AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9781520771755
280 pages
Auto édition (07/03/2017)
4.37/5   19 notes
Résumé :
Sombre est le chemin de la vengeance...

Khrone est un monde entièrement souterrain. La vie s’y développe grâce à l’éclat d’un puissant cristal, permettant à de formidables civilisations, dont l’Empire shaari, de s’y épanouir.
Asia est une gladiatrice prometteuse de l’Empire. Mais elle n’est pas une simple combattante. Elle enfile un manteau d’aristocrate en sortant de l’arène pour se mêler aux hautes sphères politiques, dans le but de retrouver... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
4,37

sur 19 notes
5
8 avis
4
6 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

Cassiepey
  22 octobre 2021
Bienvenue dans le monde de Khrone, un monde souterrain, bercé par l'abysse, un immense puit noir dont personne ne connaît le fond, et dont personne ne revient. Les jours et nuits sont rythmés par un cristal, qui permet la culture des aliments, du bétails, et à différentes civilisations (elfes, sorcières, ogres, nains, humains...) de s'épanouir.
Gladiatrice de jour, aristocrate de nuit, Asia est une jeune femme qui a été trahie dans son passé, une trahison dont elle ne parvient pas à se remettre, et qui va donner un but à sa vie : se venger de celui qui l'a trahie. Experte en combat rapprochée, sa soif de vengeance n'est assouvie qu'en combattant dans l'arène de l'Empire. Seul son ami Nathen, ancien combattant, connaît le secret de sa double identité.
Un jour, lors d'un combat à mort pour la gloire de l'Empereur des Shaari, Kaleas Than, la route d'Asia vient à croiser celle de la Dame du Nord. Reine du peuple elfe et puissance sorcière pratiquant la magie noire, elle vient à proposer à Asia de la former aux arts de la magie noire.
Je ne connaissais pas du tout l'auteur, ni la maison d'édition. Il s'agit d'un livre auto-édité, et en me renseignant un peu plus, j'ai vu que les Murmures du Shar font partie d'un projet beaucoup plus grand, nommé les Chroniques d'Yshal, qui englobe deux autres trilogies (La Fille de l'Eau, achevée, et le Chant des Sables, en cours d'écriture).
Un petit mot de l'auteur, Aidan Fox, est présent au tout début du livre, expliquant que les Murmures du Shar est un récit assez dense nécessitant toute notre attention (du moins, c'est comme ça que je l'ai compris). J'ai trouvé cette petite note très sympathique à l'écart des lecteurs !
L'auteur a su créer un livre univers très complet et détaillé, sans tomber dans la lourdeur. Les mots et des explications sont justes, il y a des rappels dans le livre, et même un lexique à la fin si jamais on est vraiment perdu. Mais rassurez-vous, la lecture est très fluide et très prenante. On ne s'ennuie pas.
Côté lecture, le récit est divisé en trois parties (on peut facilement faire des pauses car chaque partie a son « histoire »).
Dans la partie une, on découvre le monde de Khrone, et on découvre Asia, sans connaître son histoire et son passé, ce qui fait qu'on peut ne pas comprendre ce qui l'a révolte à ce point. Au fur et à mesure du récit, on arrive à deviner le tourment qu'elle a du vivre, ainsi qu'à comprendre le double-jeu auquel elle se livre.
La deuxième partie se concentre sur son enfance et là, ô joie, je suis archi sure que l'auteur devait aimer Pierre Botero, car j'ai (me semble-t-il) retrouvé des influences (ça se trouve ce n'était pas ça, mais j'avais tellement a-do-ré les Quêtes et Mondes d'Ewilan, ainsi que la trilogie sur Ellana, que je serai encore plus en joie si j'ai raison !!!). Cette partie est "adorable" car elle retrace bien l'insouciance de l'enfance, la joie de vivre.
Et enfin la troisième partie... Etant donné que l'on comprends tout ce qui s'est passé dans l'enfance d'Asia, tout devient plus clair, et on partage son point de vue.
Ce tome est introductif, car on sent et on sait que ça promet de grandes et belles choses dans les tomes suivants. Tout ne se résume pas à ce que l'on a lu, il y a des choses bien plus profondes qui ne demandent qu'à être découvertes. Ce tome 1 n'en représente que la surface, à nous de plonger dans le puit noir de Khrone !
J'ai également apprécié le fait que, pour une fois, l'héroïne suit son histoire propre, et ses actions sont conduites par elle-même, pour elle-même : pas de monde à sauver (pour l'instant du moins).
Côté personnage, j'ai adoré Boule-de-suif et Pitch-ou-net (ils m'ont fait penser à Oukilip et Pilipip dans la trilogie d'Ellana), je les ai trouvé adorables. Asia est également un excellent personnage féminin, qui ne se laisse pas faire, et qui suit son chemin. Mention spéciale à Nathen, j'espère le voir beaucoup plus dans les tomes suivants, car c'est un ami comme il nous en faut. On apprends très vite les sentiments qu'il éprouve pour Asia, et il ne s'en cache pas. Que va-t-il se passer entre eux par la suite ?
J'ai vraiment apprécié ma lecture, le récit est fluide, la plume est limpide, et la couverture … juste magnifique. Elle rent hommage au récit !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Pois0n
  09 mai 2017
Ce premier tome des Murmures du Shar apporte une certaine bouffée d'air frais dans le petit monde très formaté de la fantasy. En effet, ici, pas de sauvetage du monde au menu (pour l'instant en tout cas), et si l'on retrouve bien les habituels humains, nains et elfes, l'action se déroule ici dans un univers entièrement souterrain... et extrêmement bien pensé. Comme le récit, d'ailleurs, nous emmenant à la suite d'Asia, une héroïne au passé trouble motivée par sa quête de vengeance... mais pas seulement.
Nous avons affaire ici à un pur tome d'introduction, où les péripéties d'Asia permettent à l'auteur de nous faire découvrir son univers. de ce côté-là, c'est un sans-faute: si les informations pleuvent, celles-ci sont très bien intégrées au récit et jamais lourdingues. On se retrouve donc subtilement immergés au coeur de ces cités bâties sur des stalactites, surplombant un gouffre apparemment sans fin dont tout le monde ignore les secrets, dans lequel se déverse un tumultueux fleuve... Bref, le dépaysement est total.
La première partie du récit nous présente donc Asia, ses motivations, sa double-vie et les changements qui s'y opèrent. Si la demoiselle, relativement imbue d'elle-même, peut agacer par moments, elle n'en apparaît que plus humaine: après tout, personne n'est parfait... Quoique. A côté d'elle, il y a Nathen: l'ami (pas si) secrètement épris d'elle, d'une gentillesse et d'une patience à toute épreuve. Et le duo fonctionne diablement bien, on aimerait que ces deux-là ne soient jamais séparés, et pourtant... pourtant, Pierrick Derrien nous fait peu à peu redouter le pire.
D'autant que la seconde partie du livre, levant le voile sur le passé d'Asia, est loin de ressembler à un conte de fées. On le croirait, pourtant, par moments, avec des passages retranscrivant à merveille l'innocence et la magie de l'enfance, même dans un monde comme celui-là. Mais le lecteur connaît d'emblée comment tout ceci va se terminer. Et c'est peut-être là la plus grande faiblesse de cette seconde partie.
Si elle n'en comporte pas moins les meilleurs passages du livre, notamment (), elle n'en reste pas moins un flashback un peu longuet, dont on aura déjà deviné la moitié, et posé là, en plein milieu d'une histoire que l'on peinait à lâcher! Pire, le livre s'achève là-dessus, sans même un bref retour au présent, sans même un petit cliffhanger pour faire le lien avec le tome qui suivra. Ô, frustration, quand tu nous tiens! Enfin, on note également une certaine redondance au niveau des évènements () ôtant un peu de crédibilité à tout ça. Une fois, oui, mais deux?
Bref, cette seconde partie convainc beaucoup moins, là où la première s'avérait passionnante de bout en bout, rendant le livre impossible à lâcher.
La bonne nouvelle, c'est que maintenant que le flashback est terminé et les bases posées, l'histoire ne va pouvoir que repartir de plus belle. Il ne tient donc qu'au tome suivant de confirmer l'essai.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Entournantlespages
  14 juillet 2017
Dangereuse gladiatrice, Valaria Prestelame ne refuse jamais un combat dans l'arène de Shar'Hakem, même si son adversaire se révèle être un troll ou autre créature. L'univers de Khrone est peuplé d'êtres en tout genre crées par les dieux : hommes, trolls, nains, géants, ogres, dragons, etc. Et Valaria ne doute pas de son courage et de sa force afin de vaincre contre l'ennemi. Sa maîtresse, Asia Crawley, s'occupe principalement des événements mondains tentant d'accéder aux plus hautes sphères de la capitale de l'Empire. Nul temps pour soutenir sa gladiatrice, jamais personne ne les a aperçu toutes les deux dans un même endroit. Et pour cause : Asia et Valaria ne sont qu'une seule et même personne. Après un passé douloureux et semé d'embûches loin de Shar'Hakem, Asia s'est fixé un objectif qu'elle compte bien tenir : se venger de Mahar Kendalas, le capitaine des chevaliers-dragons.
Crées par le dieu Platine, les dragons veillaient dans le temps sur le monde en tant que protecteurs. Mais l'arrivée des elfes puis des humains les ont peu à peu soumis aux lois humaines. Une caste de soldats s'est alors formée, celle des chevaliers-dragons, excessivement entraînés afin de protéger au mieux le monde. Seulement, Asia possède un lien profond avec cette caste et désire toucher celle-ci aussi profondément que possible en s'approchant de son chef. Néanmoins, grâce aux informations qu'elle récolte peu à peu sur eux, Asia comprend rapidement qu'une autre personne tire les ficelles, quelqu'un de beaucoup plus éminent. Son chemin ne fait alors que se prolonger. Mais la jeune gladiatrice ne va pas se laisser abattre aussi facilement et sera prête à traverser tous les dangers pour se venger. Je dois dire que je me suis plongée en plein inconnu avec cette histoire. le résumé ne révèle rien de l'intrigue mais laisse seulement entrevoir l'univers riche que Pierrick Derrien nous propose déjà dans ce premier tome.
À l'évocation du début de ce monde entre dieux, titans, et géants, rappelant quelques points de la mythologie grecque mais transformée, les liens entre les différentes espèces, la manière dont les architectes ont façonné les villes dans la pierre jusqu'à élever celles-ci au rang d'oeuvres d'art, etc... , je peux dire que l'auteur a entrepris un réel travail qui a payé. L'univers est très riche et intéressant à découvrir. Je suis restée captivée par tout cet approfondissement et les détails apportés au fil de l'histoire. L'auteur se crée une véritable mythologie qui s'allie parfaitement avec la particularité et la composition architecturale du royaume. Certains sujets restent dans le temps présent de l'histoire encore inexplicables ce qui apporte encore un peu plus d'intérêt à découvrir ce récit avec tout ce qu'il comporte d'informations mais également de mystères. Et Asia ne manque pas de mystères et de secrets. Ayant pour seule ami Nathen, ancien gladiateur, la jeune femme n'ose se confier à personne sur ses projets et sur sa réelle identité. Mais soudainement, une rencontre inestimable va lui permettre de faciliter ses plans contre les chevaliers-dragons. Seulement, Asia va devoir d'abord connaître un grand apprentissage avant de se lancer dans la mêlée. La magie noire, avec tout ce qu'elle comporte de danger, va mettre Asia face à sa propre force et à ses convictions jusqu'à en retirer tout l'enseignement nécessaire.
Après avoir suivie Asia dans son objectif de vengeance près de l'éminence de l'Empire, le lecteur va pouvoir découvrir par la suite son passé et comprendre de quelle façon elle en est arrivée à ces extrêmes. Même si j'ai ressenti un certain ralentissement aux prémices de cette seconde partie, l'histoire se révèle par la suite toujours aussi intéressante par ce qu'elle dévoile de la jeune fille et du lieu où elle évolue. Asia se dévoile alors encore plus incontestablement comme une héroïne forte, ayant traversé nombre d'épreuves physiques et psychologiques qui l'ont aidé néanmoins à se façonner telle qu'elle est. L'auteur s'attelle donc à approfondir son univers autant que son héroïne pour que le lecteur comprenne au mieux son évolution et son entêtement contre les chevaliers-dragons. À côté de cela, nous avons également le droit à d'autres intrigues secondaires au plus près du pouvoir avec les liens ambigus entre le royaume humain et le royaume elfique, et l'émergence du culte du vice qui arrive peu à peu à s'immiscer davantage dans Shar'Hakem jusqu'à toucher les plus éminents dignitaires. Dans la capitale, il faut toujours rester sur gardes et ne pas accorder sa confiance facilement. Qui sait ce qui pourrait vous advenir... Je remercie Pierrick Derrien pour cette histoire dans laquelle j'ai adoré me plonger et dont j'espère pouvoir découvrir la suite prochainement.
Lien : http://entournantlespages.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
kevinfolco
  11 janvier 2022
Bienvenu à Krone, un monde où la vie se passe sous terre.
La civilisation a pu s'y développer et s'épanouir grâce au cristal.
Dans l'empire Shaari, on fera la rencontre de nombreux peuples comme les elfes, les nains, les humains et toutes sortes de monstres que nous connaissons.
Mais dans cette histoire, on découvrira surtout Asia, une jeune et talentueuse gladiatrice qui joue les aristocrates en quittant l'arène.
Ce plan qu'elle réalise depuis quelques temps a pour unique but de retrouver une certaine personne qui l'a trahi, et de la faire taire à tout jamais.
Mais sa rencontre avec la Dame du Nord va chambouler ses plans.
La souveraine des elfes noirs a un tout autre projet pour Asia et compte se servir de cette vengeance pour arriver à ses fins.
Asia sera t-elle assez forte pour parvenir à réaliser sa vengeance ?
Les Murmures du Shar est le premier roman d'Aidan Fox
Il nous a concocté un univers très riche , très détaillé et qui est tout simplement hallucinant, et bien écrit.
Le premier tome est évidemment une introduction, et on va découvrir Asia dans les moindres détails.
On s'y attache tellement et le moindre évènement qu'elle va subir va nous submerger d'émotions.
Son coté femme forte quand elle joue la gladiatrice et femme docile quand elle est aristocrate est une brillante idée et montre toutes les facettes de l'héroïne.
Pour l'histoire, elle va vraiment prendre son temps et on en saura bien plus sur son intrigue vers la fin du roman.
On retrouve les codes habituels de la fantasy avec la magie, les peuples , les monstres, les lieux et j'en passe mais sans tomber dans le cliché.
Il y a un brin d'humour entre les lignes et c'est très agréable.
Toutes ces petites choses donnent vraiment une lecture légère et passionnante tout en gardant son coté sombre.
Un roman que j'ai beaucoup apprécié et que je vous recommande.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DesPlumesEtDesLivres
  12 juillet 2017
Un grand merci à l'auteur, Pierrick Derrien, de m'avoir permis de lire le premier tome des Murmures du Shar.
Ce livre est séparé en deux parties.
Au cours de la première partie, nous suivons le personnage d'Asia qui mène une double vie : elle est à la fois jeune aristocrate qui se montre en société et propriétaire d'une unique gladiatrice qui n'est qu'autre… qu'elle-même ! Asia est motivée par une vengeance contre un homme dont on sait peu de choses si ce n'est qu'il n'a un lien avec les chevaliers-dragons. Cependant, nous ne connaissons pas ses motivations ni la raison d'une telle rage envers ce qui est considéré dans sa société comme une noble caste. Finalement le personnage d'Asia reste très mystérieux dans cette première partie car nous ne savons que peu de choses à son sujet. Elle va rencontrer la reine des Elfes qui va l'initier à la magie noire.
Dans la deuxième partie, nous découvrons l'enfance d'Asia et de sa soeur de coeur et d'armes : Lucrecia. Tout ce que je peux vous dire c'est que sa vie n'a pas été facile : élevée par un ogre à deux têtes, « enlevée » par un chevalier-dragon pour suivre leur formation éprouvante (voire mortelle quand on voit la dureté des épreuves…) qui va la conduire jusqu'à l'irréparable… Les failles d'Asia sont finalement révélées et on comprend mieux le personnage de la première partie.
J'ai beaucoup apprécié cet univers fantastique imaginé de bout en bout par Pierrick Derrien. Même si au début on imagine assez mal ce monde, petit à petit il prend forme dans notre esprit. Les nombreux personnages sont dépeints avec une telle précision qu'il est aisé de les visualiser au cours de la lecture. A chaque fois que j'interrompais ma lecture, c'était comme la fin d'un épisode télévisé, j'imaginais ce qui allait arriver par la suite, je m'interrogeais sur les nouveaux personnages rencontrés, etc.
Je ne m'attendais pas à un tel coup de coeur lorsque j'ai commencé la lecture des Murmures du Shar. Finalement j'étais accro à cet univers et aux personnages. C'est mon deuxième gros coup de coeur de l'année (après Gardienne de la forêt de Blue Indigo).
Merci beaucoup Pierrick Derrien et vivement la suite des aventures d'Asia !
Lien : https://desplumesetdeslivres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Pois0nPois0n   12 mai 2018
– Je vous dois un compliment. Vous avez beau n'avoir qu'un combattant, il décime mes propres guerriers avec une insolente efficacité !
Gardal était en effet un grand amateur de duels. Il possédait l'une des plus vastes écoles de gladiateurs de Khrone et était un laniste d'une grande réputation. Cette dernière récompensait certainement davantage les talents de son entraîneur que les siens tant il était insipide.
– L'insolence est, il me semble, l'un de mes plus regrettables défauts, répondit poliment Asia.
– Que votre beauté compense largement... Cette robe de satin transparente, cachée sous de longs voiles sombres, ce fin collier d'opales, ce diadème ciselé avec grâce, et cette bague d'un noir de jais qui complète la figure, autant de détails qui accroissent votre charme ténébreux. Vous devriez faire attention...
Il avait approché son visage du sien, comme à son habitude lorsqu'il s'apprêtait à proférer une nouvelle menace. Ce soir toutefois, Asia n'était pas d'humeur à goûter ses jeux mesquins. Elle le gratifia donc d'un sourire moqueur et ironisa :
– Quel dommage que nous ne naissions pas égaux à cet égard !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Pois0nPois0n   01 mai 2017
Mieux vaut se bâfrer qu'avoir le ventre vide.
Proverbe ogre
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : monde souterrainVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
2015 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre