AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782213028996
460 pages
Fayard (06/01/1993)
3.99/5   115 notes
Résumé :
Devi (déesse) est le nom d'une femme-bandit qui terrorisa l'Inde entre 1981 et 1983, après s'être vengée d'un viol collectif et du meurtre de son amant. Des milliers de réprouvés l'adorèrent à l'égal d'une divinité. Pourtant, jusqu'à la fin de sa cavale, nul, en dehors de ses victimes, n'avait jamais vu son visage. Voici le récit de sa vengeance, au fond des ravines où l'on boit, dit-on, l'esprit de révolte avec l'eau des rivières. L'histoire de Devi est celle d'un ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
3,99

sur 115 notes
5
5 avis
4
5 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

Lishbks
  11 mars 2022
Née de basse caste, Phoolan Devi s'est hissée au rang de légende dans L Histoire indienne. Retracer son parcours a demandé un grand travail de la part d'Irène Frain, et sans doute la responsabilité de faire des choix. Elle l'exprime très bien dans son introduction, il y a beaucoup de versions de cette épopée, c'est le cas lorsqu'une histoire est élevée au rang de mythe.
Si divergences il y a sur des détails quoi qu'il en soit sur les grandes lignes il y a peu de doutes. Nous sommes face au récit d'une croisade vengeresse.
Devi vient au monde dans une Inde rurale et pauvre où naître fille est comme jeter une malédiction sur sa propre famille. Pourtant c'est avec une belle force vitale et une joyeuse insouciance que se déroulent ses premières années. Elle s'épanouit hors du foyer, s'ébroue dans les eaux du fleuve. Ce dernier point est source d'inquiétude pour son père. Une fille, seule au fleuve, un drame pourrait vite arriver. Il ne craint pas tant qu'elle s'y noie ou s'y blesse, en revanche que ferait-il d'une fille qui aurait perdu sa virginité ? C'est ainsi qu'il devient urgent de la marier. le candidat est tout trouvé il s'agit d'un veuf de 20 ans son aîné. Et si, bien que mariés, il était prévu qu'il attende ses 14 ans pour la faire venir chez lui, les parents ne montrent pas d'opposition à son départ immédiat quand il leur explique qu'il lui faut bien quelqu'un pour tenir sa maison.
L'insouciance meurt, sa belle-mère s'emploie sans ménagement à apprendre à une Devi âgée de seulement 11ans qu'il est temps de laisser son enfance derrière elle pour devenir une épouse convenable (corvéable à merci serait plus juste).
Cela aurait pu être un récit sur la condition féminine, une dénonciation d'un traitement abject. Mais Devi n'est pas âme à ployer sous les humiliations et il y'en eu beaucoup sur le parcours riche en péripéties de celle qui, réchauffée par le brasier de la vengeance, s'est redressée et a traqué ses bourreaux.
Ses yeux noirs ne brillent que du désir d'une vendetta sanglante, on aurait peine à y souscrire sans réserve. Mais ce qui saute aux yeux c'est que si elle n'a trouvé que la violence en réponse à la violence, c'est que rien ni personne n'a jamais su la protéger. Ni elle, ni les autres. C'est le récit d'une femme debout dans un monde qui les aime à genoux, qui les brise jusqu'à ce qu'elles le soient ou qu'elles choisissent de se soustraire au monde.
Ce livre pourrait se lire comme un bon roman d'aventure mais il est forcément bien plus que ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
zorazur
  23 janvier 2012
Phoolan Devi, malgré son joli nom de déesse des fleurs avait tout faux dès la naissance. Issue d'une très basse caste, elle est mariée de force à 11 ans à un homme de 25 ans son ainé. Maltraitée, elle s'enfuit, ce qui pour une fille en Inde dans les années 70 et même plus tard est un péché impardonnable. Dès lors la révolte ne cessera de monter en elle. Violée, écrasée, pourchassée, son amant assassiné, elle prendra la tête d'une troupe de bandit et deviendra ce Robin des Bois au féminin qui fera la une de l'actualité des années durant.
Jusqu'au jour où la reddition est inévitable. Elle sera ultra médiatisée et n'aura lieu qu'en échange de promesses du gouvernement local, pour elle et pour les siens.
Après 11 années de prison, Devi se lance en politique, élue députée elle continue son combat en faveur des pauvres, des basses castes, des femmes.
Assassinée en 2001 par ceux qu'elle avait voulu combattre, elle reste un symbole de lutte et de révolte contre la condition faite aux femmes en Inde et contre la rigidité d'une société qui aujourd'hui encore, malgré tous les efforts accomplis, reste sous l'emprise millénaire du système des castes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
AuroraM
  22 avril 2021
Quelle aventure dramatique que la vie de Phoolan Dévi.
Dans ce roman biographique, Iréne Frain nous livre l'histoire tragique de cette femme forte, rebelle, bandit, révoltée, assoiffée de vengeance. Une femme comme je les aime et qui m'inspire beaucoup de fierté.
C'est lors de son séjour en prison qu'Iréne Frain interviewera Dévi, que celle-ci lui racontera l'histoire de sa vie, de cette folie qui la conduira par monts et par vaux.
Plus tard à sa sortie de prison son combat se poursuivra de manière plus pacifiste et elle se lancera dans la politique pour lutter contre le système des castes et des inégalités en Inde, pour le droit des femmes. Son ascension ira même jusqu'à la faire candidate au prix Nobel de la Paix en 1997. Elle sera assassinée en 2001 par ses opposants, par vengeance.
La biographie d'une grande dame, très bien retranscrite par Iréne Frain
Commenter  J’apprécie          60
Chasto
  20 avril 2020
Phoolan Devi, amour et passion. Réalité et déchirements.
Vérités et divagations s'entremêleront dans un tissu de vie agressé et violenté comme il n'est pas permis.
Des années durant la vengeance se fera compagne de cette femme.
A la fois Antigone et Electre, le parcours de cette femme "bandit" dans les Indes des années quatre - vingts tente de s'écrire dans ces pages où Irène Frain nous emmène.
A suivre, découvrir et comprendre dans son contexte, sa personnalité et son style …..
Commenter  J’apprécie          80
sld09
  06 novembre 2020
J'avais été très impressionnée par cette histoire forte, mais très dure et pleine de violence dans une société profondément marquée par les inégalités sociales liées au système des castes.
Commenter  J’apprécie          100

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
LishbksLishbks   11 mars 2022
On va l'adorer et on va la haïr, la maudire, la bénir. Mais ils vont parler, tous. Ils vont raconter, ils vont rêver. Ils vont jurer qu'elle était belle ou qu'elle était laide, qu'elle était courageuse ou qu'elle ne l'était pas, que ce n'était qu'une pute, une ordure, une moins que rien, pendant que les autres diront tout le contraire, la proclameront déesse, crieront justice en la priant.
Commenter  J’apprécie          10
JyotiJyoti   05 février 2022
Dans les eau du fleuve coulaient toutes les rancunes, tous les espoirs. C'st à lui qu'on offrait les guirlandes, à lui qu'on remettait le cendres encore chaudes des morts; c'est suer ses berges qu'on venait prier, maudire, jeter des sorts, murmurer des plaintes ou des exécrations. C'est là aussi, au bord du fleuve, de préférence à tout autre lieu, qu'on descendait d'un bout à l'autre de l'année, savourer ces joies minuscules qui, beaucoup plus que les grandes, font penser simplement qu'il est bon d'être en vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LishbksLishbks   10 mars 2022
La maison de Shakuntala est la mieux placée du village : en haut de la place et tout près du puits. Quand on se tient sur sa terrasse, en se cachant derrière le muret, on peut tout voir sans être vu ;et si on n'a pas envie de voir, on peut se contenter d'entendre. Souvent cela suffit.
Car pour vivre dans le village, il faut savoir ce qui se fait, écouter ce qui se dit. Rien que pour parler et se taire à bon escient.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
GrouchoGroucho   22 janvier 2015
On n'est sûr de rien, dans cette histoire. Il n'y a que deux points sur lesquels on s'accorde : c'est arrivé sur le coup de midi, et la fille est venue par le chemin du fleuve.
Commenter  J’apprécie          10
ChastoChasto   20 avril 2020
Si je sors, mes ennemis me tuent. Si je reste en prison, je meurs à petit feu.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Irène Frain (112) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Irène Frain
Vidéo de Irène Frain
autres livres classés : indeVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2577 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre