AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2351840631
Éditeur : Garnier (13/06/2011)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Fougeret de Monbron

Margot la ravaudeuse

Le Canapé couleur de feu

La Belle sans chemise ou Ève ressuscitée

« Il y avait longtemps que le saint homme me convoitait, Dieu sait s'il fut fâché de trouver une si belle occasion de satisfaire le lubrique appétit qui le dévorait. (...) Le bon prêtre fit pendant toute la nuit et fort avant dans la journée des miracles de nature. Lorsque énervé, outré de fatigue il s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (1) Ajouter une critique
isabelleisapure
  26 février 2017
Née dans une famille des bas-fonds parisiens, « Margot la ravaudeuse » répare, chaussures et vêtements dans un tonneau, sorte de modeste échoppe, sur la voie publique avant d'être repérée par une maquerelle et de devenir prostituée.
Bien loin de souffrir de cette situation, Margot, titillée dès sa quatorzième année par des « désirs libidineux » s'adapte rapidement et fait en sorte de satisfaire ses nombreux clients.
Cela donne lieu à une galerie de portraits tous plus ridicules et croustillants les uns que les autres : ces scènes humoristiques recèlent tout de même leur part de vérité et de pessimisme, en révélant l'horreur d'un tel métier.
Aussi répugnante soit-elle, cette profession n'en est pas moins une occupation lucrative, et cela suffit à Margot pour la poursuivre jusqu'au dégoût et à une rente suffisamment confortable pour ses « vieux » jours.
« Margot la ravaudeuse » est un roman libertin, à la fois drôle et grave.
J'ai souvent souri des descriptions que Margot fait de ses clients et des « filles du monde » qui partagent sa vie.
Une lecture agréable mais que je crains d'oublier très vite, tant l'histoire est banale et sans surprise.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Citations & extraits (1) Ajouter une citation
SZRAMOWOSZRAMOWO   21 février 2017
Je répondis si parfaitement à ses espérances qu’en moins de rien je devins la perle des ravaudeuses du quartier. Je ne bornais pas mes talents à la seule chaussure, je savais aussi très bien raccommoder les vieilles culottes et y remettre des fonds ; mais ce qui ajoutait à mon habileté, et me rendait le plus recommandable, c’était une physionomie charmante dont la nature m’avait gratifiée. Il n’y avait personne des environs qui ne voulût être ravaudé de ma façon.
(...)
Ma parentèle m’avait transmis par le sang et par ses bons exemples un si grand penchant pour les plaisirs libidineux que je mourais d’envie de marcher sur ses traces, et d’expérimenter les douceurs de la copulation.
(...)
« Ah ! pour le coup, Florence, s’écria-t-il en jetant les yeux sur moi, voilà ce qui s’appelle du beau, du délicieux, du divin. Franchement, tu t’es surpassée aujourd’hui. Je te le dis au sérieux, mademoiselle est adorable : oui, cent piques au-dessus du portrait que tu m’en as fait. Sur mon honneur, c’est un ange. Je te parle vrai : foi de magistrat, j’en suis émerveillé. Mais, vois donc le bel oeil ; il faut que je le baise : je n’y saurais tenir. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : libertinageVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle



Quiz Voir plus

1 classique = 1 auteur (XVIII° siècle)

Le Jeu de l'amour et du hasard

Voltaire
Marivaux
Beaumarchais

10 questions
131 lecteurs ont répondu
Thèmes : classique , classique 18ème siècle , 18ème siecleCréer un quiz sur ce livre