AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782749929415
477 pages
Michel Lafon (05/10/2017)
3.89/5   19 notes
Résumé :
Après sa dernière affaire en date où plusieurs jeunes femmes ont trouvé une mort brutale à Sydney, Frank suit une psychothérapie pour pouvoir réintégrer la police. Eden, sa coéquipière toujours aussi inflexible, est envoyée en infiltration dans une ferme perdue dans le bush afin d’enquêter sur la disparition de trois jeunes filles. Elles ont toutes en commun d’avoir travaillé dans ce refuge de marginaux, sous les ordres d’un fermier proxénète.
Frank la survei... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
3,89

sur 19 notes
5
6 avis
4
7 avis
3
2 avis
2
1 avis
1
0 avis

Cormorobin
  18 novembre 2017
Merci à Babelio et aux éditions Michel Lafon de m'avoir permis de lire ce livre dans le cadre d'une opération "masse critique".
J'ai donc lu "Eden" de Candice Fox. C'est le deuxième opus d'une série, intitulée paraît-il "Archer et Benett". J'ai choisi ce livre dans la liste, parce que c'était un polar, et qu'il se déroulait en Australie, là où j'ai passé mes dernières vacances d'été, enfin, été européen, donc hiver austral. J'avais oublié cette opération masse critique, je n'y ai pensé que le soir, il ne restait pas beaucoup de livres offerts. Mais je ne regrette pas du tout. C'est un très bon polar, très bonne intrigue, personnages intéressants, avec beaucoup de violence, ce que j'aime moins.
Maintenant que je connais un peu l'Australie, mais pas la région de Sydney, j'ai appris, même si cela peut paraître une évidence, que l'Australie "bénéficiait" d'une présence européenne, relativement récente, c'est à dire, au risque de faire court, d'un peu plus de deux siècles, quand l'Amérique du Nord connait une présence qui a 2 siècles de plus. Je ne sais pas si c'est une bonne explication, mais disons que ça donne un côté un peu "far west" à l'ile continent, comme on dit.
Eh bien, j'ai l'impression de retrouver cet esprit, je n'ose dire "pionnier", mais c'est un peu l'esprit, dans cette intrigue. Avec une civilisation européenne qui aurait fait en 2 siècles ce que d'autres ont fait en 4 ou +, avec la barbarie qui va avec, hélas.
Donc c'est brutal. Franck, policier, et Eden, sa coéquipière, partent à la recherche de 3 filles disparues. Eden s'infiltre dans une sorte de communauté, dans le bush, sauvage, très sauvage, et Franck mène aussi une enquête parallèle, une vie parallèle, et boit pas mal aussi.
C'est donc très bien. Ce n'est pas gênant de ne pas avoir lu le tome 1, mais j'avoue qu'avec les allusions faites dans ce livre sur ce qu'il s'est passé dans le précédent, j'hésite à le lire, parce que ça doit être dur. En revanche, je vais vite vérifier si "Fall" sort en français, ou si je le cherche en anglais. Et je vais aussi essayer de mettre la main sur les livres que Candice Fox a co-écrit avec James Patterson.
Très très bon polar ! Et au passage, j'aimerais savoir pourquoi il n'y a pas encore d'insigne "littérature australienne". Histoire de rattraper les deux siècles de décalage évoqués plus haut.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Gaoulette
  10 décembre 2018
Une petite déception pour cette trilogie policière. On retrouve notre duo d'enquêteurs : Franck le flic alcoolique qui ne se remet pas de la mort de Martina et Eden, le flic psychopathe qui fait tout pour remettre sur pied Franck. Nous somme quelques mois après le carnage et la mort d'Eric et nous attendons de savoir comment va fonctionner ce duo atypique après la révélation de leurs secrets.
Comme dans le premier opus, Candice Fox fait un plongeon dans la passé et j'ai eu l'agréable surprise de découvrir "Le Garçon" et comment le personnage d'Hadés a été crée. Candice Fox nous propose encore une fois un triple enquête : le passé d'Hadès qui revient le hanter au présent et dont Franck va enfin montrer toutes ses qualités d'enquêteur, l'infiltration d'Eden. L'enquête de Franck et d'Eden nous tient en haleine car on se prend de sympathie pour les deux serials killers et l'on se demande s'ils vont rencontrer plus fort qu'eux. Et notre pauvre Franck au milieu de ce "merdier" se bat avec tous ses démons. Encore une fois, ce pauvre bougre n'est pas dépeint de la plus belle des manières. Franck est un flic antipathique à un niveau extrême et pourtant ce n'est pas le pire…. Un tome plus axé sur la personnalité complexe d'Eden. Parfois j'ai eu du mal à comprendre ce que racontait l'auteure tellement elle restait trop vague. Elle laisse trop souvent libre court à notre imagination et j'aime avoir du concret et des détails. Je ne suis pas si morbide mais à certains passages Candice Fox aurait pu rentrer dans les détails. Je repense à certaines étapes de la vie d'Hadès où parfois je n'ai pas compris qu'il y avais carnage et morts autour de lui. J'ai du relire plusieurs fois des passages.
Un tome à trois voix à sa manière on découvre plus en profondeur Hadès, Eden et Franck. Une suite logique où les 3 individus se jaugent encore.
Un final avec une très belle porte ouverte et où l'on se demande qui va chuter dans le prochain épisode. Candice Fox réussit son pari de nous faire apprécier deux psychopathes et répond parfaitement à son accroche : ON ne nait pas tueur on le devient. Sur cet opus, je garde quand une grosse déception sur la trame principale avec les disparus où pour moi l'auteure n'a pas répondu à toutes les questions. Après je comprend que cela était l'enquête secondaire et du coup pas l'enjeu principal de cette trilogie policière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Ninis47
  17 janvier 2018
** Spoiler sur le tome précédent!! **
Franck a beaucoup de mal à se remettre de sa dernière affaire, où il a perdu sa petite amie et où sa coéquipière, Eden, a du abattre son frère pour lui sauver la vie. Il prends toujours des médicaments, voit une psy régulièrement, et il a bien du mal à remonter la pente. Mais lorsqu'une nouvelle affaire se présente, avec la disparition de plusieurs jeune filles paumées, Eden est obligée de partir en infiltration et Franck se doit de se faire violence afin de la surveille et de la protéger.
Je dois dire que j'attendais ce livre avec pas mal d'impatience. En effet, j'ai lu le premier tome il y a quelques mois et je l'avais beaucoup apprécié. C'est pourquoi je ressors de ma lecture terriblement déçue.
Hadès était un thriller entraînant, où on était beaucoup dans l'action, avec un atmosphère très oppressante. Dans Eden, j'ai toujours eu ce sentiment, on est dans une Australie bien particulière, presque inhospitalière, qui m'a mise mal à l'aise. Par contre je suis restée sur ma faim en ce qui concerne l'action...
Le roman est construit avec une alternance de chapitres où l'on suit Franck dans son enquête et son quotidien, d'autres où on est avec Eden durant son infiltration et enfin des flashbacks où on découvre le passé de Hadès. Moi qui déplorait le manque d'informations sur ce personnage dans le premier tome, ici j'ai enfin eu toutes mes réponses et j'ai bien apprécié ça.
Par contre, à aucun moment je n'ai réussi à rentrer dans l'enquête ou dans la reconstruction de la vie de Franck. J'ai trouvé que ça traînait beaucoup en longueur, je regrette le manque d'action et de suspense.
Pour ce qui est des personnages, pareil, ils m'ont laissé de marbre...
Franck sombre dans l'alcool et les médicaments après le décès de sa petite amie (avec laquelle il avait passé quelques semaines, et encore...) et à contrario, Eden qui a quand même tué son frère, semble totalement hermétique et insensible. Elle ne dégage aucune émotion, aucun sentiments... Je sais bien que son personnage est comme ça, à la limite de l'antipathie mais quand même...!!
J'ai également peiné avec le style de l'auteur qui m'a paru trop narratif et trop descriptif. C'est dense (trop dense!) et je me suis perdue dans les pages, j'ai eu du mal à avancer. Je suis certaine que ça n'aide pas mon avis... Il y aurait eu moyen de faire moins de pages et de mettre plus de mouvements et d'actions dans son histoire. Je pense que ce thriller est surtout un thriller d'ambiance et ce n'était pas ce qu'il me fallait au moment où je l'ai lu... C'est dommage car je pense que je suis vraiment passée à côté de ma lecture.
La fin, là mon avis ne sera pas plus positif, en quelques pages elle a été plié, elle est abrupte et pas du tout développée pour le coup...
Vous l'aurez sans doute compris c'est une déception pour moi. J'attendais plus de ce roman, plus d'action, plus de profondeur dans les personnages, une enquête menée tambour battant, et je n'ai rien eu de tout ça. La seule chose positive que je ressors de ce roman, c'est le personnage d'Hadès, là j'ai eu les réponses que j'espérais, on le découvre un peu plus, on explore son passé et là, j'ai eu beaucoup d'empathie pour lui.
En bref, si vous cherchez un thriller entraînant, haletant passez votre chemin, par contre si vous avez envie d'un thriller profond avec une ambiance marquée, celui ci est fait pour vous!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BlackKat
  25 octobre 2017
Deuxième opus pour cette trilogie autour de Archer et Bennett, une association de flics improbable, tant Archer, Eden de son petit nom, est une femme froide et impitoyable alors que Bennett, Franck, est un homme qui a quelques difficultés à gérer ses émotions!
Et pourtant le duo fonctionne!
Bon, faut dire que pour cette enquête, ils ne vont pas beaucoup se frotter l'un à l'autre car Eden part en infiltration dans une ferme bizarre, à la recherche d'indices sur la disparition de trois jeunes filles, alors que Frank se retrouve avec, sur les bras, un drôle d'oiseau qui espionne d'un peu trop près le père d'Eden, Hadès.
"La justice, c'est bien. La vengeance, c'est mieux." Petite phrase accrocheuse de la couverture. Cela prête à réflexion...
Je dirais que s'il n'y avait pas matière à rendre justice, nous ne parlerions jamais de vengeance. Quant à énoncer que la seconde est meilleure que la première, chacun estimera selon sa propre philosophie de vie. Parfois il ne reste que la vengeance pour réparer les dommages commis...
Eden s'interdit toute relation pour ne pas souffrir. Assouvir sa vengeance lui ouvrira peut-être les portes des émotions et de la vie? 
Parce que notre Eden a tout pour plaire mais elle n'est animée que par son travail, l'officiel et l'officieux, prisonnière de sa vengeance! Les humains, ils ne sont bons qu'à être ignorer ou tuer. 
Exercer le métier de flic n'est certes pas la panacée pour avoir foi en l'humanité mais la jeune femme sent que son coeur vibre... parfois!
Mais elle est citadelle imprenable et l'avenir nous dira si quelqu'un peut baisser un pont ou deux! 
Hadès a perdu quelqu'un de cher. La loi du Talion lui a permis d'asseoir son avenir mais la vengeance lui a-t-elle rendu le bonheur? 
Encore une fois, même si les personnages principaux sont clairement identifiés en la personne d'Eden et de Franck, Hadès est le pilier de cette trilogie!
Le portrait le plus passionnant, sombre et énigmatique brossé par l'auteur.
Avec ce tome, nous en apprenons davantage sur son passé, sur ce parcours qui l'a amené à être ce vieil homme tourmenté et montrant pourtant une sagesse froide et déterminée. 
Le tome précédant retraçait l'enfance d'Eden et de son frère et là, nous remontons encore plus loin dans le temps, pour explorer les héritages qui se transmettent parfois sans le choisir réellement, mais en l'assumant pourtant sans cesse.
White cherchait à venger le suicide de sa mère et c'est peut-être lui qui regardera vers l'horizon avec un esprit plus serein. Se venger aveuglément peut détruire plus d'une existence alors que savoir et connaître les fondements d'un drame peut être la solution à une paix retrouvée.
Ce deuxième tome parle de vengeance, sur fond d'une enquête policière qui, de nouveau, n'est pas très complexe et sert de catalyseur à nos personnages principaux. Je relève davantage le côté psychologique passionnant de nos protagonistes que l'intérêt d'une enquête à suspens.
Dans les portraits, Franck m'apparaît toujours comme un feu follet, borderline, perturbé émotionnellement, qui, au contraire d'Eden qui se retranche dans ses hautes tours, cherche l'autodestruction. Il ne peut s'empêcher de succomber à ses tentations mais vit le sentiment qu'il ne mérite pas les meilleurs aspects de la vie. Alors il verse dans les excès, joue avec le feu, frôle parfois le pathétique et use d'un humour qui se veut caustique. Il en est attachant d'imprévisibilité. On sent qu'il a un bon fond mais fait tout pour l'étouffer!
Donc, si vous avez aimé Hadès, vous lirez Eden avec tout autant de plaisir! Et je vous avoue que je suis très très curieuse de savoir ce que nous réserve la fin de la trilogie! 
Eden déposera peut-être les armes... allez savoir! 
Lien : http://livrenvieblackkatsblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Katalyn
  12 novembre 2017
J'avais lu le premier tome de la saga nommé Hadès il y a quelques temps et j'avais très envie de lire la suite. du tout c'est tout naturellement qu'il a rejoint ma PAL.
La couverture est fidèle au premier tome et illustre bien l'histoire, sa noirceur comme les personnages.
J'ai mis du temps à lire ce nouveau tome, mais à ma décharge j'ai été assez malade pendant le mois d'octobre et j'ai eu des cachets qui me donnaient tout le temps envie de dormir. Résultat j'ouvrais un livre et instantanément mes yeux se fermaient. Mais j'ai arrêté mes cachets il y a une semaine et là miracle je relis ! J'ai donc pu enfin découvrir la suite des aventures d'Eden et Hadès ! Nous retrouvons nos personnages : Franck, Hadès et Eden après les horribles aventures du premier tome. Attention risque de spoiler si vous n'avez pas lu Hadès ! Nous retrouvons nos coéquipiers face à une nouvelle étape de leur vie. D'un côté il y a Eden, qui doit évoluer malgré la mort de son frère sans qui elle n'a jamais vécu jusqu'à présent et avec qui elle avait quelques habitudes. Et d'un autre il y a Franck qui a du mal à faire face à la mort de Martina mais aussi à la seconde vie d'Eden en dehors de la police. C'est un secret très lourd à garder qui le hante. Chacun d'eux garde le secret de l'autre, Eden a plus de facilité que Franck car elle a tendance à ne pas ressentir d'émotions. Franck lui a décidé de se plonger dans l'alcool pour oublier tout ça mais Eden est bien décidée à le secouer, de plus qu'une nouvelle affaire leur est confié. La disparition de 3 jeunes filles qui ont pour point commun d'avoir séjourné au même endroit. C'est alors qu'est décidé qu'Eden s'infiltrera sur place pour découvrir ce qui a pu arriver à ces jeunes filles. Parallèlement, Franck, suite à la demande d'Eden de se remettre à bouger, effectue une mission pour Hadès. le débarrasser d'un harceleur, mais la tâche s'avère plus difficile que prévu et c'est un vrai bon dans le passé qui se produit.
Fin spoiler.
J'ai beaucoup aimé ce nouveau tome, je pense même que je l'ai préféré au premier, j'ai adoré plonger dans le passé d'Hadès et d'en savoir sur comment il est devenu ce qu'il est mais aussi sur sa personnalité. Ce que je trouve comique d'ailleurs c'est que le premier tome parlait du passé d'Eden et Erik alors qu'il se nommait Hadès et que ce second tome traite plus du passé d'Hadès mais se nomme Eden. J'étais pendant tout le roman avide et voulait savoir la suite ! Imaginez donc ma frustration de ne pas savoir lire pendant presque un mois entier ! Je me suis enfilée les dernières pages et j'étais vraiment plongée dans l'histoire, j'avais peur pour les personnages, j'avais des espoirs. le point positif de ce roman c'est que contrairement au premier tome où l'on savait assez vite qui était le tueur, on ne nous le dévoile qu'à la toute fin (même si j'avais quelques soupçons depuis la moitié du roman) en revanche le point négatif est l'alternance des points de vues. Comme le premier tome, on alterne entre le point de vue de Franck à la première personne, les souvenirs d'Hadès en italique, et Eden/Eadie (nom de son personnage infiltré). L'alternance était bien menée jusqu'aux dernières pages où ce n'était plus un personnage par chapitre mais que tout d'un coup, au détour d'un paragraphe on changeait de personnage. Certes c'était pour donner un effet de rapidité dans l'histoire, alterner plus souvent les points de vue pour montrer cette succession d'événements rapides mais il n'y avait même plus une ligne de passé par moment. Dans le même bloc de texte, il y avait juste un retour à la ligne et un autre personnage ! J'avoue que ce point ma gênée.
Au niveau des personnages je me suis énormément attachée à Eden, j'ai eu peur pour elle. J'ai également beaucoup compris la personnalité d'Hadès grâce à son passé et j'ai adoré ces passages où l'on en découvrait plus sur lui.
Vu la fin je pense (et espère !) qu'il y a un tome 3 ! Ce tome m'a encore plus accroché que le premier tome et je suis très heureuse de l'avoir lu ! Mais attention, ce roman est un thriller mais ce n'est pas pour autant qu'il y a du sang ou du gore tout au long de l'histoire. Nous menons l'enquête avec les personnages et c'est ici tout l'intérêt du roman et non de nous faire grimacer à cause de trop d'hémoglobines (même s'il y en a).

Lien : http://www.elixir-de-livres...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
CormorobinCormorobin   14 novembre 2017
Certaines mères ont de mauvaises filles, et elles le savent. Mais elles sont toujours choquées quand elles se rendent compte du genre d'amis que leur fille avait, quand elles voient le lit dans lequel elle est morte, l'état dans lequel elle a mis son corps une fois débarrassé de ses vêtements et allongé sur une table de la morgue - la personne que vous avez mise au monde et dont la sécurité vous obsédait autrefois, réduite à un tas de viande. Quand vous avez un enfant égaré, vous ignorez ce genre de chose. Vous êtes aveuglée par votre propre amour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
GaouletteGaoulette   27 novembre 2018
Les femmes et leurs vies secrètes. Même les plus franches d’entre elles sont un labyrinthe de mystères et d’histoires, de souvenirs, de notes et d’affections qui ne se voient pas en surface, de choses dissimulées sans raison, juste parce que les femmes tendent à se protéger - franchement, elles en ont besoin.
Commenter  J’apprécie          40
BlackKatBlackKat   21 octobre 2017
Je ne voulais pas être le genre de flic qui pense à sa partenaire quand elle n'est pas là, que ce soit d'une façon romantique ou non. C'est un signe de faiblesse, et la faiblesse conduit à l'addiction.
Commenter  J’apprécie          60
GaouletteGaoulette   27 novembre 2018
La première fois qu’on a un peu de fric, on se sent riche. La premiere fois qu’on prend un appartement seul, on se sent cool. La première qu’on vend un gramme à un voisin épaté, on se sent caïd, un agent double, un putain de gangster.
Commenter  J’apprécie          50
GaouletteGaoulette   27 novembre 2018
Certaines mères ont des mauvaises filles et elles le savent. Mais elles sont toujours choquées quand elles se rendent compte du genre d’amis que leur fille avait, quand elles voient le lit dans lequel elle est morte, l’état dans lequel elle a mis son corps une fois débarrassé de ses vêtement et allongé sur une table de la morgue - la personne que vous avez mise au monde et dont la sécurité vous obsédait autrefois, réduite à un tas de viande. Quand vous avez un enfant égaré, vous ignorez ce genre de chose. Vous êtes aveuglée par votre propre amour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Video de Candice Fox (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Candice Fox
Australian thriller crime novel HADES read by author, Candice Fox
autres livres classés : bushVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2362 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre