AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Ladybirdy


Ladybirdy
  08 février 2019
Jean-Louis Fournier est maître en la matière quant à la narration de ses propres histoires. Il délie les noeuds pour faire valdinguer la peine, sous peine d'en rire, sa prose est sans contexte indémodable et mémorable. Mais si le rire permet de détendre une atmosphère tendue et compliquée, peut-on néanmoins rire de tout ? J'ai découvert ce maître de l'autobiographie avec ma mère du Nord qui m'avait subjuguée car rempli d'empathie et d'amour. Ici, je suis mitigée. Bien sûr que deux enfants handicapés à la maison c'est du très lourd, du très triste, du très désespérant. Fournier choisit clairement le chemin de la dérision pour disculper son malheur. Écrire sur ses enfants avec amour aurait peut-être donné un récit too much sortez vos mouchoirs. Non, ici, on rit, on sourit devant l'aliénation d'enfants. Enfin, moi je n'ai pas voulu sourire. Cela m'a gênée même.
« Comme Cyrano de bergerac qui choisissait de se moquer lui-même de son nez, je me moque moi-même de mes enfants. C'est mon privilège de père. ».

D'accord ou pas d'accord, je lui laisse la liberté à ce père désabusé. Il l'aura bien méritée.

Jean-Louis Fournier sait manier les mots rendant un bien bel hommage à la langue française. Pour ce qui est du père, il a une sacrée dose d'humour qui a dû certainement l'aider pour avancer dans ce terrible quotidien...
Commenter  J’apprécie          838



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (81)voir plus