AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
4,02

sur 221 notes
5
17 avis
4
27 avis
3
5 avis
2
2 avis
1
0 avis
marina53
  14 septembre 2013
Syracuse, état de New-York, nous sommes en 1990. Harvey Young vient rendre visite à un vieil homme, en fauteuil roulant. Celui-ci ne s'étonne guère de cette venue et lui propose de l'appeler Jim, comme au bon vieux temps.
Il faut dire que le destin de ces deux hommes a basculé. Nous sommes en 1920. Jim et son frère Joey n'ont plus de maman et leur père les a abandonnés. Ils se retrouvent ainsi parmi tant d'autres gamins dans un orphelinat. Des convois sont organisés en train pour placer ces enfants dans des familles. Mrs Goswell, veuve d'un pasteur, vient justement proposer son aide lors du prochain convoi. C'est ainsi, accompagnée de Lisa et de Mr Coleman que le train en partance de New-York grouille d'enfants, de tous âges, chacun espérant trouver une famille qui voudra bien les accepter. Lors du départ, Jim reconnaît son père, s'empresse de le retrouver pensant que celui-ci est revenu les chercher. Malheureusement, ce n'est pas le cas. Au contraire, il est venu confier sa petite soeur Anna dont il n'arrive plus à s'occuper. Lui promettant de lui écrire, il lui confie un papier sur lequel il a noté son adresse...

Relatant des faits authentiques, à savoir ces Orphan Train Riders dans lesquels des orphelins de New-York étaient entassés et expédiés dans le Middle West afin de leur apporter une structure familiale adéquate mais aussi de pallier au manque de main d'oeuvre, Philippe Charlot nous raconte l'histoire de trois gamins déracinés. A la fois tragique et empli d'espoir, ce premier opus alterne les périodes de 1990 et 1920, offrant ainsi une énigme supplémentaire. le dessin de Xavier Fourquemin est des plus réalistes et terriblement craquant et attachant, le trait est fin et soigné. Les couleurs pétillent et sautent aux yeux. On n'a qu'une envie: se ruer sur le second tome!

Le train des orphelins... je prends un autre billet!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          422
diablotin0
  07 mars 2021
Après la superbe série "la guerre des lulus", je fais connaissance avec d'autres d'orphelins :Jim, Joe, Anna et Harvey.
Cette série "Le train des orphelins" est basée sur des faits réels, une histoire triste et peu flatteuse, une fois de plus, pour le genre humain. Au début du 20e siècle, la côte est des États-Unis surpeuplée, organise le " orphans train raiders". Ce train réunit tous les enfants orphelins ou abandonnés et se dirige vers l'Ouest afin de leur permettre d'être adopté par une famille. le côté bienfaisant de l'oeuvre est très vite bafoué, il s'agit en fait de donner de la main d'oeuvre à une région en manque de bras. le train démarre, "la foire aux bestiaux" commence. Ce premier tome donne le ton, il s'agit d'une bande dessinée destinée aux adolescents mais c'est une BD qui traite d'un sujet dur.
Le fait de mélanger le voyage de ces enfants en 1920 avec des bribes d'histoire de 1990 aiguise notre curiosité, d'autant plus que les retrouvailles n'ont pas l'air très chaleureuses.
Les dessins sont soignés, les couleurs chatoyant es, les détails attirent l' oeil. On a plaisir à regarder les mimiques, les expressions et attitudes des enfants. Seul bémol qui m'a fait penser au tableau des peintres du Moyen-âge, les bébés n'ont pas les traits de bébés mais ils se distinguent uniquement par leur petite taille. le deuxième tome ne va pas attendre longtemps, j'ai hâte de voir comment notre fratrie va sortir de ce train.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          390
AudreyT
  16 février 2017
Au cours des années 1920, aux Etats-Unis, les enfants orphelins ou abandonnés sont nombreux. Afin de leur donner une vie plus heureuse et sereine que celle des orphelinats, les Orphan Train Riders sont mis en place. Il s'agit de sillonner les Etats-Unis et de s'arrêter de gare en gare pour que des familles accueillent ses milliers d'enfants. Jim et Joey font partie de ces convois...
Je n'ai pas été éblouie par les dessins, mais l'histoire est touchante. C'est une partie de l'histoire que je ne connaissais pas et qui parait partir d'un bon sentiment mais dont on entrevoit les limites dans ce premier tome. Je lirais les prochains avec une plaisir afin de m'assurer que la plupart des enfants iront bien...
Commenter  J’apprécie          290
Under_the_Moon
  25 avril 2015
" Sur la côte est des Etats-Unis, l'arrivée massive des émigrants déverse son lot quotidien de laissés-pour-compte en provenance de la vieille Europe.
Malheureux parmi les plus malheureux, des enfants orphelins, délaissés, maltraités, survivent de rapine et de mendicité dans les rues de New York. Dans cette seule ville, on en comptera jusqu'à 20 000 en 1854, année de mise en oeuvre du premeier programme de déplacement connu sous le nom de "Orphan Train Riders". "
(incipit du dossier à la fin du 1er tome)


C'est un pan de l'histoire américaine que j'ignorais totalement et dont Philippe Charlot et Xavier Fourquemin se sont saisis pour leur saga sur le train des orphelins.
Dans ce premier tome, nous faisons la connaissance d'une fratrie : Jim, Harvey et Anna, déposée à la dernière minute par leur père - au désespoir des deux garçons qui espéraient que leur père allait enfin venir les "sauver" de l'orphelinat.
L'ambiance de cette bande dessinée balade le lecteur entre Oliver Twist et Lucky Luke. On retrouve bien dans les scènes à l'orphelinat la morale protestante typiquement américaine et la façon dont elle est appliquée de manière assez cynique à ces enfants des rues. Après tout, ils venaient de mettre fin à un commerce d'esclave qui avait duré 200 ans, alors pourquoi pas passer à des enfants blancs.
Ce premier tome a surtout un rôle de présentation, mais les auteurs ont semé suffisamment d'éléments qui promettent des rebondissements (notamment la narration en flashbacks entre passé et présent) pour donner envie au lecteur de lire les tomes suivants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
trust_me
  09 avril 2014
Dans les années 20, à New York, un train s'apprête à partir pour un long voyage. A son bord, des orphelins qui vont être « distribués » aux familles en mal d'enfants de l'Ouest et du Middle West. Dans chaque ville où le train s'arrête, c'est un peu la foire aux bestiaux. Et pour les enfants, c'est la roulette russe avec, coté pile, la chance de tomber sur des adoptants aimants et généreux ou, coté face, de sombres énergumènes cherchant de la main d'oeuvre bon marché voire même de la chair fraîche…

Ce premier tome s'attarde sur la situation de Jim, Joey et de leur petite soeur Anna. Une fratrie solidaire qui risque la séparation à chaque étape du train. Leur chemin croisera celui d'Harvey, gamin débrouillard et pragmatique : « Ce qu'il faut, c'est trouver une bonne famille… des parents pleins aux as… et après… la belle vie… ». Leur périple sera marqué du sceau de l'amitié et de l'entraide, malgré les coups durs.

Basée sur une histoire vraie, cette série revisite un pan méconnu de la conquête de l'ouest. 250 000 enfants embarquèrent de New York entre 1850 et 1929 vers des régions en mal de population jeune et travailleuse. Si le placement d'enfants des rues relève d'une démarche louable, le philanthropisme de façade se lézarde rapidement lorsque l'on découvre les méthodes employées. le placement se fait sans aucune vérification préalable, les enfants sont simplement étiquetés comme des animaux et offerts à la première personne qui se manifeste. Sans compter les petits trafics menés par les adultes encadrant le voyage qui réservent à l'avance les « plus belles pièces » contre de confortables rémunérations. de fait, mieux valait être blond et en bonne santé pour trouver preneur. le programme ne prenait par ailleurs pas en charge les enfants noirs (« Que voudriez-vous que nous fassions de négrillons… nous sommes une institution caritative mais il y a des limites à tout").

Le train des orphelins revient donc sur la plus grande migration d'enfants de tous les temps. Une migration nécessaire pour arracher à la misère des gamins abandonnés mais dont la mise en oeuvre souffrit de nombreuses dérives. Alors que le quatrième tome vient tout juste de sortir, je n'ai qu'une hâte, savoir ce que vont devenir, Jim, Joey, Anna et Harvey…
Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Palmyre
  09 septembre 2013
Un vieil homme part à New-York pour essayer de trouver des informations sur son passé dans les archives de l'Orphan Train Society.

Aux États-Unis des expéditions d'orphelins à bord de train étaient organisés. Partant de New-York, il sillonnait les campagnes où des parents en mal d'enfants ou des fermiers sans main-d'oeuvre pouvaient les recueillir.
Jim et Joey, deux frères, ainsi que leur petite soeur Anna vont tenter de rester ensemble pour être adoptés. Mais c'est sans compter sur l'arrivée d'Harvey, un jeune garçon turbulent qui sème la pagaille.
Les organisateurs M. Coleman et la veuve Boswell veulent à tout prix revenir avec le moins d'enfants possible à l'orphelinat. Dépassés par l'ampleur de leur tâche, ils n'accordent pas d'intérêt à laisser ensemble des fratries. C'est ainsi que Jim, Joey et Anna sont séparés.

Jim réussira-t-il à reprendre contact avec sa famille? Heureusement, lors de sa visite aux archives, il ferra la connaissance de Bianca qui sera là pour l'aider dans ses recherches.
La suite dans le deuxième tome du cycle 1.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Villoteau
  05 octobre 2012
Voici un récit très poignant puisqu'il conte la séparation que connurent des fratries d'orphelins ou des jeunes confiés par leurs parents (dans l'impossibilité matérielle de les nourrir ou de s'en occuper) à des institutions religieuses de bienfaisance. Des allers-retours constants sont faits entre 1990 où deux anciens de ce drame se retrouvent une fois de plus et 1920 l'année où ils se rencontrèrent lors de leur transfert vers les états américains à l'ouest du Mississippi. Si le graphisme rappelle celui de BD pour les jeunes d'une petite dizaine d'années c'est aussi pour aider à saisir, rien qu'au physique, les traits de caractère des adultes et enfants. Les très intéressantes pages documentaires de ce premier album ne sont abordables que pour un public de plus de quinze ans. le second volume de cette histoire, qui ne peut s'adresser qu'à des collégiens, lycéens ou adultes, est prévu pour le tout début 2013. Elle démarrera au moment où la fratrie de trois à laquelle appartient un des deux héros s'est trouvée séparée. Si Jim Smith est resté avec sa toute jeune soeur, par contre à une étape du voyage Joey Smith s'est vu confié à une famille qui semblerait d'origine mexicaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
belette2911
  13 septembre 2019
Après Jules et Jim, voici Jim et Joey, deux frères nés sous une mauvaise étoile, ou plutôt, avec une mère qui décède en mettant au monde leur petite soeur et un père qui a le gosier plus qu'en pente et qui ne sait plus, ne veut plus, s'occuper de ses gosses.

Le train des orphelins – Orphan Train Riders – a bel et bien existé, durant 70 ans et plus de 250.000 enfants furent transportés d'une ville à l'autre pour être proposé à l'adoption.

Moi, ça me fait froid dans le dos !

Parce que si pour certains ce fut une chance, si dans tout ces pauvres gosses livrés à eux-mêmes dans les rues de New-York, on en a eu deux qui ont fini gouverneurs, combien d'enfants furent maltraités, utilisés comme main-d'oeuvre bon marché, abusés, affamés,…

Sans oublier qu'on leur a parfois changé le prénom pour coller avec celui d'un fils mort, avec la nationalité des adoptants et qu'on leur a supprimé toutes les photos ou lettres de leurs parents, effaçant par là même, leur identité, leur passé, leurs racines.

À cheval sur deux époques, on se retrouve en 1990 avec la rencontre de deux hommes âgés qui donnent l'impression d'être des anciens du train et qu'il y a un lourd secret entre eux.

Mettant en scène une fratrie d'orphelins – Jim, Joey et ensuite leur petite soeur, Anna – voyageant dans un train sans savoir quel seront leur destin, ni dans quelle famille ils échoueront, l'album est touchant, émouvant, mais sans verser dans le larmoyant.

Les enfants ont été de suite adopté par moi car je les ai trouvé réalistes et le petit Joey m'a touchée avec ses peurs, légitimes, son amour pour son grand frère, qui le lui rend bien et sa manière de parler avec ses "Moi j'aime pas…".

Le cynisme de certaines personnes est bien mis en avant, la cupidité aussi. de l'autre côté, certains étaient persuadés d'oeuvrer pour le bien des enfants, dont le directeur d'un orphelinat qui ne croyait pas à la théorie du mauvais sang et pensait qu'en sortant les enfants de leur milieu, on leur donnait une chance de faire mieux.

Ce premier tome met en place l'univers de ces Trains, nous présentant des enfants que nous allons suivre durant les différents tomes et le côté flash-back a titillé ma curiosité. de toute façon, même sans cela, j'aurais poursuivis ma lecture car j'ai envie d'en apprendre un peu plus sur ces horreurs.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
jamiK
  14 novembre 2018
Je n'ai pas réussi à accrocher, rien à faire, j'ai eu le sentiment de lire un produit préformaté, avec un graphisme à la mode, une histoire au pathos calculé, des personnages et des situation déjà vus mille fois. C'est un peu fouilli, trop de personnages sans intérêt, mais pourtant le rythme est monotone. Même le mot de la case final, voulant faire l'effet d'un cliffhanger, mais tellement attendu, m'a laissé sans émotion. Sans doute que ce n'était pas le bon moment pour l'ouvrir. Je m'y suis ennuyé.
Commenter  J’apprécie          150
orbe
  23 janvier 2014
Des enfants abandonnés où sans famille sont envoyés en train pour être adoptés et servir souvent de petites mains afin de contribuer à l'essor de l'Ouest américain. En partant, ils perdent leur nom et leurs attaches avec leur passé. 70 ans plus tard, nous suivons Jim qui part à la recherche de son frère et sa soeur...

Une bande dessinée qui m'a séduite tant par la qualité de l'illustration que par l'intérêt de l'histoire. Des explications sur cette tragédie sont données en fin de livre. Une bd convaincante et qui sait mêler tragédie individuelle et collective.
Lien : http://cdilumiere.over-blog...
Commenter  J’apprécie          140


Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Le train des Orphelins

Qui sont les personnages principaux?

Anna
Lisa
Jim et Joey

9 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : Le train des orphelins, tome 1 : Jim de Xavier FourqueminCréer un quiz sur ce livre