AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Archer & Bennett, tome 1 : Hadès (23)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
DoVerdorie
  18 avril 2018
Heinrich « Hadès » Archer dirige une décharge a Sydney. En réalité il est un roi « souterrain » de la pègre, spécialisé dans la dissimulation de cadavres encombrants. le jour ou un criminel en herbe lui apporte deux mômes à faire disparaître et que Hadès remarque qu'ils ne sont pas encore morts, il décide de les élever en employant une éducation pour le moins « spéciale ».
... Aujourd'hui, ces enfants, Eden et Eric, sont devenus flics dans la section Homicides. Après la mort violente de son partenaire, Éden s'en voit adjoindre un nouveau, Frankie. C'est lui le narrateur de leur première enquête.

Deux histoires, dans le passé et dans le présent, très sombres et abyssales, qui s'entrelacent dans une Australie habituellement bien ensoleillée. Un polar/thriller assez rapide à lire qui sait ménager suffisamment de moments-choc pour préserver l'intérêt du lecteur. Mais, bien que les scènes sanglantes ne manquent pas, ces ébranlements sont plutôt de nature psychologique.

C'est là où le bât blesse, en ce qui me concerne... si l'enquête autour de l'intrigue m'a bien captivée, les personnages principaux me sont restées étrangers, incompréhensibles et surtout antipathiques.
Si je suis arrivée à comprendre Hadès (le seul pour lequel j'ai éprouvé un peu de sympathie), il n'en va pas de même pour Eden et Eric que j'ai ressenti comme arrogants, froids, égoïstes et distants.
Même Frankie n'a pas réussi à m'émouvoir après un retournement de situation. Je n'ai pas su fermer les yeux sur son attitude minable initiale envers les femmes en général.

Au final, un bon thriller par son intrigue policière mais qui souffre d'un excès de sociopathes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
Gaoulette
  23 novembre 2018
Voilà un polar particulièrement déconcertant. Je me suis demandée où voulait en venir l'auteure. J'ai acheté toute la trilogie sans lire 4ème de couverture parce la phrase d'accroche m'a titillée. "On ne nait pas tueur, on le devient". Et me voilà à la découverte de l'auteure….
Un début un peu chaotique, mais je me suis laissée embarquée par le tandem Franck/Eden et le troisième larron Eric, énigmatique et le frère d'Eden et le fantôme Hadès.
Ce premier tome met en scène Hadès, personnage imposant et qui sera la figure paternelle d'Eric et Eden. Je ne spoile pas trop car c'est vite révélé. L'histoire commence comme telle sur la première rencontre des frangins et Hadès et l'on sait dés le départ qu'Eric et Eden ne sont pas des flics comme les autres. La tierce personne Franck qui sera la voix principale du roman débarque dans ce foutoir et va être très vite intrigué par sa partenaire de boulot, essayer de fouiller dans son passé et recueillir le moindre de ses secrets.
Je m'attendais à une dualité entre Franck/Eden, que le polar tournerait qu'autour d'eux. Mais Candice Fox réussit avec brio à intégrer une troisième histoire qui se superpose à merveille parfaitement avec le passé et le présent. Pendant la lecture, je n'ai fait que garder en tête la phrase d'accroche pour comprendre à qui était destinée cette phrase. Candice Fox sait jouer avec le suspense. Eden/Eric donnent des frayeurs, sont des personnages silencieux et énigmatiques et leur passé permet de comprendre leur parcours atypique. On se demande dés le départ qui ils sont vraiment : justiciers ou bourreaux ou meurtriers sanguinaires, psychopathes…. Candice Fox ne lâche rien jusqu'à la dernière confrontation. le voile sera livré qu'à ce moment là.
Alors pourquoi un début déconcertant? le personnage de Franck m'a laissée perplexe. A l'heure actuelle je suis incapable de lui trouver des qualités que j'aime chez un héros d'une saga policière. Il est flic mais l'on demande pourquoi. Candice Fox insiste sur les défauts et les mésaventures de Franck qui est loin de le rendre attrayant. Et même son rapprochement avec Eden laisse à désirer on dirait un lourdaud en manque de sexe. Je n'ai pas compris dés le départ son intérêt pour le duo de frangin. J'ai eu du mal à cerner Franck. Par contre j'adhère complétement sur le rôle que va jouer Franck pour les prochaines aventures. Ce final lance complètement la saga. Un premier tome réussit avec 3 énigmes en une. Un pari gagnant pour Candice Fox!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          161
fangtasia
  21 mars 2017
« Hadès » est un thriller psychologique sombre, froid et brutal avec un petit côté Dexter. Les caractères sont ambigus et passionnants et prennent le pas sur la trame policière classique, même si elle est bien menée. C'est avec plaisir que je lirais la suite pour voir où le personnage d'Éden va nous emmener.

À noter que le second opus « Éden » sort en octobre 2017.
Lien : https://truebloodaddict.net/..
Commenter  J’apprécie          50
Avoslivres
  19 février 2017
Ce thriller n'est pas ce que l'on pourrait appeler un "whodunit" classique. Vous ne découvrirez pas qui est le coupable à la dernière page. L'auteur joue plutôt sur le thème de "attrape-moi, si tu peux". le psychopathe qui mutile ses victimes pour leur prendre leurs organes pourra-t-il être arrêté ? Notre héros, Franck Bennett, pourra-t-il mettre fin à ce carnage ? Mais ce n'est pas le seul danger auquel il devra faire face. Ce roman est construit sur deux histoires principales : celle des cadavres mutilés mais également les sombres secrets autour d'un personnage très atypique : Hadès. Ces deux pans d'histoire se chevauchent tout au long de notre lecture, ce qui amène une certaine terreur dans les yeux du lecteur, car le danger peut également venir... de l'intérieur. La police de Sydney n'est pas forcément celle que l'on pourrait croire...

Candice Fox nous malmène beaucoup dans ce premier opus. Tout est sombre et inquiétant, rien ne nous laisse indifférent. le fait que le lecteur découvre la noirceur de l'âme de certains protagonistes, aussi rapidement dans l'avancée du roman, ne fait qu'accroître le sentiment de danger qu'on éprouve pour Franck Benett. On se dit rapidement que ce flic quadra risque de très mal finir !

Un thriller d'un autre genre, qui m'a beaucoup plu. Il me tarde de lire la suite malgré le fait que celle-ci sortira courant Octobre 2017, sous le titre de "Eden". le troisième opus "Fall" devrait terminer cette trilogie en Février 2018.

Un très chouette (et très sinistre) découverte livresque, pour ma part. Bonne lecture à tous !
Lien : http://avoslivres.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
BlackKat
  17 octobre 2017
"On ne naît pas tueur. On le devient."
Petite phrase accrocheuse sur la couv'. Vous êtes prévenus! Ressortez vos cours de philo et révisez les notions d'inné et d'acquis et zou, c'est parti! 
Hadès est le seigneur des Bas-Fonds, règne sur une immense décharge, est très discret tout comme son homonyme grec est le souverain des Enfers, gouverne sous la terre et ne se mêle que très peu des affaires des autres. Tous deux ont en commun les morts également, même si aucune preuve peut faire tomber notre personnage dans les mailles de la police et ce, depuis des décades entières!
Quand on sait que ses enfants, Eden et Eric, sont flics, il y a quand même de quoi se poser nombre de questions! Une aura de danger les enveloppe et ce n'est pas Frank Bennett, nouveau coéquipier d'Eden, qui dira le contraire alors qu'une enquête démarre avec la découverte de corps mutilés.

C'est un premier roman pour cet auteur australien et Candice Fox est ambitieuse car c'est aussi le premier tome d'une trilogie!
Une réussite à mon sens car elle dépoussière les poncifs du polar avec une nouvelle définition du flic potentiellement pourri et trouble davantage encore la frontière entre les bons et les méchants. 

L'histoire d'Eden et Eric est atypique et passionnante. Leur parcours interpelle et suscite la curiosité au fil des pages. La relation entre le frère et la soeur, entre la fratrie et Hadès, est particulière, brute, bourrue et sensible à la fois, tout en non-dit. Si la personnalité de l'un ne laisse place à aucun mystère et augure par avance de son destin, il n'en est pas de même pour les autres pour lesquels un attachement naît, malgré leur nature et leur froideur.

Cette famille originale pose LA grande question de l'inné et de l'acquit suggérée en tête d'article. La naissance s'annonce-t-elle avec un bagage de mal et de bien ou est-ce en avançant dans la vie que le mal survient au détriment du bien? Je ramasse les copies à la fin de votre lecture! 

Si l'analyse psychologique de l'être humain qui deviendra celui qui donne la mort est fortement orientée dans ce roman, l'auteur pose également une autre grande question philosophique: qui a le droit de vivre et de mourir? Qui peut décider de qui a le droit de vivre ou de mourir? Quel costume revêt le mal?

L'intrigue policière met à jour un trafic d'organes effroyable orchestré par un individu qui a un sens moral des plus particuliers, alimenté par d'autres qui veulent absolument vivre, même si cela signifie la mort d'autres personnes qui n'ont rien demandé ou quand l'argent est là pour acheter la vie. 
Sauver sa vie, c'est aussi les efforts désespérés que Martina, victime de ce trafic, va déployer pour survivre. Un portrait magistral d'une femme de tête, bien plus seule que sa vie sociale ne le laisse présager, et qui ébranlera bien des murs dans ce roman.
J'ai adoré ce roman. Pas pour l'intrigue policière qui n'est guère complexe mais pour toutes ces questions existentielles que nous sommes tous posées au moins une fois dans notre existence! de quoi serions-nous capables pour nous venger d'un lourd et profond traumatisme, jusqu'où serions-nous capables d'aller pour sauver notre peau?

J'ai adoré ce roman pour la psychologie et la personnalité de chacun: pour le jeu auquel chacun se livre, pour les joutes verbales entre des coqs dressés sur leurs ergots ou les regards froids et inexpressifs de tueurs, ou pour l'ambiance anxiogène d'un commissariat où les rivalités se tissent.

Avec une mention spéciale pour Hadès, cet homme mystérieux, bourru, froid et rigide. Avec lui, c'est la parentalité que l'auteur aborde avec justesse. La difficulté d'éduquer un enfant, l'incapacité à le modeler comme on le souhaiterait, le devoir d'accepter sa nature même cruelle, la nécessité de le conformer au monde extérieur.

Un seul bémol toutefois: un manque de subtilité et de nuances qui provoque un enchaînement un peu trop rapide et un certain manque de profondeur dans l'évolution des sentiments et des émotions de Frank, qui apparaît comme un feu follet au milieu de personnages davantage maîtrisés et constants comme peut l'être Eden. Une Eden qui garde encore tout son mystère! 

Quelques petites maladresses qui, j'espère, seront corrigées avec le prochain tome que je m'empresse de poser sur ma table de chevet car je suis très curieuse d'en connaître davantage sur Hadès et Eden!
Lien : http://livrenvieblackkatsblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Walkyrie29
  04 mars 2017
Hadès, thriller intelligent et plutôt rondement mené par une plume vive et équilibrée, entre le présent et le passé qui viennent s'intercaler pour entretenir un rythme de lecture dynamique et haletant.

Franck Bennet a décidé de rejoindre la brigade criminelle, souhaitant travailler sur des affaires plus variées et intéressantes. Il se retrouve à faire équipe avec Eden, qui vient de perdre son partenaire assassiné lors d'une mission. L'accueil est laborieux et Franck ne semble pas le bienvenu dans l'ombre de cet ancien collègue. Rapidement, il se retrouve sur une macabre affaire: des corps démembrés, mutilés, des organes volés, et un tueur fantôme solitaire et méticuleux à arrêter.

« – Mais le désir de cet homme le pousse à prendre des vies pour en sauver d'autres.
– Oui. Une dualité savoureuse pour un esprit déséquilibré. » p.150

A côté de cela, Franck tente de se lier avec sa partenaire, chose difficile quand le frère de cette dernière rôde menaçant dans les parages. le duo fraternel va rapidement intriguer le flic, qui va tomber sur des éléments déconcertants. Qui sont réellement Eden et Eric ? Quels sont leur lien avec Hadès, ce grand nom du crime ? Pourquoi semble t-il toujours fureter comme s'ils manigançaient quelque chose ?

« – Je t'avais dit qu'il faudrait être plus rapide, Frankie, puis il baissa la voix et prit un ton glacial que je ne lui avais encore jamais entendu. Je t'avais dit que tu courais avec les loups. » p.223

Le roman est mené de front par un personnage fort sympathique, Franck est un quadragénaire, flic depuis des années, et qui n'attend plus vraiment grand chose de la vie depuis ses deux mariages ratés, et ses erreurs passées. C'est surtout un personnage curieux qui fourre son nez partout dès qu'il s'interroge sur une situation ce qui lui jouera des tours. Franck ne manque pas d'humour, ni de motivation, sa relation avec Eden en est le parfait exemple ! Il va vite se retrouver sur une enquête difficile et mettre les pieds dans quelque chose de profondément sombre.

Dans ce roman, il y a aussi une grande part de psychologie notamment à travers l'évolution de deux personnages entre leur enfance et ceux qu'ils deviennent adulte. C'est certainement l'une des facettes de ce thriller qui se révèle la plus intéressante. On apprend rapidement que les deux personnages, que sont Eden et son frère Eric, sont loin d'être clairs et on a très envie d'en connaître les secrets. Si Eric est un personnage assez mesquin, imbu de sa personne, une espèce de bellâtre menaçant qui aime se moquer des autres ouvertement et entretenir cette pseudo aura de « respect » qu'il véhicule sans cesse, sa soeur Eden paraît plus imposante. J'avoue, je n'ai pas aimé Eric dès le départ. Eden par contre, le personnage est assez froid, elle ne parle pas beaucoup et ouvre la bouche seulement dans le cadre de l'enquête ou éventuellement quand Franck l'entraîne dans ses conversations puériles et amusantes (de quoi momentanément la dérider), le personnage garde ses distances et paraît finalement plus sombre et taciturne que son frère, j'ai bien aimé cet aspect du personnage, on sent qu'elle se méfie de lui, de ses réactions et en même temps, elle parait forte et tenace, souhaitant parfois protéger les autres des réactions de son frère.

« – Pourquoi cherches-tu à protéger une ordure pareille ?
– L'entrepreneur des pompes funèbres te dirait comme moi que notre ami commun Doyle est au delà de ma protection. » p. 223

Ensuite, il y a le personnage d'Hadès. L'auteure structure son roman de façon à ce que le lecteur se balade entre l'enquête présente, à savoir des meurtres horribles et des cadavres appauvris de leur organes, et le passé d'Hadès et des deux enfants qu'il a recueilli. On apprend peu à peu à comprendre le personnage, à connaître ses secrets, ses activités illicites, tout cela dans une atmosphère lugubre, inquiétante et dérangeante. Il y a un côté un peu malsain dans ce personnage mais aussi dans l'attitude des deux enfants. Ce sont des parties sombres, qui jouent inévitablement sur le présent et les personnages qui se devraient être rassurants mais qui sont finalement tout le contraire.

Du côté de l'enquête, l'auteur ne joue pas vraiment la carte des mystères ou des intrigues, il n'y a pas de réel questionnement du lecteur face au tueur, mais plutôt une espèce d'ambiance particulière créée par l'auteure qui joue sur les nerfs du lecteur vis à vis du personnage de Franck, le lecteur s'inquiète, angoisse aussi pour ce personnage tant pour sa vie que pour ses émotions. Finalement, l'enquête est assez secondaire et apporte essentiellement un rythme et une ambiance.

En bref, un thriller plutôt sympa qui ne brille pas par l'enquête principale mais davantage par ses personnages psychologiquement fouillés et abîmés. La fin est à double tranchant, on aime, on déteste, mais surtout donne inévitablement envie d'en savoir plus dans le tome 2 !

Je remercie les éditions Michel Lafon et plus particulièrement Camille pour ce partenariat.
Lien : https://songesdunewalkyrie.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
mimi5751
  26 juin 2018
j'aime beaucoup cette histoire même si elle est un peu sanglante mais Eden - cette policière - qui fait du ménage dans le milieu des bandits, ravisseurs et autres moi cela me plait. Son frère un peu moins,lui il est un peu psychopate et schizophrène, ces deux personnalités il les cache un peu trop bien. Et il y a le nouveau coéquipier de Eden : Franck.
Voilà notre trio à l'oeuvre pour retrouver un dingue qui tue des gens mais avant il leur vole leur coeur, leurs reins ou leurs poumons. Je doit reconnaitre que cela fait froid dans le dos un type pareil.
Eden et Eric ont une histoire sanglante et ont été sauvés par Hadès qui aurait du selon toute logique les faire disparaitre sans laisser de trace mais il s'est pris d'affection et de tendresse pour ces deux là. Il va les éduquer et surtout leur permettre de se venger des assassins de leur famille.
Et hop un petit tour de passe passe et leurs corps vont disparaitre dans la décharge de Hadès mais je n'en dit pas plus, lisez le sans peur je le trouve bien écrit et l'histoire quoi que l'on dise se tient.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LeslecturesdeMaud
  22 avril 2018
Une enquête multiple, Franck nouvellement arrivé dans la brigade n'est pas au bout de ses surprises. Son prédécesseur est mort lors d'une intervention. Il va faire équipe avec Eden, une femme pleine de mystères qu'il tente aussi de séduire, c'est sans compter la présence de son frère Eric, également un collègue. Ce duo frère-soeur va intriguer Franck, un personnage attachant, une démarche de nouveau un peu pataud qui se fait malmener par Eric et qui tente de s'intégrer dans sa nouvelle unité.
Ils vont enquêter de concert afin de retrouver le boucher, mais Franck va devoir compiler avec ce qu'on lui cache : le passé du frère et de la soeur qui reste énigmatique, et leur relation avec Hadès.
Ce thriller très entraînant, nous embarque et nous entraîne de chaque côté de la barrière du bien et du mal, de la justice et de l'honneur à l'insigne qu'ils portent.
Une écriture fluide, un rythme dynamique, j'ai été emporté par ses intrigues multiples et ses nombreux rebondissements. J'ai apprécié l'originalité de ce livre, de l'histoire, et de sa fin, je lirai sans aucun doute les opus suivants Eden et Fall.

Lien : https://www.facebook.com/les..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Dup
  28 mars 2017
Frank Bennett vient d'être intégré à la brigade criminelle de Sydney, mais il est loin d'être accueilli à bras ouverts et pour cause, il remplace au pied levé le coéquipier d'Eden qui vient de se faire abattre froidement. Engager la conversation avec la belle mais froide Eden s'avère délicat et difficile. D'autant plus ardu que Eric, son détestable frère lui aussi à la brigade, semble veiller au grain et vient lui pourrir son groove systématiquement.

De toutes façons, il n'a même pas le temps de prendre ses marques qu'ils sont appelés sur le terrain. La découverte près d'une marina d'un cimetière englouti, de nombreux cadavres dont la particularité est qu'il leur manque à tous un ou plusieurs organes. L'enquête, et le livre, démarrent sur des chapeaux de roues.

Et puis, à ce récit d'aujourd'hui, s'en intercale un second en italique, mettant en place un autre personnage bien trouble, le fameux Hadès. le maître incontesté, que dis-je le roi de Uttula. Son royaume ? La gigantesque décharge à ciel ouvert de la ville de Sydney et de sa banlieue. Roi de la magouille, il a eu souvent à faire avec la justice, jamais il n'a écopé la moindre peine. Connu pour dépanner les truands, il est une vraie légende du crime local : beaucoup de corps disparaissent sans laisser de trace dans cette décharge.
La suite sur le blog ;)
Lien : http://bookenstock.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mamantulisquoi
  07 mars 2019
Un roman bien sombre comme je les aime

Nous allons tout d'abord suivre Franck, un inspecteur nouvellement muté à la criminelle, sa coéquipière, Eden, est une jeune femme bien mystérieuse et son frère, Éric, inspecteur lui aussi est tout aussi sombre que sa soeur. Une découverte macabre sur la plage, des cadavres auquel il manque un organe. L'histoire nous est conté du point de vue de Franck et je dois dire que je pense que j'aurais bien aimé par moment avoir le point de vue d'Eden.

Dans un deuxième temps nous allons suivre la genèse d'Eden et d'Éric, comment Hadès est entré dans leurs vies et comment il a construit ses jeunes âmes brisés ayant êtes sortis de l'enfance brutalement. ......
Lien : https://mamantulisquoi.wordp..
Commenter  J’apprécie          10


Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1634 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre