AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Doudou_Bleu


Doudou_Bleu
  08 novembre 2017
Le roman intitulé « Eden » de Candice Fox est une jolie découverte que j'ai faite grâce à l'opération Masse Critique. L'auteur a une plume plutôt légère et collabore avec des grands du genre, je veux bien sûr parler de James Patterson.

Bémol, la quatrième de couverture. Elle dévoile une bonne partie de l'intrigue : une mission d'infiltration sordide par la belle Eden qui ne donnera plus de nouvelles au bout d'un certain temps.
Certes l'action se fonde sur ces évènements, cette mission, pourtant on remarquera qu'ils ne sont en réalité presque qu'un prétexte pour amener les personnages à aborder certains sujets et que le silence radio d'Eden n'a vraiment lieu qu'à la fin.
Je ne reproche pas à l'action d'être trop lente ou de se mettre longuement en place, seulement que la quatrième de couverture pourrait être source de déception pour une personne s'attendant à cette intrigue.

Un autre point que je souhaitais aborder, c'est le titre : « Eden » D'où nous vient-t-il ? L'action, du moins dans ce tome, est plus focalisée sur Frank ou même le père de la flic, Heinrich « Hadès », criminel vieillissant. Je ne le comprends pas totalement, peut être fait il référence à quelque chose que seul l'auteur connaît ?
Voici quelque chose que l'on peut lire dans cet article Wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89den :
« D'autres, comme l'écrivain Ann Druyan, adoptent une vue plus cynique de la question et trouvent l'Éden effrayant. Plutôt qu'un « paradis », le Gen Eden serait le lieu d'un crime, où un dieu/parent dysfonctionnel n'a créé des « enfants » que pour les châtier. » Cela pourrait éclairer certaines choses, tant sur l'esprit et le corps d'Eden que sur son enfance.

Au final on fait beaucoup de psychologie, on plonge dans les bas-fonds plus que populaires d'Australie et on veut plus. Curiosité morbide ? C'est peut-être dû au personnage de Heinrich que j'ai trouvé très attachant.

Cette histoire m'a bien plu, je n'ai pas vraiment eu de mal à rentrer dedans. Je conseille néanmoins de lire le premier tome pour comprendre des allusions que je n'ai pas comprises ou saisies puisque je ne l'avais pas lu. Ce second tome m'a donné envie de lire son prédécesseur et pourquoi pas un successeur.
Merci à l'équipe BABELIO et aux éditions Michel LAFON pour l'envoi de ce livre, qui plus est agréable à manipuler et possède une jolie couverture.
Doudou Bleu
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura