AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782390040101
60 pages
Éditeur : Employé du moi Editions (16/09/2015)
3.5/5   14 notes
Résumé :
Chemise à carreaux, veste en jean, sac sur l’épaule et casquette bien vissée sur sa tête rousse, Tasha parcourt l’Amérique et ses grands espaces. Clandestine à bord des trains de marchandises, elle vit la bohème, au rythme de ses envies et de ses rencontres, comme les Clochards célestes de Jack Kerouac.

Mais cette liberté lui coûte beaucoup et parfois, Tasha regarde en arrière. Elle songe à l’époque où elle menait une vie classique, avec Tom et leur f... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Myriam3
  15 avril 2016
Ne vous fiez pas au dessin, plutôt simple ni au format du livre petit et bâtard. Et partez à la découverte de ce court album émouvant!
Pendant quelques pages, où l'on voit d'abord un enfant avec son père, puis seul, s'occuper du petit-déjeuner, du rangement et de son lapin, puis d'un hobo, un vagabond dans un train de marchandises, on ne sait pas trop qui est qui, s'il s'agit de la même personne, même si le titre indique qu'il s'agit d'une maman qui prend le large.
Pour tout dire, la couverture et la quatrième de couverture m'ont fait penser qu'il s'agissait d'une famille atypique, dont la mère vagabondait de temps en temps dans la joie et la bonne humeur familiale. "Tout le monde mérite d'être heureux".
Finalement, ce n'est pas vraiment comme cela que ça se passe (mon intuition est plutôt en berne en ce moment!). Ce vagabond est bien une fille, puis une femme, sans qu'on ne sache la raison de ces voyages incessants à travers l'Amérique. Une souffrance, un vide, un traumatisme... ce quelque chose qui lui est arrivé et qui fera d'elle une personne sans attache ou qui ne supporte pas d'être... prise au piège? Condamnée à la solitude alors qu'elle a une famille, rejetée, de son plein gré finalement.
Ce petit album est vraiment court, certaines images se superposent et permettent la transition entre deux narrations, et le tout est avant tout une suggestion, des fragments de vies difficiles, bancales.
On pense à Paris Texas, à ces récits de femmes incapables de retrouver la normalité. Un bel album.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Peteplume
  16 août 2019
Aux États-Unis, le terme hobo désigne une personne sans domicile fixe se déplaçant de ville en ville, le plus souvent en se cachant dans des trains de marchandises. C'est important de le savoir pour comprendre toute la portée du titre de ce roman graphique que j'ai lu en anglais. Il semble que le titre n'ait pas été traduit dans la version française. Ici, le terme roman graphique prend toute sa valeur puisque les dialogues sont réduits au minimum et que presque toute la narration se fait par les images. Cette maman itinérante, c'est un peu la version américaine de Lulu femme nue. Elle privilégie sa liberté à la vie de famille, même si on comprend qu'elle reste très attachée tant à sa fille qu'au père de cette dernière. J'ai trouvé ce petit recueil très émouvant : on ne sait jamais si la petite fille a compris que la visiteuse était sa mère mais le dessinateur est habile à nous montrer sa détresse lorsqu'elle apprend qu'elle est partie sans même dire si elle reviendrait: deux dessins suffisent.
C'est minimaliste tant par les dessins au trait simple, non colorés que par le texte mais extrêmement efficace. Ce fut pour moi une belle découverte des deux auteurs qui m'étaient jusque là inconnus et dont la rencontre m'a paru improbable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
AlineMarieP
  13 octobre 2015
Max de Radiguès est de retour! Je suis toujours hyper enthousiaste de retrouver le jeune bruxellois qui se rend populaire en faisant de la bd indé! le trait sûr et caractéristique, Max crée un univers unique et parlant.
Mais je dois bien avouer que mes attentes ont été un peu déçues avec "Hobo Mom", le texte trop court et trop laconique empêche de se plonger dans l'histoire (qui pourtant avait de bonnes questions: la maternité, le voyage, etc.) et de comprendre le public réellement visé. Un album en demi-teinte donc qui ravira les fans mais sans doute ne pas idéal pour commencer à fréquenter cet illustrateur.
Commenter  J’apprécie          50
Erik_
  14 novembre 2020
Voilà un récit qui a été réalisé des deux côtes de l'Atlantique avec une parution d'abord en Italie. La ligne présente est très claire et épurée. Les dialogues seront également très rares.
C'est un récit de vie qui se situe vraisemblablement dans les années 30 au moment de la grande Dépression. Nous avons une femme un peu manquée qui a décidé de reprendre la route pour retrouver sa fille. Elle sera pardonnée pour ce qu'elle a fait à savoir la fuite des responsabilités. Mais bon, cela se terminera d'une manière qui nous laisse un peu pantois.
Quand on veut la liberté absolue, on ne fait pas d'enfant. Cela serait un petit peu la morale à retenir de ce récit qui fait dans la sobriété la plus absolue.
Commenter  J’apprécie          20
Vexiana
  10 juillet 2017
Voici une histoire simple, celle d'une femme qui a eu besoin de liberté et qui a décidé de sacrifier sa famille à ce besoin. Des années plus tard, elle décide de venir voir qui est sa fille.
Une brève histoire au dessin simple, quasi enfantin, aux dialogues laconiques mais qui est beaucoup plus profonde qu'il n'y parait au premier abord.
C'est une histoire dure en fait, qui pousse à la réflexion et qui appelle à la compréhension.
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
BoDoi   10 novembre 2015
Par son choix de mise en scène, évitant le pathos ou les inutiles explications, Hobo Mom est un modèle de narration réussie, au service du sens et des émotions.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
LadydedeLadydede   25 septembre 2015
Tout le monde mérite d'être heureux.
Commenter  J’apprécie          70
Erik_Erik_   14 novembre 2020
Le vagabondage demande une âme légère dans un corps dur.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Charles Forsman (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Charles Forsman
Bande annonce de la série The End of the F***ing World (2017), adaptation du roman graphique de Charles Forsman
autres livres classés : roman graphiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les romans graphiques incontournables

Quel héros de bande dessinée commence ses aventures par une ballade en mer salée?

Tintin
Corto Maltese
Mortimer
Peter Pan

7 questions
78 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman graphiqueCréer un quiz sur ce livre