AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2072524873
Éditeur : Gallimard (30/01/2014)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 43 notes)
Résumé :
Peter Miller, jeune journaliste allemand en quête d'une bonne histoire, tombe par hasard sur le témoignage d'un Juif rescapé des camps. Celui-ci vient de se suicider après avoir reconnu au détour d'une rue Eduard Roschmann, autrefois surnommé le Boucher de Riga.
Comme de nombreux criminels nazis, Roschmann s'est volatilisé à la fin de la guerre grâce au réseau Odessa. Au péril de sa vie, Peter Miller se lance à sa poursuite, bien décidé à dévoiler l'un des se... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
litolff
  28 septembre 2012
e Dossier Odessa raconte l'enquête du journaliste allemand Peter Miller qui tente en 1963 de retrouver la trace d'Edouard Roschmann, criminel Nazi disparu dans la brume après la guerre grâce à Odessa, un réseau secret voué entre autre à la réhabilitation d'anciens officiers SS et à leur réintégration dans les structures de la nouvelle république fédérale créée en 1949. Sa démarche le mènera jusqu'aux entrailles d'Odessa dans une tentative d'infiltration quasi-suicidaire.
Encore un thriller captivant de Forsythe qui aborde un thème terrifiant !
Commenter  J’apprécie          130
encoredunoir
  16 mars 2014
En novembre 1963, au moment où John Fitzgerald Kennedy est assassiné, Peter Miller, jeune journaliste allemand ambitieux, par le jeu du hasard, entre en possession du journal d'un Juif rescapé du camp de concentration de Riga et qui vient de se suicider. Peu de temps avant sa mort, l'homme avait cru reconnaitre dans une rue de Hambourg Eduard Roschmann, le Boucher de Riga, criminel nazi en fuite, son bourreau. Flairant le scoop, Miller décide d'enquêter sans soupçonner qu'il va devenir une cible pour Odessa, organisation mise en place à la fin de la guerre pour permettre aux SS de disparaître et d'échapper à la justice.
Réédition d'un roman des années 1970 d'un auteur, Frederick Forsyth plus connu sans doute pour leurs adaptations cinématographiques (Le dossier Odessa, donc, mais aussi le Chacal et Les chiens de guerre) que pour ses romans eux-mêmes, le dossier Odessa révèle, outre un certain charme désuet, une intrigue plus conséquente et fine qu'on aurait pu le croire de prime abord.
En premier lieu parce que Forsyth pose de manière frontale à travers le personnage de Miller, journaliste efficace mais jeune homme superficiel, enfant durant la guerre, la question de la responsabilité du peuple allemand dans le génocide des Juifs et des Tsiganes et la difficulté dans les années suivant la défaite, à appréhender cette responsabilité. Entre laisser la justice des Alliés trancher, admettre une responsabilité collective, nier cette responsabilité en la rejetant sur un groupe identifié ou en tentant à tout prix d'effacer cette tâche pourtant indélébile en acceptant de fait de laisser des criminels réintégrer la société au prix d'un silence mal assumé par les autorités et la population, les choix ont été multiples. Forsyth les explore avec Miller, appuyant souvent là où cela fait mal, sans pour autant fermer la porte à l'idée d'un éventuel sursaut moral que son héros incarne ou, à tout le moins, paraît incarner.
Ensuite parce que Forsyth s'appuie sur une riche documentation qui lui permet de fondre la fiction dans la réalité (à moins que ce ne soit le contraire) avec une évidente réussite.
Le tout appuyé par une action qui ne cesse de rebondir et de s'accélérer jusqu'à des derniers chapitres de pur suspense.
Bien entendu, le dossier Odessa n'est pas exempt de défauts, à commencer par l'inconséquence de Peter Miller qui, poussée parfois un peu trop loin – en particulier une grossière imprudence – peut légitimement laisser le lecteur circonspect, et un final où les coïncidences sont certainement trop heureuses. Mais, par ailleurs, ces défauts participent aussi de ce qui fait le charme désuet dont nous parlions en introduction du Dossier Odessa, typique du roman d'espionnage grand public des années 1960-1970 .
Mêlant ainsi action, même peu crédible, et documentation solide habilement intégrée à l'intrigue (ce qui nous change un peu des chapitres semblant tirés de Wikipédia qui phagocytes parfois les romans actuels), Forsyth nous offre un livre prenant et qui sait allier le divertissement à un questionnement autrement plus sérieux. Une véritable curiosité qui vaut le détour pour les amateurs de romans d'espionnage.

Lien : http://www.encoredunoir.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Derfuchs
  09 octobre 2018
Peter Miller est journaliste "Freelance". le jour de la mort de J.F. Kennedy il est au volant de sa voiture, une magnifique Jaguar (qui aura un rôle important dans l'intrigue) quand l'assassinat du Président américain est annoncé à la radio. A Hambourg comme ailleurs le monde s'arrête. Un attroupement fait penser à Miller qu'il peut y avoir là matière à article ou, pourquoi pas, scoop, lié ou pas à la mort de Kennedy. Ce n'est qu'un vieux juif qui s'est suicidé. Intrigué, Miller récupère un journal écrit par cet homme racontant sa captivité et l'horreur du camp de Riga sous le commandement de Eduard Roschmann, SS, surnommé le bourreau de Riga.
Peter Miller se met, alors, à courir dans tous les sens après ce Roschmann. Car il court le Miller après qui, on sait, mais après quoi ? C'est difficile à appréhender. de Hambourg à Munich, Nuremberg, Francfort, Cologne, Stuttgart, etc, toutes les grandes villes allemandes y passent.
A force de recherches il arrivera à trouver sa cible pour un dénouement inattendu au premier abord.
A vrai dire j'avais vu le film éponyme et de Forsyth également et je savais qu'elle était l'origine de sa quête. Il est vrai qu'il y a un indice dévoilé à la lecture du journal que, si je ne connaissais pas l'histoire, je n'aurais pas remarqué.
C'est une période difficile pour les allemands qui se cherchaient des excuses avec la main ouverte et les doigts sur les yeux, Miller n'est en rien dans cette mouvance n'étant pas né pendant le IIIème Reich, Forsyth dénonçant haut et fort l'intégration des anciens nazis dans la grande industrie allemande d'après guerre et à des postes importants, allant même jusqu'à mêler Miller à une tentative de vente de missiles, par un groupuscule néonazi, à l'Egypte, dans le but de déclarer la guerre à Israël.
Il y a des moments assez drôles malgré tout avec un superman allemand grand pourfendeur de trublions tel Miller, loupant, lamentablement sa cible, qui, à la fin, se balade avec une bombe sous sa voiture qui explosera, certes, mais au moment où Miller ne sera pas dans la Jaguar.
Il sera dit, comme le souhaitait le vieux juif, le Kaddish sur sa tombe.
Le film m'avait plu et était bien passé, le livre se lit bien et n'est pas dénué d'intérêt.
Lien : https://www.babelio.com/livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
PO67
  13 avril 2018
Parfaitement bien mené, avec une intrigue prenante, ce roman nous fait découvrir les dessous de la société allemande dans les trente années qui ont suivi la fin de la Seconde Guerre mondiale. Les questions du souvenir du nazisme, de la justice, du besoin d'oublier un passé, du fossé générationnel, de la culpabilité sont ainsi judicieusement amenées au lecteur. Par ailleurs, les éléments géopolitiques distillés dans le récit (projet de fusées de Nasser) permettent également de découvrir un pan de l'histoire. Enfin, ce roman se lit d'une traite tant le lecteur est pris par le style vif, brillant et entraînant de ce thriller!
Commenter  J’apprécie          20
mazou31
  07 mars 2014
Histoire peu originale d'un journaliste à la poursuite d'un criminel de guerre nazi parfaitement "réintégré" dans la société allemande d'après-guerre grâce au concours efficace du réseau Odessa. Sur des faits historiques avérés, l'auteur construit une fiction parfaitement documentée et haletante. Toujours le grand art de Frederick Forsyth. Ma critique principale concernera le style un peu trop délayé qui donne la désagréable impression que l'auteur est rémunéré à la ligne ! Mais pour ceux qui ne connaissent que peu la mansuétude de l'Allemagne post 45, de certains Alliés et surtout de l'église catholique à l'égard des criminels nazis, cette histoire est riche d'enseignements !
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
fannyvincentfannyvincent   07 mai 2014
Il semble que chacun se souvienne de façon très précise de ce qu'il était en train de faire le 22 novembre 1963 à l'instant précis où fut annnoncée la mort du président Kennedy.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Frederick Forsyth (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frederick Forsyth
COBRA : Le spécialiste britannique du roman d'espionnage, Frederick Forsyth, décrit avec brio dans Cobra l'ultime guerre que le président des États-Unis a décidé de lancer contre les trafiquants de cocaïne.
autres livres classés : roman d'espionnageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1722 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre