AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070146017
192 pages
Éditeur : Gallimard (20/05/2014)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 91 notes)
Résumé :
«Toutes les femmes attendent le grand amour. Ta mère cherchait son assassin.»
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
cuisineetlectures
  03 septembre 2014
Laura était une belle femme joyeuse et sensuelle qui souhaitait fonder une grande famille. Alcide, veuf dévasté par le chagrin après le décès de Nélie son épouse adorée, élevait avec tendresse Zac et Marcel, ses deux fils. Il n'aurait jamais cru que son coeur puisse s'embraser à nouveau. Et très vite, ils vécurent ensemble, heureux si peu de temps.
Aimer à en crever. A perdre tous ceux que l'on aime, à se laisser détruire. Vingt ans plus tard, Alicide n'en a plus pour longtemps à vivre, son corps malade le trahit, il ne souhaite plus vivre, c'est insoutenable. C'est deux fils sont perdus à jamais pour lui, mais il voudrait écrire une dernière lettre à sa fille Automne pour lui dire la vérité sur la disparition mystérieuse de sa mère Laura, lorsqu'elle était enfant. Il cherche les mots pour lui dire la vérité, submergé par les souvenirs. Il n‘a que quelques heures, seul dans sa maison vide avant de retourner à l'hôpital. Il écrit sur un bloc « Toutes les femmes attendent le grand amour. Ta mère cherchait son assassin. ».
Laura, mi ange-mi-démon, soufflait le chaud et le froid en permanence avec Alcide, fou de désir et d'amour pour cette femme destructrice, castratrice, jouant avec une rare perversité avec ses sentiments. Douce puis cassante, elle rallumait les vieilles blessures d'une enfance blessée, Alcide acceptait tout, qu'elle l'écarte de ses fils ou de son ami Nénesse, l'humiliant en permanence.
Eric Fottorino dans un style ramassé raconte avec subtilité et de très jolis passages, la longue descente aux enfers d'Alcide et n'en fait pas un salaud mais un homme que l'on souhaiterait avoir pour ami, un mareyeur sympathique et courageux, un père aimant qui perd la raison.
Ce sombre roman, assez oppressant, se déroule dans la maison d'Alcide, Coup-de Vague, comme une grande marée qui dévaste tout sur son passage…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
ssstella
  27 juillet 2020
Alcide Chapireau déteste les colères, les cris et les disputes... il a connu ça dans son enfance.
Même si les conséquences lui sont néfastes, son caractère simple et paisible lui font éviter tout ce qui ressemble un tant soit peu à un conflit, jusqu'à ne plus savoir protéger ses enfants.
Aujourd'hui, avancé en âge, il doit avouer à sa fille ce qu'il a sur la conscience...
Eric Fottorino sait nous attacher à Alcide, tout comme, crescendo il en arrive à nous faire détester un autre personnage.
Je ne veux pas vous en dire trop, il faut découvrir par vous même cette belle et douloureuse histoire.
Deuxième livre que je lis de cet auteur à la plume admirable et sensible... et je compte bien poursuivre avec lui.
Commenter  J’apprécie          352
jeunejane
  13 mai 2015
Alcide Chapireau vit un premier mariage heureux avec Nélie avec qui il a deux garçons Zac et Marcel.
Elle sait effacer ses blessures d'enfance.
Malheureusement, elle décède d'un cancer et il reste seul avec ses deux gamins.
Il rencontre Laura avec qui il aura une fille 'Automne".
Hélas, Laura va changer de caractère et va se transformer en un personnage détestable.
L'intérêt du roman est dans l'ascension du malaise et la transformation du personnage de Laura qu'Alcide va finir par tuer.
Il annonce le méfait dès le début du livre.
Eric Fottorino est un très grand écrivain qui dépeint à merveille toutes les scènes avec profondeur, justesse et des mots très bien choisis.
C'était le premier ouvrage de cet auteur et j'ai été subjuguée.
En plus, il se lit facilement, ce qui ne gâche rien.
Commenter  J’apprécie          302
Symphonie
  22 août 2020
Après le décès de sa femme Nélie disparue dans la fleur de l'âge, Alcide Chapireau tombe sous le charme d'une certaine Laura. Cette rencontre inespérée le réjouit, redonne un sens à la vie qu'il avait perdu le jour même où sa femme a quitté le monde. Et voilà que le bonheur vient à nouveau frapper à sa porte depuis que Laura est entrée dans sa vie et celle de ses deux fils Zac et Marcel, nés de son union avec la douce Nélie. Mais sous l'apparence d'un ange, le démon se cache parfois, laissant apparaître son côté obscur qui va se révéler être un véritable cauchemar pour le pauvre Alcide prêt à tout pour garder celle qui va l'entrainer dans une terrible tragédie.
Si Laura sait se montrer douce et amoureuse et comble du bonheur, donne naissance à une petite fille répondant au doux nom d'Automne, Alcide déchante en constatant le changement de personnalité de Laura, soufflant le chaud et le froid dans leur relation amoureuse, se dévoilant être tantôt une amante à rendre fou Alcide, tantôt tyrannique et manipulatrice. L'équilibre familial se détériore lorsque Laura s'en prend à Zac devenu son souffre douleur, prenant un malin plaisir à l' humilier. Irrité par la tyrannie de cette dernière, Zac quitte le foyer pour le pensionnant, talonné de près par son frère Marcel, lassé par la placidité de leur père face au comportement irascible de leur belle-mère.
Mais les enfants absents, écartés définitivement de la vie d'Alcide ne calment en rien la folie grandissante de Laura, une Laura de plus en plus machiavélique.
J'aime beaucoup la plume d'Eric Fottorino qui sait nous entrainer dans les méandres hallucinés de ses personnages et Chevrotine n'échappe pas à la règle.
Après Caresse de rouge qui m'avait complètement dérouté, Chevrotine se veut une histoire puissante et efficace de cet auteur pour décrire les personnages dans des situations dantesques.
Une excellente réussite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          222
Nicolas9
  28 septembre 2016
J'ai longtemps hésité avant d'écrire une critique sur ce livre qui m'a laissé deux impressions contradictoires. D'une part un récit finement ciselé avec des dialogues et une ambiance qui respirent le réel.
D'autre part une histoire de vie mal partie dès le départ, ce qui pèse un peu sur toute l'oeuvre.
Il s'agit d'un père de deux enfants veuf qui, alors qu'il n'espérait plus rien au niveau sentimental, trouve soudain la nouvelle femme de sa vie. Gaie, ultrasociable, elle charme rapidement son entourage. Jusqu'à ce que...
Et cette rupture dans le cours linéaire du récit intervient hélas assez rapidement. Heureusement, grâce à la qualité d'écriture d'Eric Fottorino et mon attirance assumée pour les paysages océaniques sauvages, je n'ai pas eu beaucoup de peine à tout lire.
L'auteur décrit avec beaucoup d'à propos les mécanismes malsains qui peuvent se déclencher dans un couple. Certains dialogues, certaines scènes sont vraiment admirablement illustrées et je ne peux que recommander Chevrotine à tous ceux qui vivent avec un partenaire toxique ou qui ont des proches qui supportent cette croix. Il y a clairement des enseignements intéressants à en tirer, notamment sur le rôle de la "victime", c'est à dire de celui qui endosse malgré lui le beau rôle...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240


critiques presse (1)
LaPresse   11 septembre 2014
Il y a beaucoup de simplicité et de poésie sous la plume d'Eric Fottorino, qui touche au plus profond de nous-mêmes avec un roman tragique, désespéré, et qui, pourtant, n'en finit pas de parler d'amour.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
jeunejanejeunejane   13 mai 2015
Chapireau fit le récit de ses brèves années avec Laura. Il mentit par omission. Automne ne s'intéressait qu'à une chose : comment sa mère avait-elle disparu du jour au lendemain ?
Ecoutant sa réponse, elle eut cette sensation poisseuse que son père lui mentait.
Commenter  J’apprécie          190
BazartBazart   01 juillet 2014
Les jours d’après, le jour se sépara de la nuit. Il y eut Laura la douce le jour. Laura la dingue la nuit. C’était Laura et ce n’était plus Laura. Et tout s’inversa. Il y eut Laura la dingue le jour. Laura la douce la nuit. Et tout se mélangea encore
Commenter  J’apprécie          150
CecileDeCecileDe   29 septembre 2014
Il se heurtait à son silence. C'était facile. Il aurait suffi de s'énerver pour qu'elle lui reproche sa violence. Elle savait bien son rôle. Blesser par la parole ou blesser en se taisant. C'était toujours blesser. Parfois pourtant, Chapireau reprenait espoir. Laura se montrait câline. Dans la soirée elle envoyait des signaux pareils à des promesses. Elle était complice, compatissait avec son manque. Elle l'invitait à patienter. Elle lui susurrait à l'oreille des mots qui l'excitaient. Elle restait très forte en mots.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ssstellassstella   27 juillet 2020
Leur rupture avait pris du temps, comme la dérive des continents. Ils s'étaient détachés dans un mouvement inexorable et lent.
Commenter  J’apprécie          180
SymphonieSymphonie   21 août 2020
Les jours d'après,
Le jour se sépara de la nuit.
Il y eut Laura la douce le jour.
Laura la dingue la nuit.
C'était Laura et ce n'était plus Laura.
Et tout s'inversa.
Il y eut
Laura la dingue le jour.
Laura la douce la nuit.
Et tout se mélangea encore.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Éric Fottorino (93) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Éric Fottorino
Intégrale 6 à la maison - 14 avril 2021 Didier Barbelivien, Julien Clerc, Annick Cojean, Éric Fottorino, Gautier Capuçon, Olivier Latry, Jules Naudet Artistes, humoristes, intellectuels, acteurs de l'actualité : chaque mercredi, nos invités se réunissent autour d'Anne-Elisabeth Lemoine et Patrick Cohen pour proposer aux téléspectateurs une émission à la fois sérieuse et légère autour de la culture et de l'actualité, dans une ambiance chaleureuse et moderne.
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2105 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..