clovis pour l'aider.
J'ai été conquise par ce roman policier qui sort incontestablement des sentiers battus. le fait d'avoir pour protagonistes des sexagénaires avec des idées politiques aux antipodes l'un de l'autre m'a paru relever d'une grande originalité. Cette divergence politique et comment les deux personnages principaux sont amenés à s'entendre donne beaucoup de sel à l'intrigue.
Malgré tout, il faut savoir que ce n'est pas vraiment le côté enquête qui va ici prédominer, puisque l'auteur va explorer beaucoup de sphères. Je dirai que cette intrigue policière est un prétexte pour Dominique Forma. Cela va lui permettre de poser une peinture de ses personnages et le côté psychologique sera mis en avant.
Les personnages sont tout simplement hauts en couleur, drôles et très bien rendus. L'auteur a su nous les créer attachants. J'ai suivi leurs pérégrinations avec plaisir. Petite mention pour la fin que j'ai trouvée très réussie.
La plume est parfaite. Chaque chapitre apporte son petit lot de nouveautés, avancées dans l'intrigues, ou nouveaux personnages. le tout est remarquablement écrit et j'ai vraiment accroché au style de narration. J'y ai retrouvé des dialogues truculents et une belle plume.
Un roman policier qui sort des sentiers battus et qui ne respecte pas toujours les codes du genre pour le plus grand plaisir du lecteur. Beaucoup d'originalité dans cette belle découverte que je vous conseille.
Lien : https://mavoixauchapitre.hom..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Amnezik666
  09 septembre 2019
Le moins que l'on puisse dire de ce roman policier est qu'il ne ressemble à nul autre, ne serait-ce que pour cette originalité il a toute légitimité à figurer au répertoire de la Bête Noire. Il faut bien reconnaître toutefois que si vous cherchez un thriller qui vous mette les nerfs à rude épreuve le bouquin de Dominique Forma n'est pas vraiment le choix idéal.
Si dans l'ensemble l'intrigue tient plutôt bien la route, et pourrait même vous réserver quelques surprises, il ne faut s'attendre à de brusques montée d'adrénaline. A l'image de l'improbable duo qui porte le bouquin, on est davantage en mode diesel qu'en turbo… Il faut dire que André et Clovis doivent composer avec les petits tracas liés à leur âge (réflexes élimés, arthrose…) ; dans de telles conditions, il vaut mieux ménager la mécanique afin d'éviter toute mauvaise surprise.
Clairement le roman est porté par ce duo atypique d'enquêteurs presque septuagénaires, si l'esprit est encore vif, il en va autrement pour le corps… comme ils pourront s'en rendre compte à plusieurs reprises au cours de leur enquête.
C'est surtout leur antagonisme quasi permanent qui donne toute sa saveur au récit. Deux vieux réacs aux idéologies radicalement opposées. Mais cela ne les empêche toutefois pas de s'apprécier… avec modération ! Même s'ils préféreraient sans doute mourir dans les plus atroces souffrances que de reconnaître un semblant d'affection l'un pour l'autre.
Une enquête que les amènera à côtoyer des individus plus ou moins fréquentables et à se perdre dans les méandres d'un complexe montage immobilier et financier permettant de blanchir l'argent sale d'un caïd du milieu… mais là encore ces questions ne sont abordées qu'en surface.
La touche de charme est apportée par le personnage d'Alexe, la jeune et très délurée voisine de Clovis qui affiche ouvertement une sexualité libérée et sans tabous, profitant de l'été pour s'envoyer en l'air dans les dunes.
Dominique Forma semble s'être beaucoup amusé à écrire ce roman et parvient à nous communiquer cette bonne humeur, grâce notamment à un style épuré et direct. On en arrive à apprécier la compagnie de ces deux vieux grincheux qui passent leur temps à se chamailler (à l'image des deux vieux du Muppets Show… une comparaison qui ne parlera sans doute qu'aux vieux de la vieille).
Une lecture sympathique qui ne se prend pas au sérieux mais qui assure pleinement par son côté divertissant.
Lien : https://amnezik666.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
collectifpolarcollectifpolar   22 septembre 2019
André Milke scrute les environs. Une génération spontanée de vieux crabes, d'ombres masculines, envahit les lieux et se positionne, par groupes, par affinités, ou par hasard, au sommet d'une dune, en retrait sur la plage ou tout près de l'eau ; chacun, satisfait de son choix, estime posséder un avantage de terrain sur les autres. D'autres promeneurs de la nuit, pareils à des vigiles, espadrilles ou tongs à la main, bob ou casquette vissés sur le crâne, barbotent les pieds dans l'eau en scrutant l'horizon, sur 180 degrés. Aux sacs banane des uns répondent les sacs à bandoulière des autres, rares sont ceux venus les bras ballants. Il y a des habitués que les néophytes envient immédiatement : on les reconnaît à la lampe frontale qui les différencie – discrimination positive – de tous les autres crabes de la baie des Cochons.

André Milke déboutonne son short, le laisse glisser au sol dans l'indifférence de ses coreligionnaires. Il le ramasse, et le range dans sa banane. Il est maintenant nu, la taille cernée par la lanière de son sac qui souligne son léger embonpoint. Une brise remonte de la mer, soufflant un air plus frais que de normal. Le froid est l'ennemi du pénis ; prévenant, André Milke a avalé sa pilule bleue, qu'il a payée, sans regret, douze euros l'unité. Aussi sage qu'avisé, André Milke a le scrotum et la base de son pénis enserrés par un anneau en latex, dont la fonction est de bloquer flux et reflux sanguins. Son outil conserve une aimable épaisseur.

Sur cette plage, plus qu'ailleurs, on n'a pas droit à l'erreur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sonfiljuliesuitsonfiljuliesuit   06 août 2019
Chaque soir, durant cette période que durent les vacances, le soleil se couche derrière une dune spécifique du Cap d'Agde. Il s'agit d'une anomalie astrologique que chacun dans la région observe de mi-juin à fin septembre.
Commenter  J’apprécie          80
collectifpolarcollectifpolar   22 septembre 2019
Luc et André.
Pour un œil, les deux yeux, pour une dent, toute la gueule, un beau slogan maoïste dont beaucoup dans l'organisation attribuaient la paternité à André Milke.
Les deux hommes s'étaient retrouvés en 1971 épaule contre épaule, durant une opération visant à cogner sévèrement le service d'ordre de l'organisation Ordre nouveau. Le sang des fachos avait coulé cette soirée-là. Chacun avait apprécié la bravoure et la technique de combat de l'autre.
1971.
Un autre siècle.
D'autres mœurs.
Une voie lactée bien différente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   22 septembre 2019
Le sang versé sur les pavés et les cris de souffrance des ennemis avaient scellé leur amitié. Luc Dallier devint l'un des cogneurs les plus respectés de l'organisation. Dans le S.O., on avait le sourire, aucun doute, le monde ancien allait s'écrouler. Demain, bientôt. Mais l'organisation clandestine fut dissoute par ses dirigeants lors d'une réunion dites des chrysanthèmes. La révolution capotait avant même d'avoir commencé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   22 septembre 2019
André et Luc.
Les inséparables ; ils avaient milité au sein de la Gauche prolétarienne durant les années 70. Tous deux s'employaient alors à transformer radicalement la société. Une occupation qui prenait l'essentiel de leur temps ; pour cela il fallait mettre à feu et à sang le pays, que la France bascule dans la guerre civile, comme l'annonçait d'un titre apocalyptique le livre coécrit par Serge July en 1969.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Dominique Forma (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dominique Forma
Ils ont passé l?âge? Si ce n'est de faire justice eux-mêmes. Clovis le facho et André le gaucho. Deux frères ennemis à la longue histoire de coups tordus. Le soir tombe sur le Cap d?Agde. André, la soixantaine, s?aventure dans les dunes des échangistes. Bientôt, il aperçoit l?objet de ses fantasmes : une belle femme nue allongée sur le sable. Il s?approche. Son désir s?éteint aussitôt : la belle est morte, assassinée. Craignant de devenir le suspect n° 1, André appelle Clovis à la rescousse. Avec l?aide d?Alexe, une libertine craquante, le duo improbable Algérie française et Gauche prolétarienne débute une sulfureuse enquête parsemée de sang, de sexe et de sales magouilles? Un roman noir jubilatoire qui transgresse avec brio et impertinence les codes du genre. « Il y a quelque chose de vertigineux et d?unique chez Dominique Forma. Ses deux enquêteurs sont d?une rare épaisseur. » Jérôme Leroy, auteur de L?Ange gardien.
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature finlandaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1732 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre