AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782215135678
400 pages
FLEURUS PRESSE (09/02/2018)
4.07/5   100 notes
Résumé :
"Je déteste cette étiquette de Mutisme Sélectif : comme si je choisissais de ne pas parler, comme un enfant qui refuse de manger ses épinards ! J'ai utilisé tous les trèfles à quatre feuilles que j'ai trouvés depuis que j'ai dix ans pour faire ce voeu : réussir à parler quand je le veux. Je suis en train de me demander s'il y aura assez de trèfles sur terre."

Après avoir perdu sa meilleure amie, Piper Rhodes décide de changer de lycée, déterminée à ce... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (46) Voir plus Ajouter une critique
4,07

sur 100 notes
5
19 avis
4
18 avis
3
6 avis
2
1 avis
1
0 avis

Ichirin-No-Hana
  10 mai 2018
Tout ce que je ne t'ai pas dit est un roman à destination des adolescents qui traite du mutisme sélectif. Piper est une jeune adolescente atteinte par ce trouble du langage sans qu'on puisse réellement l'expliquer ou donner une raison. A l'exception sa famille et ses amis très proches, elle est incapable de sortir un seul mot. Après avoir perdu tout contact avec sa meilleure amie à cause d'une forte dispute, Piper décide de changer de lycée… Pas facile pour créer des nouveaux contacts quand on est incapable de parler… Cependant, sa rencontre avec West, un joueur de l'équipe de foot saura être patient avec elle et lui permettre d'enfin profiter de son adolescence.
Lu pour le travail, je suis assez peu attiré par les romans adolescents qui traitent de la maladie ou de handicap (d'autant plus quand on retrouve une romance). J'ai toujours peur que cela soit beaucoup trop tire-larmes et/ou clichés. Kylie Fornasier réussit cependant à nous proposer un roman loin de tout cela. J'ai trouvé le traitement du mutisme sélectif plutôt pertinent et intéressant. L'auteure ne tente pas de nous faire pleurer à chaque page et sait nous émouvoir avec beaucoup de simplicité. Avec un roman de 400 pages, l'auteure prend son temps pour nous décrire des personnages qui se posent beaucoup de questions et auxquels on s'attache. Les relations prennent le temps de se construire et la romance n'arrive pas dès les cent premières pages et j'ai vraiment apprécié cela. Cependant j'avoue être assez déçue du dernier tiers du roman. Malgré les quelques clichés, l'auteure arrivait à nous proposer un roman intelligent. Cependant, les événements de la fin m'ont fait lever les yeux au ciel tant c'était du déjà vu et que je l'ai vu venir de loin en me disant : « non ne fait pas ça s'il te plait »… j'ai vraiment été déçue de terminer sur une mauvaise note alors que le roman était réellement intéressant… Dommage.
Malgré ce dernier tiers assez décevant, Tout ce que je ne t'ai pas dit est un roman intéressant. Il arrive à traiter du mutisme sélectif avec beaucoup de respect et de simplicité tout en nous décrivant les difficultés du quotidien pour les personnes atteintes. le roman saura également ravir par sa romance qui prend le temps de se construire et qui lie deux personnages attachants et que l'on a plaisir à voir se rapprocher.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
BOOKSANDRAP
  10 mars 2018
> https://booksandrap.wordpress.com/2018/03/10/tout-ce-que-je-ne-tai-pas-dit-kylie-fornasier/

« Tout ce que je ne t'ai pas dit » à été une très jolie découverte. J'ai adoré cette histoire. Vraiment.
Je ne m'attendais pas du tout à être autant emportée par ce que vivaient nos personnages et pourtant je n'ai pas vu défiler les pages. J'ai dévoré ce bouquin. J'avais sans cesse envie de lire le chapitre suivant, et puis celui d'après et celui d'encore après sans jamais m'arrêter. C'est un livre que je n'ai vu passer nulle part encore et c'est bien dommage car c'est un joli petit bijou. Alors oui ce n'est pas le roman ado du siècle, ça reste très simple et très basique et pourtant c'était tellement bon qu'on se laisse toute suite embarquer dans le quotidien de Piper et de sa famille nombreuse. C'est un petit bonbon sucré qui peut plaire tant aux adolescents qu'aux adultes et qui, j'en suis certaine, fera chavirer quelques coeurs.

Une des toutes premières choses qui m'a attiré dans ce bouquin c'est son thème.
Je n'ai lu que très peu d'histoire sur le mutisme sélectif bien que ce soit un sujet qui m'intéresse beaucoup, et j'étais vraiment curieuse de découvrir comment l'auteure allait l'aborder dans un bouquin destiné à la jeunesse.
Un très beau travail à mes yeux de la part de l'auteure, qui à abordé cette facette de l'anxiété de manière très juste et très simple. On ne tombe pas dans quelque chose de tire-larmes ou de très cliché bien qu'avec le résumé j'avais un petit peur de me retrouver justement dans un schéma vu et revu qui ne nous apprends rien de plus. J'avais vraiment peur de trouver quelque chose de trop survolé ou que ce soit justement un peu trop surjoué mais c'était à l'inverse très touchant et très vrai.
J'ai vraiment apprécié que pour une fois rien de dramatique ne soit cachée derrière.
Son mutisme sélectif n'est pas dut à un traumatisme terrible, un viol ou une secret atroce à garder. On traite de l'anxiété sous toutes ses formes et pour une fois c'est fait avec simplicité. J'espère que vous comprenez ce que j'essai de vous dire. Cette histoire raconte le quotidien que pourrait avoir beaucoup de jeunes atteint du même mal, sans histoire sordide ou raison particulière, elle est comme ça, c'est son tempérament qui lui a fait, petit à petit, se renfermer et ne plus parler qu'aux gens de confiance. Elle essai de combattre ça mais on comprends à quel point cela peut-être difficile pour elle. J'ai été vraiment touchée par certains passages, notamment quand on perçoit la pression qu'elle a sur ses épaules de la part de ses parents où de ses camarades de classe qui ne comprennent pas pourquoi elle n'arrive pas à leur parler. Je me suis reconnue sur certains point et c'était hyper poignant par moments. C'était vraiment génial de tomber sur un livre pareil où on ne se prends pas la tête. le thème a beau être difficile de prime abord ça reste pourtant une lecture toute douce. Et j'ai adoré ça. Alors bien sûr il n'arrive pas que des choses cool à Piper vous vous en doutez bien. Elle est confrontée à des situations stressantes et heureusement sinon le livre serait bien ennuyeux.

Je dois bien avouer que j'ai également a-do-ré le personnage de Piper qui est une jeune femme vraiment adorable.
Je me suis très vite attachée à elle et à toute sa famille. Elle m'a aidée à voir plus clair dans ce qui l'a ronge et dans ce mal qui restait assez flou pour moi. J'ai compris ses peurs et ses angoisses et ça m'a beaucoup émue de voir de quelle manière elle affronte tout ça. Malgré son côté très fragile, elle a une vraie force de caractère qui est admirable. C'est une jeune femme courageuse et battante qui m'a beaucoup plu. J'ai aimé ses coups de sang et son partage pour sa passion qui est la photographie. J'ai aimé la voir s'épanouir au côté du beau West et tenter de s'ouvrir à d'autres personnes bien que cela ne doit pas être facile tout les jours.
Le côté romance était bien évidemment inévitable dans ce genre de bouquins et même si elle était clairement attendue elle était tout de même très mignonne. Là où l'histoire n'était pas du tout cliché, la romance elle l'était un petit peu. Pas réellement dans ce qu'ils vivaient mais plutôt dans le choix du personnage masculin. West un petit cliché ambulant qu'on se le dise. Alors oui il est craquant et son caractère le rend très vite attachant il n'en reste pas moins LE joueur de foot, adulé par tout le monde, très populaire, aux parents friqués. Néanmoins ça n'a pas gâché ma lecture une seule seconde. Tout simplement parce qu'ils étaient vraiment beaux ensemble. Ils se sont tout de suite trouvés pour ne plus se lâcher. J'aurais aimé que leur relation soit un peu plus approfondie mais malgré ça je me suis totalement laissée séduite par ce couple totalement opposé. Et ça fonctionne. C'était très simple et pourtant on prends un grand plaisir à les suivre.

Et puis à une centaine de pages de la fin, le bouquin prends une tournure totalement inattendue.
J'ai vraiment passé un super moment de lecture, mais c'est vrai que durant la majeure partie du roman, je ne me suis pas émerveillée par l'originalité du bouquin. Et puis vient un événement dans le dernier quart du livre qui chamboule un petit peu le quotidien de nos deux ados. Je ne m'attendais vraiment pas à ça. Pour le coup, même si je n'ai pas été vraiment emballée par ce chemin qu'emprunter l'auteure, cela permet tout de même au lecteur d'en apprendre encore plus sur Piper. J'ai vraiment eu cette impression que tout s'accélérer durant ce dernier quart. Notre héroïne s'affirmait davantage, elle faisait face à ses envies et à ses peurs vaillamment et j'ai vraiment trouvé ça super. Alors même si j'aurais aimé une fin peut-être un petit peu différente je ne regrette pas cette conclusion. Piper peut réaliser qu'elle peut se surpasser et qu'elle est capable de beaucoup de choses et c'était très beau à voir.
La seule chose qui manquait à ce roman c'est un peu de surprise. Malgré ces 100 dernières pages quelque peu inattendu, le reste était tout de même prévisible. J'ai tout de suite accrochée à la plume de Kylie Fornasier que j'ai trouvé très addictive et très rythmée, mais même si je ne me suis pas ennuyée une seconde, j'aurais aimé un petit peu plus d'imprévisibilité. Je recommande chaudement cette histoire rien que pour la beauté du récit, de la douceur de nos personnages et de la force du thème.
C'est une petite perle que j'ai adoré dévoré ! Foncez !

Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Tachan
  07 septembre 2021
C'est sur les conseils d'une amie que je découvre Tout ce que je ne t'ai pas dit, une romance jeunesse sur un handicap méconnu : le mutisme sélectif. Seul titre de l'autrice américaine publié chez nous, j'ai été particulière séduite par l'émotion de son histoire.
Je lis peu d'ouvrages jeunesse de ce genre-là, préférant ceux se déroulant dans un monde imaginaire, mais c'est peut-être un tort quand je vois le plaisir que j'ai pris à découvrir cette histoire. Dans un cadre très adolescent, l'autrice parle de la difficulté à vivre avec un handicap dans un monde qui a tant de mal à l'accepter, encore plus quand celui-ci est invisible. Elle en profite également pour aborder la question importante du harcèlement scolaire, de la solitude ou encore de la pression parentale. C'est une histoire très riche.
La plume de Kylie Fornasier est fort agréable, grâce à elle on rentre très facilement dans son histoire et celle-ci passionne du début à la fin, malgré un petit glissement vers trop de mélodrame (pour moi) dans la dernière partie. Elle capture très bien la complexité des émotions de son héroïne et elle réussit à ne pas tomber dans le piège des méchants très méchants. Ça fait du bien. Au contraire, son portrait des adolescents, futurs jeunes adultes, est plutôt plein d'espoir ce qui fait un bien fou, et celui des parents est plein de nuances, ce qui fait que l'histoire sonne juste la plupart du temps.
Cette histoire, c'est celle de Piper, une jeune fille qui souffre de mutisme sélectif depuis des années. Venant de changer de lycée suite à une brouille avec sa meilleure amie, elle doit apprendre à s'adapter à ce nouvel environnement, qui est tout sauf un environnement sécurisant pour elle. Dans ce milieu hostile, elle va rapidement vers la connaissance de West, un jeune homme solaire qui va venir nouer le dialogue avec elle sans tenir compte de son handicap. Mais leur relation dérange et très vite certaines mauvaises langues vont tenter de leur faire du mal. Ils vont cependant se battre et développer une très belle relation faite de compréhension mutuelle et de bienveillance, les poussant à donner le meilleur d'eux-même.
J'ai adoré la personnalité de West, ce garçon est d'une gentillesse rare. Il ne tient pas compte du handicap de Piper, il fait toujours attention à elle et quand il foire il vient rapidement s'excuser. Il a une belle passion pour la cuisine, certes incomprise par ses parents mais révélatrice de son grand coeur. Piper, elle, est plus difficile à aimer au premier abord comme le sont souvent les personnes réservées, mais elle cache en fait une très belle âme. J'ai adoré la voir s'ouvrir peu à peu aux autres, lutter contre toutes les embuches semées par la société, et s'affirmer dans sa passion et son avenir. Elle est soutenue par une famille que j'ai souvent adoré, en particulier ses frères et soeurs, et elle se trouve des amies qui sauront prendre soin d'elle, prendre sa défense, et l'accompagner.
L'histoire est beaucoup axée sur la romance entre les deux héros et la difficulté à gérer parfois le handicap des deux côtés même quand on pense l'avoir accepté. Mais l'histoire évoque aussi la difficulté à trouver sa place dans la société quand on est différent et combien celle-ci peut se montrer résistante. Ainsi, on assiste à des situations révoltantes dans la vie de tous les jours de Piper quand les gens cherchent absolument à la faire parler ou la croient débile parce qu'elle ne leur parle pas. C'est extrêmement triste et ça m'a donné la rage parfois. L'autrice nous explique aussi très bien le trouble dont elle souffre, comment il se manifeste et comment Piper le vit, ce que j'ai trouvé très intéressant, car c'est un trouble assez méconnu.
Kylie Fornasier nous offre également une belle histoire humaine, faite de hauts et de bas. le rapprochement entre les deux héros est lumineux. J'ai adoré leur rencontre, la façon dont West perce ses barrières, la lente mise en route de leur relation. C'était mignon tout plein. J'ai beaucoup aimé voir l'héroïne se faire peu à peu des amies et les voir interagir entre elles comme des ados lambda. J'ai aimé la relation de celle-ci avec sa famille, en particulier sa petite soeur Evie dont elle est très proche et qui a 6 ans doit vivre elle aussi avec le trouble de sa soeur. J'ai moins aimé l'arrivée du drame sur la fin maladroitement amené, trop lourd et surtout vu et revu. Je n'en ai pas trop vu l'utilité si ce n'est de faire pleurer dans les chaumières, et là je dis : "Très peu pour moi..." C'est un ressort qui me lasse désormais et surtout la fin est terriblement abrupte, me laissant vraiment sur ma faim, ce qui m'a un poil déçue.
Tout ce que je ne t'ai pas dit fut donc une belle romance qui a su me séduire aussi bien grâce à la riche et belle âme de ses héros que grâce au choix de l'autrice d'aborder la question des handicaps au quotidien. S'il y avait eu un peu plus de maturité dans la plume et un schéma narratif moins convenu, je pense que j'aurais frôlé le coup de coeur, mais ce fut déjà une très belle lecture.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
revesansfrontiere
  20 mai 2018
Que dire de cette lecture terminée en deux heures seulement !?
Ce livre est tellement beau, il m'a touché au plus profond de moi-même... Il m'a pris les tripes. Cela faisait longtemps que j'attendais un livre comme celui-là et je l'ai trouvé.
Quand je pense qu'au départ, c'était une erreur... J'avais remarqué un autre bouquin dont la couverture ressemblait à celle-là, alors je l'ai vu trôné au CDI et vu que j'étais pressée, je l'ai emprunté tout simplement. Ce n'est que quand j'ai lu le résumé, que je me suis rendu compte de mon erreur ! le résumé ne m'emballait pas plus que ça... Ok, une fille qui a des problèmes de mutisme sélectif et comme par hasard il y aura une histoire d'amour avec le MEC le plus populaire du lycée, sans doute beau, joue au foot... Encore une histoire un peu nianian...
Mais pas du tout!
Cette histoire était tellement belle!
D'abord, l'écriture était fluide et l'auteur a je ne sais pas quoi qui fait que tu ne peux as t'arrêter de lire ce bouquin. le style est unique et se lit facilement...
Mais ce que j'ai beaucoup aimé, c'est le processus d'identification que j'ai eu avec l'héroïne, Piper rentre en terminale et stresse beaucoup pour sa rentrée, elle change de lycée à cause d'une histoire du passé. Elle est atteinte de mutisme sélectif et ne peut parler qu'à sa famille ou des gens avec qui elle se sent en confiance, autrement elle bloque et ne peut pas parler. Les mots restent coincés dans sa gorge et elle en a honte.
Elle va dès le premier cours rencontré le beau West, délégué de classe, beau, sympa et très bon joueur de foot. En plus de ça, il sera tellement gentil et attentionné avec Piper bien qu'elle ne lui parle jamais et répond par messages sur papier. Il a sans doute un défaut : il est nul en allemand ;)
Elle, elle est super douée, elle va l'aider bien qu'au départ, elle pense à le fuir car il est trop populaire pour elle et il lui rappelle son ''ex''.
Petit à petit, ils vont apprendre à se découvrir l'un l'autre.
Et on devine ce qui se passera....
Je me suis retrouvée en Piper concernant le fait qu'elle soit bonne en allemand, qu'elle aime la photographie, le calme et les beaux paysages. Et surtout cette histoire d'arbre qui parait invraisemblable mais pour moi... je peux venir dans ton lycée Piper? je veux un arbre aussi !
Une histoire d'amour tellement différente de ce que j'ai pu lire. Les personnages sont juste super. West est juste le petit ami idéal. Et Piper, tellement humaine et forte à la fois. C'en est bouleversant ! Leur histoire d'amour m'inspire et me donne envie de vivre pareil.
SPOIL [/masquer]
J'ai adoré toutes les petites gentillesses que West a fait à l'attention de Piper : les post-its sur le casier, lui montré la caverne aux lucioles, les cours de cuisine à deux.
Il m'a fait rêver.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Analire
  04 juillet 2020
Piper est atteinte de mutisme sélectif, un trouble de la communication qui l'empêche de parler normalement. Elle souffre cruellement de cette différence, qui est souvent mal perçue par les personnes qu'elle côtoie. Si Piper ne parle pas, certains pensent que c'est dû à un manque de politesse, à une forme de caprice et n'hésitent pas à mettre la jeune fille face à son handicap social : confrontation directe, menaces, chantage… Heureusement, certains se montrent plus compréhensif vis-à-vis de cette phobie sociale particulière. West, par exemple, un jeune homme avec qui Piper se lie d'amitié, se montre particulièrement patient et bienveillant envers elle. Une amitié solide va naître entre les deux jeunes gens, basée sur la confiance et l'entraide.
Pour être honnête, je n'avais jamais entendu parler du mutisme sélectif. Je remercie donc infiniment Kylie Fornasier d'avoir abordé cette maladie dans son livre. Pour les ignorants comme moi, le mutisme sélectif est un trouble anxieux qui empêche une personne de parler lorsqu'elle se trouve dans une situation qu'elle ne contrôle pas (en présence d'inconnus ou de personnes extérieures à la famille immédiate, lorsqu'elle se trouve dans des lieux publics ou à l'école). En revanche, la personne atteinte de mutisme sélectif peut parfaitement parler lorsqu'elle est en présence de sa famille proche, dans un cadre de vie familier. D'où le terme de « sélectif ». Un trouble social qui touche essentiellement les enfants et jeunes adolescents et qui se résoudra avec le temps, en étant patient et compréhensif. Aborder cette thématique, en grande partie inconnue du grand public, permet d'informer et de sensibiliser les jeunes lecteurs – tout comme les adultes – à cette particularité, qui touche plus d'1 enfant sur 140.
Pour en revenir à l'histoire, j'ai trouvé que le mutisme sélectif était très bien expliqué. On ressent avec force les difficultés que doit affronter Piper lorsqu'elle est en société – stresse, anxiété, angoisse, incapacité de se faire comprendre, peur du regard d'autrui, manque de considération… À cette thématique centrale viennent s'ajouter des thématiques secondaires d'actualité, notamment le harcèlement scolaire, l'intimidation et la jalousie. Des sujets que l'on retrouve souvent dans les romans jeunesse, qui permettent de sensibiliser et de prévenir que ces pratiques peuvent être dangereuses pour les personnes qui en sont victimes.
Malheureusement, malgré tout l'intérêt que j'ai éprouvé à découvrir le mutisme sélection, trouble trop peu connue de la sphère publique, je reste quand même sur ma fin concernant l'histoire globale. Les personnages n'étaient pas assez détaillés, ils manquaient de profondeur et de consistance, ce qui se répercute directement sur la vision que l'on a d'eux : un manque d'attachement probant et une certaine vision de personnages « passe-partout » et interchangeables.
Je pourrais même dire que l'histoire d'amour qui se tisse entre Piper et West était vraiment trop simple, prévisible dès le début du livre, presque identique à des milliers d'autres histoires. Je comprends que ce roman est destiné aux adolescents et de ce fait, l'auteure a souhaitée simplifier son récit pour le rendre le plus compréhensible et plaisant possible. Mais il n'en reste pas moins qu'un peu plus de travail en profondeur et d'originalité narrative auraient rendu ce livre encore mieux… !
Un roman jeunesse écrit avec simplicité, qui nous en apprend plus sur le mutisme sélectif.
Lien : https://analire.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
enjoy_readingenjoy_reading   13 mai 2018
"Je hume l'odeur familière d'eucalyptus du bush qui entoure le lac et je ferme les yeux pour mieux entendre le ruissellement de la cascade. Certains jours, son débit est d'une telle violence qu'on ne s'entend même plus penser. D'autres jours comme aujourd’hui, c'est un mince filet d'eau qui goutte dans le lac. Il m'arrive de rester assise ici pendant des heures. C'est le seul endroit où personne n'attend rien de moi, le seul endroit où je ne risque de décevoir personne."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
revesansfrontiererevesansfrontiere   20 mai 2018
Je la regarde partir puis me retourne vers nos arbres. Celui de West est légèrement plus grand et plus fourni que le mien. Ils sont tellement proches l'un de l'autre que leurs branches s'entremêlent. J'aurais du mal à dire à quel arbre appartient quelle branche. Il y a soixante-dix-sept mille arbres à Melbourne, et les deux nôtres sont côte à côte. C'est impossible, incroyable.
Exactement comme West et moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
AnalireAnalire   28 juin 2020
Les émotions ne se rangent pas gentiment en ligne, bien classées, comme ma collection de paires de chaussures. Elles sont plutôt comme les chaussures de ma petite soeur Evie : il y en a partout et dans tous les sens. Impossible de traverser le couloir sans se prendre les pieds dedans.
Commenter  J’apprécie          70
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   30 avril 2018
- Tu parleras quand tu seras prête, d'accord ?
J'acquiesce. J'ai quand même l'impression de faire des promesses que je ne pourrais pas tenir. Pourquoi ne puis-je vivre dans un monde où personne ne parlerait et où on entendrait que le chant des oiseaux? ...
Commenter  J’apprécie          60
Manonee03Manonee03   27 août 2020
Vous vous demandez tous pourquoi je ne parle pas, mais avez-vous déjà pris trois minutes pour penser à la portée de vos mots ? [...] Ce n'est pas parce que je ne dis rien quand je suis avec vous, que je n'entends pas ce que vous dites, tous. Bien au contraire. Je vous entends quand vous dites dans le dos de vos copines que vous les trouvez grosses. J'entends toutes les choses vaches que vous dites. J'entends les surnoms que vous vous donnez les uns aux autres quand vous pensez que personne ne vous écoute. Et je me demande si le monde ne serait pas meilleur si personne ne parlait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : AnxiétéVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Livres et auteurs chez PKJ (pocket jeunesse)

Qui est l'auteure de "Eleanor & Park" et "Carry on" ?

Cat Clarke
Marika Gallman
Rainbow Rowell
Jo Witek

20 questions
75 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature pour adolescents , jeune adulteCréer un quiz sur ce livre

.._..