AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782365385428
204 pages
Éditeur : Rebelle Editions (25/05/2017)

Note moyenne : 3.35/5 (sur 10 notes)
Résumé :
À son réveil, Matthew s’aperçoit que quelque chose ne va pas. Il sort de chez lui et se rend compte qu’il est seul, que tout le monde a disparu. Tout lui paraît différent, ce Nouveau Monde semble être un patchwork de celui qu’il connaissait...
Où se trouve-t-il réellement ? Pourquoi est-il là ? Les personnes qu’il va rencontrer pourront peut-être l’aider, mais seulement le voudront-elles ?
S’il souhaite s’en sortir, Matthew devra s’adapter à un nouvel ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Saiwhisper
  03 juillet 2017
Voici une critique qui s'annonce compliquée car, même deux jours après ma lecture, je ne sais toujours pas que penser de ce roman… En fait, je désirais l'acheter depuis l'annonce des éditions Rebelle sur les réseaux sociaux. J'étais allée aux Imaginales en pensant l'acquérir, toutefois il n'était pas encore disponible. Alors je l'ai commandé dès que j'ai pu, car la quatrième de couverture était vraiment prometteuse, tandis que je trouvais la couverture très intrigante ! Autant dire que j'attendais ce one-shot avec impatience, car je m'attendais à quelque chose d'incroyable ! Ce fut une lecture globalement plaisante, néanmoins des choses ne m'ont pas plu et mon ressenti n'était pas à la hauteur de l'image que je m'étais faite. On va donc suivre Matthew qui, un jour, va se réveiller dans un lieu qui ressemble à sa maison. Très vite, il va réaliser que tout a changé : comme dans « La mort du temps » d'Aurélie Wellenstein, il y a un mélange de lieux et d'époque. Cette fusion du temps n'est pas similaire, car il n'y aura pas de dinosaures ou de croisés, toutefois il y a bien une idée de patchwork avec des bâtiments venus d'autres régions ou continents et d'autres périodes historiques comme 1970. Certains individus comme Lauren sont dans cet univers depuis plus longtemps que le héros et vont lui permettre de comprendre que la vie n'est pas sûre. En effet, comme souvent dans les mondes post-apocalyptiques, les hommes deviennent fous et n'hésitent pas à se servir : quel que soit leur âge, les femmes deviennent une monnaie d'échange et des esclaves sexuelles, tandis que les hommes sont tués par simple plaisir. Matthew, Lauren, Emily et Emma vont donc devoir bouger constamment pour éviter d'être repérés par des groupes malintentionnés. Cela reste une intrigue assez classique, cependant le suspense aurait vraiment pu être haletant. Hélas, je n'ai pas eu cette sensation oppressante, car j'ai trouvé le style de l'auteur fluide, simple et rapide… Trop rapide ! Les descriptions sont succinctes et m'ont parfois manqué. À travers des chapitres d'une ou quelques pages, on enchaîne rapidement les rencontres au point que l'on n'a pas le temps de savourer le moment. C'est un peu frustrant… Même si la narration change afin de voir comment évolue chaque protagoniste, j'ai eu l'impression d'aller trop vite, comme si l'on cherchait absolument à aller à cette étrange base militaire afin de vraiment approfondir l'univers…
En effet, Liam Fost va davantage creuser son scénario vers la moitié de l'ouvrage, ce qui m'a beaucoup plu ! Il va inclure les Dominants. Ce sont des êtres qui, comme « Les âmes vagabondes » de Stephenie Meyer, vont prendre possession des humains. Cette possession est progressive et se fait par les rêves. Or, les Dominants ont de sinistres desseins et poussent souvent leur victime à s'entretuer… À partir du moment où les protagonistes vont arriver à la base, on va savoir qui sont ces Dominants et ce qu'ils veulent. On apprend également pourquoi les humains se retrouvent dans ce monde étrange et malsain ainsi que les spécificités des lieux… C'est vraiment très intéressant. Cette seconde moitié du livre m'a beaucoup plu, car le rythme est un peu plus calme, on alterne entre action et révélation et on découvre les personnages lutter contre les pulsions dictées par ces mystérieux Dominants. L'assouvissement est assez impressionnant : on constate à quel point les héros sont partagés entre leur conscience et leur envie meurtrière. Hélas, j'ai une fois de plus ressenti un manque : j'aurais espéré une suite ou un épilogue afin d'en savoir plus sur les Dominants. L'auteur a vraiment titillé ma curiosité au point que j'aurais aimé creuser leur culture, voir comment ils vivent, avoir une description physique d'eux, etc. À la fin du livre, on découvre quelques éléments, néanmoins ce n'est pas assez pour moi… J'aurais également souhaité en savoir plus sur cet univers où évoluent les humains. Même si des réponses nous sont apportées, je me pose des questions sur la langue : puisque l'on fusionne des continents, comme est-il possible que tout le monde se comprenne ? À aucun moment, il n'y a eu la barrière de la langue. Tout le monde se comprend et converse naturellement… Est-ce un oubli ou bien une information qui garde sa part de mystère ? C'est une question à se poser, car Liam Fost pense à beaucoup de choses comme la météorologie, les provisions régulièrement ravitaillées, les effets sur les cycles menstruels, etc. C'est vraiment très complet et plaisant à découvrir ; d'où mes questionnements !
On a donc un roman avec de belles idées qui, à mes yeux, n'ont pas été assez bien exploitées… Mais peut-être que ce one-shot aura finalement une suite ? Cela ne me dérangeait pas de replonger dans ce monde digne de « Battle Royale »/« Hunger Games » ! C'était vraiment prometteur ! J'ai également regretté le fait de ne pas m'être attachées à l'un des personnages ou aux antagonistes comme Akina qui aurait pu avoir un rôle bien plus intéressant dans le récit. C'est donc une lecture en demi-teinte et je le regrette, car je m'attendais à refermer le livre avec une grande satisfaction…

Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          132
Clem_YCR
  22 septembre 2017
A l'occasion des 6 ans de Rebelle, j'ai complété un peu plus ma PAL numérique. Volatilisés m'a intrigué avec sa jolie couverture et son résumé mystérieux.
L'idée de Liam Fost est plutôt bonne, même si on peut faire plusieurs parallèles avec d'autres livres, mais je ressors frustrée de ma lecture. En effet, je suis restée spectatrice, à aucun moment je ne me suis attachée à l'un ou l'autre des personnages, peut être parce que tout est trop mécanique, je n'ai pas retrouvé, ou peu de sentiments.
Si la disparition de toute une population (mais est-ce bien la population qui a disparu) m'a fait pensé à Gone et le lien dominant/dominé à IRL, les ressemblances s'arrêtent là. Liam Fost nous offre une intrigue toute autre à laquelle on s'attend sans vraiment s'y attendre, on va dire qu'on la devine au fil des pages tout en priant pour avoir tort ! Et la révélation du pourquoi du comment tombe vraiment comme un cheveux sur la soupe, révélant tout d'un coup et rendant le dénouement de l'intrigue vraiment trop simple.
Je suis frustrée car l'idée était bonne, mais j'ai le sentiment qu'elle n'a pas été exploitée jusqu'au bout; étrangement, malgré toutes les descriptions des actes de nos protagonistes (par moment cela fait vraiment énumération), le texte n'est pas assez développé, il manque quelque chose qui me fasse considérer cette histoire autrement que comme un texte bien écrit certes, mais qui n'a pas su me toucher.
Quant à la fin, elle est aussi rapide que la révélation du pourquoi du comment et confirme le manque de sentiments.
Volatilisés nous offre tout de même une belle "leçon de morale" sur la façon d'agir des hommes, presque animale parfois. J'aurai apprécié d'en savoir un peu plus sur les personnages, notamment Anika qui "résiste" depuis fort longtemps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
cocomilady
  11 juillet 2017
Une intrigue originale digne de la quatrième dimension.
L'histoire de ce roman m'a étonnée, et ce dès le début. L'auteur ne perd pas de temps en palabres inutiles, et ça j'ai aimé, on entre vite dans le vif du sujet. L'angoisse monte lorsqu'on découvre, tout comme le héros, qu'il est seul au monde à son réveil. Plus un son. Tous les êtres humains ont disparu, comme s'ils s'étaient volatilisés en une micro-seconde en laissant tout ce qu'ils faisaient en plan. Les jours passent et Matthew, le héros, découvre d'autres "survivants" au cours de ses sorties. Mais dans ce monde étrange, comment réagir quand on ne sait pas qui est ami ou ennemi et surtout, qui est cet homme qui lui parle durant ses rêves et lui donne des indications pour sa survie ?
Je trouve vraiment cette histoire originale et bien tournée. L'auteur a bien pensé chaque passage, chaque avancée, et la tournure que prennent les événements est toujours surprenante.
Ses personnages sont bien croqués, avec une personnalité attachante pour certains, particulière ou carrément terrifiante pour d'autres. Les monstres côtoient les belles âmes dans ce récit survivaliste qui montre une fois encore qu'en cas de survie, l'Homme en général n'hésite pas à tuer les plus faibles au lieu de s'entraider pour mieux s'en sortir. C'est bien triste et pitoyable, mais on en a l'exemple sous les yeux tous les jours, alors dans une telle situation, aucun doute que l'être humain réagisse d'une manière bien pire encore...
Mon seul bémol est pour la fin qui n'en est pas une et que j'ai trouvée plutôt loupée. S'il y a un tome 2 de prévu, il aurait déjà été bon de le mentionner, mais si tel était le cas, la césure entre le premier et le second serait franchement ratée car j'ai eu l'impression de m'arrêter en plein paragraphe. Si c'est un one-shot, c'est encore pire, car la fin est inexistante pour moi.
Malgré ce point négatif, le reste est quasi parfait et l'intrigue si épatante que ce roman vaut le coup d'être lu !

Lien : http://cocomilady2.revolublo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LepetitOrage
  18 octobre 2019
Voilà longtemps que j'avais ce livre dans ma liseuse et, après avoir regardé la série The society, où des adolescents se retrouvent seuls, également, j'ai eu envie de lire cette histoire.
Le résumé m'a tout de suite plu et la couverture aussi. L'idée de départ est assez accrocheuse, il faut le reconnaître. J'ai été assez intriguée par ce qui arrivait au héros et à ses comparses. Mais, hélas, cela ne m'a pas suffit.
Si l'auteur ne regorge pas d'idées, je ne les trouve pas assez exploitées. Par exemple, les changements d'époque/Pays. L'auteur en parle, mais ne les montrent pas vraiment. Ce qui est bien dommage.
En fait, l'histoire en elle-même est bonne, elle est menée tambour battant et je pense que c'est ce qui lui fait défaut. Pas assez de sentiments à mon sens. Les personnages ont l'air d'agir de façon mécanique. On ne ressent pas du tout l'angoisse qu'ils devraient percevoir alors que la situation l'est clairement. J'ai peur de le dire, mais c'est un roman un peu "froid".
Pour moi, cette lecture a été rapide (deux heures à peine), mais c'était surtout parce que le roman est "rapide" et donc pas assez approfondi.
Et puis, le dénouement m'a déçue. Trop simple. Une fois que l'explication du pourquoi du comment a été donnée, l'histoire n'a plus vraiment connu de rebondissements et la suite c'est un peu déroulée comme on s'y attendait. Encore une fois, sans s'attarder sur les sentiments des héros.
Je résume donc en disant que ce roman a du potentiel, mais du potentiel qu'il faudrait encore exploité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
reve_ta_vie_en_lecteur
  19 juillet 2017
Je remercie les éditions Rebelle pour l'envoi de ce roman. J'avoue avoir tout d'abord été séduite par la couverture, mais vous avouerez que ce résumé met l'eau à la bouche ! Bon alors je vous préviens tout de suite, j'ai pris ce livre, et je l'ai reposé qu'une fois terminé, un vrai page-turner addictif !
Dans cette histoire, nous découvrons Matthew qui se réveille chez lui, mais qui se rend compte progressivement que le monde qu'il connait et qui l'entoure habituellement, est totalement méconnaissable et dépeuplé, de quoi angoisser !
Après une exploration de ce nouveau mon, il va rencontrer une petite fille de 8 ans, avec qui il va vite se lier d'amitié, et qu'il va vouloir protéger de ce monde, aux allures mortelles et post-apocalyptiques !
Dès les premières lignes, on ressent l'atmosphère pesante et plutôt stressante de ce "nouveau" monde, et un millier de questions me sont venues en tête.
Comme vous avez pu le constater dans ma description ci dessus, ce livre est plutôt court, mais l'auteur à tout de même réussi à élaborer une intrigue captivante, avec des personnages qui tiennent la route et de nombreux rebondissements. Je ne peux pas nier que j'ai trouvé l'écriture un peu trop jeunesse et simple, particulièrement au début du roman, mais finalement, je me suis laissée embarquer et le style d'écriture ne m'a pas dérangé car cette histoire est plutôt bien rythmée.
Ce que j'ai aimé dans ce livre, c'est indéniablement le suspens et le travail autours du rêve et des "dominants" qui dictent les fameuses règles du jeu. On découvre au fil de l'histoire un véritable complot mortel à la Hunger Games, et mon petit coeur a bien failli lâcher plusieurs fois ! J'ai aimé les personnages développés dans ce roman, que Matthew va croiser sur sa route, même si j'ai eu la sensation amère de ne pas en savoir assez sur eux, ce qui est le risque avec un roman aussi court.
Tout au long de l'histoire, les zones sombres s'éclaircissent pour nous laisser découvrir les enjeux et les aboutissants de ce fameux "monde" rendant ma lecture passionnante, malheureusement gâchée par cette fin que je n'ai vraiment pas appréciée. J'ai trouvé cela beaucoup trop simple, et pour le coup, cette fin m'a laissé sur ma faim.
Quoi qu'il en soit, j'ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman de science fiction. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, j'ai apprécié pénétrer dans ce monde angoissant et original, et je vous le recommande malgré une fin plutôt décevante. Si vous avez envie de plonger dans un jeu aussi malsain que les hunger games, cette histoire devrait vous plaire !
↠ Un page-turner addictif ↞
Lien : https://revetavieenlecteur.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
SaiwhisperSaiwhisper   01 juillet 2017
- Avez-vous remarqué de la méfiance dans le regard des gens ici ? demanda une autre femme.
Emma répondit par l’affirmative.
- N’en soyez pas étonnés, car les Dominants peuvent prendre votre emprise durant votre sommeil pour ensuite vous convaincre de faire des choses le lendemain. Et malheureusement, ils demandent souvent de tuer.
- Donc, si je comprends bien, répliqua Matthew, vous nous prenez pour de possibles assassins en devenir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
SaiwhisperSaiwhisper   29 juin 2017
Il voulait se réveiller, son rêve avait assez duré, même s'il était bien conscient que dans les rêves le temps paraissait toujours plus long que dans la réalité.
Commenter  J’apprécie          70
ValHou57ValHou57   16 août 2017
Après quelques minutes, Matthex, apparemment calmé, les rejoignit et ils avancèrent ensemble dans la rue. Ils arrivèrent dans le centre-ville. Autour d'eux, plein de petites boutiques agrémentées de vieilles enseignes au-dessus des vitrines. Au loin, ils distinguèrent un cinéma et s'en approchèrent. Les affiches annonçaient la sortie de trois films vieux d'au moins quarante ans. Matthew s'avança vers la porte où se trouvait un distributeur de programmes. Il en restait à l'intérieur, il en saisit un et le lut. Il datait du 12 juillet 1973, puis il le tendit à Lauren qui écarquilla les yeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SaiwhisperSaiwhisper   29 juin 2017
Au moment de s'en aller, elle se répéta une phrase que lui avait dite sa Dominante la nuit précédente : "Tue ou tu seras tuée. Ne t'accorde aucun sentiment, aucune hésitation, sois la première."
Commenter  J’apprécie          30
ValHou57ValHou57   16 août 2017
Matthew entreprit de se rendre dans une autre boutique. Il roula doucement et regarda avec attention les commerces et les jardins, vides. Pas la moindre trace de vie, c'était très étonnant. Ce n'est pas que ce quartier soit habituellement très animé - il lui reprochait souvent le contraire -, mais il y avait toujours quelques enfants à jouer dans les rues ou des personnes à tondre leur pelouse. Qui, d'ailleurs, à croire que ses voisins s'étaient donné le mot... Pour une fois qu'il ne faisait pas de grasse matinée, i n'y avait personne pour faire du bruit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Video de Liam Fost (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Liam Fost
Avis sur Cry for Help à 7:14
autres livres classés : survieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3132 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre