AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Michel Senellart (Éditeur scientifique)François Ewald (Directeur de publication)Alessandro Fontana (Directeur de publication)
EAN : 9782020324014
368 pages
Éditeur : Gallimard (01/10/2004)
4.25/5   4 notes
Résumé :
Le cours prononcé par Michel Foucault au Collège de France de janvier à avril 1979, Naissance de la biopolitique, s'inscrit dans la continuité de celui de l'année précédente, Sécurité, Territoire, Population.
Après avoir montré comment l'économie politique, au XVIIIe siècle, marque la naissance d'une nouvelle raison gouvernementale - gouverner moins, par souci d'efficacité maximum, en fonction de la naturalité des phénomènes auxquels on a affaire -, Michel Fo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Chri
  02 février 2021
Ennuyeuse, irritante ou stimulante,
l'analyse du néolibéralisme selon Michel Foucault,
ne peut pas laisser indifférente...
Le sujet nous mène tout droit à l'actualité gouvernementale,
car ce néolibéralisme est apparemment partout à l'oeuvre :
en Allemagne dès l'après-guerre, au États-Unis,
et en France déjà sous la présidence de Giscard...
L'histoire du néolibéralisme, qui est donc le sujet de ce livre,
regorge de témoignages, à saisir,
pour réviser ses connaissances,
ou tenter à son tour, sa propre révision de l'histoire...
Parmi cette centaine de témoignages,
on remontera par exemple au libéralisme de Adam Smith,
avec sa formule de la « main invisible »,
Puis au néolibéralisme, en question dans le colloque Walter Lippmann, etc..
Mais il faut un témoignage pour conclure la série :
un certain Becker éclaire enfin ce qu'est l'utopie biopolitique :
l'application au niveau gouvernemental,
de l'étude systématique des comportements humains,
en réaction à des variables contrôlables du milieu...
Il semble, d'ailleurs, que Foucault prenne un malin plaisir,
à ne pas commenter les aspects les plus rebutants du néolibéralisme ;
Il passe ainsi rapidement sur l'eugénisme,
ou la programmation de la « sélection des plus aptes » ;
Il passe aussi sur l'expression « fabrique du consentement » du fameux Lippmann ;
Ces silences embarrassants,
laisseront à chacun le temps de la réflexion,
Pour certains, le temps de la tentation néolibérale...
Si ce témoignage de l'utopie biopolitique doit conclure la série,
c'est qu'il intervient apparemment à l'opposé du laisser-faire,
caractéristique de la doctrine libérale classique ;
C'est du moins ce que Foucault reconnaît à l'homo economicus,
ou sujet d'intérêts :
à savoir la liberté irréductible de définir ses intérêts...
Mais il reconnaît aussi plus tôt, dans le libéralisme,
un régime politique qui ne fabrique des libertés,
que pour les consommer ;
Des libertés à marchander,
donc réductibles à leur contrepartie,
voilà la vision ;
Et d'ailleurs, transactions ou contrat (social), quelle différence ?
Le néolibéralisme retrouve ainsi sa continuité avec le libéralisme,
dans l'économisme, ou l'analyse économique appliquée systématiquement,
à tous les comportements des humains, pris comme des entreprises...
La formule classique du « laisser-faire »,
c'est l' « open bar » pour des nations européennes
face à un marché mondial virtuellement illimité ;
Puis la loi du marché s'exprime par la formule,
« L'inégalité égale pour tous ! » ;
La rareté des ressources en toile de fond,
fait résonner la formule comme la fin de l'histoire ;
En 1978, on sait qu'il y des signaux écologiques qui alertent,
sur cette folle manière de penser,
mais Foucault y est totalement insensible...
Tout absorbé dans l'inertie d'un monde chosifié,
il finit ainsi de dresser son histoire, dans son laboratoire,
ajoutant une pincée de formules sensationnelles :
Ce qui ressort de la volonté d'un peuple serait dépassé ;
Les droits de l'homme seraient « rétro-actionnaires » ;
L'économie serait, quant à elle, une « discipline sans Dieu »...
Pour ma part, je dirai exactement le contraire,
en songeant à Dieu comme l'extension logique de l'Ego (Jim Morrison)...
En un mot, le gouvernement libéral aurait inventé le pragmatisme,
le jeu gagnant-gagnant versus le jeu à somme nulle, etc..
C'est à coups de marteau,
que l'auteur fait ainsi entrer les artefacts de ses fouilles,
dans les strates bien ordonnées de son histoire...
Mais sur le sol contemporain, c'est la panne d'imagination,
L'engluement dans son sujet, le néolibéralisme ;
Son analyse de la société civile tente, sans conviction,
de retrouver un sens social concret,
à partir d'une situation qu'il a d'abord rendu abstraite,
entre volonté collective suspecte,
et égotisme blanc comme neige ;
- soupir face à son public au collège de France -
Peut-on imaginer un autre art de gouverner ?...
Face à son public,
il rappelle aussi la méthode d'étude des réalités humaines ;
qu'il a déjà appliquée à divers aspects,
comme la folie, la criminalité ou la sexualité ;
Or, tous ces témoignages recueillis,
comportent leur part irréductible de liberté ;
de mauvaise foi en particulier ;
Est-ce que ce sont des choses qu'on peut classer,
dans des strates archéologiques ?...
Cette lecture aura t'elle été assez stimulante ?
Permet-elle, par exemple,
de répondre aujourd'hui à ces slogans de supporters trumpistes :
« liberties not liberalism »,
ou dans le style “fun” d'une élue républicaine :
“I don't wear a mask for the same reason I don't wear underwear ;
Things gotta breathe.”...
Les enregistrements audio de ce cours au collège de France,
sont disponibles ici en douze parties ;
Voici le lien vers le 1er de la série :
https://youtu.be/U0c4bwrrwcw
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Eleanorigby
  28 mars 2012
Les cours de Foucault rassemblés sous le titre de Naissance de la Biopolitique ciblent dès les années 70 les principes sur lesquels se fondent nos sociétés consuméristes et nos politiques d'aujourd'hui. D'une clarté parfaite qui ne permet pas l'ambiguité, ces écrits clairvoyants sont surtout d'une brûlante actualité.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
VanechkaVanechka   22 juillet 2018
le néolibéralisme ne va donc pas se placer sous le signe du laissez-faire, mais, au contraire, sous le signe d'une vigilance, d'une activité, d'une intervention permanente
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Michel Foucault (69) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Foucault
Michel Foucault et Arlette Farge : Le désordre des familles (1983 / Les lundis de l’Histoire). Diffusion sur France Culture le 10 janvier 1983. Par Roger Chartier. Photographie : Michel Foucault vers 1980. © Jerry Bauer/Opale/Leemage et Arlette Farge/DR. Avec Michel Foucault, Arlette Farge, Michelle Perrot et André Béjin. Cette émission était l’occasion d’un débat autour du livre de Michel Foucault et Arlette Farge, "Le Désordre des familles. Lettres de cachet des Archives de la Bastille au XVIIIe siècle". Présentation du livre par les éditions Gallimard : « Les idées reçues ont le cuir dur : la lettre de cachet, sous l'Ancien Régime, passe aujourd'hui encore pour l'exemple même du bon plaisir royal servant à enfermer nobles infidèles ou grands vassaux désobligeants. Symbole de l'arbitraire, elle serait un acte public cherchant à éliminer l'ennemi du pouvoir sans autre forme de procès – au point que l'histoire a fait d'elle le symbole de la prise de la Bastille. Mais de la mémoire se sont enfuies les innombrables lettres servant à tout autre chose qu'aux affaires d'État. Il ya celles pour affaire de police, instrument le plus simple pour enfermer discrètement et secrètement la forte tête qui crée du désordre dans l'atelier, mais aussi les prostituées, les voleurs à la tire, les filous ou les comédiens – tout un monde de migrants, mouvant, fugitif. Plus encore, il y a les lettres de famille, lorsque le comportement d'un conjoint ou d'un fils paraît troubler l'ordre intime dont la tranquillité participe à l'ordre public. Arlette Farge et Michel Foucault nous proposent une lecture différente des Archives de la Bastille : où l'on n'avait voulu voir que la colère du souverain, ils dévoilent les passions d'un menu peuple ; où l'on était obnubilé par l'ordre monarchique, ils discernent, entre parents et enfants, dans les disputes des ménages, la trame fine de la vie privée et le désordre des familles. »
Source : France Culture
+ Lire la suite
Dans la catégorie : LibéralismeVoir plus
>Science politique (politique et gouvernement)>Idéologies politiques>Libéralisme (23)
autres livres classés : biopolitiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
358 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre