AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Élisabeth Luc (Traducteur)Gérard Piloquet (Traducteur)
ISBN : 2228887463
Éditeur : Payot et Rivages (17/03/2004)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 25 notes)
Résumé :
Rien ne prédisposait l'Écossais Robert Fortune (1813-1880), paisible botaniste, à une vie d'aventures. A la fin des années 1840, l'East India Company le fait quérir de toute urgence : il est le seul à pouvoir percer les secrets du thé chinois et de sa qualité exceptionnelle ; on attend donc de lui qu'il se fasse espion pour pénétrer en Chine, dérober les plans des meilleures variétés, étudier les techniques de préparation des feuilles. Fortune réussira : il ramènera... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
peneloppe277
  09 septembre 2019
un étonnant personnage
Robert. Fortune part à la recherche des meilleurs plants de thés de Chine pour permettre à la couronne britannique d'exploiter cette plante sur les contreforts de l'Himalaya, en Inde. Mais sa curiosité naturelle le pousse à s'intéresser autant aux hommes, aux fleurs qu'à sa mission.
Un récit captivant, à lire avec une carte devant les yeux car la géographie chinoise nous est peu familière
Commenter  J’apprécie          150
PommeBleu
  04 janvier 2016
En 1848, la compagnie des Indes orientales, confie à Robert Fortune la mission d’aller explorer la région de Chine qui produit les meilleurs thés verts. Ce botaniste écossais, accompagné de serviteurs, s’aventure en Chine intérieure interdite aux étrangers. Il se déguise avec les habits traditionnels chinois, natte comprise, pour rapporter les précieux plants de thés.
Son récit, bien structuré en 10 chapitres (avec titres et mots clés) est plein de malice et d’humour (anglais) !
A l’insu des Chinois, il exportera plus de 20 000 pieds de thés, qui seront replantés à Darjeeling en Inde, ainsi que des fleurs comme les pivoines, les azalées et les chrysanthèmes que nous trouvons aujourd’hui en Europe.
Le site Web : Chine ancienne a reproduit l’ouvrage de R Fortune, y compris les illustrations pour expliquer la fabrication du thé (vert ou noir, puisqu’il s’agit de la même plante).
Ci-joint le lien : http://www.chineancienne.fr/19e-s/fortune-aventures-de-robert-fortune/
Un livre intéressant pour découvrir cet étonnant "espion" botaniste !
Carte des trajets réalisés par R Fortune en Chine, en rétrécissant la carte on peut voir le trajet complet de la Chine à l’Inde (Réalisation Terres des Thés)
https://maps.google.com/maps/ms?msid=206300380174514733766.0004a9e56adb4e18f8097&msa=0&ll=29.351058,118.745728&spn=1.395668,2.705383&dg=feature
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
penotpascal
  05 juin 2013
Ce livre est destiné aux amoureux des voyages, des plantes, c'est un formidable livre qui nous permet de comprendre comment les anglais ont adoptés le thé.
En même temps, il s'agit, même si Fortune n'est pas un james Bond en puissance, d'un livre où l'espionnage est présent. En effet, comment croyez vous qu'il ait réussi à ramener des pieds de thés noirs chinois ?
Un bon livre
Commenter  J’apprécie          50
pchion
  27 novembre 2016
Le documentaire à propos de Robert Fortune, vu sur ARTE, m'a donné envie de lire cette autobiographie. Pour résumer, c'est intéressant mais pas palpitant. le récit manque un peu de chaleur et de poésie. L'auteur parle cependant longuement des différents peuples de Chine qu'il rencontre lors de ses péripéties. Cela permet de se faire une idée de la manière dont les Chinois étaient perçus par les Occidentaux et réciproquement. On peut se demander d'ailleurs si certains préjugés ont bien disparu. Quels que soient les reproches que l'on puisse lui faire, c'était quand même un sacré bonhomme ce Robert Fortune ! Un récit pour amateurs de journaux d'exploration.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
nadiouchkanadiouchka   18 janvier 2018
Le Tsien-tan-kiang, ou Fleuve Vert, sur lequel nous allions naviguer, prend sa source très loin dans les montagnes de l’Ouest. Un de ses bras vient des montagnes qui produisent le thé vert, un autre du voisinage de la ville de Chang-shan, sur les limites de Kiang-see, et le troisième du versant septentrional des montagnes Bohea, qui produisent le thé noir.
P.26
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Robert Fortune (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert Fortune
Comment le thé fut volé aux Chinois.
Dans la catégorie : Géographie de la ChineVoir plus
>Géographie générale>Géographie de l' Asie>Géographie de la Chine (76)
autres livres classés : chineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Classiques en Chine

Hymne aux femmes de toute condition dans une société féodale, ce chef d'oeuvre de la littérature classique chinoise fait évoluer plus de 400 personnages. De quel roman s'agit-il ?

L'histoire des trois Royaumes
La Cité des femmes
Epouses et Concubines
Le rêve dans le pavillon rouge

10 questions
69 lecteurs ont répondu
Thèmes : chine , littérature chinoise , culture chinoiseCréer un quiz sur ce livre