AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782070299607
160 pages
Gallimard (26/05/1978)
3.88/5   8 notes
Résumé :
En 1868 à Paris, rue de l'Ecole-de-Médecine, un homme se donne la mort en laissant à la postérité un manuscrit autobiographique. C'est l'"Histoire d'Alexina B." que publiera en 1874 un grand notable de la médecine légale, Ambroise Tardieu. Pour celui-ci, il s'agit des "souvenirs et impressions d'un individu dont le sexe avait été méconnu", bref, d'un "pseudo-hermaphrodite". En 1860, à plus de vingt et un an, Herculine Adélaïde Barbin, surnommée Alexina, devenait Abe... >Voir plus
Que lire après Herculine Barbin dite Alexina B.Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Ça m'apprendra à pas lire les couvertures correctement ! J'ai cru que c'était les mémoires d'Alexina B suivis d'une réflexion faite par Foucault autour du genre ! Que nenni !

Bon franchement c'était très intéressant minou. Tu vois, à la moitié du 19e siècle y'a une personne qui s'appellait Alexina B, née physiquement fille à première vue, qui après un parcours un peu tumultueux mais chanceux (pour l'époque) se retrouve dans un pensionnat pour jeunes filles. Elle y excelle dans beaucoup de matières, a une certaine disposition à l'écriture, est aimée de ses protecteur.ices adultes malgré une attitude un peu gauche et des remarques sur la différence morphologique en comparaison avec ses camarades.

Alexina est une jeune fille amoureuse de tout, passionnée, saisissant la moindre émotion et développant une attirance folle pour une amie. Attirance qui va les plonger dans une liaison interdite mais liaison tout de même, jusqu'à ce qu'Alexina ressente des douleurs physiques qui après de gros passages bien stressants, la conduise à un examen médical ... la définissant comme étant hermaphrodite à majorité masculine (physiquement). Les lois de l'époque l'obligeant à se conformer à sa nature biologique, celle ci devient donc homme et pour ne pas tâcher la réputation du pensionnat, des institutions (elle obtient un diplôme d'institutrice à 21 ans), on lui recommande de se terrer sans lui donner sa chance nulle part et ce, malgré une bienveillance feinte (on aimerait bien pouvoir faire mais les conventions font que bla bla bla...).

Bref, à l'âge de 29 ans, le "jeune homme" dépérit et finit par se suicider au gaz en laissant des écrits retrouvés par le médecin qui a constaté le décès.

Ce texte est suivi d'un autre texte, fictif lui, mais dont le personnage d'Alexina a inspiré la plupart des passages. Cette littérature "médico-érotique" a permis à Foucault de réfléchir sur la question du genre et ce qui pourrait le définir.

Évidemment, il y a beaucoup de choses qui font grincer des dents, c'est dramatique, révoltant. Mais cela permet aussi à Foucault d'enquêter sur "Herculine" pour laisser une trace autre que celle du destin tragique, à savoir ses vrais souvenirs en restituant son histoire.

J'ai adoré le premier texte. le deuxième ayant certainement permis de "populariser" l'hermaphrodisme et surtout permettre de le situer dans sa confrontation avec l'Eglise.

À noter qu'au Moyen-Âge, bien avant la naissance d'Alexina donc, on laissait le choix aux personnes hermaphrodites de choisir leur sexe véritable sans tenir compte de leur nature physique avec pour condition de ne plus changer d'état civil après.
(comme quoi certaines idées moyennageuses sont plus progressistes que des idées plus récentes).

Bref, à se goinfrer tant que le sujet nous intéresse of course. Pour ma part c'était un régal de curiosité et d'ouverture d'esprit.

Gros oui !
Lien : https://www.instagram.com/lo..
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (2)
LeMonde
09 mai 2014
Loin de décrire Herculine comme la pure victime du pouvoir (assignation médicale ou inquisition juridique), [Foucault] fait d’elle un sujet authentique, continuellement en quête de son «vrai sexe». Commentant de façon magnifique cette quête identitaire et la forme littéraire qu’elle revêt, il rend justice à sa portée tout ensemble existentielle et politique.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Telerama
19 mars 2014
Elle pourrait être l'arrière-arrière-grand-mère de Guillaume Gallienne. Ses souvenirs, elle aurait pu les nommer Alexina et les filles, au couvent ou au pensionnat ! Elle, c'est lui. Ou plutôt ni l'un ni l'autre.
Lire la critique sur le site : Telerama

Videos de Michel Foucault (73) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Foucault
Michel Foucault affirmait que « dans son versant critique, la philosophie est ce qui remet en question tous les phénomènes de domination ». Cette analyse des rapports de pouvoir demeure au coeur de tout un pan de la tradition philosophique et s'incarne dans un questionnement qui passe par le rapport au terrain. Comprendre les effets de domination – et tenter de les contrer – c'est aller là où ils s'exercent, c'est-à-dire là où ceux et celles qui les subissent peuvent en devenir, par leur expérience même, des expert·e·s. En franchissant le seuil d'une prison ou d'un camp de réfugié·e·s, en enquêtant sur les expérimentations autogestionnaires et écologiques au travail, chacun·e des philosophes invité·e·s façonne un discours critique qui engage un autre rapport au réel et à la philosophie. La réflexion critique se forge ainsi par les entretiens comme par le travail sur les sources et les archives, rendant présente autrement la puissance d'un terrain passé.
Retrouvez sur notre webmagazine Balises, les articles en lien avec la rencontre : "Philosophie de terrain et sciences sociales : rapprochement, hybridation ou dissolution de la philosophie ?" et "L"entretien en philosophie de terrain" https://balises.bpi.fr/philosophie-de-terrain/ https://balises.bpi.fr/entretien-philosophie-de-terrain/
Suivre la bibliothèque : SITE http://www.bpi.fr/bpi BALISES http://balises.bpi.fr FACEBOOK https://www.facebook.com/bpi.pompidou TWITTER https://twitter.com/bpi_pompidou
+ Lire la suite
autres livres classés : HermaphroditesVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (37) Voir plus



Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1773 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *}