AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782845470309
191 pages
Éditeur : H & O Editions (16/09/2001)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Atroce. Telle fut la mort d'Owen Sinclair, réalisateur de série Z, que l'on a retrouvé menotté à son lit, empoisonné à la strychnine. Pourtant, en arrivant sur place, la détective Kate Delafield et son équipier Ed Taylor découvrent que ni la famille, ni les autres habitants de l'immeuble où habitait la victime, près de Beverly Hills, n'ont l'air de beaucoup le regretter. Il semble même que chacun avait de bonnes raisons de lui en vouloir. En fait, Owen Sinclair étai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   02 février 2016
La superglue, pulvérisée en spray puis colorée pour faire apparaître toute trace d’empreintes, était un procédé sophistiqué mais coûteux qui rendait les objets ainsi traités virtuellement inutilisables par la suite. Mais elle y recourait si nécessaire, comme il lui était arrivé d’exiger des analyses sanguines sur des fibres de moquette, ou le démantèlement complet de plusieurs pièces pour retrouver une arme, par exemple. C’était une intruse autorisée, habilitée à fouiller sans entrave dans la vie privée des autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   02 février 2016
Elle se demanda si les cheveux d’un blond neigeux artistement bouclés sur les épaules rondes étaient une perruque. C’était apparemment les mêmes que ceux du portrait à l’huile et des photos. Mais aujourd’hui, le maquillage formait comme une croûte sur les plis et les rides d’un vieux visage. Les yeux marron étaient lourdement soulignés de noir et les paupières couvertes d’un manteau de fard vert. Un rouge à lèvres vif avait coulé dans les innombrables crevasses autour de la bouche qui n’avait plus rien d’enfantin et ressemblait à un mille-pattes rouge sang.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   02 février 2016
Je supporte de regarder la victime d’un homicide parce que mon devoir est clair et net. Je dois faire mon possible pour conserver à cette personne son ultime dignité et garantir, même dans la mort, ses droits fondamentaux.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   02 février 2016
Maintenant, mon comportement diffère suivant les partenaires et parfois, il arrive que nous échangions les rôles. J’aime expérimenter toutes les facettes de la nature féminine.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   02 février 2016
Il ne faisait pas de discrimination quand il s’agissait des femmes. Le moindre jupon attirait son attention, jusqu’au moment où il obtenait ce qu’il y avait en dessous. La seule raison qui l’a poussé à se marier si souvent, c’était la morale de l’époque. Les femmes insistaient pour se marier avant de se laisser enlever leur jupon.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : histoire américaineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2107 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre