AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782846262422
571 pages
Au Diable Vauvert (17/02/2011)
3.34/5   22 notes
Résumé :
Après le démantèlement de l'Agence de sécurité économique et la mise hors circuit de ses collaborateurs, Eléonore de Coursange doit se trouver de nouveaux alliés pour poursuivre l'enquête.
Dans ce jeu de miroirs menteurs, ils doivent passer à l'offensive et contrer l'Institut européen d'analyse et de prospective, au risque de se perdre dans les labyrinthes du pouvoir... Dix années de documentation, un rythme toujours aussi dantesque, des héros inoubliables, p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
ericstorda
  25 mars 2011
Rappelez-vous!...
Il y a dix-huit mois, l'Agence de sécurité économique est démantelée sous l'accusation d'espionnage pour l'ennemi. Mais la vérité est toute autre, elle s'est tout simplement approchée de trop près d'un conglomérat européen, l'Institut européen d'analyse et perspective, en relation avec les hautes sphères étatiques. Les agents de l'ASE étaient une menace, ils ne le sont plus. Deux sont aux arrêts pour contraindre Léo, chef de l'ASE, de se tenir tranquille. Igor est parti en Russie et Karl est en prison à Fleury-Merogis pour pédophilie.
Léo a compris le message, elle se tient tranquille et laisse les têtes en paix. Mais elle ne cesse de penser à une image. La dernière de l'ASE, le visage de sa fille disparue depuis plus de dix ans. Elle est vivante, elle le sait mais elle ignore où elle est. Elle a alors ouvert une agence d'investigation économique. Les clients sont là et les risques aussi. Elle est sur écoute pour éviter qu'elle ne s'occupe de ce qui la concerne pas.
Mais des agents d'une force étrangère viennent la voir pour lui faire la démonstration du soutien qu'elle peut espérer. Première preuve: la libération d'Eric et Latifa qui sont retenues par les services secrets français. Puis, libération par la voie légale de Karl.
Les cartes sont distribuées et la donne ne sera pas renouvelée. Éléonore de Coursange s'attaque pour la seconde fois à l'Institut européen. Et cette fois, il n'est plus seulement question de justice mais de vengeance.
L'année dernière, Cristal défense de Catherine Fradier avait été mon gros coup de coeur. J'avais été très agréablement surpris par le style et l'écriture. Une écriture qui sortait totalement des canons européens.
Ici, on revient à une écriture plus linéaire. Mais c'est bien obligé puisque Léo est la seule survivante de l'ASE. Tous les autres héros de la précédente saison sont emprisonnés ou disparus de la circulation d'une façon ou d'une autre. du coup, Catherine Fradier prend ses lecteurs à revers en changeant totalement son fusil d'épaule. Alors que pour le premier alternait les points de vue des personnages, elle choisit ici de suivre Éléonore de Coursange au pas. Elle est présente dans toutes les scènes du roman. Et le challenge est réussi puisqu'il n'y a pas de latence ou d'ennui. Les événements tiennent en haleine le lecteur et le surprenne pour garder son attention. On n'a qu'une hâte: connaître la conclusion pour avoir enfin le fin mot de l'intrigue concernant la fille de Léo.
On retrouve tous les personnages que l'on a aimé dans le premier volume, et on y découvre d'autres. de nouvelles intrigues viennent se lier à la principale, et les happy-ends ne sont pas forcément au rendez-vous. Surtout, ce tome est bien la fin du dyptique. Mais on nous promet une saison trois. Alors j'ai hâte de voir les nouvelles intrigues.
C'est vraiment la série à suivre pour le moment.
Lien : http://artdelire.blogspot.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Eiokka
  09 novembre 2018
Un bon moment de détente - L'intrigue mêle des sujets d'actualité évoqués par les médias : espionnage industriel, OGM, Anonymous....Le récit est prenant à un rythme très soutenu. le réalisme peut ne pas y trouver son compte d'autant que Léo réussit tout ce qu'elle entreprend même si les morts se succèdent dans son entourage. Mais je me suis laissée agréablement emporter par l'action
Commenter  J’apprécie          00
kikibaba
  27 mars 2015
On retrouve Léo après la dissolution de l'Agense de Sécurité Economique et la mort de son mari. Elle va mener l'enquête sur l'institut européen d'analyse et de prospective, mais elle ne s'attaquera pas de front à l'organisme qui lui a tout pris, et elle devra faire appel avec discrétion à son ancien équipe.
Commenter  J’apprécie          00
Lagaffe
  22 novembre 2012
Malgré une arrière goût amer laissé par son premier volume, je voulais quand même lire la suite. Finalement, j'ai été autant déçu avec un effort tout de même pour le lire jusqu'à la fin. Les choses vont beaucoup trop vite et on ne prend pas le temps de savourer les choses.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
RAMSES1967RAMSES1967   28 août 2013
L’Agence de sécurité économique, mandatée par le gouvernement,
était chargée d’enquêter sur une série d’attaques
visant Aristee, le premier semencier mondial, une multinationale
américaine dans laquelle l’État français avait des intérêts.
Meurtres de ses cadres, piratage de ses réseaux
informatiques, destruction de parcelles en cours d’étude, une
vaste entreprise de déstabilisation la fragilisait.
Autour d’Éléonore de Coursange, directrice de l’ASE, les
agents du premier cercle : Karl Saint-Léger, Éric Laville,
Latifa Boubaker et Igor Sokolov. Ils finirent par démasquer
les instigateurs commandités par la Chine.
L’enquête aurait dû s’arrêter là, mais c’était sans compter
sur la sagacité et le professionnalisme des analystes de
l’équipe de Léo. Désireux d’éclaircir des zones d’ombre qui
entachaient l’affaire, ils découvrirent les terribles objectifs
d’Aristee, parmi lesquels la mainmise sur tous les semenciers,
la fabrication et la commercialisation de Liquidator,
une semence modifiée génétiquement pour produire des
graines stériles et ainsi obliger les agriculteurs à racheter des
semences chaque année, avec pour moyen de contrainte
l’agent doré, un composé chimique dérivé du phosphore
blanc à la combustion sans flammes qui réduit en cendres
toute matière organique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Catherine Fradier (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Catherine Fradier
Dans cette interview, Catherine Fradier revient sur son processus d'écriture et les sujets qui l'ont animé pour l'écriture de son roman "Et nous aurons l'éternité".
« En laissant mourir le roman, l'homme avait laissé mourir quelque chose de lui, peut-être son humanité. »
Norma, vieille dame au caractère bien trempé, vit avec l'urne de son défunt mari parmi ses nombreux voisins. Romancière au crépuscule de sa vie dans un monde dévasté, elle doit quitter son appartement voué à la destruction et finir ses jours dans un établissement de retrait. Mais telle une Shéhérazade déterminée à obtenir un délai pour choisir sa fin, elle accepte d'être interviewée par une étudiante sur sa vie de « fictionneuse » alors que les livres ont disparu. Et toutes les fictions sont bonnes pour prolonger son récit…
Belle réflexion sur la mort, l'amour et la place du livre, un roman réjouissant d'une grande originalité, entre dystopie et littérature.
+ Lire la suite
autres livres classés : thriller financierVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Une petite chose sans importance

De quelle maladie est atteint Sacha ?

Asperge
Asperger
Gastro
Cancer

5 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Une petite chose sans importance de Catherine FradierCréer un quiz sur ce livre